Cambodge année 2013 : les analyses d’Eglises d’Asie

CambodiaNationalFlag[ndlr] L’année 2013 fut particulièrement riche en événements politiques au Cambodge : funérailles nationales de SAR Norodom Sihanouk (1er février), retour d’exil de Sam Rainsy, élections législatives du 28 juillet, manifestations politiques de l’opposition, grèves et manifestations des ouvriers du textile… Pour faire un point général sur la situation chaotique de ces derniers mois, on peut lire les analyses pertinentes de la revue Églises d’Asie (rubrique « Pour approfondir ») qui suit régulièrement l’actualité de ce pays.

* * *

  • POUR APPROFONDIR – Le point sur l’actualité politique et sociale du 20 novembre au 31 décembre 2013

L’actualité politique des derniers mois s’est focalisée sur l’opposition grandissante entre le PSNC (Parti du Salut National Cambodgien, dirigé par Sam Rainsy et Kem Sokha) et le PPC (Parti du Peuple Cambodgien, dirigé par Hun Sen, Premier ministre), qui gouverne seul le pays. Le mouvement de grève qui anime l’ensemble des ouvriers et ouvrières des usines textiles s’inscrit dans le mouvement général de protestation initié par les élections du 27 juillet, même s’il n’a pas été suscité directement par l’opposition : c’est un ras-le-bol général contre l’injustice, le népotisme, la corruption qui sévissent dans tous les secteurs du pays.

Lire la suite : EDA, 07/01/2014.

* * *

  • POUR APPROFONDIR – Le point sur l’actualité politique et sociale du 1er octobre au 21 novembre 2013

Le bras de fer entre le Parti du Peuple Cambodgien (PPC), qui a officiellement gagné les élections du 28 juillet dernier, et le Parti de Salut National Cambodgien (PSNC), qui s’estime vainqueur, continue. Après avoir boycotté l’ouverture de la 5ème législature (23 septembre), les 55 députés de l’opposition organisent des manifestations populaires pour tenter de délégitimer le nouveau gouvernement sur le plan intérieur, et Sam Rainsy tente de le délégitimer à l’extérieur.

Lire la suite : EDA, 22/11/2013.

* * *

  • POUR APPROFONDIR – Le point sur l’actualité politique et sociale du 24 août au 1er octobre 2013

Le 25 août, sur ordre du Conseil constitutionnel du Cambodge (CCC), le Comité national électoral (CNE) remet officiellement les documents électoraux de la province de Kratié : 8 des 13 boîtes de « sécurité A » (la plus haute) ne sont pas scellées. Dans les 13 boîtes, les chiffres sont différents de ceux communiqués aux différents partis. Le 30 août, 12 boîtes semblables de la province de Siemréap sont ouvertes : 7 étaient déchirées ou mal scellées. Le CNE reconnaît les faits, qu’il attribue au peu de formation des présidents de bureaux de vote. Au minimum, cela démontre l’incompétence du CNE. Le CCC demande que les membres du CNE fautifs soient l’objet d’un blâme, mais non punis. Le CNE n’envisage pas pour autant de changer les résultats.

Lire la suite : EDA, 02/10/2013.

* * *

  • POUR APPROFONDIR – Le point sur l’actualité politique et sociale du 1er juillet au 20 août 2013

Le soir même des élections législatives du 28 juillet, le ministère de l’Information donne les résultats – provisoires – du vote : le PPC (Parti du Peuple Cambodgien) est vainqueur avec 68 députés (sur 123), le Parti du Salut du Peuple Cambodgien (PSPC) arrive en seconde position avec 55 députés.

Lire la suite : EDA, 26/08/2013.

* * *

  • POUR APPROFONDIR – Le point sur l’actualité politique et sociale du 12 mai au 30 juin 2013

Bien que la campagne électorale n’ait commencé que le 27 juin, l’activité politique des deux derniers mois a été dominée par la préparation des élections à venir. Le PPC (Parti du Peuple Cambodgien), au pouvoir depuis 1979, spécialement le Premier ministre, s’est particulièrement distingué par sa violence verbale. En revanche, l’opposition, spécialement le PSNC (Parti du Salut National du Cambodge, fusion du PSR et du PDH), s’est honorée par sa retenue.

Lire la suite : EDA, 08/07/2013.

* * *

  • POUR APPROFONDIR – Le point sur l’actualité politique et sociale du 26 mars au 11 mai 2013

La préparation des élections du 28 juillet prochain domine désormais toute la vie politique cambodgienne. Un comité des droits de l’homme composé de parlementaires de 162 pays propose un texte au Conseil de l’Union interparlementaire, dont le Cambodge fait partie, qui demande à ce que Sam Rainsy puisse participer aux futures élections. Le porte-parole du gouvernement cambodgien répond par la négative, car Rainsy a été condamné par une justice indépendante.

Lire la suite : EDA, 15/05/2013.

* * *

  • POUR APPROFONDIR – Le point sur l’actualité politique et sociale du 18 février au 25 mars 2013

Le Parti du Salut National Cambodge (formé par la fusion du Parti Sam Rainsy et du Parti des Droits de l’Homme, de Khem Sokha) tiendra son premier congrès en avril dans lequel il annoncera sa plateforme politique et ses candidats en vue des élections de juillet prochain. Il promet d’ores et déjà d’augmenter les salaires des ouvriers à 150 dollars, ceux des fonctionnaires à 250, ainsi que de donner une retraite de 10 dollars mensuels aux personnes de plus de 65 ans. Il se propose de trouver l’argent en taxant les casinos et les concessions de terrains, ainsi que par la suppression de la corruption.

Lire la suite : EDA, 27/03/2013.

* * *

  • POUR APPROFONDIR – Le point sur l’actualité politique et sociale du 28 décembre 2012 au 13 février 2013

Cent quatre jours après le décès du roi Sihanouk, sa dépouille mortelle a été solennellement transportée du palais royal au crématoire construit spécialement à cet effet sur la place du Méru (Résidence des Divinités), devant le musée national. Un cortège de plus de 4 000 personnes, tous en chemise blanche et pantalon ou jupe noir, l’accompagnait : les hauts dignitaires du Royaume étaient assis dans la mythique Angsar, l’Oie sacrée, véhicule royal, aux côtés de la famille de l’ex-monarque. Suivait le cercueil dans sa chasse dorée, couverte de fleurs de jasmin, puis de l’urne de marbre de Pursat dans laquelle seront déposées une partie de ses cendres.

Lire la suite : EDA, 20/02/2013.

* * *