Cong Binh, la longue nuit indochinoise – un film de Lam Lê

[ndlr] Message du 11 novembre 2012 de Pierre Daum à Mémoires d’Indochine.

Sortie nationale mercredi 30 janvier 2013 du film Công Binh, la longue nuit indochinoise, de Lam Lê. Film documentaire de cinéma réalisé à partir du livre de Pierre Daum Immigrés de force, les travailleurs indochinois en France (1939-1952), Actes Sud 2009.

Pour visionner la bande annonce du film, cliquer ici [ou voir plus bas la bande annonce]. Ce film est sélectionné en compétition : à l’International Documentary Film Festival of Amsterdam (projection les 16, 17, 20 et 22 novembre) ; au Festival international du film d’Amiens (projection les 18, 20 et 21 novembre) ; et au Festival international du film d’histoire de Pessac. (projection le 23 novembre). Les impatients peuvent s’y rendre et découvrir le film en avant-première.

A la veille de la Seconde Guerre Mondiale, 20 000 Vietnamiens étaient enrôlés de force dans l’Indochine française pour venir suppléer les ouvriers français partis sur le front allemand. Pris à tort pour des soldats, ces ouvriers civils appelés Cong Binh menaient une vie de parias sous l’Occupation, livrés à la merci des occupants allemands et des patrons collabos. Bravant les pires maladies, ils avaient initié la culture du riz comestible en Camargue. Considérés injustement comme des traîtres au Viet Nam, ils étaient tous derrière Ho Chi Minh pour l’indépendance du pays en 1945. Le film a retrouvé 20 survivants au Viet Nam et en France. Ils racontent aujourd’hui le colonialisme vécu au quotidien et témoignent de l’opprobre qui continue de peser sur eux et leurs enfants. Une page de l’histoire de France et du Viet Nam honteusement occultée de la mémoire collective.

 

* * *

 

Source : Travailleurs Indochinois



Citer ce billet
indomemoires (2012, 12 novembre). Cong Binh, la longue nuit indochinoise – un film de Lam Lê. Mémoires d'Indochine. Consulté le 28 février 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q4t6