Johann Grémont : « Une frontière impossible à garder ? Le défi quotidien du maintien de l’ordre entre Chine et Viêt Nam (1895-1940) »

Séance du séminaire de l’IAO à ne pas manquer. 

« Une frontière impossible à garder ? Le défi quotidien du maintien de l’ordre entre Chine et Viet Nam (1895-1940) »

Johann Grémont


Vendredi 26 octobre 2018, de 14h à 15h30

Salle de réunion de l’Institut d’Asie Orientale (D4.070)

Résumé : Conséquence des traités de 1883 et 1884 qui placèrent le Tonkin sous protectorat français, l’affirmation de l’ordre colonial aux confins de l’Empire fut le fruit d’une entreprise diplomatico-militaire délicate et de longue haleine dans un environnement troublé. A partir de 1896, les officiers français basés dans un chapelet de postes, et épaulés par leurs partisans, luttent en collaboration avec leurs homologues situés du côté chinois contre toutes les formes de crimes se jouant de la frontière, du banditisme aux trafics en passant par les rébellions. L’analyse des mécanismes mis en œuvre pour contrôler la frontière permet de mettre en valeur l’équilibre fragile dans lequel s’inscrit l’exercice d’une police frontière où les troupes supplétives jouent au final un rôle de premier plan.

Affiche en ligne

Historien et enseignant, Johann Grémont est cadre en administration centrale. Ses recherches portent sur le maintien de l’ordre dans les colonies. Il est l’auteur de Maintenir l’ordre aux confins de l’empire. Pirates, trafiquants et rebelles entre Chine et Viêt Nam, 1895-1940, Paris, Maisonneuve et Larose nouvelles éditions / Hémisphères éditions, coll. Asie en perspective, 2018. Lien éditeur.



Citer ce billet
indomemoires (2018, 23 octobre). Johann Grémont : « Une frontière impossible à garder ? Le défi quotidien du maintien de l’ordre entre Chine et Viêt Nam (1895-1940) ». Mémoires d'Indochine. Consulté le 16 avril 2024, à l’adresse https://indomemoires.hypotheses.org/30960