La Sécurité publique continue de détruire les maisons funéraires des H’mongs, symboles de leur nouvelle religion [EDA]

[ndlr] Tension croissante en novembre entre les H’mongs et les autorités locales. Analyse d’Eglises d’Asie.

HmongsNovembre2013

Bien qu’ils soient parvenus jusque dans la capitale pour faire entendre leurs protestations, les H’mongs de quatre provinces septentrionales du Vietnam continuent d’être victimes de la répression des autorités locales. Les forces de l’ordre ont pris pour cible leurs maisons funéraires, construites pour y déposer les défunts et y accomplir les rites funéraires.

Les agents de la Sécurité publique organisent des opérations destinées à détruire les maisons funéraires, constructions symboliques du changement de vie introduit par la religion « Duong Van Minh » [Dương Văn Mình], qualifiée de « culte pervers » (Ta Dao) par le gouvernement. De plusieurs sources convergentes (1), on apprend que, dans la matinée du 24 novembre, les forces de la Sécurité publique ont lancé une opération contre le village de Na Heng, commune de Nam Vang (ou Nam Quang), district de Bao Lam, dans la province de Cao Bang, frontalière de la Chine. Dès la veille au soir, d’importantes forces de police avaient été rassemblées au chef-lieu du district. Lors de l’attaque, au matin avant l’aube, une quarantaine de H’mongs s’étaient porté à la hauteur de la maison funéraire pour essayer de la protéger. Selon les témoignages oraux rapportés par la population, 37 personnes auraient été blessées et 17 menottées et arrêtées par les forces de l’ordre. Celles-ci ont également confisqué toutes les caméras et les appareils photographiques.

Lire la suite : Eglises d’Asie, 25/11/2013.

* * *

Sur ce sujet, voir la vidéo sélectionnée par

Giải Phóng Viên Vỉa Hè 23 (tháng 11. 2013)

Với sự hỗ trợ của Phóng Viên Không Biên Giới

XXIIIe Prix du Reporter de Rue (novembre 2013)

Soutenu par Reporters Sans Frontières

* * *

Autre vidéo sur un groupe de jeunes H’mong à Hanoi expliquant ses revendications.



Citer ce billet
indomemoires (2013, 26 novembre). La Sécurité publique continue de détruire les maisons funéraires des H’mongs, symboles de leur nouvelle religion [EDA]. Mémoires d'Indochine. Consulté le 26 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/q54d