Communiqué spécial sur le décès de l’ancien président Lê Duc Anh

[ndlr] Communiqué officiel du Parti Communiste Vietnamien suite au décès du général Lê Duc Anh à l’âge de 99 ans. L’AFP, de son côté, souligne son rôle dans le renversement du régime des Khmers rouges en janvier 1979.

L’ancien membre du politburo, ancien président de la République, Lê Duc Anh, est décédé le 22 avril 2019, à 20h10, à son domicile à Hanoï des suites d’une maladie grave, ont annoncé samedi 27 avril le Comité central du Parti communiste du Vietnam (PCV), l’Assemblée nationale, la présidence de la République, le gouvernement et le Comité central du Front de la Patrie du Vietnam dans un communiqué.

Lê Duc Anh est né le 1er décembre 1920 dans la commune de Lôc An, district de Phu Lôc, province de Thua Thiên-Huê (Centre). Son lieu de résidence permanente: 5A, rue Hoàng Diêu, quartier de Quan Thanh, arrondissement de Ba Dinh, à Hanoï.

Il est devenu membre du PCV en mai 1938. Il était membre du Comité central du PCV (IVe, Ve, VIe, VIIe, VIIIe mandats), secrétaire du Comité central du PCV (VIIe mandat), membre du politburo (Ve, VIe, VIIe, VIIIe mandats), membre permanent du politburo (VIIIe mandat), président de la République (de septembre 1992 à décembre 1997), conseiller du Comité central du PCV (de 1997 à avril 2001), député de l’Assemblée nationale (VIe, VIIIe, IXe législatures).

Il était également chef d’état-major du Commandement du Sud (août 1965), commandant adjoint du Commandement du Sud (1968), commandant adjoint de la campagne Hô Chi Minh et commandant pour le Sud-Ouest (1975), vice-ministre de la Défense et commandant des forces des soldats volontaires vietnamiens au Cambodge (juin 1981), vice-ministre de la Défense et chef d’état-major général de l’Armée populaire du Vietnam (décembre 1986), ministre de la Défense (février 1987).

Durant ses plus de 80 ans d’activités révolutionnaires, Lê Duc Anh a beaucoup contribué à l’œuvre révolutionnaire du Parti et de la nation. Il s’est vu décerner de nombreuses distincitions honoriques du Parti et de l’État vietnamiens. Son décès est une grande perte pour le Parti, l’État et le peuple vietnamiens.

Pour rendre hommage au général Lê Duc Anh, le Comité central du Parti communiste vietnamien, l’Assemblée nationale, la présidence de la République, le gouvernement, le Comité central du Front de la Patrie du Vietnam ont décidé de lui réserver les obsèques nationales.

Le comité d’organisation des funérailles est composé de 39 membres et dirigé par le secrétaire général du PCV et président Nguyên Phu Trong. La visite de condoléances aura lieu de 07h00 à 11h00, le 3 mai 2019, à la Maison funèbre nationale, 5 rue Trân Thanh Tông, à Hanoï. La cérémonie commémorative commencera à 11h00, le 3 mai 2019, à la Maison funèbre nationale, 5 rue Trân Thanh Tông, à Hanoï.

L’enterrement aura lieu à partir de 17h00, le 3 mai 2019, au Cimetière municipal de Hô Chi Minh-Ville. Des hommages seront organisés au même moment au Hall de la Réunification de Hô Chi Minh-Ville, et au siège du Comité populaire de Thua Thiên-Huê.

Ses funérailles seront retransmises en direct par la radio nationale La Voix du Vietnam et la Télévision du Vietnam. Les drapeaux vietnamiens seront mis en berne les 3 et 4 mai 2019, période de deuil national.

VNA/CVN

Source : Le Courrier du Vietnam, 27/04/2019

Gary Jones : Skyluck, the ship that smuggled 2,600 boatpeople to Hong Kong – and freedom

[ndlr] A découvrir sur le site du South China Morning Post, l’histoire oubliée des boat people sino-vietnamiens. Chapitre 1.

The first of a two-part story recounts how, after the 1975 fall of Saigon, tens of thousands of persecuted Chinese-Vietnamese fled their country, and how a ship called the Skyluck came to symbolise their long and perilous journey.

“In office at 07.45 and then at 09.30 it all started: Skyluck cut her anchor chain and drifting. The proverbial hit the fan and we were off.”

June 29, 1979, turned out to be a “day of high drama” for Talbot Bashall, who had recently been appointed controller of the Hong Kong government’s Refugee Control Centre, and he recorded its chaos in his diary.

Bashall’s unenviable task was to oversee the arrival, processing and care of tens of thousands of desperate Vietnamese who, having taken to the high seas, were fleeing their country to seek refuge in the British colony on the southern coast of China. The Skyluck was a 3,500-tonne Panamanian-registered freighter. Its cargo on this day was 2,600 men, women and children, a small cross section of the mass migration of refugees from Indochina that the global media had dubbed “the boatpeople”.

Lire la suite / Read more : SCMP

Image “à la une” : Refugees pack the deck of the Skyluck, anchored off Lamma Island, in February 1979 © SCMP