Libération de l’avocat dissident Lê Quốc Quân

Au terme de deux ans et demi de prison, l’avocat catholique Le Quoc Quan a été libéré le samedi 27 juin 2015. Son engagement pour les libertés démocratiques et religieuses fut à l’origine de ses ennuis avec les autorités policières. Comme des milliers de Vietnamiens, il avait manifesté en 2011 contre la politique de fait accompli de la Chine populaire en Mer de Chine méridionale, un sujet encore brûlant aujourd’hui. Accusé de fraude fiscale, il avait été arrêté en décembre 2012 et jugé en 2013 lors d’un procès expéditif qui présentait tous les aspects d’une condamnation politique. L’avocat déterminé et tenace a toujours contesté cette condamnation et a reçu, pendant son incarcération, le soutien de nombreux catholiques du pays et d’organisations internationales de protection des droits de l’homme. Selon RFI, l’avocat, âge de 43 ans, n’entend pas abandonner son combat contre la Chine.

D’autres dissidents notoires restent incarcérés dans des conditions régulièrement dénoncées par les organisations internationales. On peut compter parmi eux l’ancienne policière Ta Phong Tan, affaiblie par une récente grève de la faim, Nguyen Dang Minh Man, une jeune dissidente âgée de 30 ans, arrêtée en 2011, le père Nguyen Van Ly, l’entrepreneur et activiste politique Tran Huynh Duy Thuc…

FG, MàJ 30/06/2015.

Image « à la une » : Le Quoc Quan et son épouse à sa sortie de prison © DR