Guerre du Viêtnam – Au coeur des négociations secrètes, documentaire de Daniel Roussel [Arte]

[ndlr] Thema spécial Viêt-Nam sur la chaîne Arte, mardi 14 avril 2015 : Guerre du Viêtnam – Au coeur des négociations secrètes, documentaire de Daniel Roussel. Rediffusion lundi 04 mai à 10h20.

GuerreDuVietnam_RousselCliquez sur l’image pour accéder au site

 

De 1970 à 1973, les délégations américaine et nord-vietnamienne se réunissaient dans le plus grand secret, en banlieue parisienne, pour préparer la paix. Une plongée dans l’histoire avec, en prime, des extraits de ces âpres négociations.

21 février 1970, 9 h 30, dans une rue calme de Choisy-le-Roi. Une villa est le théâtre d’une rencontre qui bouleversera le destin des États-Unis et du Viêtnam. Dans le plus grand secret, le conseiller spécial de Richard Nixon et celui de Hô Chi Minh, deux diplomates que tout oppose, discutent pour la première fois d’une possible paix. D’un côté, Henry Kissinger, intellectuel, professeur à Harvard, homme public habitué à la lumière ; de l’autre, Lê Duc Tho, maquisard torturé par les Français, devenu l’un des cadres de la direction du Parti communiste vietnamien. Alors que la guerre redouble d’intensité, ils continueront à négocier pendant trois ans. Après quarante-cinq réunions secrètes dans trois villes de la banlieue parisienne, les accords de paix seront signés à Paris, en janvier 1973.

Du cynisme en diplomatie

Outre l’intérêt de traiter un aspect méconnu – et pourtant primordial – de la guerre du Viêtnam, ce documentaire exhume des extraits sonores inédits des entretiens entre Kissinger et Lê Duc Tho. Ils illustrent la forte tension inhérente à ces négociations mais aussi l’esprit, la ruse et les manœuvres des deux hommes. Par ailleurs, le film donne la parole à Henry Kissinger, qui a accepté de revenir sur cette période pour donner son point de vue, forcément partial mais néanmoins très révélateur.

Notre avis : Le documentaire de Daniel Roussel retrace bien tous les aspects de la guerre et ses enjeux cruciaux du côté vietnamien, Nord et Sud. Malheureusement le discours nord-vietnamien (notamment à travers la voix de Trinh Ngoc Thai) reste ancré dans la mythologie nationaliste de la « guerre de libération » récusant le fait international sur le sol de la RDVN. Or, l’on sait depuis les études de chercheurs chinois publiées aux États-Unis il y a déjà plus de quinze ans (Chen Jian, 1995 ; Zhang Xiaoming, 1996 ; Qiang Zhai, 2000 ; Li Xiaobing, 2010) que la présence de soldats étrangers, notamment chinois, aux côtés des Nord-Vietnamiens était très importante entre 1965 et 1969 et qu’elle fut sans doute décisive pour la résistance anti-aérienne nord-vietnamienne. Les extraits sonores inédits sont intéressants d’autant plus qu’ils sont accompagnés des discours opposés nord-vietnamiens et américains, qui croire ? L’apport des travaux récents des historiens Lien-Hang T. Nguyen (2012) et Pierre Asselin (2002, 2013) auraient pu compléter la vision nord-vietnamienne du point de vue des archives et sortir de la reconstruction d’un discours officiel. Agrémenté du graphisme de Marcelino Truong, le documentaire est bien mené, riche d’informations, exposant la tension extrême entre les deux parties sur le dos du Sud Viêt-Nam (et du peuple vietnamien plus généralement).

FG

A revoir sur Arte + 7.

Pour en savoir plus sur le documentaire :

Sur le contexte historique :

  • Luu Van Loi & Nguyen Anh Vu, Le Duc Tho-Kissinger Negotiations in Paris (The Gioi Publishers, 1996). Cote IAO : 605AV.08/26
  • Nguyen Thi Binh, Family, Friends, and Country: autobiography (Tri Thuc Publishing House, 2013). Voir ch. [6, pp. 111-175]: « The longest peace negociation in History ». Cote IAO : 603AV.15/17