Libérations anticipées de Nguyen Tien Trung et de Vi Duc Hoi

NguyenTienTrung_thang4_2014
Nguyen Tien Trung à Saigon le 12 avril 2014 © DR

Après une période de presque cinq ans d’emprisonnement, le jeune militant pro-démocrate Nguyen Tien Trung (né en 1983) a bénéficié d’une libération anticipée le samedi 12 avril 2014 au matin.

Âgé aujourd’hui de 31 ans, de retour en famille à Saigon, il reste néanmoins assigné à résidence pendant trois ans. En décembre 2013 (du 6 au 16/12), la branche française de l’organisation Amnesty International avait organisé une pétition « 10 jours pour signer » en faveur de la libération de Nguyễn Tiến Trung, information que nous avions relayé sur Mémoires d’Indochine.

Le cas de Nguyen Tien Trung avait particulièrement attiré l’attention en France et aux États-Unis. En tant qu’ancien étudiant de l’INSA à Rennes, il bénéficia de nombreux soutiens en France. Nguyen Tien Trung était membre, lors de son arrestation, du Parti Démocrate du Viêt-Nam de feu-Hoang Minh Chinh, un vieux compagnon de route du communisme vietnamien devenu dissident. Arrêté le 7 juillet 2009, Trung avait été condamné le 20 janvier 2010 avec quatre autres militants pro-démocrates (dont 3 ont été libérés depuis) lors d’un procès spectacle à Ho Chi Minh-Ville. Aujourd’hui, seul l’activiste Tran Huy Duy Thuc est encore en prison. Ce dernier fut avec l’avocat Le Cong Dinh et Nguyen Si Binh co-rédateur d’un projet démocratique pour le Viêt-Nam diffusé sur internet et intitulé Con đường Việt Nam (La voie du Viêt-Nam).

Vi Đức Hồi et Nguyễn Tiến Trung © DR
Vi Đức Hồi et Nguyễn Tiến Trung © DR

Le même jour, samedi 12 avril, Vi Duc Hoi, un ancien membre du PCV âgé de 60 ans, a également bénéficié d’une libération anticipée. Il avait été arrêté le 17 octobre 2010 pour avoir publié sur la toile des articles faisant la promotion de la liberté d’expression et avait été condamné pour « propagande anti-étatique » (article 88 du code pénal). M. Hoi, ancien officiel du Parti à Lang Son, avait commencé à défendre la démocratie et le multipartisme en 2006 en joignant le réseau citoyen Bloc 8406 créé la même année.

Une série de libération de prisonniers connus précède les sorties de prison de Nguyen Tien Trung et Vi Duc Hoi. Le 21 mars 2014, Nguyen Huu Cau, un des plus anciens prisonniers politiques, avait été libéré après 32 ans d’emprisonnement (ses différentes incarcérations totalisent 37 ans de prison). Après la récente libération et expulsion du célèbre avocat Cu Huy Ha Vu vers les États-Unis le 7 avril dernier, le régime communiste semble vouloir assouplir sa relation avec les dissidents politiques et du même coup redorer son image sur le plan international. Rappelons que depuis le 12 novembre 2013, le Viêt-Nam est membre du Conseil des Droits de l’homme des Nations Unies. En outre, ces libérations successives interviennent alors que le pays est en train de négocier un accord de libre-échange avec les États-Unis.

FG, 13/04/2014.

Pour en savoir plus :