Jean-Marc Binot : Le repos des guerriers. Les bordels militaires de campagne pendant la guerre d’Indochine [parution]

Binot_LeReposDesGuerriers[ndlr] Première monographie sur une dimension encore peu étudiée de la guerre d’Indochine. Paru en mars 2014. Présentation de l’éditeur.

A l’heure où la loi Marthe Richard faisait fermer les maisons closes de métropole, l’état-major de l’armée française en Indochine autorisait et même encourageait la création de bordels militaires de campagne à travers tout le territoire dont il avait la charge. Principal motif invoqué ? La lutte, à l’aide d’un encadrement sanitaire adéquat, contre les maladies vénériennes.

Souvent évoqué de façon plutôt allusive, ce phénomène n’avait jamais fait l’objet d’une étude approfondie. Documents officiels (à l’époque classés « confidentiel »), correspondances de soldats et témoignages de vétérans ont permis à Jean-Marc Binot d’en révéler l’ampleur et d’en examiner le fonctionnement. Des méthodes de recrutement à l’établissement des horaires d’ouverture, l’armée n’y perd rien de sa proverbiale rigueur…

Mais encore fallait-il s’intéresser aux prostituées elles-mêmes, à leurs origines et à la détresse matérielle et morale qui leur a fait prendre le chemin de ces établissements pas comme les autres. S’il est vrai, comme le prétendent certains, que ces Marie-Madeleine se sont improvisées infirmières au plus fort des combats et y ont gagné le surnom d’« anges de Diên Biên Phu », sans doute méritaient-elles que l’histoire leur fasse une place.

Jean-Marc Binot est journaliste, diplômé en histoire et en sciences politiques. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dont Nom de code : BRUTUS, histoire d’un réseau de la France Libre (Fayard, 2007) et Héroïnes de la Grande Guerre (Fayard, 2008).

Source : Fayard