Pierre-Yves Manguin : Les navires de haute-mer de l’Asie du Sud-Est pré-moderne : un vecteur négligé des réseaux marchands de la mer de Chine et de l’océan Indien

[ndlr] Avis de séminaire.

Pierre-Yves Manguin (EFEO, Paris)

« Les navires de haute-mer de l’Asie du Sud-Est pré-moderne : un vecteur négligé des réseaux marchands de la mer de Chine et de l’océan Indien »

Lundi 23 mai 2016

de 11h à 12h30 à la Maison de l’Asie

22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, salon du 1er étage

Les historiens de l’Asie se sont longtemps contentés de faire allusion aux qualités de marins des populations de l’Asie du Sud-Est insulaire, sans leur accorder de rôle signifiant dans le développement des réseaux hauturiers de l’Asie orientale. En se fondant sur une relecture des sources textuelles des deux derniers millénaires, sur des terrains ethnographiques et sur les progrès soutenus en archéologie nautique, un nouveau paradigme a émergé, qui donne aux innovations techniques des charpentiers de marine de l’Insulinde, comme aux maîtres de navires de la région un rôle moteur au sein des réseaux asiatiques.

Affichette PDF : Séminaire EFEO de Pierre-Yves Manguin

Les thématiques du séminaire mensuel de l’EFEO s’inscrivent dans celles du séminaire de Master « Asies » (EFEO – EHESS – EPHE) qui se tient à la Maison de l’Asie, les lundis, de 9h à 11h.



Citer ce billet
indomemoires (2016, 19 mai). Pierre-Yves Manguin : Les navires de haute-mer de l’Asie du Sud-Est pré-moderne : un vecteur négligé des réseaux marchands de la mer de Chine et de l’océan Indien. Mémoires d'Indochine. Consulté le 19 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q5my