Noellie Bon : Le Stieng, une langue en danger d’Asie du Sud-Est – Approches socio-linguistique et descriptive

[ndlr] Une recherche intéressante au séminaire du CASE le 7 mai 2015.

bandeau_CASESéminaire général du CASE : Sociétés d’Asie du Sud-est : permanences et mutations

animé par Vanina Bouté, Andrée Feillard, Rémy Madinier

Noellie Bon

(ATER à l’Université Lumière Lyon 2)

Le Stieng, une langue en danger d’Asie du Sud-Est :

approches socio-linguistique et descriptive

7 mai 2015

10 h à 12 h
Maison de l’Asie, 22 av. du Président-Wilson 75016 Paris

Le stieng est une langue minoritaire à tradition orale parlée au Cambodge et au Vietnam. Ses locuteurs, dont le nombre exact demeure inconnu, sont localisés dans les piémonts des Hauts Plateaux. Au Cambodge, le khmer, langue, nationale et officielle du pays, tend à remplacer les « petites » langues du Cambodge, dont le stieng fait partie : cette domination est non seulement linguistique, mais aussi culturelle et territoriale.

Dans ce contexte, l’évaluation de la vitalité du stieng (Bon, 2014) a pu révéler qu’il s’agissait d’une langue menacée à sévèrement menacée, notamment en raison de deux facteurs fondamentaux : l’interruption de la transmission intergénérationnelle et l’intégration progressive du khmer dans les interactions quotidiennes des Stieng. D’un point de vue purement linguistique, le stieng, langue sud-bahnarique môn-khmère, partage de nombreux traits avec les autres langues d’Asie du Sud-Est, avec notamment une morphologie isolante, la présence d’un système de classificateurs de tri ou encore la grande productivité de la sérialisation verbale.

Cette communication aura pour objectifs de présenter la situation sociolinguistique du stieng ainsi que ses principales caractéristiques typologiques. Il s’agira également de souligner les défis méthodologiques et théoriques qu’implique cette situation de la langue en danger pour la description linguistique du stieng. Enfin, la présentation conclura sur les questions soulevées par cette situation « diglossie » entre stieng et khmer, notamment celle de l’intensité et l’ancienneté du contact khmer-stieng et celle de la convergence linguistique du stieng vers le khmer.

Pour en savoir plus :

Photo en une : Femme Stieng deTà Lài (Tân Phú, Đồng Nai) © 2012 VTC



Citer ce billet
indomemoires (2015, 5 mai). Noellie Bon : Le Stieng, une langue en danger d’Asie du Sud-Est – Approches socio-linguistique et descriptive. Mémoires d'Indochine. Consulté le 17 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q5em