Filmer la guerre : Les Soviétiques face à la Shoah (1941-1946) – Exposition

ImpressionFilmer la guerre

Les Soviétiques face à la Shoah (1941-1946)

Du vendredi 9 janvier 2015 au dimanche 27 septembre 2015

Dès 1941, dans les pas de l’Armée rouge, des opérateurs soviétiques sont envoyés sur le front et captent les traces des crimes nazis.

À qui ces films sont-ils destinés ? Quels sont les processus de production et de diffusion de ces centaines d’heures de tournage ? Est-ce dans le but de participer à la mobilisation de tout un peuple pour la lutte contre « l’envahisseur fasciste » ? Pourquoi la judéité des victimes est-elle parfois gommée et parfois mise en évidence ?

Les films présentés concernent les images de l’ouverture des fosses et des traces des exécutions de masse en Europe de l’est (Babi Yar, Rostov, Krasnodar, Kertch, etc.), de la libération des camps de concentration et d’extermination (Klooga, Maidanek, Auschwitz, etc.), et des multiples procès et exécutions qui suivirent la Libération. Aux côtés de cinéastes célèbres comme Roman Karmen, les autorités politiques s’impliquent dans la construction d’une histoire de la « Grande guerre patriotique » au cinéma.

Source : Mémorial de la Shoah

FilmerLaGuerre_2015

Cliquer sur l’image pour accéder au site

Publication :

Filmer la guerre : les Soviétiques face à la Shoah (1941-1946). Catalogue de l’exposition, éd. Mémorial de la Shoah, 2015.



Citer ce billet
indomemoires (2015, 29 janvier). Filmer la guerre : Les Soviétiques face à la Shoah (1941-1946) – Exposition. Mémoires d'Indochine. Consulté le 22 avril 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q5cg