S. E. Pou-Chreng

SE_Pou-ChrengS. E. Pou-Chreng, Vorac-Montrey, Chauvaykhet de Kompong-Thom. Né à Phnom-Penh en 1899. Fils ses études à l’Ecole Doudart de Lagrée et au Collège Sisovath.

Admis, en qualité de Secrétaire dans l’Administration du Protectorat (1918).

Gravit successivement les échelons de la hiérarchie. Nommé en 1930 après concours, Anouc-Montrey.

Nommé Vorac-Montrey en 1941.

A servi dans le cadre de l’Administration cambodgienne, de 1930 à 1941, en qualité de Phou-chhuoykhet de Prey-Vèng, de Chauvaysrok de Sithorkandal, de Chauvaysrok de Battambang, de Chauvaysrok de Kompong-Trach, enfin de Chauvaysrok de Kompong-Thom.

A participé aux travaux de la Commission de transfert des territoires des provinces de Kompong-Thom et Stung-Trèng cédés à la Thaïlande, en août et septembre 1941.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 13.

Asiatiques de France – Documentaire de Laurence Jourdan

[ndlr] A noter la diffusion d’Asiatiques de France, le nouveau documentaire de Laurence Jourdan (Les oubliées de la Piste Ho Chi Minh, 2004), en deux épisodes les dimanches 22 et 29 septembre 2013 sur France 5.

 

Dimanche 22 septembre 2013 à 21h55 heures

Diffusion sur France 5 du film de Laurence Jourdan

Asiatiques de France

1911-1975 – Episode 1

Près d’un million d’Asiatiques vivent en France. Retour sur leur histoire, riche, qui traverse deux conflits mondiaux, le temps de la colonisation de l’Indochine puis celui de son indépendance et de l’évolution des Républiques Populaires d’Asie. Cette diaspora hétérogène cherche, à présent, à peser dans le débat public. Elle revendique une visibilité. L’installation des Vietnamiens, Cambodgiens, Laotiens ainsi que des Chinois en France date des réquisitions de main d’oeuvre pendant les Première et Seconde Guerres mondiales, en 1914-1918, puis en 1939-1940. La notoriété des Beaux-arts à Paris attire aussi toute une génération d’artistes et d’intellectuels japonais.

 


Asiatiques de France – Extrait 1 par Phares-Balises


Asiatiques de France – Extrait 2 par Phares-Balises

A suivre : Episode 2 – Dimanche 29 septembre à 21h55 heures sur France 5.

Séminaire “Mémoires d’Indochine” 2013 : Séance 1

Année universitaire 2013-2014 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

 

Mémoires d’Indochine :

Regards internes sur la décolonisation et la guerre

au Viêt-Nam, Laos et Cambodge

MémoiresIndochine2013ter

 

Séance 1 – Mardi 24 septembre 2013

« Premières contestations et revendications anticoloniales »

 

Cette séance sera consacrée au processus de colonisation, à la mise en place d’une administration coloniale, à l’exploitation de l’Indochine et aux premières revendications politiques formulées par des Vietnamiens. Critique du fait colonial mais également élaboration d’une pensée nationaliste.

 

Extraits de textes à discuter :

  • [Nguyễn Ái Quốc], « Le procès de la colonisation française », in Ho Chi Minh, Oeuvres choisies (1922-1967), Paris, Editions Maspéro, Petite coll. Maspéro 18, 1970, pp. 46-81.

L’impôt du sang

I. La guerre et les « indigènes »

II. Le volontariat

III. Le fruit du sacrifice

L’exploitation des Indigènes

Citation Vigné d’Octon

Le réveil des esclaves

I. En Indochine

II. Au Dahomey

III. En Syrie

IV. La Révolution russe et les peuples coloniaux

V. Prolétaires et paysans des colonies !

VI. Un appel de l’internationale pausanne aux paysans travailleurs des colonies

VII. L’organisation syndicale dans les colonies [suivi du Manifeste de « l’Union intercoloniale »].

[Note : il s’agit d’une compilation d’extraits de texte de l’ouvrage paru en France à la Librairie du Travail en 1924]

 

  • Phạm Quỳnh, Nouveaux essais franco-annamites, Huê, Editions Bui-Huy-Tin, MCMXXXVIII [1938], pp. 457-515.

Partie VI : L’idée nationale ; Chapitre 33 : Vers une doctrine nationale

I. Nécessité du nationalisme annamite

II. Nationalisme annamite et Protectorat français

III. Nationalisme et monarchie

IV. Nationalisme politique et nationalisme culturel

V. Le front commun de l’élite annamite

[Note : L’auteur date son texte en 1935]

 

  • Nguyen An Ninh, « La France et l’Indochine », Europe, n° 31, 15 juillet 1925, pp. 257-277.

 * * *

Pour aller plus loin :

 

  • Sur le projet colonial :

– Patrice Morlat, “Projets coloniaux et mise en pratique : la politique des « fils » de Sarraut en Indochine dans les années vingt”, Cahiers d’histoire. Revue d’histoire critique, 85 | 2001, 13-28. Voir pdf

 

  • Sur Pham Quynh (1892-1945) :

– Notice biographique de Linh Dinh sur le site VNLP (Viet Nam Literature Project)

– Georges Odo, « Phạm Quỳnh : Franc-Maçon francophile et nationaliste« .

– Voir aussi les articles consacrés à Pham Quynh sur Pham Ton’s Blog (en vietnamien).

 

  • Sur Nguyen An Ninh (1900-1943) :

Nguyen Anh Ninh (Wikipedia eng.)

– Nguyen An Ninh sur Viet Nam mon pays natal (Site de Dang Anh Tuan)

Causerie sur Nguyen An Ninh le 4 septembre 2005 (AIVF)

 

  • Sur Nguyen Ai Quoc et le groupe des Cinq Dragons à Paris :

– Pierre Brocheux, « Une histoire croisée : l’immigration politique indochinoise en France, 1911-1945« . Voir aussi sur Mémoires d’Indochine.

– Voir également Mémento Personnalités séance 1 sur Mémoires d’Indochine

Defining moments of modern Vietnam [Book review of David Marr, Vietnam: State, War and Revolution]

Marr_VietnamStateWarRevolutionDavid G. Marr, Vietnam: State, War and Revolution (1945-1946), book review by Jeffrey Grey.

[…] The core of this book argues that the Democratic Republic of Vietnam was founded and survived against all odds through a large mobilisation of ordinary Vietnamese in an almost infinite range of capacities and roles. This popular support was wide-ranging, deep and genuine, but not universal. Nor was it uncontested, most obviously by the French as they sought to reapply the colonial structures swept aside by the war with Japan, but also in the south by the British force which arrived in late 1945 to replace the Japanese and by Nationalist Chinese forces operating in the north with the same broad agenda.

The book covers the creation of the early DRV state structure, the Viet Minh and the creation of a broad political framework to oppose French designs, albeit with a communist core. The extraordinary achievements were matched by repression and punishment of those deemed political opponents. In a lengthy chapter Marr offers a clear-eyed and unsentimental analysis of the arrests, deportations, detention without due process and executions used to ensure the revolutionary course. Much of this effort was aimed at members of the Vietnamese Nationalist Party, an obvious rival in the anti-colonialist struggle. Readers wanting a sense of what it was like to be on the losing side in this earlier contest, and of the journey that some made from resisting the French to resisting the communists, should look at the recent memoir by Nguyen Cong Luan, Nationalist in the Vietnam Wars (2012). […]

Read more: The Sydney Morning Herald, 14/09/2013.

Séminaire “Mémoires d’Indochine” : CR de lecture [récapitulatif]

Année universitaire 2013-2014 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

 

Mémoires d’Indochine :

Regards internes sur la décolonisation et la guerre

au Viêt-Nam, Laos et Cambodge

* * *

MémoiresIndochine2013ter

Pour information à la promotion 2013-2014, rappel des CR de lecture et des travaux du séminaire publiés en ligne entre février et juillet 2013.

 

CR ASIOC 2012-2013

  • Lectures croisées Ao Dai et La jeune fille et la guerre : Femmes, guerre, décolonisation – par Stéphane Verdeille
  • « Vivre la guerre, raconter la guerre : l’engagement de l’Armée Populaire de Libération chinoise aux côtés du Nord-Vietnam » par Joachim Boittout
  • La bande dessinée khmère à l’épreuve de la mémoire : à travers les oeuvres de Séra et de Tian – par Clémence Oliviero
  • Abdallah Gnaba, La mémoire réinventée. Chronique anthropologique d’une association vietnamienne de ParisCR de lecture parAdèle Pinet

 

Autres CR de lecture ASIOC publiés sur Mémoires d’Indochine :

 

Voir aussi sur le carnet de recherche Femmes & Guerres au Viêt-Nam :

Sách mới: Nhớ nhà văn Trần Độ [avis de parution]

BiaTranDo[ndlr] Avis de parution d’un livre-hommage au général Tran Do intitulé En souvenir de l’écrivain Tran Do. De son vrai nom Tạ Ngọc Phách, le général Tran Do (1923-2002) était connu pour ses positions courageuses en faveur des libertés démocratiques et de l’ouverture politique.

Membre du Parti Communiste Indochinois en 1940, il fut arrêté à la fin de l’année 1941 et emprisonné dans le bagne de Son La et s’évada en 1943 lors d’un transfert vers le bagne de Poulo Condore. Il repris ses activités révolutionnaires et en particulier devint, à l’âge de 23 ans, commissaire politique dans la jeune armée populaire à partir de 1946. Il conserva cette fonction politique importante au sein de l’armée aguerrie pendant les deux guerres jusqu’en 1976.

Parallèlement à cette vie militaire accomplie, il mena des activités littéraires et publia dans le Journal de l’Armée populaire. Retourné à la vie civile après la guerre, il fut pendant un temps Vice-Ministre de la culture et occupa divers postes au sein de l’appareil d’État réunifié. Membre du Comité central du Parti de 1960 à 1991, il prit peu à peu ses distances avec une organisation qu’il considérait incapable de se rénover. Il fut exclu du PCV en 1999 après 58 ans de bons et loyaux services à l’Armée, la Patrie et le Parti. Il devait décéder trois ans plus tard en 2002.

Considéré comme l’un des initiateurs de l’ouverture culturelle du Doi Moi (Renouveau), il appela dans plusieurs textes à la fin du totalitarisme, à la refonte du PCV, à redonner un sens à l’Assemblée nationale et à ériger une véritable constitution démocratique. Les thématiques évoquées par Tran Do à la fin de sa vie sont aujourd’hui plus de dix ans après sa mort d’une actualité saisissante.

Nhà xuất bản Văn học vừa cho ra mắt bạn đọc cả nước cuốn sách Nhớ nhà văn Trần Độ đúng vào dịp kỷ niệm 90 năm ngày sinh của ông (23/9/1923 – 23/9/2013).

Cuốn sách dày 300 trang tập hợp các bài viết về Nhà văn Trần Độ từ những năm cuối của thế kỷ trước đến nay. Cuốn sách được nhà văn Tô Đức Chiêu viết bài giới thiệu Từ đáy lòng bè bạn.

Toàn bộ các bài viết trong cuốn sách Nhớ nhà văn Trần Độ được giới thiệu trên blog. Mời bạn đọc theo dõi.

Source : Tran Do Tac Pham, 10/09/2013.

Nguyễn Ngọc Chơn

NguyenNgocChonM. Nguyễn Ngọc Chơn, agriculteur. Né en 1879 à Mỹ-Phước (Long Xuyên, Cochinchine).

Élève au Collège Chasseloup-Laubat (1895-1898). Diplôme d’études complémentaires (1898), Secrétaire des Bureaux du Gouvernement (1901). Démissionnaire pour se livrer à l’Agriculture, au Commerce et à l’Industrie (1917).

Ancien Président et Membre fondateur du Syndicat Agricole de la Caisse Provinciale de Crédit Mutuel de Long Xuyên (1919 à 1922). Membre fondateur de l’Enseignement mutuel de Long Xuyên.

Deuxième Vice-président et Membre fondateur de l’Association d’Aide Mutuelle et d’Assistance Sociale de la province de Long Xuyên (1931 à 1933).

Membre de la Commission Mixte provinciale de Long Xuyên en 1941.

Tri-huyện honoraire pour dévouement et services rendus à la cause française et pour le développement du Commerce, de l’Industrie et de l’Agriculture (1926).

Promoteur du creusement du canal Bassac-Rach-Sôi  [Rạch Sỏi] et canal des Quatre-cantons.

En 1937, profitant des croisières organisées par les Messageries Maritimes pour les touristes, il a pu visiter Hong-Kong, Shanghai et Hangchéou, Kobé, Osaka, Kioto, Tokio, Yokohama et encore autres villes industrielles du Japon, le Singapore, tout le Sud de l’Inde, l’île de Ceylan, Aden, Djibouti, Suez, Port-Saïd, Marseille, toutes les villes de la Côte d’Azur jusqu’à Nice, Lyon, Paris et l’Exposition Internationale de 1937.

Occupations économiques

Industrie : Installé le premier dans la province de Long Xuyên une Rizerie mécanique de 15 tonnes et exploité pendant 7 ans.

Commerce : Représentant général de la Société Française des Distilleries de l’Indochine à Long Xuyên pour la vente de l’alcool et l’achat du paddy pendant 11 ans.

Agriculture : Mis en valeur de 1000 hectares de terres en friche pour la culture du riz.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, pp. 12-13.

La décolonisation et la guerre vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge