Archives de catégorie : Ressources

Bibliographie : Les sociétés coloniales – Afrique, Antilles, Asie (années 1850 – années 1950)

Depuis une bonne dizaine d’années, le champ des études coloniales s’est trouvé (re)travaillé en profondeur et est devenu, à l’heure actuelle, un secteur particulièrement dynamique de l’historiographie. La plupart des grandes revues d’histoire françaises ou étrangères ont publié des dossiers et des numéros spéciaux consacrés au fait colonial, témoignant du décloisonnement entre histoire des métropoles et histoire des territoires colonisés. Ce décloisonnement est ainsi illustré par le renouveau des travaux sur les empires (circulations, sociétés, cultures impériales, etc.), par les perspectives ouvertes par les théories postcoloniales ou par la réflexion sur l’histoire connectée. On peut aussi constater le dynamisme persistant, dans les études d’« aires culturelles », de recherches sur le passé colonial de telle ou telle région du globe.

Sans doute la montée d’une demande sociale – généralement exprimée dans les termes réducteurs du bilan (positif ou négatif) ou sur le mode de la repentance – n’est-elle pas étrangère à la médiatisation de la question coloniale. Pour autant, dans son ensemble, la production scientifique ne s’est pas structurée selon des lignes médiatico-mémorielles, mais selon des problématiques propres, celles-là même que doit prendre en compte la question d’histoire contemporaine du concours de l’agrégation.

En centrant l’étude sur les terrains coloniaux plutôt que sur les métropoles impériales, sur les interactions entre colonisés et colonisateurs, la question au programme invite à rendre compte de la complexité des sociétés nouvelles engendrées par la colonisation, et des «transactions hégémoniques» (J.-F. Bayart) qui font des dominés des acteurs dans le système dominant. Elle se concentre sur les formes particulières de violence et de domination qui s’exercèrent en situation coloniale (G. Balandier), sur les acteurs hétérogènes qui s’y sont activés, sur leurs dynamiques et sur leurs contradictions. Si l’étude incite à prêter une attention particulière aux colonisés, elle englobe l’ensemble des acteurs présents sur les terrains coloniaux, qu’ils soient originaires des métropoles (colons, militaires, administrateurs, fonctionnaires, missionnaires, entrepreneurs, salariés, etc.) ou issus d’autres espaces (travailleurs migrants, soldats, commerçants circulant entre les empires et à l’intérieur de ceux-ci, etc.).

Comme le suggère la formulation géographique (« Afrique,Antilles, Asie »), il s’agit d’étudier dans une perspective comparatiste plusieurs de ces sociétés : dans l’espace caraïbe (sociétés post-esclavagistes de la Jamaïque et des West Indies, des Antilles françaises ou néerlandaises, de Cuba, de Porto Rico…) ; à l’échelle du continent africain et de ses périphéries insulaires (Madagascar, Réunion…) ; à celle du continent asiatique, du Proche à l’Extrême-Orient (à l’exclusion de l’Asie centrale sous domination russe). Dans tous ces espaces, différentes formes de domination se mettent en place dès la seconde moitié du XIXe siècle ; on a d’ailleurs longtemps distingué des « colonies de peuplement » et des « colonies d’exploitation » – catégories qui méritent sans doute d’être réexaminées. Mais de fait, on n’est pas colonisé tout à fait de la même façon dans les Caraïbes, aux Indes néerlandaises, en Angola ou au Cambodge.

Au-delà du seul cas de la colonisation européenne, le programme s’intéressera aux effets induits par l’expansion de puissances telles que l’empire ottoman – qui a, lui aussi, façonné des sociétés d’un type particulier au Moyen-Orient et en Afrique du Nord –, que le Japon de l’ère Meiji – qui s’impose à Formose et en Corée – ou que les États-Unis – maîtres des Philippines, de Cuba et de Porto Rico à partir de la fin du XIXe siècle.

Dans le contexte général de l’impérialisme, les sociétés dominées ont vu leurs dynamiques modifiées en profondeur. Les recherches ont depuis plusieurs décennies mis en évidence de nombreux aspects de ces bouleversements : des mobilités sociales et économiques inédites (travail forcé, montée du salariat, exode rural, migrations de travail, urbanisation, mutations démographiques, rupture des rapports sociaux « traditionnels », monétarisation…) ; des formes variées de résistance au colonialisme ; l’existence de « marges de manœuvre » (agency) du côté des dominés ; des contacts entre colons et colonisés ; des métissages biologiques ; l’émergence d’élites et de catégories sociales nouvelles (intermédiaires de la colonisation, diplômés, lettrés, agents du maintien de l’ordre, planteurs…) ; des mutations culturelles (occidentalisation, créolisation, syncrétismes, revivifications religieuses, « invention de la tradition »…), des bricolages identitaires et de nouvelles pratiques (culture urbaine, culture lettrée, culture populaire) ; etc.

Des démarches novatrices – parfois construites pour d’autres espaces et/ou d’autres phénomènes historiques, parfois forgées par la réflexion sur le fait colonial lui-même – ont renouvelé les approches à la lumière de l’histoire du genre, de l’anthropologie historique, de la nouvelle histoire
culturelle, politique, sociale et économique. La réflexion a par exemple conduit à reconsidérer les nationalismes émergents en contexte colonial en s’intéressant aux minorités, à l’ethnogenèse, aux constructions identitaires. En histoire sociale et culturelle, des transformations importantes sont repérables, qui font sortir de l’ombre des groupes et des acteurs jusqu’alors négligés (anciens esclaves, marginaux, minorités, élites, métis, cadres subalternes, anciens combattants, femmes, jeunes, etc.). En histoire économique, on étudie de plus en plus finement l’impact des logiques coloniales sur les acteurs de terrain, sur les formes de travail, les réseaux professionnels, les intermédiaires et les premières formes de mondialisation. Ajoutons que le développement d’une réflexion récente sur les empires doit permettre de considérer le sujet dans une perspective large, celle de l’articulation entre le local et le global, entre le colonial et l’impérial.

Ce sont les facettes multiples de ces sociétés singulières, dans leurs aspects sociaux, culturels, économiques et politiques, que la nouvelle question invite à étudier sur l’étendue d’un siècle. Précisons que l’on a préféré délimiter de manière large les bornes chronologiques (« années 1850 », « années 1950 ») afin de bien insister sur l’idée de processus : telle ou telle date précise n’aurait en effet pas eu de valeur pour l’ensemble des territoires et des populations concernés. La décennie 1850 a semblé un point de départ pertinent, car l’on observe alors aussi bien la transformation de modèles de colonisation anciens (recompositions induites par l’abolition de l’esclavage dans les Antilles françaises, fin de l’administration de l’East India Company et mise en place du Raj britannique en Inde…) que de nouvelles impulsions données au mouvement colonisateur (premiers mouvements migratoires de vaste ampleur vers une Algérie départementalisée après sa brutale « pacification »,
premières conquêtes dans la péninsule indochinoise et dans les archipels environnants…). La décennie 1950 renvoie quant à elle au vaste mouvement d’émancipation des peuples colonisés et aux dernières tentatives d’accommodement des colonisateurs sur les terrains coloniaux (un exemple parmi tant d’autres : la concession de la citoyenneté aux « indigènes » des colonies françaises en 1946).

Bref, la question au programme appelle à s’interroger à nouveaux frais sur la notion de « situation coloniale » théorisée par Georges Balandier dans son article fameux de 1951.

Sophie Dulucq
Pour la section d’histoire contemporaine du jury
Agrégation externe d’histoire

Bibliographie de l’agrégation d’histoire contemporaine 2012-2013 publiée dans Historiens & Géographes, n°417, pp. 133-175 et préparée par :

  • Pascale Barthélémy, Maîtresse de conférences d’histoire contemporaine à l’ENS de Lyon, membre du Laboratoire de recherches historiques Rhône-Alpes (LARHRA) et de l’Institut Universitaire de France (IUF).
  • Jean-François Klein, Maître de conférences d’histoire contemporaine, au département Asie du Sud-Est de l’INALCO (Langues O’), chercheur au Centre Roland Mousnier, Paris IV-Sorbonne.
  • Pierre Vermeren, Maître de conférences d’histoirecontemporaine à l’Université Paris I – Panthéon Sorbonne, membre du Centre d’étude des mondes africains.

LesSociétésColoniales_BibliographieAgreg_2012

Laos : Convention franco-laotienne du 19 juillet 1949

Document historique présenté sur la plateforme Digithèque de matériaux juridiques et politiques [MJP].

Au printemps 1945, en Indochine, sous la pression des Japonais, des gouvernements collaborateurs proclament l’indépendance. Au Laos, c’est le 8 avril 1945. Mais le 30 août, le Roi Sisavang Vong se prononce pour le maintien du protectorat, alors que le premier ministre, le prince Phetsarath veut s’opposer au retour des Français. La crise aboutit à la destitution du roi et à la formation d’un nouveau gouvernement qui proclame à nouveau l’indépendance.

En avril 1946, les troupes françaises reprennent le contrôle du Laos, rétablissent le roi sur le trône. Le 26 août, le prince Boun Oum renonce à ses droits dynastiques et l’unité du Laos, divisé depuis plus de deux siècles, est proclamée. Le 15 novembre 1946, la Thaïlande accepte de restituer au Laos les provinces occidentales qu’elle avait occupées. Le 11 mai 1947, une Constitution de type parlementaire est promulguée, le suffrage universel masculin est établi.

Le prince Boun Oum, devenu chef du gouvernement, accepte la participation du Laos à l’Union française. La convention du 19 juillet 1949 permettant alors au royaume d’obtenir l’indépendance au sein de l’Union française, les membres neutralistes du gouvernement en exil se rallient au roi et la Constitution de 1947 est révisée. Le nouveau texte est promulgué par le roi le 14 septembre 1949. L’évolution de la situation internationale conduit la France à accepter d’accorder au Laos (ainsi qu’au Cambodge) une indépendance complète : c’est l’objet du traité du 22 octobre 1953. [présentation de MJP]

Réf. : Le Royaume du Laos. Ses institutions et son organisation générale, brochure bilingue en lao et en français, 1950.

 

 * * *

Monsieur Vincent Auriol, président de la République française, président de l’Union française, et S. M. Sisavang Vong, roi du Laos, sont convenus des dispositions suivantes.

Titre premier. Indépendance – Union française.

La République française reconnait le Royaume du Laos comme un État indépendant.

Le Royaume du Laos réaffirme son adhésion à l’Union française en qualité d’État associé, telle qu’elle résulte de l’échange de lettres en date du 25 novembre 1947 et du 14 janvier 1948 entre les hautes parties contractantes ci-dessus désignées.

En conséquence :

a) le Royaume du Laos s’engage à mettre en commun avec les autres membres de l’Union française la totalité de ses moyens pour garantir la défense de l’ensemble de l’Union. Le Gouvernement de la République française assume la coordination de ces moyens et la direction de la politique propre à préparer et à assurer cette défense ;

b) le Royaume du Laos désignera les délégués à l’Assemblée de l’Union française dans les limites et les conditions fixées par les textes qui régissent cet organisme ;

c) une convention particulière déterminera la représentation du Royaume du Laos au Haut Conseil de l’Union française.

Titre II. Engagements réciproques.

La République française s’engage :

a) à assurer la défense des frontières du Royaume en collaboration avec l’armée nationale laotienne dans les conditions qui seront fixées par la convention militaire annexe ;

b) à mettre à la disposition du Royaume du Laos ses missions diplomatiques qui pourront comprendre dans leur sein un représentant du Laos. D’autre part, le Royaume du Laos pourra être représenté par une mission diplomatique propre dans certains pays qui seront déterminés après accord avec le Gouvernement français.

Le chef de cette mission, désigné par le Gouvernement royal, après accord du Gouvernement de la République, recevra des lettres de créance décernées par le président de la République française et paraphées par S. M. le Roi du Laos.

L’unité de la politique étrangère de l’Union française dans les États où le Royaume du Laos aura une mission diplomatique propre, sera assurée à la fois par les directives générales arrêtées, et transmises par le Gouvernement de la République au Gouvernement du Laos, ainsi que par les contacts directs que les diplomates français et laotiens assureront entre eux.

Cette mission pourra être habilitée à négocier des accords relatifs aux intérêts particuliers du Laos. Le Gouvernement royal s’engage à soumettre, avant toute négociation, ses projets au Gouvernement de la République pour examen au Haut Conseil ; les négociations seront menées en liaison avec la mission diplomatique française. L’avis favorable du Haut Conseil sera nécessaire pour que les accords ainsi conclus deviennent définitifs.

Les chefs de mission diplomatique étrangère au Laos seront accrédités auprès du président de l’Union française et de S. M. le Roi du Laos ;

c) à représenter et à soutenir la candidature du Royaume du Laos à l’Organisation des nations unies quand il remplira les conditions générales prévues par la charte des Nations unies pour l’admission à cet organisme ;

d) à pourvoir en techniciens et experts les services du Gouvernement royal dans les conditions qui seront fixées par une convention annexe qui prévoira en particulier :
1° qu’il sera fait appel par priorité aux ressortissants de l’Union française,
2° que l’agrément du représentant de la France sera nécessaire avant l’engagement de ses techniciens et experts,
3° à titre de réciprocité, l’agrément du Gouvernement laotien sera demandé avant l’engagement de tous techniciens, experts et fonctionnaires laotiens par les services français ou de l’Union française ;

e) à fournir pendant une période donnée et dans des conditions à déterminer, une aide financière au Laos ;

f) à mettre temporairement à la disposition du Gouvernement royal, dans des conditions à déterminer, les missions techniques qu’il demandera pour contrôler ou assumer l’exécution de certains services publics. L’envoi de ces missions fera l’objet d’une convention annexe spéciale.

Le Royaume du Laos s’engage :

a) à accorder à l’Union française le droit de faire stationner et circuler sur le territoire laotien les forces terrestres, maritimes ou aériennes nécessaires tant à la défense des frontières extérieures du Laos qu’à la défense commune des États de l’Indochine. Ces forces pourront organiser sur le territoire du Laos des bases terrestres, aériennes et fluviales qui seront déterminées dans une convention annexe ;

b) à accorder toutes facilités pour le recrutement des contingents nécessaires à la mise sur pied et à l’entretien d’unités mixtes franco-laotiennes entrant dans la composition des troupes de l’Union française.

Après leur libération, les militaires laotiens bénéficieront d’un statut spécial de réservistes.

Hors le cas de nécessité militaire, seuls les contingents français et mixtes franco-laotiens stationneront sur le territoire laotien.

Les modalités d’application et ces clauses feront l’objet d’une convention annexe.

c) à accorder aux ressortissants français et aux ressortissants de l’Union française, sous réserve de conventions particulières, qui devront être passées avec les États associés voisins, les mêmes libertés démocratiques qu’à ses nationaux dans le cadre de ses lois et règlements territoriaux.

Les ressortissants laotiens en France et dans l’Union française bénéficieront de la réciprocité.

Les ressortissants français et les ressortissants de l’Union française, sous les réserves ci-dessus, seront notamment soumis sur le territoire du Laos au régime suivant :

1° Justice. Le Royaume du Laos conserve pleine et entière juridiction pour toutes les instances civiles, commerciales et pénales sur tout le territoire du Royaume.

Toutefois, les instances civiles et commerciales opposant entre eux ou à des Laotiens des ressortissants français ou de l’Union française ou des étrangers, et les poursuites pénales exercées à raison des infractions dans lesquelles sont impliquées ou lésées ces mêmes catégories de personnes ou qui auront été commises au préjudice de l’État français, seront soumises à des juridictions de l’Union française qui appliqueront la loi française.

Le contentieux administratif sera réglé suivant les mêmes principes.

Une convention judiciaire annexe fixera le cas échéant les modalités d’application des dispositions qui précèdent.

2° Établissement. Les ressortissants français et de l’Union française pourront circuler, s’établir, exercer toute activité, investir des capitaux.

3° Statut des biens et des entreprises. Le régime des biens et entreprises des ressortissants français et de l’Union française sur le territoire du Laos ne pourra être modifié que d’un commun accord entre le gouvernement de la République française et le gouvernement du Laos.

Les capitaux français pourront s’investir librement au Laos sous les réserves ci-après :

a) Le gouvernement du Laos participera, s’il l’estime utile, au capital des entreprises classées dans un secteur d’intérêt national.

b) L’ouverture des entreprises classées dans un secteur dit de défense nationale est subordonnée à l’autorisation du gouvernement du Laos.

c) Le gouvernement du Laos pourra exercer un droit de préemption sur l’actif des entreprises qui viendraient à cesser leur activité.

Une commission mixte franco-laotienne définira préalablement l’étendue exacte de ces secteurs ainsi que la portée précise des limitations au principe de libre établissement qui y sont introduits. Les réserves qui précèdent ne s’appliquent ni aux biens et entreprises actuellement existant au Laos, ni aux développements devant résulter de leur activité normale.

4° Régime fiscal, législation du travail. Les ressortissants français et les ressortissants de l’Union française bénéficieront du même régime fiscal et de la même législation du travail que les ressortissants laotiens. Quand les dispositions fiscales édictées par le gouvernement laotien auront une incidence particulière sur les ressortissants français et de l’Union française, elles feront l’objet d’une consultation préalable des représentants français et laotiens aux fins de maintenir une certaine harmonie entre le régime fiscal du Laos et celui des autres États indochinois, et l’exercice normal des activités économiques.

d) à accorder et à faciliter à la France l’ouverture d’établissements scientifiques, d’enseignement, ainsi que de toutes formations sanitaires.

Titre III. États associés d’Indochine.

1. Le Laos considérant qu’il a des intérêts communs avec le Viêt-Nam et le Cambodge d’une part, l’Union Française d’autre part, et qu’il serait avantageux pour lui que ces intérêts soient harmonisés dans le but de prospérité générale, reconnaît l’opportunité de la création d’organismes mixtes qui assureront l’étude, l’harmonisation et la mise en oeuvre des dites intérêts.

A cet effet, le Laos accepte d’être :

a) en union monétaire avec les autres États associés d’Indochine. La seule monnaie ayant cours sur le territoire de cette union monétaire sera la piastre faisant partie de la zone franc et émise par l’Institut d’émission de l’Indochine.

b) en union douanière avec les États associés d’Indochine.

D’autre part, une conférence réunie en Indochine à la diligence du Haut Commissaire, où seront représentés à côté du gouvernement de la République Française et du gouvernement Royal du Laos, les gouvernements du Viêt-Nam et du

Cambodge, déterminera la composition et l’étendue des pouvoirs de ces organismes mixtes. Il a paru nécessaire de réserver, dans ce but, à la compétence de la conférence les points suivants :
1°. Le service des transmissions.
2°. Le contrôle de l’immigration.
3°. Le commerce extérieur et les douanes.
4°. Le trésor.
5°. Le plan d’équipement.

Il est précisé à ce propos que la conférence indochinoise ci-dessus définie, sera appelée à donner son avis sur le plan d’équipement actuellement à l’étude.

Cette conférence établira elle-même, à l’ouverture de ses travaux, son règlement et sa procédure.

Le Haut Conseil de l’Union Française pourra éventuellement être saisi pour avis et conciliation s’il y a lieu.

Titre IV.

1. L’échange de lettres du 25 novembre 1947 et du 14 janvier 1948, la présente convention et les conventions annexes formeront l’acte prévu à l’article 61 de la constitution Française. Elles annuleront et remplaceront tous les actes antérieurs qui ont pu être passés entre la France et le Laos.

2. Des conventions annexes détermineront, compte tenu des circonstances, et des engagements internationaux contractés par la France, les modalités de transfert au Laos des compétence actuellement exercés par les Autorités Françaises.

3. La présente convention entre en vigueur à la date de sa signature. Les instruments de ratification seront échangés dès approbation de la convention par les instances constitutionnelles françaises et laotiennes.
Fait en double exemplaire à Paris le dix-neuf juillet 1949.

Signé : Sa Majesté Sisavang Vong
Son Altesse Chao Boun Oum

MM. Vincent Auriol
Henri Queuille
Robert Lecourt

Ratifié par l’Assemblée Nationale le 27 novembre 1949.

Source : Digithèque de matériaux juridiques et politiques (MJP)

Le Royaume du Laos, ses institutions et son organisation générale, 1950, 154 p.

1ère Partie : Convention Franco-Laotienne du 19 juillet 1949.

2ème Partie : L’organisation générale du Royaume vue à travers ses ministères.

L’original est en ligne sur le site de Sayasack Phounpadith, artiste luang-prabanais.

 

Nguyễn Ái Quốc : Le procès de la colonisation française

Nguyen Ai Quoc, Le procès de la colonisation française – Première série : Moeurs coloniales, Paris, Librairie du travail, Petite bibliothèque coloniale, s.d., 123 p.

Comme son nom l’indique, le texte se présente sous la forme de pièces et de témoignages comme autant de preuves des exactions françaises dans les colonies. Violence de guerre, brutalités, humiliations, racisme, spoliation de biens, exploitation économique, les principaux fléaux qui accablent les peuples colonisés sont décrits et exposés sans complaisance avec une touche d’ironie sur la mission civilisatrice de la France. Des personnalités coloniales sont accusées nominativement. L’appareil du système colonial est décrié et condamné dans ses grandes missions. Pour y remédier, les solutions politiques appelant à la résistance et à la révolution sont préconisées dans le dernier chapitre. Une source fondamentale sur la réception politique de la colonisation par les colonisés eux-mêmes.

Certains historiens comme Pierre Brocheux rappellent que le texte a sans doute été écrit par Nguyen The Truyen, le préfacier du livre, qui aida beaucoup Quoc à cette époque. Le jeune révolutionnaire ayant des difficultés dans l’expression écrite de la langue française avait aussi recours à l’avocat Phan Van Truong pour corriger ses articles (voir : Pierre Brocheux, Ho Chi Minh, Presses de Sciences Po, Références Facettes, 2000, p. 112 et note 2).

Plan de l’ouvrage

L’ouvrage se découpe en 12 chapitres :

Préface de Nguyen The Truyen.

Ch. I : L’impôt du sang

  1. La guerre et les « indigènes »
  2. Le volontariat
  3. Le fruit du sacrifice
  4. Le militarisme continue

Ch. II : L’empoisonnement des Indigènes

Ch. III : les Gouverneurs

  1. M. Fourn
  2. M. Long
  3. M. Garbit
  4. M. Merlin
  5. M. Jérémie Lemaire
  6. M. Outrey

Ch. IV : Les Administrateurs

  1. M. Saint
  2. M. Darles
  3. MM. Boudineau, Beaudoin et autres

Ch. V : Les Civilisateurs

Ch. VI : La Gabegie administrative

Ch. VII : L’exploitation des Indigènes

Ch. VIII : La justice

Ch. IX : Obscurantisme

Ch. X : Le Cléricalisme

Ch. XI : Le martyre de la femme indigène

Ch. XII : Le réveil des esclaves

  1. En Indochine
  2. Au Dahomey
  3. En Syrie
  4. La révolution russe et les peuples coloniaux
  5. Prolétaires et paysans des colonies !
  6. Un appel de l’internationale paysanne aux paysans travailleurs des colonies
  7. L’organisation syndicale dans les colonies

+ Manifeste de l’ « Union intercoloniale », association des Indigènes de toutes les colonies

Appendice : A la jeunesse annamite.

L’ouvrage est d’abord paru sous la forme d’articles publiés dans le journal L’Humanité et dans la revue communiste russe Imprekor en 1925-1926. Il est publié la première fois en 1924 par la Librairie du travail. Il est réédité en 1946 au Viêt-Nam dans une édition nationale de la RDVN puis aux Editions des langues étrangères en 1960 et 1962. L’ouvrage ne reparaît en France qu’en 1999 chez Le Temps des Cerises puis une nouvelle édition augmentée et préfacée par Alain Ruscio voit le jour en 2007 et 2012. Une édition en langue vietnamienne Bản án chế độ thực dân Pháp a été publiée en 1960 et en 1985 aux éditions Sự thật (La Vérité) donnant suite à de nombreuses rééditions.

 

 

A défaut d’avoir accès à l’ouvrage complet en ligne, on se reportera sur :

  • Les pdf des chapitres sur Chez Alice, un site politique (d’obédience communiste)
  • Une version vietnamienne est en ligne sur : VN Military History

Revendications du Peuple Annamite – 1919

Revendications du Peuple Annamite
 
Depuis la victoire des Alliés, tous les peuples assujettis frémissent d’espoir devant la perspective de l’être de droit et de justice qui doit s’ouvrir pour eux en vertu des engagements formels et solennels, pris devant le monde entier par des différentes puissances de l’entente dans la lutte de la Civilisation contre la Barbarie.

En attendant que le principe des Nationalités passe du domaine de l’idéal dans celui de la réalité par la reconnaissance effective du droit sacré pour les peuples de disposer d’eux- même, le peuple de l’ancien Empire Annam, aujourd’hui Indo-Chine Française, présente aux Nobles Gouvernements de l’Entente en général et à l’honorable Gouvernement Français en particulier les humbles revendications suivantes:

1- Amnistie Générale en faveur de tous les condamnés politiques indigènes
2- Réforme de la justice indochinoise par l’octroi aux Indigènes des mêmes garanties judiciaires qu’aux Européens, et la suppression complète et définitive des Tribunaux d’exception qui sont des instruments de terrorisation et d’oppression contre la partie la plus honnête du peuple Annamite.
3- Liberté de presse et d’opinion.
4- Liberté d’association et de Réunion
5- Liberté d’émigration et de voyage à l’étranger,
6- Liberté d’enseignement et création dans toutes les provinces des écoles d’enseignements techniques et professionnels à l’usage des indigènes.
7- Remplacement du  Régime des lois
8- Délégation permanente d’indigènes élus auprès du Parlement Français pour le tenir au courant des désidérata indigènes.

Le peuple Annamite, en présentant des revendications ci-dessus formulées, compte sur la justice mondiale des toutes les Puissances et se recommande en particulier à la bienveillance du Noble Peuple Français qui tient son sort entre ses mains et qui, La France étant une République, est censée d’avoir pris sous sa protection. En se réclamant de la protection du Peuple Français, Le Peuple Annamite, bien loin de s’humilier, s’honore au contraire; car il sait que le Peuple Français représente la liberté et la justice, et ne renoncera jamais à son sublime idéal de Fraternité universelle. En conséquence, en écoutant la voix des opprimés, le Peuple Français fera son devoir envers la France et envers l’Humanité.

Pour le Groupe des Patriotes Annamites: Nguyễn Ái Quấc

 

 Thỉnh nguyện của dân tộc Annam
 
Từ khi Đồng Minh thắng trận và các cường quốc long trọng cam kết minh bạch trước thế giới quyết tâm tranh đấu lấy Văn Minh chống lại Hung Tàn, tất cả những dân tộc bị áp bức đều nôn nao hy vọng trước viễn ảnh sẽ được sống trong công bằng và luật pháp.
Trong khi chờ đợi nguyên tắc dân tộc tự quyết từ lý tưởng sang thực tế, bằng sự nhìn nhận thực sự quyền thiêng của mỗi dân tộc tự định đoạt lấy số phận mình; Chúng tôi, Thần dân của Đế quốc An Nam ngày trước, nay là Đông Dương Pháp, trình bày với Cao Quyền Đồng Minh nói chung và Kính Quyền Pháp nói riêng, những thỉnh nguyện khiêm tốn sau đây:

1- Ân xá tất cả tù binh chính trị bản xứ.
2- Cải tổ luật pháp Đông dương, bằng cách bảo đảm cho người bản xứ những điều kiện về luật pháp như người Âu châu. Bỏ hẳn các toà án đặc biệt là những công cụ khủng bố và đàn áp thành phần lương thiện nhất của dân tộc An Nam.
3- Tự do báo chí và tư tưởng.
4- Tự do lập hội và hội họp.
5-Tự do di dân và du lịch ra nước ngoài.
6-Tự do giáo dục và xây dựng những trường kỹ thuật và thực nghiệp tại các tỉnh cho người bản xứ.
7- Thay thế Chế độ pháp lý.
8- Có phái đoàn đại diện thường trực dân biểu bản xứ tại Nghị viện Pháp để thông báo những nguyện vọng của người dân bản xứ.

Dân tộc An Nam, qua những thỉnh nguyện trên đây, tin tưởng ở công pháp quốc tế của các cường quốc và đặc biệt trông cậy vào lòng thành của dân tộc Pháp cao quý, đang cầm vận mệnh của chúng tôi trong tay, nước Pháp là một nước Cộng hoà, cầm bằng như đã bảo hộ chúng tôi. Khi thỉnh cầu sự bảo trợ của Dân tộc Pháp, Dân tộc An Nam, không hề tự hạ mình, mà ngược lại còn lấy làm vinh hạnh, vì họ biết Dân tộc Pháp biểu hiện tự do và công bằng, không bao giờ từ khước lý tưởng cao cả: Tứ hải giai huynh đệ. Vì vậy, khi đáp ứng tiếng kêu của người bị áp bức, Dân tộc Pháp không những làm tròn bổn phận đối với nước Pháp mà còn đối với cả Nhân loại.
Thay mặt nhóm An Nam Yêu Nước – Nguyễn Ái Quấc.

(Thụy Khuê dịch)

Source article de Thụy Khuê : Ai viết bài ký tên Nguyễn Ái Quấc tại Pháp từ 1919 đến 1923?

RevendicationsPeupleAnnamite_1919 [pdf]

Malcolm Browne, Horst Fass and Roy Essoyan: the men who documented the Vietnam War

© 1963 Associated Press

Former Associated Press correspondent and photographer Malcolm Browne, best known for his award-winning image of a Vietnamese Buddhist monk who set himself ablaze in political protest, has died aged 81. Browne’s death follows the recent passing of Associated Press writer Roy Essoyan, correspondent George Esper, and photographer Horst Faas. All were part of the same generation of journalists who documented the Vietnam War. Here, we celebrate their work.

Browne (above), Saigon correspondent for the Associated Press, poses in front of his photo of a Vietnamese Buddhist monk’s fiery suicide after the image was selected as the world’s best news picture of the year at the Seventh World Press Photo contest in The Hague, Netherlands in 1963.

Source et galerie complète : The Telegraph

Preserving Khmer Rouge Archives

A sketch of Khmer Rouge weapons. From the Santebal Archive of the Khmer Rouge collection at the Center for Research Libraries.

by Richard Richie ///

Early in 1998, the Southeast Asia Collection of Yale University Library was invited by Professor Ben Kiernan, Director of the Cambodian Genocide Program at Yale University’s Center for International and Area Studies, and Mr. Youk Chhang, Director of the Documentation Center of Cambodia in Phnom Penh, to collaborate on an urgent project to preserve and copy the records of the Khmer Rouge state police archives, or Santebal. Discovered in the Ministry of the Interior of the Royal Cambodia Government in 1996, the Santebal materials were being held temporarily at the Documentation Center. An original plan to digitize the documents was abandoned early on due to slow progress caused by an undependable power supply at the Documentation Center and outdated scanners and computers.

Preserving Secret Police Files

With the documents turning brittle and their future uncertain, project planners searched for alternative solutions. They also feared that ex-Khmer Rouge cadres might discover the secret Documentation Center location and attempt to destroy the archives to prevent future criminal investigations. Given the circumstances, they narrowed the immediate objectives to the bare essentials: to make use copies for the Documentation Center and to make preservation copies for safe keeping outside of Cambodia.

Paul Conway, head of the Preservation Department of the Yale University Library, recommended establishing a microfilm production facility at the Documentation Center as a tested and familiar preservation method. The project was presented for cooperative funding to the Southeast Asia Microform Project at CRL’s annual meeting in the spring of 1998 and received support from CRL and the Echols Collection at Cornell University Library. The decision was then made to preserve the resulting microfilms at Yale University, and to make a microfilm copy of the archive available to scholars and researchers at North American universities by interlibrary loan through the Center for Research Libraries.

As Curator for the Southeast Asia Collection, I was trained to operate the World War II vintage Recordak Portable Micro-File Machine with Model E camera and the special lighting to be used at the Documentation Center. In May 1998 I traveled to Phnom Penh to set up a filming lab and train one person from the Documentation Center. The project went awry almost immediately due to overheating equipment, which was intensified by tropical temperatures and the need for a closed room. However, the combination of a portable back-up generator and an air conditioning unit resolved the big challenges and permitted microfilmers to shoot the first batch and send it to Connecticut for testing and processing.

Preserving Additional Documentation

With the Santebal Collection successfully microfilmed in 1999, other collections held by the Documentation Center that dealt with Khmer Rouge atrocities and governance were approved for filming with additional support from the SEAM membership and Cornell University. Final filming for the project was completed in January, 2005. The many collections preserved through this initiative are described below. The entire microfilm archive is now available for loan from the Center for Research Libraries. See Requesting Materials.

Santebal Collection BBKK (I Collection) and BBKKH (J Collection). Reels 1-115.

Includes biographies of members of the Khmer Rouge organization who held positions of authority from the district (srok) level upwards, including regional (damban), zone (phumipeak) and center (mocchim) officials, and all officers of the Khmer Rouge armed forces from company (kong anousena thom) level and above. Many of these biographies of demoted authorities were forced confessions written under torture in the Tuol Sleng Prison. The collection also includes confessions of Khmer Rouge victims and communications between members of the Khmer Rouge leadership.

D Collection. Reels 116-156, 214-410.

General Khmer Rouge documents including secondary literature on the Khmer Rouge regime and surviving primary documents containing records of the Khmer Rouge prison at Krang Ta Chan in Takeo Province. The collection also includes the Anlong Veng collection of post-Khmer Rouge materials as well as textbooks from the third and fourth class levels for Democratic Kampuchea primary schools.

Lon Nol Dossiers (L Collection). Reels 157-213

Intelligence documents from the Lon Nol regime relating to military events and issues dealing with Khmer Rouge prisoners of war. These communications contain lists and titles of Lon Nol’s military police officers and soldiers, confessions by Khmer Rouge prisoners of war, individual communications between Lon Nol officers, reports by these officers, assignment reports, and personal files of secret agents of the Lon Nol government.

Khmer Rouge Notebooks (K Collection). Reels 1-39 (New Series)

Biographies of Khmer Rouge cadres and prisoners contained in the personal notebooks of Khmer Rouge prison guards. Collected from Tuol Sleng Prison, the notebooks include information on political training; medical training; military training; revolutionary songs, poems, and slogans; as well as personal accounts and meeting minutes from the prison.

Renakse Collection (R Collection). Reels 40-72 (New Series)

Contains petitions by Cambodians to the Peoples’ Republic of Kampuchea to oust the Khmer Rouge from Cambodia’s seat at the United Nations.

 

Richard Richie
Yale University Library

Source : Focus on Global Resources, Fall 2005, Vol. 25, No. 1.

Les mémoires de Trần Trọng Kim sur la toile

Avec la multiplication des bibliothèques numériques vietnamiennes sur la toile certains texte sources pour appréhender l’histoire contemporaine du Viêt Nam refont surface. C’est aujourd’hui le cas des Mémoires de Tran Trong Kim (Mot con gio bui / Le temps du tumulte] que l’on retrouve sur plusieurs sites hébergés en Europe ou aux Etats-Unis. Plus surprenant, le texte intégral est en ligne sur site un régional de la RSVN alors que l’ouvrage n’est pas réédité au Viêt-Nam. Petit rappel des versions disponibles en ligne ci-après.

Le site renommé Talawas en avait présenté une version en ligne dès 2004.

Une présentation par chapitres est disponible sur le site Nam Ky Luc Tinh chaque lien renvoyant à un pdf téléchargeable.

L’ouvrage est également présenté sous forme de chapitre sur Wikisource.

Le texte complet en pdf est disponible sur Giao Cam. Il est agrémenté d’une biographie et d’un article de Tran Dong Phong (pp. 62-84).

La bibliothèque en ligne du site Van Hoa Nghe An, hébergé au Viêt Nam présente le texte complet sur une seule page html.

Si le texte est en ligne en accès libre pour le plus grand bonheur des amateurs, on peut néanmoins se poser la question des droits d’auteur et de savoir si les retranscriptions online sont fidèles au texte original.

Réf. : Trần Trọng Kim, Một cơn gió bụi, Nxb Vĩnh Sơn, tái bản, Sài Gòn 1969.

Bibliographie du Séminaire « Mémoires d’Indochine »

Bibliographie du séminaire

« Mémoires d’Indochine »

 

François Guillemot, IAO, CNRS, ENS de Lyon

La bibliographie du séminaire se présente sous la forme d’une sélection d’ouvrages en langues française et anglaise. Elle est composée d’études académiques portant sur les questions de mémoires, d’identité et de constructions nationales et rassemble des témoignages sur les événements traversés par les populations de la péninsule indochinoise au cours du XXe siècle. Ne prenant pas en compte les littératures en langues asiatiques, cette bibliographie n’est donc pas exhaustive. Elle sera complétée au fil des séminaires. Les étudiants du séminaire de recherche ASIOC « Mémoires d’Indochine » pourront s’y référer et contribuer à son enrichissement.

Dernière mise à jour : 20/09/2016

★ ★ ★

Travaux académiques
Récits, témoignages, mémoires / Cambodge
Récits, témoignages, mémoires / Laos
Récits, témoignages, mémoires / Viêt-Nam

Travaux académiques

Appadurai, Arjun, Après le colonialisme. Les conséquences culturelles de la globalisation, Paris : Editions Payot & Rivages, Petite Bibliothèque Payot, 2005. Cote IAO : DEA 36

Bayly, Susan, Asian voices in the postcolonial age: Vietnam, India and beyond, New York: Cambridge University Press, 2007. Cote IAO : 604AA.07/206

Beaupré, Nicolas, Écrire en guerre, écrire la guerre. France, Allemagne, 1914-1920, Paris : CNRS Éditions, coll. « CNRS histoire », 2006. Réédité sous le titre Écrits de guerre, 1914-1918, Paris : CNRS Éditions, 2013.

Blanchard, Pascal & Veyrat-Masson, Isabelle, Les guerres de mémoires. La France et son histoire. Enjeux politiques, controverses historiques, stratégies médiatiques, Paris : Editions La Découverte (2008), La Découverte / Poche, 2010. (Site Descartes LSHS, Ebook en ligne)

Bleakney, Julia, Revisiting Vietnam: memoirs, memorials, museums, London; New York: Routledge, 2006. Cote IAO : 604AV.06/253

Bradley, Mark & Young, Marilyn Blatt, Making sense of the Vietnam wars : local, national, and transnational perspectives, Oxford; New York; Auckland : Oxford University Press, Reinterpreting history, 2008. Cote IAO : 605AV.09/35

Cargill, Mary Terell & Huynh, Jade Ngoc Quang (ed.), Voices of Vietnamese Boat People: Nineteen Narratives of Escape and Survival, Jefferson (NC): McFarland & Company, 2001. Cote IAO : 604AV.08/100

Choron-Baix, Catherine, « Retour au Laos, le mirage de la mémoire. Envers et revers de la transmission », Ethnologie française, 2000, vol. 30, no 3, pp. 379-387 .

Davis, Mike, Génocides tropicaux. Catastrophes naturelles et famines coloniales (1870-1900). Aux origines du sous-développement, Paris : Editions La Découverte (2003), La Découverte / Poche, 2006. (Site Descartes LSHS)

Freeman, James, Hearts of sorrow. Vietnamese-American Lives, Stanford: Stanford University Press, 1991. Cote IAO : 605AA.03/1171

Garan, Frédéric (sous la dir.), Défendre l’empire. Des conflits oubliés à l’oubli des combattants, Paris : Editions Vendémiaire, 2013. Cote IAO : 604AI.14/39

Gnaba, Abdallah, La mémoire réinventée. Chronique anthropologique d’une association vietnamienne de Paris, Paris : L’Harmattan, 2008. Cote IAO : 203AV.09/28

Goscha, Christopher E., Going Indochinese : Contesting Concepts of Space and Place in French Indochinese, Copenhagen : NIAS Press, 2012. Cote IAO : 605AI.13/50

Granier, Solène, Domestiques indochinois, Paris : Editions Vendémiaire, 2014. Cote IAO : 604AI.14/195

Grant, Evans, The Politics of Ritual and Remembrance. Laos Since 1975, Honolulu: University of Hawaii Press, 2009.

Gustafsson, Mai Lan, War and shadows: the haunting of Vietnam, Ithaca (NY): Cornell University Press, 2009. Cote IAO : 604AV.10/133

Hartog, François, Régimes d’historicité : présentisme et expérience du temps, Paris : Editions du Seuil, La librairie du XXIe siècle, 2003. (Site Descartes LSHS)

Hue-Tam Ho Tai (ed.), The Country of Memory. Remaking the Past in Late Socialist Vietnam, Berkeley: University of California Press, 2001. Cote IAO : 200AV.03/1157

Hue-Tam Ho Tai, Passion, betrayal, and revolution in colonial Saigon: the memoirs of Bao Luong, Berkeley: University of California Press, 2010. Cote IAO : 603AV.10/175

« Histoire et archives de soi », Sociétés & Représentations, n° 13, 2002/1. Sommaire en ligne : https://www.cairn.info/revue-societes-et-representations-2002-1.htm

Ivarsson, Soren, Creating Laos: the making of a Lao space between Indochina and Siam, 1860-1945, Copenhagen: NIAS Press, 2008. Cote IAO : 600AA.08/257

Joutard, Philippe, Histoire et mémoires, conflits et alliance, Paris, Éditions La Découverte / Poche 437, 2015.

Kwon, Heonik, After the massacre : commemoration and consolation in Ha My and My Lai, Berkeley: University of California Press, Asia-Local studies/global themes, 14, 2006. Cote IAO : 605AV.07/240

Kwon, Heonik, Ghosts of war in Vietnam, Cambridge: Cambribge University Press, 2008. Cote IAO : 100AV.08/150

Laderman, Scott, Tours of Vietnam: war, travel guides, and memory, Durham: Duke University Press, 2009. Cote IAO : 605AV.10/176

Law, Sophia Suk-Mun, The Invisible Citizens of Hong Kong. Art and Stories of Vietnamese Boatpeople, Hong Kong: The Chinese University Press, 2014. Cote IAO : 604AV.15/25

Le Van Ho, Mireille, Des Vietnamiens dans la Grande Guerre. 50 000 recrues dans les usines françaises, Paris : Editions Vendémiaire, 2014. Cote IAO : 604AV.14/201

Li, Xiaobing, Voices from the Vietnam War: stories from American, Asian, and Russian veterans, Lexington, Ky.: University Press of Kentucky, 2010. Cote IAO : 603AV.10/170

Locard, Henri, Pourquoi les Khmers rouges, Paris : Vendémiaire, coll. Révolutions, 2013. Cote IAO : 605AA.13/135

Logan, William & Witcom, Andrea, « Messages from Long Tan, Vietnam. Memorialization, Reconciliation, and Historical Justice », Critical Asian Studies, 45:2 (2013), pp. 255-278.

Nguyen, Nathalie Huynh Chau, Voyage of Hope. Vietnamese Australian Women’s Narratives, Altona : Common Ground, 2005. Cote IAO : 604AV.13/167

Nguyen, Nathalie Huynh Chau, Memory is another country: women of the Vietnamese diaspora, Santa Barbara; Denver; Oxford: ABC Clio, 2009. Cote IAO : 604AV.10/4 traduit en français sous le titre : La mémoire est un autre pays. Femmes de la diaspora vietnamienne, Paris : Riveneuve éditions, 2013. Cote IAO : 604AV.13/132

Nguyen, Nathalie Huynh Chau (ed.), New perceptions of the Vietnam War. Essays on the war, the South Vietnamese experience, the Diaspora and the continuing impact, Jefferson (NC): McFarland & Company, 2015. Cote IAO : 605AV.15/28

Nguyen The Anh, « Le genre autobiographique dans la littérature vietnamienne, à travers les Mémoires de Phan Bôi Châu », in En suivant la voie royale : Mélanges offerts en hommage à Léon Vandermeersch, textes réunis et présentés par Jacques Gernet et Marc Kalinowski, Paris : Ecole française d’Extrême-Orient, Etudes thématiques, 7, 1997, pp. 333-342. En ligne sur Mémoire d’Indochine

Pholsena, Vatthana, Post-war Laos: the politics of culture, history, and identity, Singapore: ISEAS Publications,  2006. Cote IAO : 605AA.07/48

Po Dharma, Du FLM au FULRO. Une lutte des minorités du sud indochinois (1955-1975), Paris : Les Indes Savantes, 2006. Cote IAO : 103AV.06/223

Prezioso, Stéphanie ; Fayet, Jean-François et Haver (sous la dir.), Gianni, Le totalitarisme en question, Paris : L’Harmattan, Logiques politiques, 2008. Voir en particulier : Ami-Jacques Rapin, « Deux expériences divergentes de pouvoir total en Asie du Sud-Est péninsulaire : le parti révolutionnaire lao et le Parti Communiste du Kampuchéa démocratique, 1975-1979 ». Cote IAO : 200AA.14/212

Robic-Diaz, Delphine, La guerre d’Indochine dans le cinéma français. Images d’un trou de mémoire, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. Histoire, 2015.

Rousso, Henry, La hantise du passé (entretien avec Philippe Petit), Paris : Textuel, 1998.

Scott, Joanna Catherine, Indochina’s Refugees. Oral histories from Laos, Cambodia and Vietnam, Jefferson (NC) : McFarland,  1989. Cote IAO : 603AA.11/149

Stoler, Ann Laura & Cooper, Frederick, Repenser le colonialisme, Paris : Payot, 2013. Cote BDL : 909/325 STO r

Stora, Benjamin, La guerre des mémoires : la France face à son passé colonial (entretiens avec Thierry Leclere), La Tour d’Aigues : Editions de l’Aube, 2007.

Streed, Sarah, Leaving the house of ghosts: Cambodian refugees in the American Midwest, Jefferson (NC): McFarland, 2002. Cote IAO : 605AA.03/1171

Tanabe, Shigeharu & Keyes, Charles F., Cultural Crisis and Social Memory. Modernity and Identity in Thailand and Laos, Honolulu : University of Hawaii Press, 2002.

Taylor, K. W. (ed.), Voices of the Second Republic of South Vietnam (1967-1975), Ithaca (NY): Cornell University, Southeast Asia Program Publications, 2014. Cote IAO : 603AV.15/138

Thibault, Christel, L’archipel des camps. L’exemple cambodgien, Paris : Presses universitaires de France, 2008. Cote IAO : 605AA.08/51

Thompson, Larry Clinton, Refugee Workers in the Indochina Exodus, 1975-1982, Jefferson (NC): McFarland, 2010. Cote IAO : 604AA.11/72

Tran, Jonathan, The Vietnam War and theologies of memory. Time and eternity in the far country, Malden, MA : Wiley-Blackwell, 2010. Cote IAO : 605AV.10/171

Vaillant, Barbara, Boat people vietnamiens. Entre mémoire et diaspora, Paris : L’Harmattan, Recherches asiatiques, 2013. Cote IAO : 604AV.13/124

Vo, Nghia M., The Viet Kieu in America: personal accounts of postwar immigrants from Vietnam, Jefferson (NC); London : McFarland,  2009. Cote IAO : 603AV.10/123

Vo, Nghia M., The Bamboo Gulag: Political Imprisonment in Communist Vietnam, Jefferson (NC): McFarland,  2004. Cote IAO : 605AV.06/124

Zinoman, Peter, Vietnamese Colonial Republican. The Political Vision of Vu Trong Phung, Berkeley; Los Angeles; London : University of California Press, 2014. Cote IAO : 205AV.14/89

 

Récits, témoignages, mémoires / Cambodge

Boun Sokha, Cambodge, la massue de l’Angkar, Paris, Atelier Marcel Jullian, coll. « Les droits de l’homme », 1979. Cote IAO : 603AA.13/11BOU

Chileng Pa & Mortland, Carol A., Escaping the Khmer Rouge: a Cambodian memoir, Jefferson (NC): McFarland & Company, 2008. Cote IAO : 603AA.08/265

Chuth Khay, Comment j’ai menti aux Khmers Rouges, Paris : L’Harmattan, 2004. Cote IAO : 603AA.13/126

Deron, Francis & Sablon, Jean Leclerc du, Le Procès des Khmers rouges : trente ans d’enquête sur le génocide du Cambodge, Paris : Gallimard, 2009. Cote IAO : 605AA.09/142

Dith Pran & DePaul, Kim (eds), Children of Cambodia’s killing fields. Memoirs by survivors, Chang Mai : Silkworm Books, 2003. Cote IAO : 603AA.13/169

Dunlop, Nic, The lost executioner: a story of comrade Duch and the Khmer Rouge, London: Bloomsbury, 2009. Cote IAO : 603AA.10/93

Guillou, Anne Yvonne, Cambodge, soigner dans les fracas de l’histoire : médecins et société, Paris : Les Indes Savantes, 2009. Cote IAO : 107AA.09/125

Haing Ngor (avec Roger Warner), Une odyssée cambodgienne, Paris : Fixot, 1989. Cote IAO : 605AA.98/1085

Him, Chanrithy, When broken glass floats. Growing up under the Khmer Rouge, New York ; Londres : W.W. Norton, 2001. Cote IAO : 603AA.03/1092

Hour Chea, Quatre ans avec les Khmers Rouges, Paris : Editions Tchou, Ingérences, 2007. Cote IAO : 603AA.13/176

Lafreniere, Bree & Kravanh, Daran, Music through the dark. A tale of survival in Cambodia, Chang Mai : Silkworm Books, 2003.

Lunn, Richard, Leaving Year Zero. Stories of Surviving Pol Pot’s Cambodia, Crawley : University of Western Australia Press, 2004.

Ly, Claire, Revenue de l’enfer. Quatre ans dans les camps des Khmers rouges, Paris : Editions de l’Atelier / Les Editions Ouvrières, 2007.

Ly Heng et Demeure, Françoise, Cambodge, le sourire bâillonné, Xonrupt-Longemer : Anako, coll. Grands témoins, 1992.

Ly San Meas, Mon Cambodge. Le destin d’une femme, Paris : L’Harmattan, 2012. Cote IAO : 603AA.13/129

Malay Phcar, Une enfance en enfer. Cambodge, 17 avril 1975 – 8 mars 1980, Paris : Robert Laffont, 2005. Cote IAO : 603AA.13/133

Malay Phcar (avec Yves Guyheneuf), L’enfer khmer rouge. Une enfance au Cambodge, Paris : L’Harmattan, 1997.

Norodom Sihanouk, My war with the CIA : the memoirs of Prince Norodom Sihanouk as related to Wilfred Burchett, [Middlesex] : Penguin Books, Pelican books, 1974. Cote IAO : 603AA.13/264STO

Norodom Sihanouk, Chroniques de guerre et d’espoir, Paris : Hachette / Stock, 1979. Cote IAO : 603AA.11/314BOU

Norodom Sihanouk, Prisonnier des Khmers rouges, Paris : Hachette, Histoire, 1986. (Fonds Boudarel)

Ong Thong Hoeung, J’ai cru aux Khmers rouges. Retour sur une illusion, Paris : Buchet Chastel, Essais et documents, 2003.

Oum Nal, Un médecin chez les Khmers rouges, Paris : L’Harmattan, Mémoires asiatiques, 2012. Cote IAO : 603AA.13/130

Pin Yathay, L’utopie meurtrière. Un rescapé du génocide cambodgien témoigne, Paris : Robert Laffont, coll. Vécu, 1980. (Site Descartes LSHS)

Pin Yathay, Tu vivras, mon fils, Paris : L’Archipel, 2005, édition revue et corrigée.

Pech Métral, Méas, Cambodge, je me souviens, Nîmes : HB éditions, coll. Intimes, 2003 et Artisans-Voyageurs, 2012. Cote IAO : 603AA.13/101

Panh, Rithy & Chaumeau, Christine, La machine khmère rouge : Monti Santésok S-21, Paris : Flammarion, 2009. Cote IAO : 604AA.09/195

Panh, Rithy & Bataille, Christophe, L’élimination, Paris : Grasset, 2012. Cote IAO : 603AA.13/108

Sam Prasith & Max Pierre, Cambodge du silence, Paris, Éditions de l’Échiquier, 1977. Cote IAO : 603AA.13/3BOU

Sam Rainsy, Des racines dans la pierre, Paris : Calmann-Lévy, 2008. Cote IAO : 603AA.13/102

Sam Rainsy (avec David Whitehouse), We Didn’t Start the Fire. My Struggle for Democracy in Cambodia, Chang Mai : Silkworm Books, 2013. Cote IAO : 603AA.13/179

Sathavy Kim, Jeunesse brisée. Chroniques de Borng Tha sous le Kampuchéa Démocratique, Arles : Actes Sud, 2008. Cote IAO : 603AA.13/171

Seng, Theary C., Daughter of the killing fields. Asrei’s story, London : Fusion Press, 2005.

Séra, Impasse et rouge, Paris : Albin Michel, 2003. Cote IAO : 603AA.13/100

Séra, L’eau et la terre. Cambodge, 1975-1979, Paris : Delcourt, 2005.

Séra, Lendemains de cendres. Cambodge, 1979-1993, Paris : Delcourt, 2007. Cote IAO : 603AA.13/104

Sitha Nao, Growing up in the ‘Killing Fields’ and Surviving the Khmer Rouge. The personal recollections of Sitha Nao, [Etats-Unis] : XLibris, 2013.

Someth May, Cambodian witness. The autobiography of Someth May, London ; Boston : Faber & Faber, 1986. Cote IAO : 603AA.13/6BOU

Sophat Phal, Run, Run, Run. A Young Boy’s Journey through the Cambodian Tragedy, Amazon Digital Services, Inc., [Kindle Edition], 2013.

Sor Sisavang, L’enfant de la rizière rouge, Paris : Fayard, coll. Les Enfants du fleuve, 1990. Cote IAO : 603AA.13/12BOU

Suong Sikoeun, Itinéraire d’un intellectuel khmer rouge, Paris : Les éditions du Cerf, 2013. Cote IAO : 603AA.13/103

Szymusiak, Molyda, Les pierres crieront. Une enfance cambodgienne, 1975-1980, Paris : La Découverte, 1988. Cote IAO : 603AA.13/173

Tian, L’année du lièvre. 1, Au revoir Phnom-Penh, Paris : Gallimard, 2011 & L’année du lièvre. 2, Ne vous inquiétez pas, Paris : Gallimard, coll. Bayou, 2013. Cote IAO : 603AA.13/137.2

Un Loung, D’abord, ils ont tué mon père, Paris : Plon, 2002. Cote IAO : 603AA.13/175

Vandy, Kaonn, Cambodge : 1940-1991 ou la politique sans les Cambodgiens. Essai, Paris, L’Harmattan, 1993. Cote IAO : 605AA.13/5BOU

Vann Nath, Dans l’enfer de Tuol Sleng. L’inquisition khmère rouge en mots et en tableaux, Paris : Calmann-Lévy, 2008. Cote IAO : 603AA.08/52

Vek Huong Taing, Ordeal in Cambodia. One Family’s Miraculous Survival – Escape From the Khmer Rouge, San Bernardino, CA : Here’s Life Publishers, Inc., 1980.

Y Phandara, Retour à Phnom Penh. Le Cambodge du génocide à la colonisation. Témoignage, Paris : A.M. Métailié, 1982. Cote IAO : 603AA.13/4BOU

Yi Tan Kim Pho (avec Ida Simon-Barouh), Le Cambodge des Khmers rouges : chronique de la vie quotidienne, Paris : L’Harmattan, 2000. Cote IAO : 603AA.13/128

Récits, témoignages, mémoires / Laos

Bounsang Khamkeo, I little slave: a prison memoir from communist Laos, Spokane, Washington : Eastern Washington University Press, 2006. Cote IAO : 603AA.09/81

Branfman, Fred (ed.), Voices from the Plain of Jars. Life under an Air War, Madison : The University of Wisconsin Press, 2013. (with essays and drawings by Laotian villagers).

Kao Kalia Yang, The latehomecomer. A Hmong family memoir, Minneapolis : Coffee House Press, 2008. Cote IAO : 603AA.13/138

Khamphanh Thammakhanty, Get to the Trunk, Destroy the Roots: The Fall from Monarchy to Socialism, Portland : [auto-édition], 2004.

Mangkra Souvannaphouma, Laos : Autopsie d’une monarchie assassinée, Paris : L’Harmattan, Recherches asiatiques, 2010. Cote IAO : 605AA.11/132

Mithouna (avec André Rosset), La route n° 9. Témoignage sur le goulag laotien, Paris : L’Harmattan, Mémoires asiatiques, 2001. Cote IAO : 603AA.13/127

Na Champassak, Sisouk, Tempête sur le Laos, Paris : La Table Ronde, L’ordre du jour, 1961. (même ouvrage en anglais ci-après)

Na Champassak, Sisouk, Storm over Laos. A contemporary history, New York, Frederick A. Praeger Publisher, 1961. Cote IAO : 603AA13/13BOU

Na Champassak, Singto, Mon destin, Paris : L’Harmattan, 2010. Cote IAO : 603AA.11/136

Nakhonkham Bouphanouvong, Sixteen years in the Land of Death: Revolution and Reeducation in Laos, Bangkok : White Lotus, 2003. Cote IAO : 603AA.13/184

Payen, Cyril, Laos, la guerre oubliée, Paris : Robert Laffont, 2007. Cote IAO : 600AA.07/182

Souvannavong, Vongprachanh, La jeune captive du Pathet Lao, Paris : Fayard, Les enfants du fleuve, 1993. Cote IAO : 603AA.03/107

Récits, témoignages, mémoires / Viêt-Nam

Anh Vu Sawyer and Pam Proctor, Song of Saigon. One woman’s journey to freedom, New York : Warner Books Printing, 2003.

Bach Mai, Rivages du Mékong, roman, Paris : L’Harmattan, Lettres asiatiques, 2012.

Bao Dai, SM, Le dragon d’Annam, Paris : Plon, 1980. Cote IAO : 603AV.13/230STO

Bass, Thomas A., Agent Z.21 : le meilleur ennemi des Américains, Saigon 1946-1975, Paris : Tallandier, 2010. Cote IAO : 603AV.10/36

Bong-Wright, Jackie, Autumn cloud : from Vietnamese war widow to American activist, Sterling : Capital books, 2001. Cote IAO : 603AV.04/122

Bui Diem (with David Chanoff), In the jaws of history, Bloomington : Indiana University Press, Vietnam War Era Classics Series, 1999. Cote IAO : 605AV.03/1160

Bui Ngoc Tan, A Tale For 2000 (A Personal Glimpse Of The Vietnamese Gulag), Westminster, CA : Nguoi Viet, 2010.

Bui Ngoc Tan, Conte pour les siècles à venir, La Tour d’Aigues : Editions de l’Aube, 2013. Cote IAO : 750AV.15/123.

Bui Tin, 1945-1999 Vietnam la face cachée du régime, Paris : Editions Kergour, 1999. Cote IAO : 603AV.13/229STO

Canh Tran and Lani Hayduk, The book of Canh. Memoirs of a Vietnamese woman, physician, CIA informant, People’s Salvation Army Commander-in-Chief and prisoner of war, Milford, CT: [autoéditon], 1996.

Cao Tien Le, Hoang Huu Cac, Luu Quang Vu… & al., Sur le front du Nord, Hanoi : Editions en langues étrangères, 1982.

Chân Không (sœur), La force de l’amour. Une bouddhiste dans le Viêt-Nam en guerre, Paris : La Table Ronde, 1995. Cote IAO : 603AV.13/172

Dan Hong, Duong Thi Xuan Quy, Dao Vu… & al., La piste Ho Chi Minh, Hanoi : Editions en Langues Etrangères, 1982. Titre de couv. : Sur la piste Ho Chi Minh.

Dang Thuy Tram, Pham, Andrew X (trad.), Last night I dreamed of peace, London : Rider, 2007. Cote IAO : 603AV.08/273

Dang Thuy Tram, Les carnets retrouvés (1968-1970), Arles : Philippe Picquier, 2010. Cote IAO : 603AV.11/119

Dang Phuong Nghi, Mo, une micro-histoire du Vietnam au XXe siècle, Paris : Centre international d’études vietnamiennes, 2004.

Dang Van Viet, Souvenirs d’un colonel Vietminh : portrait, Paris : Indo éditions, 2006. Cote IAO : 603AV.07/185

Dao Thanh Huyen et al., Dien Bien Phu vu d’en face. Paroles de bô dôi, Paris : Nouveau Monde éditions, 2010. Cote IAO : 603AV.12/3

Devillers, Philippe, Vingt ans, et plus, avec le Viêt-Nam : souvenirs et écrits 1945-1969, Paris : Les Indes Savantes, 2010. Cote IAO : 603AV.10/22

Dinh Thi Van, I engaged in intelligence work, Hanoi : The Gioi, The many faces of Vietnam, 2006. Cote IAO : 603AV.07/88

Doan Van Toai, Le goulag vietnamien, Paris : Robert Laffont, coll. Vécu, 1979. (site Descartes LSHS)

Doan Van Toai (with David Chanoff), The Vietnamese gulag, New York : Simon and Schuster, 1986. Cote IAO : 603AV.13/20STO

Dong Si Nguyen (with assistance from Duy Tường and Kỳ Vân), The Trans-Trường Sơn route : (a memoir), Hanoi : The Gioi, 2005. Cote IAO : 603AV.07/91

Dong Sy Hua, De la Mélanésie au Vietnam. Itinéraire d’un colonisé devenu francophile, Paris : L’Harmattan, Mémoires asiatiques, 1993. Cote IAO : 603AV.03/1259

Dong Van, Souvenirs [du] Viêt Nam : témoignage, Paris : Thélès, 2010. Cote IAO : 603AV.11/141

Dong Van, Saigon, le rêve brisé, Saint-Maur-des-Fossés : Editions Jets d’Encre, 2011. Cote IAO : 603AV.11/109

Duong, Uyen Nicole, Daughters of the River Huong : a Vietnamese royal concubine and her descendants, Oakton, VA : RavensYard, 2005.

Duong Thai Thong, Évasion de l’enfer, Paris : La Pensée Universelle, 1992.

Duong Thu Huong, Roman sans titre, Paris : Éditions des Femmes, 1992. Cote IAO : 750AV.12/19BOU – Ouvrage réédité chez Sabine Wespieser, 2010 (Cote IAO : 750AV.14/190), France Loisirs, 2011 et Livre de Poche, 2013.

Duong Van Loi, L’hélicoptère de la liberté de la porte du Ciel (cong troi) à la porte de Chine. Aventure vécue d’un prisonnier politique échappé du camp de la mort, Paris : Les éditions La Bruyère, 1990. Cote IAO : 603A.08/1BOU

Duong Van Mai Elliott, The sacred willow. Four generations in the life of a Vietnamese family, New York : Oxford University Press, 1999. Cote IAO : 603AV.03/1198

Duong Van Nguyen, The tragedy of the Vietnam war: a South Vietnamese officer’s analysis, Jefferson (NC): McFarland & Company, 2008. Cote IAO : 605AV.09/94

Ho Chi Minh (sous le nom de Tran Dan Tien), L’itinéraire de Ho Chi Minh jusqu’à 1945, Hanoi : Editions The Gioi, 1995. Cote IAO : 603AV.13/107STO

Hoang, Carina, Boat People – Personal Stories From The Vietnamese Exodus 1975-1996, Carina Hoang / Người Việt, 2011. (IAO Fonds Virtual Saigon)

Huynh Ba Xuan, Oublié 23 ans dans les goulags viêt-minh 1953-1976, Paris : L’Harmattan, Lettres asiatiques, 2003. Cote IAO : 603AV.07/152.

Kien Nguyen, voir Nguyen Kien.

Kieu Lien Le Ogura, Bird of one wing. A Vietnamese woman’s story, Reston (VA): Ancient Mariners Press, 2001.

Kim Ha (Ha Pham Kim Nhung), Stormy Escape: A Vietnamese Woman’s Account of Her 1980 Flight Through Cambodia to Thailand, Jefferson (NC) : McFarland, 1997.

Kim Huynh, Where the sea takes us: a Vietnamese-Australian history, London; New York; Sydney & Auckland: Fourth Estate, 2007. Cote IAO : 603AV.09/33

Kim Thuy, Ru, Paris : Liana Levi, 2010. Le Livre de poche, 2012 (Cote IAO : 750AV.14/200)

Ky Thu, Refermer le passé douloureux. Mémoires du camp N°1 des officiers français faits prisonniers dans la guerre au Vietnam, Hanoi : Editions culturelles, 1995. Cote IAO : 600AV.03/84

Lac, Juliet, War child: a story of survival, Edinburgh & London : Mainstream Publishing, 2008. Cote IAO : 603AV.08/264

Lam Quang Thi, The twenty-five year century : a South Vietnamese general remembers the Indochina War to the fall of Saigon, College Station, TX : Texas A & M University Press ; London : Eurospan, 2001. Cote IAO : 603AV.03/1155

Lan Cao, The lotus and the storm, a novel, New York : Viking Books, Adult, 2014. Cote IAO : 750AV.15/48

Lê Cao Dai, C’était au Tây Nguyên. Journal de guerre d’un chirurgien nord-vietnamien 1965-1973, Hanoi : Editions The Gioi, 2006. (en vietnamien, 2002, cote IAO : 750V.04/475)

Le Huu Tho, Itinéraire d’un petit mandarin : juin 1940, Paris : L’Harmattan, Mémoires asiatiques, 1997. Cote IAO : 603AI.03/1263

Le Ly Hayslip (avec Jay Wurst), Entre le ciel et la terre, Paris : Editions du Seuil, 1993. Cote IAO : 603AV.03/1314 (édition de 2001).

Le Quang Vinh, Defy The Death Spirit (An Autobiographical Novel), The Avery Publishing Company / Xuan Thu, 1995.

Lefèvre, Kim, Métisse blanche, Paris : Bernard Barrault, 1989 / La Tour d’Aigues : Editions de l’Aube, L’Aube Poche 62, 2001. Cote IAO : 603AV.03/1009

Lin Ung, Charlene, Nam Moi, a Young Girl’s Story of her Family’s Escape from Vietnam, [Etats-Unis] : [autoédition], 2015. Cote IAO : 603AV.15/265

Ly Ba Hy, Mes 4584 jours de rééducation au Viêt Nam, s.l. : [autoédition], 1994.

Mai Ling, Enfance volée. Histoire vécue, Paris : Société des Ecrivains, 2012.

Mai Thu Van, Vietnam un peuple, des voix, Paris : Pierre Horay, 1983. Cote IAO : 104AV.11/297BOU

Manh Bich, Le Viêt-Nam crucifié 1945-1975, Paris : L’Harmattan, Mémoires asiatiques, 2000. Cote IAO : 605AV.03/1273

Manh Dang, Freedom or Death (The Memoirs of Manh Dang), Baltimore (MD) : Noble House, 2012.

Metzner, Edward (ed.), Reeducation in postwar Vietnam: Personal postscripts to peace, Texas, Texas A&M University Press, 2001. (témoignages des Colonels Tran Van Phuc, Huynh Van Chinh et Le Nguyen Binh).

Minh Tri, Saigon à l’heure de Hanoi, 1975-1980, Paris : L’Harmattan, Mémoires asiatiques, 2000. Cote IAO : 200AV.02/308

Nam Phuong, Red on gold. The true story of one woman’s courage and will to survive to war-torn Vietnam, Sutherland : Albatross Book, 1991.

Ngo Dinh Quynh / Ngo Dinh Le Quyen / Ngo Dinh Nhu / Willemetz, Jacqueline, La République du Viêt-Nam et les Ngô-Đình. Suivi des mémoires posthumes de madame Ngô Đình Nhu : 16 juin 1954–2 novembre 1963, Paris : L’Harmattan, 2013. Cote IAO : 603AV.14/68

Ngo Van, Au pays de la cloche fêlée. Tribulations d’un Cochinchinois à l’époque coloniale, Montreuil : L’insomniaque, 2000. Cote IAO : 603AI.03/1032

Ngo Van, In the crossfire. Adventures of a Vietnamese revolutionary, Oakland (CA) : AK Press, 2010. Cote IAO : 603AV.10/230

Ngo Van Chieu, Journal d’un combattant Viet-Minh, Paris : Editions du Seuil, 1955. Cote IAO : 603AV.03/889

Nguyen Ai Quoc, Le procès de la colonisation française, Paris : Librairie du travail, Petite bibliothèque coloniale. 1ère série. Moeurs coloniales, s.d. [1924]. Cote IAO : 601AV.03/625

Nguyen, Bernard, Entre le Capitole et la roche tarpeienne, Paris : L’Harmattan, Graveurs de mémoires, 2007. Cote IAO : 603AV.07/126

Nguyen Cao Ky, Buddha’s child: my fight to save Vietnam, New York : St Martin, 2002. Cote IAO : 603AV.03/1148

Nguyen Cao Ky, How We Lost the Vietnam War, Cooper Square Publishers Inc., 2002. Cote IAO : 603AV.08/99

Nguyen Cong Luan, Nationalist in the Vietnam wars. Memoirs of a victim turned soldier, Bloomington : Indiana University Press, 2012. Cote IAO : 603AV.12/71

Nguyen Dinh Hoa, From the city inside the Red River. A cultural memoir of mid-century Vietnam, Jefferson (NC) : McFarland, 1999. Cote IAO : 603AV.13/156

Nguyen Huu Giao, Le livre de Giao, Paris : La Table Ronde, 2004. Cote IAO : 603AV.07/141

Nguyen Huu Le & Nguyen Thanh Khuong, Je dois vivre (Toi phai song!). Chroniques du goulag Hô-Chi-Minh, 1975-1988, Paris : Les Indes Savantes, 2014. Cote IAO : 603AV.14/204

Nguyen Kien, La nuit nous a surpris, récit, Paris : Denoël, 2001. (traduction de The unwanted : a memoir, 2001)

Nguyen Ky Nguyen, La mémoire des âmes croisées, Lyon : Editions Baudelaire, 2010. Cote IAO : 603AV.14/66

Nguyen Long, Pedro (avec Georges Walter), La montagne des parfums. Une saga indochinoise, Paris : Robert Laffont, Collection Vécu, 1996. Cote IAO : 750AV.03/367

Nguyen Manh Tuong, Un excommunié. Hanoi 1954-1991: procès d’un intellectuel, Paris : Editions Quê Me, 1992. Cote IAO : 200AV.03/432

Nguyen Phuc Ky, Itinéraire d’un gardien de buffles, Brest : [autoédition], 2012.

Nguyen Quy Duc, Where the Ashes Are. The Odyssey of a Vietnamese Family, Reading, Mass. : Addison-Wesley Pub. Co., 1994 (reprint Bison Books, 2009).

Nguyen Thi Dinh, No other road to take: memoir, Ithaca (NY) : Cornell University, 1976.

Nguyen Thi Lung (with Peter Huchthausen), Echoes of the Mekong, Baltimore : Nautical & Aviation Pub. Co. of America, 1996. En version audiobook : [Ashland, Or.] : Blackstone Audio, 2006.

Nguyen Thi Thu Lam (with Edith Kreisler and Sandra Christenson), Fallen leaves. Memoirs of a Vietnamese woman from 1940 to 1975, New Haven (CT) : Yale Center fo International and Area Studies, Lac Viet Series, no. 11, 1989.

Nguyen Thi Tuyet Mai, The rubber tree. Memoir of a Vietnamese woman who was an anti-french guerrilla, a publisher and a peace activist, Jefferson (NC) : McFarland, 1994.

Nguyen Tien Lang, Les Vietnamiens 1. Les chemins de la révolte, roman, Paris : Amiot-Dumont, 1953. Cote IAO : 750AV.07/96BOU

Nguyen Trieu Dan, A Vietnamese Family Chronicle. Twelve Generations on the Banks of the Hat River, Jefferson (NC) : McFarland, 2011 (réédition). Cote IAO : 603AV.13/6STO (édition de 1991).

Nguyen Van Thanh, Saigon-Marseille aller simple. Un fils de mandarin dans les camps de travailleurs en France, Elytis, Grands voyageurs, 2012. Cote IAO : 603AV.13/107

Nha Ca, Mourning Headband for Hue. An account of the battle for Hue, Vietnam 1968, Bloomington : Indiana University Press, 2014. (Translated with an Introduction by Olga Dror). Cote IAO : 603AV.14/228

Pham, Andrew X., Catfish and mandala. A two-wheeled voyage through the landscape and memory of Vietnam, New York : Farrar, Strauss and Giroux, 1999.

Pham, Andrew X., The eaves of heaven. A life in three wars, New York: Three Rivers Press, 2008.

Pham, David Lan, Two Hamlets in Nam Bo. Memoirs of life in Vietnam throught Japanese occupation, the French and American wars and communist rule, 1940-1986, Jefferson (NC) : McFarland, 2008, 2e éd. Cote IAO : 603AV.08/268

Pham Quang X., A sense of duty : our journey from Vietnam to America, New York : Presidio Press Trade Paperbacks, 2010. Cote IAO : 603AV.11/76.

Pham Thanh Tâm, Carnet de guerre d’un jeune Viêt Minh à Dien Bien Phu, Paris : Armand Colin, coll. Le fait guerrier, 2011. Cote IAO : 603AV.11/94

Phan Chau Trinh, Vinh Sinh (trad.), Phan Châu Trinh and his political writings, Ithaca (NY) : Southeast Asia Program, Cornell University, Studies on Southeast Asia, 49, 2009. Cote IAO : 205AV.10/134

Phan Boi Chau, Boudarel Georges (trad.), Mémoires de Phan Boi Chau, Paris : Association pour une meilleure connaissance de l’Asie, « Extrait de France-Asie/Asia, no. 194-195, 1969. Cote IAO : 603AV.11/181BOU

Phan Boi Chau, Vinh Sinh & Wickenden, Nicholas (trad.), Overturned Chariot. The Autobiography of Phan-Boi-Chau, Hawaii: University of Hawai’i Press, SHAPS Library of Translations, 1999. Cote IAO : 603AV.15/117

Phan Minh Hien & Nguyen Van Huy, Loques de vie, Paris : L’Harmattan, Mémoires asiatiques, 2000. Cote IAO : 603AV.07/142

Phan Van Truong, Une histoire de conspirateurs annamites à Paris ou la vérité sur l’Indochine, Montreuil : L’insomniaque, 2003. Cote IAO : 605AV.08/55

Quynh Dao, Tales from a Mountain City. A Vietnam war memoir, Fyshwick : Odyssey Books, 2010. Cote IAO : 603AV.11/74

Sarrazin, Xuan Trang, Xuan Trang, Paris : Éditions des Écrivains, 2001.

Scaggion, Guy, Pham Van Kiem, l’évadé des annexes, Bordeaux : Les dossiers d’Aquitaine, coll. Mémoires de France, 2002.

Tham Huy Vu, A Dangerous Journey from Vietnam to America, [Etats-Unis] : Xây Dựng Publishing House, 2013.

Thanh Nguyen, My Story, S.l. : Booksurge Llc, 2005.

Thich Thien Minh (Ven.), Memoirs of 26 Years in Exile in Communist Viet Nam, [Charleston, SC], Vietnam Today, 2015. Cote IAO : 603AV.15/266

Thieu Van Muu, Un enfant loin de son pays, Vénissieux : [autoédition], 2003.

Tran Cong Tan / Vu Cao / Vo Huy Tam et al., Les premiers jours de notre combat. (Récits de la Résistance vietnamienne), Hanoi : Editions en Langues Etrangères, 1962. Cote IAO : 603AV.08/492BOU

Tran, P.V. , Prisonnier politique au Viêt-Nam, 1975-1979, Paris : L’Harmattan, Mémoires asiatiques, 1990. Cote IAO : 200AV.03/1281

Trando, Robert C. [Tran Do Cung], Letters of a Vietnamese émigré, [Etats-Unis] : Xlibris, 2010. Cote IAO : 600AV.03/168

Tran Nguyet Anh (avec  Alain Gagnieux), Clair de lune, d’un ciel à l’autre. Itinéraire d’une Vietnamienne au gré de l’histoire, Paris : L’Harmattan, Graveurs de mémoire, 2013. Cote IAO : 600AV.03/125

Tran Nhu Dinh & Truong Thi Truong Nga, The Last Boat Out. Memoirs of a Triumphant Vietnamese-American Family, Leander (TX) : GASLight Publishing LLC, 2006.

Tran Thi Hao, La jeune fille et la guerre, roman, Paris : L’Harmattan, Lettres asiatiques, 2007.

Tran Thi Hao, La dernière impératrice d’Annam : Nam Phuong la sacrifiée. Récit romancé de la première reine vietnamienne, Paris : L’Harmattan, 2014. Cote IAO : 603AV.15/124

Tran Van Don, Our endless war : inside Vietnam, San Rafael (CA) ; London : Presidio Press, 1978. Cote IAO : 603AV.11/44BOU

Tran Van Don, Les guerres du Vietnam. Un quart de siècle au Vietnam du Sud, Paris : Vertiges Publications, 1985. (traduction française du précédent)

Tran Van Tung, Rêves d’un campagnard annamite, Paris : Mercure de France, 1940. Cote IAO : 600AV.03/484

Trinh Dinh Khai, Décolonisation du Viêt Nam. Un avocat témoigne Me Trinh Dinh Thao, Paris : L’Harmattan, Mémoires asiatiques, 1994. Cote IAO : 603AV.03/1260

Trinh Quang Do, Saigon to San Diego : memoir of a boy who escaped from communist Vietnam, Jefferson (NC) : McFarland, 2004. Cote IAO : 603AV.06/125

Trong, Lucien, Enfer rouge, mon amour, Paris : Editions du Seuil, 1980. Cote IAO : 603AV.11/310BOU

Truong, Huguette, Adieu Vietnam mon amour, Paris : La Pensée Universelle, 1975. Cote IAO : 603AV.08/105BOU

Truong, Marcelino, Une si jolie petite guerre. Saigon 1961-1963, Paris : Denoël, Denoël Graphic, 2012. Cote IAO : 603AV.13/105

Truong Nhu Tang (avec David Chanoff et Doan Van Toai), Mémoires d’un Vietcong, Paris : Flammarion, 1985. Cote IAO : 603AV.11/8BOU

Tu Tri, Jean, L’ombre du passé, Paris : L’Harmattan, Lettres asiatiques, 2010.

Viet Tran, Vietnam: J’ai choisi l’exil, Paris : Editions du Seuil, L’Histoire immédiate, 1979. Cote IAO : 603AV.11/304BOU

Vo Nguyen Giap (Général), Des journées inoubliables, Hanoi : Editions The Gioi, 1999, 3e éd. Cote IAO : 603AV.03/935BOU (édition de 1975).

Vo Nguyen Giap (Général), Le haut-commandement et le printemps de la victoire. Mémoires rédigés par Pham Chi Nhan, Hanoi : Editions The Gioi, 2008.

Vo Nguyen Giap (avec la participation de Huu Mai), Mémoires, Fontenay-sous-bois : Anako éditions, 3 tomes, 2003-2004.

Vuong Duy Binh, Loin des yeux de ma mère, Paris : First éditions, 2014. Cote IAO : 603AV.14/40

Xuan Phuong (avec Danièle Mazingarbe), Ao Dai. Du couvent des Oiseaux à la jungle du Viêt-minh, Paris : Plon, 2001. Cote IAO : 603AV.04/219

Yung Krall, A thousand tears falling: the true story of a Vietnamese family torn apart by war, communism, and the CIA, Atlanta (Ga.) : Longstreet Press, 1995. (IAO Fonds Virtual Saigon)

* * *

Étudiants du Master ASIOC (Asie Orientale Contemporaine) :
Infos pratiques

  • Pour rechercher un ouvrage sur le Portail Diderot (Bibliothèque Diderot de Lyon).