Viêt-Nam : le réveil de la rue

[ndlr] Au Viêt-Nam, le projet de création de trois zones économiques spéciales qui pourraient être cédées à la Chine pour une durée de 99 ans est en cours de discussion à l’Assemblée nationale. De nombreux experts économiques et spécialistes ont souligné les dangers potentiels d’un tel projet tant sur les plans économiques, sociaux que stratégiques pour la sécurité nationale. Le 6 juin un appel à manifester a été lancé sur les réseaux sociaux. Bilan provisoire.

Une grande manifestation nationale, pacifique, s’est déroulée le dimanche 10 juin dans les principales villes du Viêt-Nam. Hanoi, Saigon mais aussi Vinh, Danang, Nha Trang, Mytho… Des reportages vidéographiques sur le vif ont envahi la toile. Si Hanoi n’a rassemblé que quelques dizaines de manifestants rapidement réprimés, on observe une forte mobilisation à Saigon, Mytho, dans le diocèse de Vinh, dans la province de Nghê An et surtout à Nha Trang où des milliers de gens sont descendus sur le bord de mer.

Armés de leurs téléphones portables, les citoyens témoignent de la mobilisation tout en commentant les événements. Les images de la répression se diffusent sur la toile.

A l’étranger, à Paris le samedi 9 juin, aux États-Unis, à Washington, au Texas ou à Little Saigon de nombreux Vietnamiens ont également exprimé à la fois leur rejet du projet des zones économiques spéciales et de la dictature politique au Viêt-Nam. Le mouvement de protestation touche aussi les communautés vietnamiennes en Asie, au Japon ou à Taïwan.

Le Viêt-Nam n’avait pas connu une telle mobilisation transnationale depuis les manifestations anti-chinoises de 2014. Il y a quatre ans, ces manifestations concernaient la question de la Mer de Chine méridionale, « Mer de l’Est » pour les Vietnamiens. Aujourd’hui, la rue proteste comme l’implantation d’enclaves chinoises exclusives sur le territoire vietnamien. Ces trois zones économiques spéciales au nord, centre et sud, sont vues comme la démonstration d’une stratégie impérialiste « soft » de la République populaire de Chine au Viêt-Nam.

Il y a quatre ans, la protestation concernait la politique de fait accompli de la Chine sur l’espace maritime commun aux pays d’Asie du Sud-Est. Aujourd’hui, il s’agit d’un choix à prendre par le gouvernement vietnamien qui impacte la société dans son ensemble. Autrement dit, se joue aussi le degré d’allégeance de l’Etat-Parti vietnamien à son homologue chinois.

FG, MàJ 11/06/2018

 

Nha Trang

Saigon


Déploiement policier à Saigon / HCM-Ville

My Tho

Hanoi

Pour suivre l’ensemble de ces manifestations, reportage sur Dân Làm Báo : Việt Nam & Hải ngoại đồng lòng biểu tình chống Đặc Khu Bán Nước

Et pages spéciales sur la BBC (programme en vietnamien) :

Autres pages spéciales :

Công an đàn áp biểu tình phản đối luật Đặc khu và An ninh mạng, RFA, 10/06/2018.

Việt Nam : Biểu tình ở nhiều nơi phản đối dự luật 3 đặc khu, RFI, 10/06/2018.

Việt Nam biểu tình đồng loạt chống Luật Đặc Khu, VOA, 10/06/2018.

A suivre.