Inside BGI social history (1927-1976)

[ndlr] Projet de l’Institut d’Asie Orientale coordonné par François Guillemot.

Les Brasseries et Glacières d’Indochine (BGI), fondées sous la colonisation française en 1927 par la maison Denis Frères (Bordeaux), ont connu une expansion économique importante au Viêt-Nam. Le départ de la France de Saigon en 1956 dans le contexte de la division du pays entre 1955 et 1975 n’a pas interrompu sa production.

A partir d’une documentation unique constituée d’une partie du fichier du personnel de la société, le projet vise à établir une histoire sociale et cartographique de la BGI. Cette documentation nous permettra d’étudier l’évolution du personnel, ses origines sociales et ses déplacements au Sud Viêt-Nam dans les années soixante et soixante-dix.

Le projet vise ainsi à restituer l’évolution et le rayonnement de cette société sous la République du Viêt-Nam jusqu’à la réunification, date à laquelle la société change de nom pour Brasseries et Glacières Internationales.

Si vous avez travaillé dans cette société pendant la période de la République du Viêt-Nam, n’hésitez pas à nous contacter : francois.guillemot@ens-lyon.fr

The Brasseries et Glacières d’Indochine (BGI), founded under French colonization in 1927 by Denis Frères (Bordeaux), has experienced significant economic expansion in Vietnam. The departure of France from Saigon in 1956 in the context of the division of the country between 1955 and 1975 did not interrupt its production.

Based on a unique documentation consisting of the company’s personnel file, the project aims to establish a social and cartographic history of the BGI. This documentation will allow us to study the evolution of the staff, their social origins and their movements in South Vietnam in the 1960s and 1970s.

The project thus aims to reconstruct the evolution and influence of this company in the Republic of Vietnam until reunification, when the company changed its name to Brasseries et Glacières Internationales

If you worked in this company during the period of the Republic of Vietnam, please do not hesitate to contact us: francois.guillemot@ens-lyon.fr


« Mémoires d’Indochine » 2018 : séance 7

Année universitaire 2018-2019 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

Mémoires, récits de vie en situations

Image de La fille du fleuve (Cô gái trên sông, Dang Nhat Minh, 1986)

★ ★ ★

Mémoires cinématographiques

Séance 7 : mercredi 14 novembre 2018 – salle de réunion de l’IAO

La dernière séance du séminaire de cette année sera consacrée au cinéma et son rapport à la mémoire. En particulier, nous aborderons la question de la mémoire historique à travers les films de fiction vietnamiens. Pour illustrer notre propos, nous nous appuierons sur le travail cinématographique de Jean-Gabriel Périot en France, de Dang Nhat Minh au Viêt-Nam et de Rithy Panh au Cambodge autour de la question centrale : « Comment se fabrique la mémoire ? ».

La seconde partie sera dédiée aux exposés oraux consacrés aux mémoires du réalisateur Dang Nhat Minh et aux récits du génocide perpétré par les Khmers rouges dans le Kampuchéa Démocratique (1975-1979).

Courts métrages commentés :

Jean-Gabriel Périot, Eût-elle été criminelle, court métrage, Envie de Tempête Productions, 2006, 09:39. Sur Vimeo.

Jean-Gabriel Périot, Nijuman No Borei (200.000 fantômes), court métrage, Envie de Tempête Productions, 2007, 10:54. Sur Vimeo.

Sources complémentaires

Banh Bao et Huu Ngoc, L’itinéraire du film de fiction vietnamien, Hanoi, Éditions en Langues étrangères, coll. « Expériences vietnamiennes », 1984.

Brossat, Alain et Périot, Jean-Gabriel, Ce que peut le cinéma. Conversations, Paris, La Découverte, « Cahiers libres », 2018.

Pham Cong Anh, Panorama critique du cinéma nord-vietnamien et bref aperçu du cinéma sud-vietnamien, Paris, EPHE, Mémoire sous la direction de Georges Condominas, avril 1972, 254 p.

Pham Ngoc Truong, Trung Son, Luu Xuan Thu, Luong Duc, Huu Ngoc, Le film documentaire vietnamien, Hanoi, Éditions en Langues étrangères, coll. « Expériences vietnamiennes », 1987.

Robic-Diaz, Delphine, La guerre d’Indochine dans le cinéma français. Images d’un trou de mémoire, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. Histoire, 2014.

Exposés oraux

Exposé de Annette Gravier

  • Dang Nhat Minh, Mémoires d’un cinéaste vietnamien, Aix-en-Provence, Publications de l’Université de Provence, 2017. 

Présentation de l’éditeur : Presses universitaires Aix-Marseille

Exposé de Damien Corneloup

  • Stuart-Fox, Martin et Bunheang Ung, The murderous revolution. Life & death in Pol Pot’s Kampuchea, Orchid Press Publishing Limited, 1985. (3e édition en 1998).

Présentation en ligne : Amazon

Exposé de Olivier Christophe

  • Rithy Panh et Bataille, Christophe, L’élimination, Paris, Grasset, 2012.

Présentation de l’éditeur : Grasset

Image « à la une » : La fille du fleuve de Dang Nhat Minh (1986) © DR

Nguyen Giang-Huong : La littérature vietnamienne francophone (1913-1986) [parution]

[ndlr] Signalement d’une nouvelle étude littéraire intéressante. Présentation de l’éditeur.

En important son système de pensée et ses valeurs au Vietnam par le biais de la colonisation, la France provoque un bouleversement profond de l’espace culturel vietnamien, à commencer par la langue. Certains écrivains vietnamiens choisissent le français pour exprimer les questions identitaires qui résultent du métissage culturel, de leur situation paradoxale de colonisés et simultanément de médiateurs francophiles. Leur oeuvre illustre une confrontation au phénomène de l’altérité dans la société vietnamienne coloniale et post-coloniale. L’ouvrage propose une analyse des figures discursives de l’auteur dans douze romans représentatifs de l’ensemble de la production romanesque de langue française de 1913 à 1986 au Vietnam.

Source : France-Vietnam