Paul Jobin : L’affaire Formosa au Vietnam – un bilan (2016-2018)

[ndlr] Table ronde sur un sujet crucial du Viêt-Nam d’aujourd’hui.

Ouvert à tous
Table-ronde d’actualité

L’affaire Formosa au Vietnam – un bilan (2016-2018)

Par Paul Jobin
Chercheur à l’institut de sociologie de l’Academia Sinica (Taiwan)

le jeudi 29 mars 2019
de 17h à 19h

Université Paris Diderot, bâtiment Condorcet, salle Malevitch (483A), 4e étage.

Le 4 avril 2016, le complexe sidérurgique de la firme taiwanaise Formosa Ha Tinh Steel provoquait l’une des plus grandes catastrophes écologiques de l’histoire du Vietnam : des tonnes de poissons morts sur plus de deux cents kilomètres de côtes. Deux ans après, où en est-on ? Le gouvernement prétend avoir versé des indemnités aux victimes. D’après les entretiens que nous avons conduits à Ha Tinh, Quang Binh et Nghe An en janvier et février dernier, ces indemnités sont pratiquement nulles. Le poisson revient petit à petit mais aucune enquête toxicologique ne permet de savoir s’il peut être consommé sans risque. Enfin, une douzaine de personnes ont été condamnées à des peines allant de deux à quatorze ans de prison parce qu’elles tentaient d’informer sur ce scandale sanitaire.

Image « à la une » : © 2018 Paul Jobin