Archives de catégorie : Signalements

Christopher Goscha – The Road to Dien Bien Phu: A History of the First War for Vietnam

A ne pas manquer ! La guerre d’Indochine telle qu’elle fut. Présentation de l’éditeur.

Résumé :

On May 7, 1954, when the bullets stopped and the air stilled in Dien Bien Phu, there was no doubt that Vietnam could fight a mighty colonial power and win. After nearly a decade of struggle, a nation forged in the crucible of war had achieved a victory undreamed of by any other national liberation movement. The Road to Dien Bien Phu tells the story of how Ho Chi Minh turned a ragtag guerrilla army into a modern fighting force capable of bringing down the formidable French army.

Taking readers from the outbreak of fighting in 1945 to the epic battle at Dien Bien Phu, Christopher Goscha shows how Ho transformed Vietnam from a decentralized guerrilla state based in the countryside to a single-party communist state shaped by a specific form of “War Communism.” Goscha discusses how the Vietnamese operated both states through economics, trade, policing, information gathering, and communications technology. He challenges the wisdom of counterinsurgency methods developed by the French and still used by the Americans today, and explains why the First Indochina War was arguably the most brutal war of decolonization in the twentieth century, killing a million Vietnamese, most of them civilians.

Panoramic in scope, The Road to Dien Bien Phu transforms our understanding of this conflict and the one the United States would later enter, and sheds new light on communist warfare and statecraft in East Asia today.

Source : https://press.princeton.edu/books/hardcover/9780691180168/the-road-to-dien-bien-phu


C. Goscha : La guerre de décolonisation la plus violente du XXe siècle ? (L’Histoire, n°499)

A lire dans le magazine L’Histoire, numéro 499 : une nouvelle analyse de l’historien Christopher Goscha sur la guerre d’Indochine et sa violence multiforme (1945-1954).

Les exactions commises par l’armée française contre les populations civiles en Indochine restent largement méconnues. Bombardements au napalm, massacres de civils, déshumanisation de l’adversaire : la spirale de la violence n’a pas commencé avec les Américains.

Lien : https://www.lhistoire.fr/la-guerre-de-d%C3%A9colonisation-la-plus-violente-du-xxe-si%C3%A8cle (article pour abonné.es)


Image “à la une” : Prisonniers de l’Armée populaire du Viêt Nam, bataille de Diên Biên Phu. Source : http://dienbienphuredstarminiatures.blogspot.com/2014/06/dien-bien-phu-some-pictures-in-memory.html © DR

Disparition : Linda Lê (1963-2022)

Nous avons appris la disparition de l’écrivaine Linda Lê. Immense tristesse. La presse lui rend hommage.

« J’aime l’incandescence des mots, que les livres soient des brasiers » (Linda Lê)

  • France Info Culture / AFP, “La romancière Linda Lê est morte à l’âge de 58 ans”, France Info, 9 mai 2022 :

L’autrice serait décédée d’une longue maladie d’après sa maison d’édition. En 2019, elle avait été récompensée du prix littéraire Prince de Monaco.

URL : https://www.francetvinfo.fr/culture/livres/la-romanciere-linda-le-est-morte-a-l-age-de-58-ans_5127430.html


  • Le Monde / AFP, “La romancière française Linda Lê est morte”, Le Monde, 9 mai 2022 :

Elle avait 23 ans quand est paru son premier roman, « Un si tendre vampire », en 1986, mais c’est avec « Les Évangiles du crime », en 1992, qu’elle s’est sentie naître à la littérature, disait-elle.

URL : https://www.lemonde.fr/livres/article/2022/05/09/mort-de-la-romanciere-linda-le_6125354_3260.html


  • Astrid de Larminat, “Mort à 58 ans de la romancière Linda Lê, éternelle exilée”, Le Figaro, 9 mai 2022 :

DISPARITION – Elle disait être entrée en littérature avec Les Évangiles du crime, paru en 1992. Pour l’ensemble de son œuvre incandescente, l’auteure française d’origine vietnamienne avait reçu en 2009 le prix Prince Pierre de Monaco.

URL : https://www.lefigaro.fr/livres/mort-a-58-ans-de-la-romanciere-linda-le-eternelle-exilee-20220509


  • Frédérique Roussel, “Disparition. Mort de Linda Lê, partie retrouver les ombres”, Libération, 9 mai 2022 :

La romancière et critique née au Vietnam, autrice d’une trentaine de livres essentiellement chez Bourgois, s’est éteinte lundi 9 mai à 58 ans.

URL : https://www.liberation.fr/culture/livres/mort-de-linda-le-partie-retrouver-les-ombres-20220509_NADQN6BBQZETRGK4F4OMRC7JDI/


  • Elisabeth Philippe, “Linda Lê, l’écrivaine à l’œuvre peuplée de fantômes, est morte”, L’Obs, 9 mai 2022 :

Romancière née au Vietnam, autrice de « Cronos » et de « Lame de fond », Linda Lê s’est éteinte, lundi 9 mai. Elle avait 58 ans.

URL : https://www.nouvelobs.com/bibliobs/20220509.OBS58200/linda-le-l-ecrivaine-a-l-uvre-peuplee-de-fantomes-est-morte.html


Image “à la une” : La romancière Linda Lê (Mathieu Bourgois)

Brice Fossard : Les Élites indochinoises et les secrets de l’Occident

Parution de la thèse remaniée de l’historien Brice Fossard. Présentation de l’éditeur.

Cet ouvrage analyse le processus de diffusion des sports et du scoutisme en Indochine et explique les raisons de leur succès auprès de certaines fractions des populations colonisées. En effet, ces associations culturelles, d’abord réservées aux coloniaux avant la Grande Guerre, sont rapidement investies par les nouvelles élites indochinoises entre 1914 et la fin des années 1920. L’ouvrage présente ces nouvelles élites, politiques, économiques et culturelles qui élaborent des stratégies très différentes pour transformer leur société et modifier le rapport de force colonial grâce à l’irruption d’un nouvel acteur dans le champ politique, la jeunesse. L’administration coloniale tente alors d’encadrer ces activités au moment où la présence de la France est la plus contestée. Mais, des tentatives de développement autonome, en dehors de la tutelle coloniale, commencent à apparaitre dès 1925 dans le paysage sportif avant de gagner les troupes scoutes. 

L’enjeu historique de cette étude est de comprendre comment ces loisirs ont contribué à former une partie de la jeunesse autochtone, majoritairement urbaine et lettrée en français, et d’envisager le rôle de ces mouvements et activités dans la formation d’un nationalisme vietnamien moderne.

Brice Fossard est Membre associé au CRHIM (Lausanne) et membre de la Société Française d’Histoire du Sport.

Source : https://www.lesindessavantes.com/ouvrage/les-elites-indochinoises-et-les-secrets-de-loccident/

Pierre-Emmanuel Bachelet : Bateaux-pigeons et quartiers japonais – présentation de l’ouvrage – 24 mars 2022

A ne pas manquer !

La Section des Études vietnamiennes de l’UFR LCAO de l’Université Paris Cité est heureuse de recevoir Pierre-Emmanuel Bachelet, à l’occasion de la publication de son livre Bateaux-pigeons et quartiers japonais : Une microhistoire régionale des relations entre le Japon, le Đại Việt et le Champa (fin xvie-début xviiie siècle), aux Éditions Maisonneuve & Larose / Hémisphères Éditions, dans la collection “Asie en perspective”, co-dirigée par Emmanuel Poisson et Eric Guerassimoff.

Résumé de l’ouvrage

A partir du milieu du XVIe siècle, la piraterie sino-japonaise ferme les portes du marché chinois aux marchands japonais. Ces derniers se tournent alors de plus en plus vers le commerce avec l’Asie du Sud-Est. Ils peuvent y échanger leur argent et leur cuivre contre de la soie et des produits tropicaux. Cette proximité entre Japon et Đại Việt en fait des partenaires privilégiés. Leurs relations jouent un rôle majeur dans le renforcement politique des Etats en présence et conduit à l’émergence, dans les ports vietnamiens, de communautés japonaises occupant une fonction centrale d’intermédiation entre Européens et autorités vietnamiennes.

Cet ouvrage explicite les fondements sur lesquels cette entente s’est nouée et analyse les réseaux multiethniques autour desquelles elle s’est construite. A partir d’une analyse minutieuse des mouvements en mer de Chine, il restitue une connexion régionale de grande importance, au cœur de la première mondialisation des échanges.

Il présentera son travail et les coulisses de l’écriture de son livre le jeudi 24 mars 2022, de 17h à 18h30 en ligne, via ZOOM.

Séminaire d’actualité scientifique ouvert à toutes et tous. Pour vous inscrire et recevoir le lien Zoom, merci d’adresser un simple mail à marie.gibert@u-paris.fr.

Source : https://u-paris.fr/lcao/seminaire-dactualite-de-la-recherche-en-etudes-vietnamiennes/

François Joyaux : Nouvelle histoire de l’Indochine française

Avis de parution. Présenté comme LE livre définitif sur l’histoire de l’Indochine française, l’historien François Joyaux propose une synthèse géopolitique de cet angle de l’Asie. Présentation de l’éditeur.

​L’histoire de l’Indochine française est bien connue : elle commence avec la conquête, dès 1858, de la Cochinchine, puis du Cambodge, du Tonkin, de l’Annam et enfin du Laos ; voit apparaître des mouvements indépendantistes et se dessiner des figures emblématiques, tel Ho Chi Minh au Vietnam ; et se termine par les accords de Genève qui mettent un terme à la guerre en 1954.

Mais le présent ouvrage aborde ce pan de notre passé sous un angle résolument novateur. Adoptant une démarche géopolitique, il révèle que cette partie de l’Extrême-Orient a avant tout été la scène d’un conflit permanent pendant près d’un siècle entre la France colonisatrice et la Chine suzeraine – que cette dernière ait été impériale, républicaine ou communiste. En outre, progressivement, d’autres grandes puissances ont elles aussi développé leurs ambitions politiques et économiques dans cette zone du continent asiatique : l’Angleterre, l’URSS, puis le Japon et les États-Unis. Cette analyse des relations internationales n’exclut cependant en rien l’étude des facteurs internes du conflit, et l’auteur revient notamment sur l’influence prépondérante des Missions catholiques, de la Marine, des Républicains et, surtout, des francs-maçons dans le processus expansionniste.

D’une plume maîtrisée et efficace, François Joyaux nous propose donc une synthèse globale et totalement neuve sur près de cent ans d’histoire coloniale, des premières implantations en Asie jusqu’à la disparition définitive de l’Indochine française après la défaite de Dien Bien Phu. Un livre indispensable.

François Joyaux, professeur des Universités, spécialiste de l’histoire contemporaine de l’Extrême-Orient, a enseigné à l’Institut national des langues et civilisations orientales, à Sciences Po et à la Sorbonne. Il est l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur l’Indochine, la Chine et les relations internationales en Asie. Il a publié chez Perrin, en 2019, une biographie consacrée à Nam Phuong, la dernière impératrice du Vietnam.

Source : https://www.lisez.com/livre-grand-format/nouvelle-histoire-de-lindochine-francaise/9782262088019

Publication of interviews with leaders and party members of nationalist parties in Vietnam on their activities 1945-1954

Le politiste Vu Tuong présente des nouvelles ressources disponibles en ligne pour l’histoire du nationalisme vietnamien.

I’m happy to announce new materials for researchers interested in studying Vietnam’s politics during 1945-1954. 

The US-Vietnam Research Center at the University of Oregon just began publishing a collection of interview transcripts. These interviews were conducted by Professor Nguyen Manh Hung (George Mason University, emeritus) under the auspices of the US Social Science Research Council, from 1986 to 2021. 

His 33 interviewees included leaders and important party members of nationalist parties in Vietnam in the first half of the 20th century, including Việt Nam Quốc Dân Đảng (Vietnam Nationalist Party), Đại Việt Quốc Dân Đảng (Nationalist Party of Greater Vietnam), and Đại Việt Duy Dân Đảng (Populist Revolutionary Party of Greater Vietnam). 

Here is Professor Nguyen Manh Hung’s introduction of the collection in English:
https://usvietnam.uoregon.edu/en/vietnams-nationalist-parties-1945-1954-interviews-with-witnesses/

In this article, readers can find links to interview transcripts in the Vietnamese page of the US-Vietnam Research Center’s website.

We first publish interviews with historical figures of Đại Việt Quốc Dân Đảng to be followed by the other two parties. We intend to publish one transcript every 2 weeks, and have published 4 such documents. FYI, all the transcripts are in original Vietnamese language and have not been translated into English.

Table of Content (in Vietnamese)

https://usvietnam.uoregon.edu/dang-phai-quoc-gia-viet-nam/

  • Introduction to Book I, about Đại Việt Quốc Dân Đảng 

https://usvietnam.uoregon.edu/phan-gioi-thieu-dai-viet-quoc-dan-dang/

  • Interview with Nguyễn Văn Canh  

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-nguyen-van-canh/

  • Interview with Phạm Văn Liễu

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-pham-van-lieu/

  • Interview with Đào Nhật Tiến

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-dao-nhat-tien/

  • Interview with Nguyễn Tôn Hoàn :

https://usvietnam.uoregon.edu/phong-van-nguyen-ton-hoan/

We hope this new source will be useful, and welcome suggestions or questions from readers. 
Best,
Tuong Vu

US-Vietnam Research Center, University of Oregon