Décès de l’écrivain Bùi Ngọc Tấn (1934-2014) à Hải Phòng

BuiNgocTanL’écrivain Bùi Ngọc Tấn est décédé à Hải Phòng le 18 décembre 2014 à l’âge de 81 ans.

Bùi Ngọc Tấn naquit en 1934 au village de Câu Tử Ngoại, commune de Hợp Thành dans le district de Thủy Nguyên à Hải Phòng. Il débuta sa carrière d’écrivain en 1954. Auparavant, il avait été journaliste dans le quotidien Tiền Phong [Avant-Garde] où il publia sous le nom de plume de Tân Sắc.

Il fut dans les années soixante une victime de la campagne politique dite « du révisionisme anti-parti » (Xét Lại Chống Đảng). Incarcéré pendant cinq ans sans jugement dans les prisons de la République Démocratique du Viêt-Nam (Nord Viêt-Nam), il a relaté cette expérience dans un récit autobiographique intitulé Chuyện Kể Năm 2000 (Histoire racontée en l’an 2000). Ce texte décrit la répression des intellectuels par les autorités policières nord-vietnamiennes et expose le visage de l’appareil totalitaire de cette époque.

Pourtant édité au Viêt-Nam (Nxb Thanh Niên), ce livre fut rapidement interdit par la censure et eut un grand retentissement au sein des intellectuels. Il a été depuis réédité à l’extérieur du Viêt-Nam. Son témoignage exceptionnel fut traduit en anglais, en français (sous le titre Conte pour les siècles à venir, L’Aube, 2013) et en allemand. En France, il publia également chez le même éditeur Une vie de chien et La Mer et le martin-pêcheur, couronné par le prix Henri-Queffélec. La presse vietnamienne lui a rendu un hommage appuyé (Tiền Phong, Tuổi Trẻ, VN Express…).

FG

Sources : RFA, 18/12/2014 ; L’Orient, 19/12/2014 (AFP).

BuiNgocTan_ChuyenKeNam2000
Couverture de l’ouvrage édité chez Nxb Thanh Niên en 2000.

* * *

Autres sources :