Le rassemblement national des scouts dispersé par la police [EDA]

[ndlr] Une information divulguée par l’agence d’information des Missions Etrangères de Paris. A lire sur le site Eglises d’Asie.

VietnamScoutJamboree_2015Le 16 juillet dernier, un millier de scouts de tous âges, venus de tout le Vietnam, se préparaient à participer à un jamboree national dans le sud du pays. Avant même le début de la cérémonie d’ouverture, ils ont été dispersés par la Sécurité publique locale.

Destiné à marquer la commémoration du 85e anniversaire de l’introduction du mouvement scout dans le pays, l’événement avait été soigneusement préparé. Selon les premiers communiqués, il devait avoir lieu dans la province de Binh Duong, du 16 au 19 juillet 2015. A la dernière heure, en raison, semble-t-il, de l’attitude hostile des autorités locales, le lieu du rassemblement avait été changé et fixé dans une zone touristique de la province du Dông Nai

Lire la suite : Eglises d’Asie, 31/08/2015.

“[…] seuls mouvements de jeunesse véritablement autorisés sont ceux qui dépendent d’une façon ou d’une autre du Parti communiste vietnamien”, La Croix, 31/08/2015.

Tìm lại ý tưởng 
đặt tên Thành phố Hồ Chí Minh

[ndlr] Sur l’origine de l’appellation Ho Chi Minh-Ville, retour en 1946.

TTCT- Trong một lần gặp nhau giữa giới sưu tầm tài liệu và các nhà nghiên cứu ở TP.HCM, có người nêu vấn đề: Ý tưởng đặt tên Hồ Chí Minh cho thành phố Sài Gòn xuất phát từ lúc nào?

CuuQuoc_doitentphcm_1946

Lire la suite : Tuoi Tre, 30/08/2015.

Trạch Gầm : Bên Lề Cuộc Chiến [parution]

[ndlr] Parution, présentation de l’éditeur.

Bên Lề Cuộc Chiến by Trạch Gầm is a collection of a South Vietnamese official’s first-person narratives about psychological warfare efforts and battles during the Vietnam War interspersed with his poems – published by Việt Tide (2015), 236 pages, paperback, in Vietnamese.

TrachGam_BenLeCuocChien

Trạch Gầm (aka Nguyễn Đức Trạch) is the son of renowned novelist Bà Tùng Long and the brother of writer Nguyễn Đức Lập. His was a Captain serving in the Department of Military Intelligence, G2- III Corps., until 1975, spent nearly 10 years in re-education camps before resettling in Southern California.

Viet Tide, 9315 Bolsa Avenue #620, Westminster, CA 92683, USA
1-714-262-7028, baoviettide@yahoo.com

Source : Viet Tide (page Facebook)

Michel De Waele & Stephan Martens : Mémoire et oubli – Controverses de la Rome antique à nos jours

DeWaele_Martens_MémoireEtOubli[ndlr] Ouvrage paru aux éditions Septentrion en mai 2015. Présentation de l’éditeur.

S’il est malsain pour une société donnée de ressasser continuellement le passé, il peut être tout aussi nuisible pour elle d’avoir une mauvaise mémoire. Les peuples comme les hommes ne peuvent pas vivre sans être un tant soit peu en paix avec leur mémoire.

Ils ne peuvent pas vivre dans le refoulement. Aussi longtemps qu’un travail sur le passé n’est effectué, le présent peut être gangrené par des retours néfastes. La gestion mémorielle d’événements historiques, de tragédies, de drames reste donc un questionnement très complexe.

Une solution se trouve dans la quête d’une « juste mémoire », formulation empruntée à Paul Ricœur dans La mémoire, l’histoire, l’oubli – ce fragile équilibre entre l’évaluation historique selon la pluralité des mémoires et la nécessité d’une distanciation critique – car, à condition d’écarter des malentendus propices aux polémiques, les abus d’oubli paraissent, en effet, aussi toxiques que les abus de mémoire. De la Rome antique à nos jours : sur la base de la longue durée, les textes présentés par une équipe internationale de chercheurs tentent ainsi de faire avancer le débat.

Sommaire

  • Préface : Mémoire et oubli dans l’Histoire
    Patrice Brun
  • Avant-propos
    Stephan Martens et Michel De Waele
  • L’avenir du passé. Pour une mémoire vivante
    Stephan Martens
  • La mémoire vaine du crime contre l’humanité ?
    Sur l’inuria sceleris humani de César chez Pline l’Ancien
    Anne-Vial Logeay
  • L’Édit de Nantes : de « l’oubliance » prescrite à l’impossible « oubliance »
    François Pernot
  • Vérité, mémoire et oubliance : L’histoire immédiate des troubles de religion
    Michel De Waele
  • Les alliances franco et anglo-amérindiennes au XVIIIe siècle : un jeu de mémoire ?
    Maxime Morin
  • Au temps de l’origine des deux nations au Canada (1775-1815) : histoire, mémoire et politique des conflits armés
    Roch Legault
  • La guerre de 1870 : de la mémoire à l’oubli – et vice-versa
    Jean-Claude Caron
  • Un drapeau pour la Société des Nations : se rappeler ce qui unit et oublier ce qui divise
    Carl Bouchard
  • Les diplomates français des années 1920 et la question de la responsabilité de la guerre : entre mémoire, oubli et histoire
    Renaud Meltz
  • Les enjeux mémoriels autour des expositions de la Résistance italienne en France
    Olivier Forlin
  • Le bombardement de Dresde dans le débat public britannique
    Madeline Zielinski
  • Félix Éboué, 1884-1944. Gouverneur général et Compagnon de la Libération : mémoire et oubli
    Arlette Capdepuy
  • Une institution militaire française face à la mémoire de la Seconde Guerre mondiale : la Marine française 1943-2010
    Odile Girardin-Thibeaud
  • Histoire et cinéma indiens face à la Partition : du devoir d’oubli à une mémoire en fragments, l’exemple de Earth de Deepa Mehta
    Paul Veyret
  • Le travaillisme à l’aune des mémoires de Tony Blair, ou quand la gauche britannique s’oublie
    Flavien Bardet
  • Les discours d’un roi.
    Le rapport à l’histoire de Juan Carlos d’Espagne à travers ses discours
    Matthieu Trouvé
  • La Commission Vérité et Réconciliation de l’Afrique du Sud, 1996/1998
    Johan Snyman
  • Témoignage. Réflexions sur le processus de réconciliation germano-polonais
    Markus Meckel
  • Index

Stephan Martens, professeur de civilisation allemande contemporaine à l’Université Bordeaux Montaigne. Il s’intéresse à la politique étrangère de l’Allemagne et à la géopolitique européenne. Ses recherches portent aussi sur les questions de mémoire et de réconciliation en Europe. Michel De Waele, professeur d’Histoire moderne à l’Université Laval, Doyen de la Faculté des lettres et sciences humaines. Il s’intéresse à la vie politique d’Ancien Régime. Ses recherches portent notamment sur la résolution des conflits civils.

Source : Presses Universitaires du Septentrion

Karim Ben-Ismaïl : Bleus d’ailleurs

[ndlr] A lire dans L’Équipe Magazine du samedi 15 août 2015. Portraits de trois destins au sein de l’équipe de France de rugby. Reportage de Karim Ben-Ismaïl et photos de Laurent Gudin.

Ils s’appellent DIMITRI SZARZEWSKI, FRANÇOIS TRINH-DUC, SOFIANE GUITOUNE. « L’Équipe Magazine » a choisi de s’attarder sur ces trois joueurs du quinze tricolore, dont les patronymes, venus de loin, témoignent de leur destin personnel et d’un pan de l’histoire de France.

BenIsmaïl_BleusdAilleurs© 2015 L’Équipe [cliquer sur l’image pour l’agrandir]

Image “à la une” : Nhien Trinh-Duc, le grand-père vietnamien de François. En 1939, il est intégré de force aux unités de main-d’œuvre indigène pour venir servir la France. © 2015 DR

S. E. Vi Văn Định

SE_ViVanDinhS.E. Vi Văn Định, Tổng-Đốc en retraite, Membre du Conseil Privé et du Conseil de Protectorat du Tonkin, fils de S.E. le Baron de Tràng-Phái Vi Văn Lý, Hiệp-Tá Đại-Học-Sĩ, Chevalier de la Légion d’honneur, est né le 27 août 1878 à Bản-Chu, village de Khuất-Xá, châu de Lộc-Bình, province de Lạng-Sơn. Issu d’une des familles les plus nobles du pays.

Titulaire du grade de 7-1 văn-giai, il a été nommé Tri-Châu de Lộc-Binh en 1901, Tri-Phủ de Tràng-Khanh en 1908, Thương-Tá de Lạng-Sơn en 1913, Án-Sát en 1914 et Tuần-Phủ de Cao-Bằng en 1921.

Appelé à servir dans le delta comme Tuần-Phủ de Phúc-Yên (1923-1927), de Hưng-Yên (1927-1929), Tổng-Đốc de Thái-Bình (1929-1937) et de Hà-Đông (1937-1941), il a été admis à la retraite le 1er août 1941. Il a été promu Hiệp-Tá Đại-Học-Sĩ en 1933 et Thái-Tử-Thiếu-Bảo en 1936. Le titre de Baron de An-Phước lui a été décerné le 15 janvier 1940.

Il a été désigné pour aller assister à l’Exposition Internationale de Paris en 1900 et à l’Exposition de Marseille en 1922.

Grand officier de la Légion d’Honneur.

Grand Officier du Dragon d’Annam.

Grand Officier de l’Ordre du Million d’Eléphants et du Parasol Blanc.

Officier de l’Ordre Royal du Cambodge.

Officier du Mérite Agricole Annamite.

Kim-Khánh de 1ère Classe.

Kim-Tiền hors classe.

Palmes académiques.

Ngân-Tiền de 1ère Classe.

Médaille coloniale avec agrafe du Tonkin.

Médaille d’honneur en or de 1ère Classe.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 20.

Sầu Lẻ Bóng – Hoàng Oanh [Chagrin d’une ombre esseulée par Hoang Oanh]

[ndlr] Ouverture du jukebox de Mémoires d’Indochine.

Sầu Lẻ Bóng

Người ơi khi cố quên là khi lòng nhớ thêm
Dòng đời là chuỗi tiếc nhớ
Mơ vui là lúc ngàn đắng cay… xé tâm hồn
Tàn đêm tôi khóc khi trời mưa buồn hắt hiu
Lòng mình thầm nhớ dĩ vãng
Đau thương từ lúc vừa bước chân
Vào đường yêu

Đêm ấy mưa rơi nhiều
Giọt mưa tan tác mưa mùa ngâu
Tiễn chân người đi
Buồn che đôi mắt thấm ướt khi biệt ly
Nghe tim mình giá buốt
Hồi còi xé nát không gian
Xót thương vô vàn
Nhìn theo bóng tàu dần khuất trong màn êm

Mùa thu thương nhớ bao lần đi về có đôi
Mà người còn vắng bóng mãi
Hay duyên nồng thắm ngày ấy nay… đã phai rồi

Từ lâu tôi biết câu thời gian là thuốc tiên
Đời việc gì đến sẽ đến
Những ai bạc bẽo mình vẫn không… đành lòng quên

Những ai bạc bẽo mình vẫn không… đành lòng quên

Image “à la une” : Hoang Oanh, photo dédicacée sur le site de Hoang Trong.

Nuit de veille pour tous les prisonniers de conscience au Viêt-Nam

[ndlr] Une première à Saigon. Le 22 juillet 2015, d’anciens prisonniers de conscience vietnamiens ont organisé une nuit de veille pour tous les prisonniers de conscience du Viêt-Nam. Cette action s’inscrit dans le cadre de la campagne intitulée “We Are One” en faveur des droits de l’homme. Les anciens détenus affichent les noms de leurs compatriotes actuellement emprisonnés : Bui Thi Minh Hang, Dang Xuan Dieu, Dinh Nguyen Kha, Ho Thi Bich Khuong, Ngo Hao, Nguyen Dang Minh Man, Nguyen Cong Chinh, Nguyen Hoang Quoc Hung, Nguyen Huu Vinh, Nguyen Thi Thuy Quynh, Nguyen Van Ly, Nguyen Viet Khang, Pham Van Thu, Ta Phong Tan, Tran Huynh Duy Thuc… La cérémonie s’est déroulée au sein de l’Eglise Rédemptoriste de Saigon (Bureau Justice et Paix).

Des rats géants entraînés à jouer les démineurs [Ouest-France]

[ndlr] Reportage insolite à lire sur le Cambodge, terre à déminer pour des décennies.

Le Cambodge figure parmi les pays les plus affectés au monde par les mines. Plus de 64 000 blessures causées par des mines terrestres et autres restes d’explosifs de la guerre ont été recencées dans ce pays depuis 1979 causant plus de 25 000 amputations. Pour aider au déminage, les autorités élèvent… des rats géants.

Lire la suite : Ouest-France, 10/07/2015. Reportage de Georges Nickels, correspondant au Cambodge.

Image “à la une” : © Georges Nickel / Transterra Media

Photothèque de l’École française d’Extrême-Orient

[ndlr] Message de Marie Aberdam concernant la photothèque en ligne de l’EFEO.

 

Chères et Chers collègues,

Une partie des collections (45 000 clichés) de la photothèque de l’École française d’Extrême-Orient est désormais accessible sur le site internet www.collection.efeo.fr.

Cette photothèque virtuelle va s’enrichir régulièrement au fur et à mesure de l’avancée du renseignement de la base de données et de la numérisation des quelque 180 000 clichés conservés à l’EFEO.

Nous vous souhaitons une agréable navigation sur notre site.

* * *

Dear Colleagues,

A part of the collections (45 000 photographs) of the École française d’Extrême-Orient (French School of Asian Studies) is now online on the website www.collection.efeo.fr.

This virtual library will be regularly updated as and when the approximately 180,000 photographs which compose the EFEO’s collection are digitized and included in the database.

Enjoy !

* * *

Dès la création de lÉcole française d’Extrême-Orient (EFEO), les chercheurs ont ressenti le besoin de se doter d’outils de recherche et de compléter les notes et les croquis par la photographie. Une photothèque s’est donc constituée en même temps que l’École se dotait d’une bibliothèque de recherche.

À partir de 1933, l’EFEO s’adjoint les services d’un photographe professionnel, Jean Manikus. Secondé par Nguyen Huu Tho, il crée un service photographique qui fonctionne de 1933 à 1959, constituant ainsi les importants fonds patrimoniaux de l’EFEO. Lorsque, sous la pression des événements politiques, l’EFEO transfère son siège de Hanoi à Saigon en septembre 1954, une copie du fonds photographique est envoyée à Paris où le siège de l’École est définitivement installé en 1961. La photothèque de Paris est ainsi créée, prenant la relève de celle de Hanoi.

Aujourd’hui, plus de 180 000 clichés y sont conservés. Les supports, reflet de l’évolution des techniques photographiques, sont de nature différente : plaques de verre au gélatinobromure d’argent, le plus souvent stéréoscopiques ; négatifs ; diapositives ; tirages argentiques et couleurs ; clichés numériques. Les thèmes traités illustrent la richesse des disciplines de l’EFEO : architecture, archéologie, épigraphie, ethnographie, histoire de l’art… Du fait de l’implantation historique de l’École et de ses missions, le Cambodge et le Vietnam sont particulièrement bien illustrés ainsi que, dans une moindre mesure, le Laos. La création de nouveaux Centres EFEO à partir des années cinquante (Inde, Chine, Indonésie, Thaïlande, etc.) augmente et diversifie les archives.

Ces photographies ont un intérêt scientifique majeur, complétant rapports de missions et journaux de fouilles. La campagne de numérisation des fonds entreprise en 2002 se poursuit assurant ainsi la conservation des photographies et leur diffusion auprès de la communauté scientifique et du grand public.

Pour toute reproduction, merci de prendre contact avec la photothèque (voir la rubrique Crédits http://collection.efeo.fr/ws/web/app/report/a-propos.html ).

Poster Phototheque EFEO (PDF)

La décolonisation et la guerre vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge