L’Histoire terrible mais inachevée de Norodom Sihanouk, roi du Cambodge – 2e Epoque [Théâtre des Célestins, Lyon 29-30 octobre 2013]

[ndlr] Annonce Sens Interdits, Festival international de théâtre 2013.

Après le très bel épisode de la création de la 1ère Époque en octobre 2011 au Théâtre des Célestins, la jeune et lumineuse troupe cambodgienne de Phare Ponleu Selpak adapte la deuxième partie de la pièce. Débutant au mois de mars 1970, elle fait entrer sur scène les Khmers rouges. Grande fresque d’une tragédie qui n’est, à ce jour, toujours pas apaisée, cette épopée vibrante marche sur les pas de Norodom Sihanouk, roi à la fois impulsif, capricieux et romantique, pris en étau entre intrigues de palais et mécanismes de l’histoire politique mondiale.

C’est avec une très grande fierté que le Festival Sens Interdits, aux côtés du Théâtre du Soleil, accompagne sur la durée ce voyage audacieux, singulier et bouleversant dans l’histoire chaotique du peuple cambodgien.

SihanoukII_théâtre

Représentation les mardi 29 et mercredi 30 octobre 2013 – Grande Salle (Célestins)

De : Hélène Cixous | D’après la mise en scène de : Ariane Mnouchkine (1985) | Mise en scène : Georges Bigot, Delphine Cottu

Avec Chea Ravy, Chhit Phearath, Chhit Chanpireak, Horn Sophea, Houn Bonthoeun, Huot Hoeurn, Huoth Hieng, Khuon Anann, Khuonthan Chamroeun, Mao Sy, Nouv Srey Leab, Nut Samnang, Ong Phana, Pin Sreybo, Pov Thy Nitra, Preap Pouch, Sam Monny, Sam Sary, San Marady, Sim Sophal, Sok Doeun, Sok Kring, Thorn Sovannkiry, Uk Kosal, Uk Sinat Musicien(s) – Norng Chantha, Pho Bora, Pring Sopheara, Vath Chenda / Assistant à la mise en scène – Sophie Piollet / Créateur lumière – Elsa Revol / Créateur costumes – Marie-Hélène Bouvet, Elisabeth Cerqueira

Direction historique et textuelle – Ashley Thompson / Traduction – Ang Choulean / Décor – Everest Canto de Montserrat, Elena Antsiferova / Interprète et surtitrage – Rotha Moeng

D’après la mise en scène d’Ariane Mnouchkine (1985)

Coproduction – Théâtre du Soleil, Festival Sens Interdits – les Célestins, Théâtre de Lyon , École des Arts Phare Ponleu Selpak

Source : Sens interdits 2013