Nguyễn Thế Anh : Un vingtième siècle vietnamien [parution]

NguyenTheAnh_UnXXeSiècleVietnamien[ndlr] Avis de parution d’un recueil d’articles du Professeur Nguyen The Anh. Présentation de la quatrième de couverture.

« L’émergence en 1949 de la Chine communiste étant apparue aux yeux des États-Unis comme une menace pour toute l’Asie du Sud-Est, la guerre entre la France et les Vietnamiens s’est transformée en un test de la résistance occidentale à la progression communiste. La partition du Viêt-Nam le long du 17e parallèle s’étant ensuite institutionnalisée, le Sud Viêt-Nam est devenu la sentinelle avancée de la lutte anticommuniste. Consécutivement, l’Organisation du Traité de l’Asie du Sud-Est, constituée en 1954 à Manille, a consacré la division idéologique de l’Asie du Sud-Est en deux ensembles hostiles.

Ces événements ont eu de fortes incidences sur la perception même du Viêt-Nam. En effet, dans le contexte de la guerre du Viêt-Nam, l’attention s’est portée notamment sur la définition de l’identité vietnamienne, la question étant de savoir lequel des deux gouvernements, celui de Hà-Noi ou celui de Saigon, serait le plus fondé à représenter le vrai Viêt-Nam. Autrement dit, il s’agit de spécifier les bases sur lesquelles doit être construit un État-nation moderne, sur une idéologie (plus précisément sur le communisme ou le capitalisme) ou sur une certaine conception de l’histoire et de la culture. Dans ces débats, l’histoire en particulier est devenue une discipline engagée, et les batailles d’historiens ont pris très tôt l’aspect de batailles politiques, la recherche historique étant conçue par les uns comme un moyen de mettre en accusation le colonialisme occidental, et par les autres comme une contribution à la défense de l’œuvre impériale accomplie. »

extrait de l’article « Le Viêt-Nam : une société unique ? ».

 

Tables des matières :

  • France-Indochine, un siècle de rapports politiques et culturels
  • Le Việt-Nam entre confucianisme et modernité
  • L’élite intellectuelle vietnamienne et le fait colonial dans les premières années du XXe siècle
  • Du rêve mandarinal au chemin de la révolu­tion :  Hồ Chí Minh et l’École Coloniale
  • Le Việt-Nam : une société unique ?
  • L’engagement politique du bouddhisme au Sud-Việt-Nam dans les années soixante
  • 1975 : le mécanisme d’une débâcle
  • Dissensions internes et rénovation
  • Parti communiste et libéralisation économique au Việt-Nam

Nguyên Thê Anh, directeur d’études émérite à l’École Pratique des Hautes Études, nous livre une série d’articles sur quelques points essentiels de l’histoire du XXè siècle au Viêt-Nam, où il a été recteur d’Université.

Source : Les éditions de La Frémillerie