Commémoration du massacre de Tian’anmen : silence à Beijing, recueillement à Hong-Kong

Badge_Tiananmen[ndlr] 4 juin 1989-2014 : 25 ans après le massacre des étudiants de la place Tien An Men, le gouvernement chinois censure tandis que Hongkong commémore.

« Laissez le monde voir la lumière de nos bougies », 25 ans après le massacre de Tian’anmen à Pékin, affirme le journal hongkongais Apple Daily. Au moins 180 000 personnes étaient rassemblées hier soir au Victoria Park de Hongkong pour réclamer la réhabilitation du mouvement du 4 juin 1989, et clamer : « Nous n’avons pas oublié, nous résistons toujours », malgré la tentative du Parti communiste chinois d’effacer les événements de la mémoire collective chinoise.

Le South China Morning Post, quotidien anglophone de Hongkong, met aussi en avant l’affluence « record » aux commémorations. « Nombreux étaient ceux qui avaient fait le déplacement depuis la Chine continentale, de Hongkong et de Macao, étant les seuls lieux sur le sol chinois où les gens peuvent marquer cette anniversaire en public et à une telle échelle. » Le journal souligne « le contraste avec la capitale, très calme. La place Tian’anmen et d’autres lieux clés étaient bouclés par la police. Seuls quelques membres des familles des victimes de 1989 ont pu rendre hommage à leurs proches au cimetière, sous la surveillance étroite des policiers ».

Source : Courrier International, 05/06/2014.

© 2014 RFA
© 2014 RFA
© 2014 Reuters
© 2014 Reuters
© 2014 AFP
© 2014 AFP
TienAnMen_25ans_2014
Recueillement © Philippe Lopez / AFP

 

* * *

Rappel des événements :

il_y_a_25_ans_tiananmen_lacroix

Source : La Croix, 04/06/2014.

* * *

Au Viêt-Nam l’article initialement publié sur VN Express le 4 juin 2014 a été immédiatement censuré :

Sự kiện Thiên An Môn 25 năm nhìn lại – VnExpress : Một sự kiện chấn động thế giới xảy ra cách đây 25 năm tại Trung Quốc, khi quân đội nước này được huy động để giải tán cuộc biểu tình của …

VNExpress_25namThienAnMon

Voir l’analyse de RFA : Nỗi sợ hãi của Đảng và Nhà nước Việt Nam, RFA, 06/06/2014.

D’autres sites ont par contre maintenu leurs pages illustrées consacrées à cet événement historique. Voir par exemple Dân Tri reprenant sur son site une vidéo de la BBC ; Những hình ảnh từng gây chấn động về vụ trấn áp Thiên An Môn

* * *

Le témoignage de Rose Tang traduit en vietnamien

Thiên An Môn 25 năm sau ngày đảng CS Tàu thảm sát hằng ngàn thanh niên biểu tình đòi dân chủ

* * *


Une réflexion sur « Commémoration du massacre de Tian’anmen : silence à Beijing, recueillement à Hong-Kong »

  1. Les manifestants de Tian an men avaient certainement des motivations légitimes. Ils ont été massacrés. Un aspect paradoxal de cet événement est qu’à ce moment là le PCC essayait de faire un aggiornamento et de desserrer la vis pour rattraper les retards scientifiques, techniques, économiques dus aux dévastations subies pendant le Révolution Culturelle. C’est bien connu, c’est au moment où un régime essaie de se réformer que la classe dirigeante risque de perdre son pouvoir. Les hommes politiques sont comme les États des monstres froids, les Chinois ont réagi violemment devant la menace de perdre leur pouvoir et de se voir infliger des mauvais traitements.

    Le massacre de Tien an men rappelle un événement historique français : la Commune de Paris ; l’analogie est certaine.

    Ce qui est énervant, c’est que certaines factions des pays euro-américains cherchent à profiter depuis 1989 des événements de Tien an men et à en entretenir la mémoire pour subvertir le régime de Pékin. La guerre froide quoi qu’on en pense n’est pas du tout finie.

    Il y a dans la presse et les médias occidentaux deux poids, deux mesures : les pays amis peuvent se livrer à des massacres, on passe sous silence leurs exactions. Il y a eu en 1965 en Indonésie un massacre effroyable avec 500.000 à 1 million de victimes mais il reste caché ; peu de gens connaissent la situation de Bahrein depuis 2011.

Les commentaires sont fermés.