Le passé des Khmers. Langue, textes, rites [parution]

[ndlr] Signalement de la parution d’un ouvrage clé sur le Cambodge, l’histoire et la mémoire.

Nasir Abdoul-Carime, Grégory Mikaelian et Joseph Thach (éds.)

Le passé des Khmers. Langue, textes, rites

LePasséDesKhmers_couv.Ce livre offre les premiers résultats d’une enquête sur les pratiques et les représentations du passé chez les Khmers. Elle s’inscrit dans une réflexion sur la mémoire collective qui fait le choix d’un pas de côté, à distance de l’historiographie récente traitant de cette question à l’intérieur d’une chronologie très restreinte, couvrant les 40 ans qui nous séparent du régime khmer rouge. Ici comme ailleurs, considérer les phénomènes de la vie sociale pour leur seule contemporanéité ou ériger les événements contemporains comme fondateurs à l’exclusion des autres ne permet guère une pleine compréhension du fonctionnement de la mémoire collective. Il n’est sans doute pas de problème plus complexe que celui du rapport qu’entretient, sur la durée, une société à son passé. À commencer par celui des mots qu’elle se choisit pour le dire et qui le déterminent en partie. Ceux que les auteurs ont tirés de la langue des locuteurs, des textes historiques et de l’exercice des rites suggèrent d’autres chemins à frayer. Une dizaine d’articles de linguistes, d’historiens et d’ethnologues nous invitent ici à les parcourir, en regard des expériences du passé propres aux mondes indien et européen.

Table des matières en PDF : LePasséDesKhmers

Page de l’éditeur : Peter Lang

Image « à la une » : Sdok Kok Thom (temple khmer, détail) ; source Wikipédia.