Nguyen Thi Duong : Phó Đức Thành et la pharmacopée « sino-annamite »

[ndlr] Signalement d’une conférence intéressante :

 

Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine

Mardi 12 mai 2015, 14h-16h

Salle Elisabeth Allès (681), 190 av. de France

 

Dans le cadre du séminaire « Histoire des sciences, des techniques et de la médecine en Asie orientale » (Caroline Bodolec, Catherine Jami, Frédéric Obringer),

Nguyen Thi Duong

(SPHERE, Université Paris Diderot)  donnera une conférence intitulée

Phó Đức Thành et la pharmacopée  « sino-annamite »

Phó Đức Thành (1884-1968) a été un pionnier dans la rénovation de la médecine traditionnelle vietnamienne. Son père pratiquait lui-même cette médecine et son village natal, Da Nguu (commune de Tan Tien, district de Van Giang, province de Hung Yen actuelle) était très connu pour le commerce des médicaments. Il s’est ainsi beaucoup intéressé aux plantes médicinales. A partir de la collecte des recettes médicales populaires, il a entrepris une recherche systématique sur les plantes indigènes utilisées dans ces recettes. En 1932, il a créé le Service d’études des médicaments du Sud, puis, en 1936, L’ Association des amis de la médecine d’Annam. Son travail lui a valu d’être remarqué par Guichard, un pharmacien lieutenant-colonel français alors en Indochine.



Citer ce billet
indomemoires (2015, 12 mai). Nguyen Thi Duong : Phó Đức Thành et la pharmacopée « sino-annamite ». Mémoires d'Indochine. Consulté le 16 juin 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q5es