Conférence : La révolution inachevée du nationalisme vietnamien – François Guillemot

Guillemot_PageTitre_RévolutionInachevéeCette communication s’intéresse aux projets avortés ou inachevés dans la construction d’un Viêt-Nam non communiste. Les différents processus, rappelés brièvement, permettent de comprendre ce qui fonde le Viêt-Nam actuel dans toute sa complexité. Nous interrogeons les rapports ambivalents entre nationalisme et démocratie à l’aune de quatre phases : situation coloniale, temps des révolutions, lutte pour l’indépendance, transformation idéologique. Toute une série d’acteurs impliqués à divers degrés dans l’avènement d’une solution politique démocratique et leurs projets sont évoqués, pour l’essentiel : Phan Chau Trinh, Nguyen An Ninh, Pham Quynh, Hoang Dao, Hoang Van Co, Tran Van Tung, Nguyen Van Tam, Nguyen Ngoc Huy, Nguyen Van Bong, Nguyen Manh Tuong, Ha Si Phu, Nguyen Ho, Tran Do…

Tran Van Tung et l'idéal d'un nationalisme libéral, humaniste et progressiste.
Tran Van Tung et l’idéal d’un nationalisme libéral, humaniste et progressiste.

Ainsi cet essai d’interprétation privilégie les projets politiques d’une multitude d’acteurs qui inscrivirent le devenir de leur pays dans un processus démocratique, dans une « pravis non-révolutionnaire » qui s’opposa sur de nombreux points aux projets et sratégies révolutionnaires qu’ils aient été nationalistes ou communistes. De Phan Chau Trinh, le précurseur, à Tran Do, le général dissident, en passant par Tran Van Tung ou Nguyen Ngoc Huy, les tenants d’un « nationalisme libéral », le processus inachevé de cette révolution démocratique est étudié en confrontant les déclarations d’intention à la réalité historique d’un Viêt-Nam inscrit dans les conjonctures spécifiques de la colonisation à l’indépendance nationale.

– – –

Affiche_RévolutionInachevée_UQAM

Cliquer sur l’affiche pour l’agrandir