« Loin des yeux de ma mère » de Vuong Duy Binh [parution]

VuongDuyBinh_LoinDesYeuxDeMaMère[ndlr] Parution du parcours éprouvant d’un ancien boat people, citoyen heureux vivant en France.

« Puis-je dire qu’à mon âge j’ai déjà vécu tout ce que la vie pouvait m’offrir ? J’ai traversé tant d’épreuves et de situations périlleuses qu’il me semble que plus rien ne peut me surprendre. J’ai connu la guerre, l’exil des boat people, les camps de réfugiés, l’orphelinat dans un pays étranger, avant que de solides études me fassent voyager dans le monde entier. Alors, je ne me plains pas puisque la vie m’a finalement gâté. Je me dis souvent qu’un ange gardien m’accompagne. Il m’arrive de penser que s’il n’y avait pas eu la révolution communiste et sa victoire, je serais sans doute resté à Saigon dans le quartier de Cholon, où je suis né. Dans le meilleur des cas, j’aurais fait de courtes études, peut-être jusqu’au baccalauréat, j’aurais ensuite fondé une famille et vécu de petits boulots. Dans le pire des cas, je serais resté un paysan illettré et aurais repris la boutique de mes parents dans un village au milieu des rizières. Mon destin en a décidé autrement et je me lève tous les matins en me disant que je suis un homme heureux. Ma plus belle prouesse est d’avoir réussi à faire venir mes parents, ma sœur et mon frère auprès de moi à Paris. Le parcours aura été long et semé d’embûches, et j’ai eu envie de raconter cette histoire ordinaire et exceptionnelle à la fois. La voici. V. D. B.

Biographie de VUONG Duy Binh :

Né le 4 octobre 1968 à Saigon au Vietnam. Tandis que la guerre sévit toujours entre le Nord et le Sud Vietnam, son père est contraint d’aller se réfugier parmi les maquisards communistes. Vuong Duy Binh a alors un mois.

  • 1971 : Les nouvelles de son père sont rares mais sa mère et lui réussissent à se rendre à plusieurs reprises dans la jungle pour lui rendre visite. Ces voyages sont risqués, mouvementés, ils ont été arrêtés par la police sud-vietnamienne et ont été emprisonnés à Go Giao (petit ville proche de la frontière du Cambodge).
  • 1974 : Sa mère et lui rejoignent son père et ils s’installent dans la zone occupée à Chay Bi, un village à la frontière du Cambodge.
  • 1975 : Ses parents et lui rentrent à Saigon après la libération de la ville par les nord-Vietnamiens qui ont gagné la guerre contre les Américains, le 30 avril.
  • 1979 : Il embarque avec son cousin et 345 autres personnes sur un bateau de pêcheur de 21m de long pour fuir le Vietnam dans la nuit du 9 avril. L’exil des boat people a commencé. De la mi-mai à début septembre il séjourne dans un camp de refugiés provisoire dans la jungle Malaisienne. De septembre à novembre, il séjourne dans le camp de transfert du couvent « Sisters of infant Jesus » à Kuala Lumpur. Arrivée à Paris le 4 octobre 1979 et accueil par la croix rouge française. Arrivée au foyer A. Chérioux à Vitry sur Seine le 12 novembre.
  • De 1979 à 1986 : études à l’école primaire puis au collège A. Chérioux à Vitry sur Seine. Ensuite, études au lycée Apollinaire à Thiais et obtention du baccalauréat section D en juillet 1986.
  • 1986-1992 : Études supérieures à la faculté de Pharmacie de Chatenay Malabry, docteur en Pharmacie.
  • 1991 : le 21 mars, ses parents, sa sœur et son frère le rejoignent à Paris.

Réf. : Vuong Duy Binh, Loin des yeux de ma mère, Paris, First éditions, 2014. Préface de Sarah Poniatowski et Marc Lavoine.

Source : First éditions