Archives par mot-clé : Thaïlande

Le roi Bhumibol Adulyadej – Rama IX (1927-2016)

[ndlr] Le roi de Thaïlande s’est éteint à l’âge de 88 ans.

king_bhumibol_adulyadej_portrait_photograph  Rama IX, le roi de Thaïlande, né Bhumibol Adulyadej 

Pour en savoir plus :

Colloque international franco-khmer “Mémoire des lieux – lieux de mémoire et création : architecture, ville, territoire” [4-5/12/2015]

[ndlr] Annonce d’un important colloque international au Cambodge.

Center of Khmer Studies (CKS) Vat Damnak – Siem Reap –

4 et 5 décembre 2015

Colloque international Franco-Khmer

“Mémoire des lieux :

lieux de mémoire et création : architecture, ville, territoire”

AfficheColloqueFrancoKhmer_2015

Organisateur : Center for Khmer Studies, Royal University of Fine-Arts of Phnom Penh, École Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Belleville, Research Unit UMR AUSser of the French National Center of Scientific Research, Architectural and Urban Research Network “Métropoles d’Asie Pacifique”.

Accédez au programme en anglais : programme-en-anglais

Programme :

Vendredi 4 Décembre 2015

Accueil

Bienvenue et présentation de la journée : Krisna Uk, directrice du Center of Khmer Studies, Chandevy Men-Sisowath, Directrice du centre du patrimoine du Cambodge, vice-rectrice de l’Université Royale des Beaux-Arts de Phnom Penh, Nathalie Lancret, Directrice de recherche CNRS, directrice de l’UMR AUSser

Aménagement des lieux de mémoire
modérateur: Pierre Clément

  • Philippe Prost, Professeur à l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville et président de son conseil d’administration, chercheur UMR AUSser
    « Anneau de la mémoire » : pas de création sans mémoire

Pause

  • Serge Remy, consultant, chef d’étude pour la revalorisation patrimoniale du centre de conférence Chaktomuk à Phnom Penh (Agence française de Développement)
    Patrimoine de l’inhumanité : de la douleur à la reconnaissance
  • Directrice du centre du patrimoine du Cambodge, vice-rectrice de l’Université Royale des Beaux-Arts de Phnom Penh
    Enjeux de la valorisation des lieux de mémoire au Cambodge

Discussion

Déjeuner

Patrimoine urbain et projets
modérateur: Nathalie Lancret

  • Pierre Clément, Professeur honoraire de l’ENSA de Paris-Belleville, chercheur associé UMR AUSser
    Patrimoine et création, les leçons des villes d’Asie du Sud-Est
  • Pornthum Timtimol, Architecte paysagiste, département de Beaux-Arts du Ministère de la Culture (Thaïlande)
    Permanences urbaines et paysagères dans l’urbanisation de Rattanakosin (Bangkok)
  • Vipakorn Thumwimol, Architecte paysagiste, présidente de l’association thaïlandaise des architectes paysagistes (Thai Association of Landscape Architects)
    La mémoire des lieux dans les projets de paysage en Thaïlande
  • Natacha Pakker, Ecole de Chaillot
    Une approche de traitement des lieux de mémoires à travers les différents ateliers et projets en Asie de Sud Est et ailleurs (Europe de l’est, Maghreb)

Pause

Conclusion

table ronde animée par François Brouat, directeur de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville, avec :

  • Bruno Favel, chef du département des affaires européennes et internationales, direction générale des patrimoines du ministère de la Culture et de la Communication
  • Ros Borath, Président du comité national pour le patrimoine mondial, Directeur général adjoint des monuments et de l’archéologie du site d’Angkor
  • Chandevy Men-Sisowath, Directrice du centre du patrimoine du Cambodge, vice-rectrice de l’Université Royale des Beaux-Arts de Phnom Penh

Samedi 5 Décembre 2015

Accueil

  • François Brouat, Directeur de l’Ecole nationale supérieure d’architecture de Paris-Belleville –  ENSA Paris-Belleville
    Une coopération internationale au long cours. Un réseau pluridisciplinaire pour la recherche et l’enseignement
  • Cyril Ros, enseignant à l’ENSA de Paris-Belleville, chercheur associé UMR AUSser
    Point de vue sur l’enseignement du projet architectural et urbain en Asie du Sud-Est
  • Aline Hétreau-Pottier, membre de l’équipe Asie de l’ENSA de Paris-Belleville
    Le relevé d’architecture et les enquêtes ethnographiques
  • Cyril Ros, Serge Rémy et Nathalie Lancret
    Présentation du projet sur la station balnéaire de Kep et son territoire
  • Virginie Picon-Lefebvre, Professeur à l’ENSA de Paris-Belleville, chercheur UMR AUSser
    La narration touristique et la fabrique des territoires

Pause

Présentation des étudiants

Exposition et buffet

Source : AUSSER

Dr Nicholas Tapp (1952-2015)

[ndlr] Avis de décès à l’âge 63 ans à Shanghai de Nicholas Tapp, anthropologue reconnu spécialiste des Hmongs en Asie. Rappel de sa fiche institutionnelle sur le site de l’Australian National University. Mémoires d’Indochine s’associe à la douleur de la famille.

NicholasTappUnder a Chiang Ching-kuo Research Project, ‘Communal Diasporic Voluntary Public Cultures’, I have examined the impact of returns of overseas migrants to their Asian homelands, in collaboration with Dr Gary Lee. We were working in China, Thailand, Laos and Australia and included Hmong communities in France and the USA. Currently based in Shanghai, I am examining the impact of ethnic minority rural migrants in the city and their source locations. I have also recently completed projects on the self, consumerism and romanticism in China and among the diasporic Hmong community.

Lire la suite : ANU

Obituary Notice

Nicholas Tapp, internationally renowned anthropologist, specialist in the study of the Hmong, distinguished Professor and Director of the Research Institute of Anthropology, East China Normal University, has passed away due to illness on October 10, 2015, at the Shanghai Huashan Hospital. He was 63 years old.

Born in England on November 5, 1952, Nicholas Charles Theodore Tapp, earned a Bachelor’s degree in English Literature from the Cambridge University in 1975.He then studied at the University of London, where he obtained a Master’s degree in Southeast Asian Studies in 1979 and a doctoral degree in Social Anthropology in 1985.

From 1986 to 1992, Nicholas Tapp was Lecturer in Anthropology at the Chinese University of Hong Kong. From 1992 to 1996, he was Lecturer in Anthropology at the University of Edinburgh. From 1997 to 1999, he worked at the U.K. Overseas Development Administration as Forestry Project Team Leader. From 2000 to 2010,he was Senior Fellow in Anthropology at the Australian National University. Nicholas Tapp joined the East China Normal University in 2010, acting as Professor, Chair of the Sociology Department and Director of the Research Institute of Anthropology.

A memorial service is scheduled on October 28, 2015, at 1pm, at the 5th floor of the north Fashang Building (North Law and Business building), Minhang campus,East China Normal University.We kindly invite you to attend and join us to commemorate our good friend and honorable mentor.

华东师范大学社会发展学院人类学研究所
Institute of Anthropology,East China Normal University
上海市闵行区东川路500

IHmongInAsia_couvmage « à la une » : couverture de Hmong / Miao in Asia by Nicholas Tapp, Jean Michaud, Christian Culas, Gary Yia Lee (Eds.), Silkworm Books, 2004.

 

 

Danielle Tan : Économies illicites, réseaux chinois et formation de l’État en Asie du Sud-Est

[ndlr] Séminaire général du CASE : intervention de Danielle Tan (Institut d’Asie Orientale – ENS Lyon) le 19 mars 2015 de 10h à 12h à la Maison de l’Asie. A ne pas manquer.

* * *

DanielleTan_Case

Économies illicites, réseaux chinois et formation de l’État en Asie du Sud-Est

Une histoire alternative du Triangle d’Or

(Thaïlande, Laos et Birmanie)

Danielle Tan

Cette recherche s’intéresse au rôle de la Chine et des réseaux chinois dans la reconfiguration d’un espace transnational particulier, à l’intersection de l’État shan en Birmanie et des provinces du nord de la Thaïlande et du Laos, que l’on nomme habituellement le « Triangle d’Or » et qui est célèbre pour avoir été le foyer historique de production de l’opium et de l’héroïne dans le monde. Ces dix dernière années, sous l’action des capitaux et des migrants chinois, ces marges frontalières, transformées en zones économiques spéciales abritant de gigantesques casinos, sont devenues de véritables enclaves chinoises bénéficiant d’un régime d’extraterritorialité rappelant ironiquement les concessions imposées à la Chine au milieu du XIXe siècle par les puissances coloniales. Alors que les analystes se sont empressés d’y voir l’émergence d’un néo-colonialisme chinois, ce projet de recherche tente au contraire, à travers une approche orientée vers la sociologie historique du politique, de mettre en avant la complexité des processus politiques à l’œuvre dans les marges montagneuses du Triangle d’Or, où les frontières entre le licite et l’illicite sont devenus floues, mais où l’imbrication des pratiques participe au processus de formation de l’État. Cette région-frontière nous invite à repenser, dans la longue durée, les relations centre-périphérie, plaines-montagnes, ainsi que le rôle des réseaux transnationaux chinois dans la formation de l’État en Asie du Sud-Est. Je montrerai comment les réseaux chinois ont constitué dans le passé – et continue d’être – des partenaires clés du projet de « last enclosure » (Scott 2009) engagé par les États lao, thaï et birman pour conquérir, rentabiliser et domestiquer leurs marges rebelles.

  • Photo_DTanDanielle Tan est docteure en science politique (Sciences Po Paris 2011). Ses principaux axes de recherche portent sur l’économie politique de la péninsule indochinoise, en particulier les dynamiques transnationales, ainsi que les transformations politiques, socio-économiques et territoriales qui résultent de la globalisation et de l’influence croissante de la Chine dans la région. Elle a commencé ses recherches au Cambodge en retraçant l’histoire de sa diaspora chinoise et a ensuite exploré le rôle joué par les réseaux transnationaux chinois dans la transformation de l’État au Laos. Après deux post-doctorats à ANU (Australian National University, Canberra) et à IIAS (International Institute for Asian Studies, Leiden), elle enseigne actuellement la science politique et les études asiatiques à Sciences Po Lyon en tant qu’ATER, et continue ses recherches en étant rattachée à l’IAO (Institut d’Asie Orientale – ENS Lyon). Elle est également chercheure associée à l’IRASEC.

Cliquez sur l’affichette pour l’agrandir.

Indochina, Thailand, Japan and France during Word War II – International workshop – Tokyo 6/7 Dec. 2014

Un important workshop international s’est déroulé les 6 et 7 décembre 2014 à l’Université de Waseda (早稲田大学) à Tokyo. Organisé par le professeur Masaya Shiraishi de l’Institut de recherche sur l’Asie-Pacifique (WIAPS), il rassembla près de vingt chercheurs japonais, vietnamiens, chinois, taïwanais, thaïlandais et français. Un état des lieux des recherches et un inventaire des fonds d’archives ont été dressés, principalement dans les pays d’Asie et en France. Une seconde édition sera organisée pour établir l’état des recherches et des fonds d’archives en langue anglaise. Ce programme de recherche a pour objectif de renouveler le champ des études sur le Japon et la péninsule indochinoise durant la Seconde Guerre mondiale.

La première journée a été consacrée à l’état des recherches et des fonds d’archives disponibles au Japon, au Viêt-Nam, à Taïwan puis en Chine sur la période 1940-1945. La seconde journée a poursuivi l’investigation en France, en Thaïlande, au Cambodge puis au Laos. Enfin, les recherches sur l’occupation japonaise en Asie du Sud-Est ont été exposées notamment à travers les collections de l’université Waseda sur l’Indonésie, les Philippines ou Singapour. Ces deux jours de réflexion et d’analyse se sont terminés par une discussion générale et les remarques conclusives du professeur Shiraishi sur les futurs développements scientifiques de ce programme. Une prochaine rencontre internationale est d’ores et déjà programmée à Hanoi (Viêt-Nam) à l’automne 2015.

FG

WasedaUniversity_logo

Indochina, Thailand, Japan and France during Word War II: Overview of the Existing Literature and Related Documents for Future Development of Research.

Waseda University Institute of Asia-Pacific Studies (WIAPS) & Kaken Study Team on Japan-Indochina relations

Program of International Workshop December 2014 (update version) – Tokyo

6 December (Sat.)

09:0009:30 Opening Session

  • Brief introduction by the Organizer: Masaya Shiraishi (Waseda University)
  • Welcome speech by GSAPS Dean: Yasushi Katsuma (Waseda University)
Japan-Indochina_WasedaWorkshop_1
Overview of the workshop © 2014 FG

09:3010:15 Keynote speech: moderator Masaya Shiraishi

  • Kenichiro Hirano (Executive Director of Toyo Bunko (The Oriental Library), Professor Emeritus of University of Tokyo and Waseda University; Former Director-General of Japan Center for Asian Historical Records)

Opening remarks: On the use of official documents: Beyond JACAR database

10:3012:00 Japan: moderators Kenichiro Hirano & Masaya Shiraishi

  • Motoo Furuta (University of Tokyo)

Current trend of the study in Japan

  • Kyoichi Tachikawa (National Institute of Defense Studies)

Historical documents related to the relations between Japan and French Indochina during the Second World War collected by the archives in Japan: Diplomatic Archives of the Ministry of Foreign Affairs and National Institute for Defense Studies of the Ministry of Defense

13:3015:00 Vietnam: moderators Nguyen Tien Luc & Junichi Iwatsuki

  • Nguyen Van Kim and Vo Minh Vu (University of Social Sciences and Humanities, Hanoi)

Status of archives and research on Vietnam-Japan relationship during Word War II

Commentators: Nguyen Tien Luc (University of Social Sciences and Humanities, Hochiminh City) & Junichi Iwatsuki (University of Tokyo)

Japan-Indochina_WasedaWorkshop_4
Yi-Ling Lee (Taichung City Government Tourism Bureau) and Yuyama Eiko (Hokkaido University) © 2014 FG

15:1517:30 China/Taiwan: moderator Shinzo Hayase

  • Shiu Wen-tang (Institute of Modern History, Academia SINICA)

A survey of the researches and the archives on the Vietnamese studies in Taiwan

  • Yi-Ling Lee (Taichung City Government Tourism Bureau, formerly Institute of Taiwan History, Academia SINICA) and Eiko Yuyama (Hokkaido University)

Introduction to the materials related to the French Indochina archived in Taiwan

  • Bi Shihong (Yunnan University)

A study of the international relations of Indochina during World War II by mainland China

18:30Reception

Japan-Indochina_WasedaWorkshop_2
Scholars from Vietnam, France, China, and Japan. Prof. Vo Minh Vu, K. Tachikawa, Nguyen Van Kim, […], Nguyen Tien Luc, M. Shiraishi, F. Guillemot, M. Furuta, H. Sasagawa, Bi Shihong © 2014 FG

 * * *

7 December (Sun)

09:0010:30 France: moderators Motoo Furuta & Iwatsuki Junichi

  • Chizuru Namba (Keio University)

An introduction to French research and historical sources concerning Indochina under French-Japanese rule

  • Francois Guillemot (CNRS, Lyons Institute of East Asian Studies)

Knowledge in France of Japan and Indochina (1940-45): Academic works, narratives, and archives

Japan-Indochina_WasedaWorkshop_5
Prof. Namba Chizuru (Keio University) © 2014 FG

10:4512:00 Thailand: Moderator Eiji Murashima

  • Nongluk Limsiri (Institute of Management Panyapiwat)

The studies of Thailand-Japan relations in the context of Japanese presence in Thailand during the World War II

  • Preeyaporn Kantala (Waseda University)

Survey Thai materials in the Second World War: Thai Government records and newspaper

Commentator: Prof. Eiji Murashima (Waseda University)

13:3014:15 Cambodia: Moderator Shinzo Hayase

  • Hideo Sasagawa (Ritsumeikan Asia Pacific University)

Cambodia during World War II: The Status Quo on existing studies and documents

Japan-Indochina_WasedaWorkshop_6
Prof. Sasagawa Hideo (Ritsumeikan Asia Pacific University) © 2014 FG

14:1515:00 Laos: Moderator Eiji Murashima

  • Yoko Kikuchi (Tokyo University of Foreign Studies)

Laos during World War II: Overview of existing literature and related documents

15:1516:00 Japan’s Southeast Asia Policy: Moderator Shiu Wen-tang

  • Shinzo Hayase (Waseda University, Institute of Asia-Pacific Studies)

The compilation of records of the Japanese occupation of Southeast Asia

Japan-Indochina_WasedaWorkshop_3
Scholars from Japan, Taiwan and Thailand. Prof. C. Namba, E. Yuyama, Yi-Ling Lee, Nongluk Limsiri, Preeyaporn Kantala © 2014 FG

16:0017:00 Moderator: Masaya Shiraishi (Waseda University)

  • Summary Discussion

17:0017:15 Closing Remarks: Masaya Shiraishi (Waseda University)

* * *

Exhibition of Related Documents

Collection de documents publiés au Japon sur l’occupation japonaise en Asie du Sud-Est principalement aux Philippines et en Indonésie. On notera les collections photographiques concernant l’Indonésie, la Thaïlande, Singapour ou l’Indochine. Ici quelques images des troupes japonaises à Hanoi, Bac Ninh ou Saigon. © Waseda University / photos FG.

* * *

どうもありがとうございます

Japan-Indochina_WasedaWorkshop_7
Bento’s workshop © 2014 FG

Thaïlande : L’armée annonce un coup d’Etat et suspend la Constitution

[ndlr] A lire sur le site du Nouvel Observateur. Le 19e Coup d’Etat de l’histoire de la Thaïlande contemporaine.

© 2014 Bangkok Post
© 2014 Bangkok Post

Le chef de l’armée de terre thaïlandaise, le général Prayut Chan-O-Cha, a annoncé un coup d’Etat jeudi 22 mai dans une déclaration à la télévision, après sept mois de crise politique. Il a ensuite annoncé que le pays serait désormais soumis à un couvre-feu et que la Constitution est suspendue.

« Pour que le pays revienne à la normale », les forces armées « doivent prendre le pouvoir à partir du 22 mai à 16h30 » (11h30 heure de Paris), a-t-il précisé. « Nul n’est autorisé à quitter son domicile entre 22h et 5h » (17h à 00h à Paris), a-t-il ajouté.

Lire la suite : Le Nouvel Observateur, 22/05/2014.

* * *