Archives par mot-clé : Véronal

François Guillemot : « Disparaître pour survivre à l’histoire : la mort volontaire de l’écrivain Nhất Linh »

Présentation de notre communication au 6e Congrès du GIS Asie (Réseau Asie & Pacifique).

Presentation :

1963 was a milestone for the Republic of Vietnam. As the Ngo Dinh Diem regime entered a major confrontation with the Buddhist movement, another drama played itself out in Saigon. On July 7, the renowned writer Nhat Linh Nguyen Tuong Tam committed suicide. With this radical protest, he thus avoided a court appearance resulting from a failed coup. This tragic signature of his opposition to the authoritarian regime also marks a turning point in the internal fracture within non-communist nationalism. This communication discusses the challenges of his disappearance and explores the torment that haunted the writer in the final years of his life. Finally, the impact of this act is located in the political context of a violent power in decline. Through Vietnamese documentation and archives, I attempt to elaborate the possible interpretations of this act, both personal and political.

Key words : Republic of Vietnam (1955-1963); nationalism; Nguyen Tuong Tam (Nhat Linh) ; suicide; memory.

Résumé :

1963 est une date charnière pour la République du Viêt-Nam (Sud). Alors que le régime de Ngo Dinh Diem est entré dans une confrontation majeure avec les forces bouddhistes un autre drame se joue à Saigon. Le 7 juillet, l’écrivain renommé Nhat Linh Nguyen Tuong Tam se suicide. Signe radical de protestation, il évite ainsi de comparaître au tribunal dans une affaire de coup d’État raté. La signature tragique de cette opposition au régime autoritaire marque aussi une étape clé dans la fracture interne au sein du nationalisme non-communiste. Cette communication revient sur les enjeux de cette disparition et le tourment qui habite l’écrivain dans les dernières années de sa vie. Enfin, l’impact de cet acte est replacé dans le contexte politique d’un pouvoir violent en déclin. Il s’agira de tenter de saisir à travers les documents et les archives vietnamiennes quelles sont les lectures possibles de cet acte à la fois personnel et politique.

Mots clés : République du Viêt-Nam (1955-1963), nationalisme, Nguyen Tuong Tam, suicide, mémoire.

Numéro spécial de la revue Van Dê [Questions] dédié à Nhât Linh paru en juillet 1970. Collection FG

Documents en ligne pour accompagner notre propos :

Illustrations

Souvenirs de proches

Un destin politique en débat

« Lạnh lùng« , Solitude (1935-1936). Une des rares traductions françaises d’un roman de Nhat Linh. Collection FG

 

  • Laurent Mucchielli et Marc Renneville, “Les causes du suicide : pathologie individuelle ou sociale ? Durkheim, Halbwachs et les psychiatres de leur temps (1830-1930)”, Déviance et société, no 1, 1998, pp. 3-36. En ligne sur le portail Persée.

Voir aussi sur Mémoires d’Indochine : Nguyễn Tường Tam ou le rêve évanoui du Grand Viêt-Nam

Image « à la une » : Di chúc của nhà văn Nhất Linh Nguyễn Tường Tam / Le testament de l’écrivain © DR