Archives par mot-clé : peinture

Le lourd silence de la mer vietnamienne : « La mer morte » de Nguyên Công Nhân

Art et autoritarisme ne font pas bon ménage en République socialiste du Viêt-Nam. Une œuvre et son auteur ont fait l’objet d’une confiscation et d’une sanction disciplinaire de la part de l’Association des Lettres et Arts de la province de Tra Vinh dans le sud du pays. L’œuvre picturale incriminée, intitulée « La mer morte » de l’artiste Nguyên Công Nhân, fait référence au scandale écologique de la pollution maritime de la société taïwanaise Formosa. C’est un tableau figuratif comme il en existe des milliers d’autres… mais celui-ci déclenche une gêne, une inquiétude, un brouillage entre rêve et réalité, un dialogue silencieux entre ciel et mer.

On observe au premier plan une femme ramassant des poissons morts, une image directement inspirée d’une photographie prise lors de la pollution maritime au Centre du Viêt-Nam1. L’image de cette femme accroupie occupe une grande partie du tableau. Au second plan, on distingue nettement en haut à gauche une forme allongée : une jeune femme vêtue de blanc, couleur de la mort, semble flotter sur les eaux. Le symbole est fort, le cadavre fantomatique de l’océan. De l’image se dégage une impression de silence puis de malaise. L’océan habité par la mort déverse son chargement de poissons morts que cette femme, les yeux baissés, récupère… dubitative. Elle est plongée dans ses pensées et ne paraît pas se rendre compte du danger qui l’a déjà enveloppée. La mort est là, dans un bleu vert envahissant, conférant une unité de ton et de couleur au tableau.

La position de la jeune fille morte est particulièrement frappante. Son cadavre flotte dans la partie gauche du tableau, derrière le chapeau conique, comme si il était intégré dans les pensées de la femme de pêcheur. Qui est cette femme ? Est-ce la fille de la femme au chapeau conique ? Positionné horizontalement, le corps ne brise pas la ligne d’horizon. Seule la tête, oreilles dégagées et cheveux noirs plongés dans l’eau, apparaissent. Le reste du corps est comme recouvert d’un linceul blanc. Un croissant de lune éclaire la scène renforçant le caractère funèbre de l’œuvre.

« Biển chết » du peintre Nguyễn Nhân © DR

Les autorités n’ont pas apprécié cette charge à la fois symbolique et politique. Le 1er juin 2017, l’Association des Lettres et des Arts de Tra Vinh émanation du Comité populaire de Tra Vinh (et donc instance de l’Etat-Parti au niveau local) publiait une Décision disciplinaire contre l’artiste. Ce dernier recevait un avertissement doublé d’une mise à l’épreuve d’un an. En outre, le troisième prix qu’il avait reçu en 2016 de la province de Tra Vinh pour cette œuvre lui fut retiré et l’artiste fut sommé de rembourser les gratifications et récompenses liées à ce prix. Officiellement la raison de cette confiscation et de cette mesure disciplinaire ne serait liée qu’à un non respect du droit d’auteur et non à un quelconque tabou lié à l’affaire Formosa. Or, pour l’artiste, il s’agit bien d’une censure a posteriori. L’autorisation d’exposer avait été donnée par l’Association des Lettres et Arts du Viêt-Nam après un contrôle effectif. De plus, l’auteur de la photographie n’avait pas porté plainte contre l’artiste pour cette œuvre dérivée. Réfutant toute violation de droits d’auteurs l’artiste défend son droit à l’adaptation à partir d’une photo de presse :

« J’insiste, j’ai seulement emprunter cette image pour composer un travail pictural personnel et je n’ai pas juste recopié l’image. Cette photo que j’ai trouvé dans la presse représente une femme de pêcheur ramassant chaque poisson mort échoué sur la plage, alors que dans ma peinture il y a aussi une jeune fille morte sous un clair de lune au milieu de l’océan. Ces deux images sont complètement différentes. Donc, on « m’oblige » à dire que j’ai violé le droits d’auteur alors que je ne l’ai pas fait. Je suis prêt à rendre le prix, mais je n’accepte pas cette accusation de violation du droit d’auteur. »2.

Le 3 juillet prochain, l’Association des Lettres et des Arts de Tra Vinh doit organiser une conférence de presse au sujet de cette affaire qui secoue le monde des artistes. Et ce d’autant plus que l’Association des Lettres et des Arts du Viêt-Nam (au niveau national) a condamné l’acte confiscatoire, jugé contraire à la loi, de sa filiale de Tra Vinh.

Nous avons, vu de France, peu l’occasion de connaître les œuvres récentes liées au drame de Formosa. L’occasion nous est donné par cette mesure disciplinaire. Rien de mieux pour un auteur qu’une publicité de cet ordre pour donner résonance à son œuvre. C’est chose faite.

FG, 01/07/2017.

En haut : la photographie publiée dans le quotidien Thanh Niên et en bas : l’interprétation artistique de Nguyên Nhân © DR

Pour en savoir plus :

L’artiste (au milieu) et son tableau © VnExpress

Notes

  1. Cette inspiration non dissimulée a servi de prétexte pour attaquer l’artiste pour non respect des droits d’auteurs []
  2. Lùm xùm “án kỷ luật” đối với tác giả bức tranh “Biển chết” ở Trà Vinh, Dân Tri, 29/06/2017 []

Arts du Vietnam. Nouvelles approches – Colloque international : 4-6 sept. 2014

[ndlr] Annonce d’un important colloque à Paris sur les Arts du Vietnam, anciens et contemporains.

 

Colloque international Arts du Vietnam. Nouvelles approches

Du 4 au 6 septembre 2014

Organisé par le Centre de Recherche sur l’Extrême-Orient de Paris-Sorbonne (CREOPS)

 Colloque_ArtsVietnam2014

Musée national des arts asiatiques Guimet, Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), musée du quai Branly

Ce colloque est destiné à présenter l’avancée des connaissances dans le domaine des arts du Vietnam des périodes anciennes jusqu’à aujourd’hui. Cet événement rassemblera des spécialistes internationaux de ces questions (France et Vietnam, mais aussi Amérique du Nord et Asie) afin de stimuler des échanges interdisciplinaires tout en présentant la diversité et la richesse des arts vietnamiens d’une façon exigeante et accessible au grand public. Arts du Vietnam, Nouvelles approches est le premier colloque scientifique consacré conjointement aux arts et à l’archéologie du Vietnam organisé en dehors de ce pays.

This conference aims to present the advancement of knowledge in the field of Vietnamese arts, from antiquity until today. This event gathers international specialists (from France, Vietnam but also North America and Asia), and means to inspire interdisciplinary exchanges, and to present the diversity and richness of Vietnamese arts in a rigorous and accessible way to the general public. Arts du Vietnam, Nouvelles Approches is the first academic conference dedicated to both arts and archeology of Vietnam to be organized outside of this country.

 * * *

Jeudi 4 septembre – Musée national des arts asiatiques Guimet

Coordination : Caroline Herbelin et Béatrice Wisniewski

Traduction alternée

10h – 10h30 : ouverture par les organisateurs du colloque Antoine Gournay Professeur, Université Paris-Sorbonne CREOPS, Caroline Herbelin, maître de conférences, Université Toulouse II Jean-Jaurès CREOPS, Emmanuel Poisson, professeur, Université Paris Diderot – Paris VII, Béatrice Wisniewski, chercheuse, EPHE, Françoise Dalex, responsable du portail documentaire, musée du quai Branly

10h30 – 11h00 : Allocutions introductives / [Opening Statement]

par Madame Sophie Makariou, Présidente, Musée national des arts asiatiques Guimet, et Monsieur Pierre Baptiste, conservateur en chef des collections Asie du Sud-Est

S. E. Monsieur Dương Chí Dũng, Ambassadeur du Vietnam en France

Monsieur Xavier Darcos, Président de l’Institut français

Monsieur Jean-Paul Huchon, Président de la Région Île-de-France (sous réserve)

 

1ère session : Artistes au Vietnam aujourd’hui [Vietnamese Artists Today]

11h00 – 12h30

Président de séance : Patrice Jorland, président de l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne

  • Film de Dominique de Miscault, artiste photographe, Murmures aujourd’hui, entretiens avec différents acteurs de la scène artistique vietnamienne [Interview of actors of the Vietnamese artistic scene]
  • Conférencière d’honneur : Nora Taylor, professeur, School of the Art Institute of Chicago, Lorsque l’objet d’histoire devient objet d’art : l’artiste vietnamien contemporain face au passé [When a Historical Artifact Becomes an Art Object: Vietnamese Contemporary Artists Face the Past]

 

2e session : Citadelles et lieux de pouvoirs [Citadels of and Places of Power]

 14h00 – 17h00

Présidence de Séance : Pierre-Yves Manguin, directeur d’études émérite, EFEO (sous réserve)

  • Bùi Minh Trí, archéologue, Académie des Sciences Sociales du Vietnam, direction du centre de recherche de la cité impériale, Ten Years of Discovery on the Imperial Citadel of Thăng Long, [Une décennie de découvertes sur le site de la citadelle impériale de Thăng Long]
  • Tng Trung Tín, ancien directeur de l’Institut d’archéologie du Vietnam, Presentation of the Last Results of the excavation  the cite of the Ho Citadel (Province of Thanh Hóa), [Présentation des derniers résultats des fouilles du site de la citadelle des Ho (Province de Thanh Hóa)]
  • Nguyn Tiến Đông, archéologue, Institut d’archéologie du Vietnam, Le poste Thu dans le système de muraille des provinces de Qung Ngãi et Bình Đnh (Centre du Vietnam), [The Post Thu in the System of the Wall of the Provinces of Qung Ngãi and Bình Đnh (Centre of Vietnam)]

Vernissage de l’exposition de tableaux de laque au bâtiment Le France, 75013 Paris/ Opening of the Exhibit of Lacquer Paintings, Le France, 75013 Paris

18h30 – 20h00

Événement conclusif des ateliers et stages et de laque vietnamienne organisés par l’Association d’Amitié Franco-Vietnamienne pendant l’été (Patrice Jorland, président) en coopération avec l’Association Paris Ateliers et le Centre culturel du Vietnam en France. Les partenaires au Vietnam sont le Studio Nha San (Bùi Hữu Hùng, peintre laqueur) et CUCA (Course on Understanding and Creating Contemporary Art, Phạm Diệu Hương, fondatrice). L’exposition et le vernissage sont coordonnés par le Réseau Asie et Pacifique (CNRS) (Sébastien Lechevalier, directeur) avec la participation de l’Institut national des langues orientales (INALCO). Les peintres laqueurs vietnamiens sont : Bùi Hữu Hùng, Đoàn Chí Trung, Hùng Khuynh, Phạm Diệu Hương,  Phạm Thị Nghĩa, Phạm Văn Sỹ, Trần Quang Huy.

 * * *

Vendredi 5 septembre – INHA

Coordination : Caroline Herbelin et Béatrice Wisniewski

Traduction simultanée

9h00 : Ouverture par les organisateurs du colloque : Antoine Gournay Université Paris-Sorbonne CREOPS, Caroline Herbelin Université Toulouse II Jean-Jaurès CREOPS, Emmanuel Poisson, Université Paris Diderot – Paris VII, Béatrice Wisniewski, EPHE, Françoise Dalex musée du quai Branly

9h15 – 9h30

Allocution de Madame Antoinette Le Normand-Romain, directeur général de l’Institut national d’histoire de l’art

 

3e session : Nouvelles découvertes sur la céramique [New Dicoveries in Vietnamese Ceramics]

Atelier dédié à la mémoire de Nishimura Masanari, figure majeure de l’archéologie du Vietnam, qui s’est éteint à Hanoi en 2013.

9h30 – 12h30

Présidence de séance : Béatrice Wisniewski, EPHE

  • Bùi Th Thu Phương, chercheuse, Thang Long – Ha Noi Heritage Conservation Centre, Hanoi, Ceramics of the Phùng Nguyên Culture [Céramiques de la culture Phùng Nguyên].
  • Lâm Th M Dung, chercheuse, Université des Sciences Sociales du Vietnam, Hanoi, New Researches on Champa Pottery [Recherches récentes sur la céramique du Champa]
  • Nishino Noriko, archéologue, Foundation to Safeguard the Underground Cultural Heritage in Southeast Asia, Yamaguchi, Techno-morphological Classification and Its Chronological Sequence of the Vietnamese Ceramics from the 10th to 20th Century [Classification techno-morphologiques et  séquences chronologiques de la céramiques vietnamiennes du 10e au 20e siècle]
  • Philippe Colomban, directeur de recherches, Sorbonne Universités, UPMC Paris 06, MONARIS UMR8233 CNRS, Zhao Bing, chercheuse, CNRS – CRCAO ; Exportation des porcelaines et grès Vietnamiens: Quels critères d’identification? [Exported Vietnamese Porcelain and Stoneware: Identification Critera]
  • Louise Allison Cort, conservatrice, Freer Gallery of Art and Arthur M. Sackler Gallery, Smithsonian Institution, Washington, Production of Unglazed Stoneware Ceramics in Vietnam [La production des grès sans glaçure au Vietnam].

 

4e session : Art moderne et contemporain [Modern and Contemporary Art]

13h30 – 14h45 : Arts du Vietnam en situation coloniale [Vietnamese Art in Colonial Situation]

Présidence de séance : Antoine Gournay, professeur, Université Paris-Sorbonne, CREOPS

  • Amandine Dabat, doctorante, Université Paris-Sorbonne, CREOPS, L’Empereur Hàm Nghi (1871-1944), artiste en exil [The Emperor Hàm Nghi (1871-1944), artist in exile]
  • Table ronde Autour du fonds d’archives Victor Tardieu, fondateur de l’Ecole des Beaux-arts de l’Indochine [Roundtable around Victor Tardieu archives, founder of the Indochina School of Fine Art] :
  • Fabienne Queyroux, conservateur en chef des bibliothèques, responsable des collections patrimoniales, INHA, Nadine André-Pallois, enseignante-chercheuse, INALCO-CREOPS, Caroline Herbelin, maître de conférences, Université Jean-Jaurès et CREOPS, Giacomo Turolla, chercheur indépendant.

 

15h – 17h00 : Arts contemporains [Contemporary Arts]

Présidence de séance : Emmanuel Poisson, professeur, Université Paris Diderot – Paris VII

  • Nguyn Quân, artiste, ancien enseignant à l’EBA de Hanoi, Đi mi Art-changing and stagnation, Art in the 1990 and early 2000’s [L’art du Đi mi : changement et stagnation, l’art des années 1990 et début des années 2000]
  • François Damon, docteur, Université de Pau, La singularité actuelle des artistes vietnamiens, un dialogue ouvert entre le changement permanent et l’histoire [Singularity of Vietnamese Artists, an Open Dialogue between Continuous and History]  
  • Pamela N. Corey, doctorante, Cornell University, Three Propositions for a Regional Profile: the History of Contemporary Art in Ho Chi Minh City [Trois propositions pour un profil régional, une histoire de l’art contemporain à Ho Chi Minh Ville]

* * *

Samedi 6 septembre – Musée du quai Branly, salle de cinéma

Coordination Françoise Dalex

Traduction simultanée

9h30 : Ouverture par les organisateurs du colloque : Antoine Gournay Université Paris-Sorbonne CREOPS, Caroline Herbelin Université Toulouse II Jean-Jaurès CREOPS, Emmanuel Poisson, Université Paris Diderot – Paris VII, Béatrice Wisniewski, EPHE, Françoise Dalex musée du quai Branly

10h – 10H15 : Allocution de Monsieur Frédéric Keck, directeur du département de l’enseignement et de la recherche, musée du quai Branly

 

5e session : Arts, patrimoine et collections [Arts, Heritage and Collections]

10h15 – 12h00 : Table ronde : Patrimoine et collections [Heritage and Collections]

Présidence de séance : Françoise Dalex,  responsable du portail documentaire, musée du quai Branly

  • Đ Quc Vit, vice-directeur du Musée des Beaux-arts du Vietnam, Hanoi
  • Nao Hayashi, coordinatrice du Programme Musées de l’UNESCO
  • Nguyn Th Xuân Phượng, spécialiste de l’art contemporain vietnamien, fondatrice de la Lotus Gallery, Ho Chi Minh-Ville. (Sous réserve d’une interview enregistrée)
  • Philippe Truong, chercheur indépendant et collectionneur
  • Aliénor Anisensel, docteure, Centre de recherche en ethnomusicologie, Université Paris-Ouest Nanterre (sous réserve)

 

13h30 – 14h30 : Les arts de la laque [Lacquer Arts]

Présidence de séance : Nadine André Pallois, enseignante chercheuse, INALCO – CREOPS

  • Projection d’un extrait du film La laque en Asie – de la technique à l’art [Lacquer Art in Asia, from Technique to Art], réalisation Momoko Seto sur une idée originale de Trn Huy Quang (peintre laqueur), coproduction CNRS Images–Réseau Asie, 2010.
  • Pierre Baptiste, conservateur en chef, responsable des collections Asie du Sud-Est, Musée national des arts asiatiques-Guimet, Une statue de Quan Âm à mille bras au Musée Guimet, à propos d’une réattribution, [A Statue of Quan Âm with Thousand Arms in the Guimet Museum, about a New Identification]
  • Nguyn Oanh Phi Phi, artiste, A Contemporary Approach to Vietnamese Lacquer Painting [Une approche contemporaine de la peinture de laque vietnamienne]

 

6e Session  Musées, art contemporain et mondialisation [Museums, Contemporary Art and Gobalisation]

14h30 – 16h00 : Musées en contexte régional et mondial [Museums in Regional and Global Context]

Présidence de séance : Julien Rousseau, responsable scientifique des collections Asie, musée du quai Branly, Paris (sous réserve)

  • Christine Hemmet, muséologue et ancienne responsable de l’Unité patrimoniale des collections Asie, musée du quai Branly, Paris, D’une coopération franco-vietnamienne à la coopération multilatérale au Musée d’Ethnographie du Vietnam de Hanoi, [From a Franco-Vietnamese Cooperation to a Multilateral Cooperation at the Museum of Ethnography of Hanoi]
  • Nguyn Th Thu Hương, responsable des relations internationales pour le Musée des Beaux-arts de Hanoi, Collaborations internationales : un des éléments décisifs pour le développement des musées au Vietnam [International Collaborations : One of the Key Element for Development of the Museums in Vietnam]
  • Phoebe Scott, conservatrice, National Gallery, Singapour, Parallels and Divergences: Curating Modern Vietnamese Art in a Regional Context, [Parallèles et divergences : exposer les collections d’art moderne et contemporain vietnamien dans un contexte régional]

 

16h15 – 17h00 : Table ronde – Arts contemporains et Vietnam : singularité d’un territoire et mondialisation [Round Table – Contemporary Arts and Vietnam: Globalisation and the Originality of a Territory]

Présidence de séance : Caroline Herbelin, Université  Toulouse II Jean-Jaurès – CREOPS

  • Isabelle Thuy Pelaud, professeur, San Francisco State University
  • Zahia Rhamani, responsable du programme arts et mondialisation, INHA

 

17H00 : Conclusion du colloque, Léon Vandermeersch, ancien directeur de l’École française d’Extrême-Orient, correspondant de l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres.

 

NB : programme provisoire sous réserve de modifications

Entrée libre dans la limite des places disponibles

Contact : artsduvietnam2014@gmail.com

Assistante de coordination : Amandine Dabat

ArtsDuVietnam_NouvellesApproches

Comité d’organisation du colloque :

Caroline Herbelin (coordination générale), maître de conférences en histoire et histoire de l’art de l’Asie, Université Toulouse II, Jean-Jaurès, chercheuse au CREOPS

Antoine Gournay, professeur, histoire de l’art et archéologie archéologie de l’Extrême-Orient,  Université Paris-Sorbonne (Paris IV) – CREOPS

Emmanuel Poisson, professeur, histoire du Vietnam, Université Paris Diderot (Paris VII)

Béatrice Wisniewski, docteure, enseignante-chercheuse EPHE, archéologue spécialiste des arts du Vietnam,

Françoise Dalex, responsable du portail documentaire, musée du quai Branly

Amandine Dabat, doctorante, Université Paris-Sorbonne (Paris IV), CREOPS, assistante de coordination

 

Comité scientifique du colloque

Nadine André-Pallois, enseignante-chercheuse, Institut National des Langues et Civilisations Orientales-INALCO – CREOPS

Pierre Baptiste, conservateur en chef au Musée national des arts asiatiques Guimet, en charge des collections Asie du Sud-Est

Christine Hemmet, muséologue et ancienne responsable de l’Unité patrimoniale des collections Asie, musée du quai Branly

Pierre-Yves Manguin, directeur d’études émérite, École française d’Extrême-Orient

Isabelle Thuy Pelaud, professeur, San Francisco State University, directrice et fondatrice du Diasporic Vietnamese Art Network (DVAN)

Phan Văn Tiến, directeur du Musée des Beaux-arts de Hanoi

Zahia Rahmani, responsable du programme Art et mondialisation, Institut National d’Histoire de l’Art (INHA)

Nora Taylor, professeur, School of the Art Institute of Chicago

Tng Trung Tín, ancien directeur de l’Institut d’archéologie du Vietnam

Institutions partenaires

Association d’Amitié Franco-Vietnamienne (AAFV), Association Française de Recherche sur l’Asie du Sud-Est (AFRASE), Institut d’archéologie du Vietnam, Institut Français (Hanoi), Institut National d’Histoire de l’Art (INHA), Laboratoire FRAMESPA, Laboratoire Sphère, Musée des Beaux-arts du Vietnam (Hanoi), Musée du quai Branly, Musée national des arts asiatiques – Guimet, Région Île-de-France, Réseau Asie & Pacifique (CNRS), Ville de Paris.

Remerciements :

National Gallery Singapore.  Freer Gallery of Art and Arthur M. Sackler Gallery, Smithsonian Institution, Washington. Les services consulaires français à Hanoi et Hô Chi Minh Ville.

Du fleuve Rouge au Mékong, visions du Viêt Nam – Exposition

Du fleuve Rouge au Mékong, visions du Viêt Nam – Exposition du 21 septembre 2012 au 27 janvier 2013 au Musée Cernuschi (Musée des Arts de l’Asie de la ville de Paris).

 

À partir de la seconde moitié du XIXe siècle, de  Hanoi,  sur la rive droite du fleuve Rouge, dans le nord du Viêt Nam (ancien Tonkin) jusqu’à Saïgon et  au bassin du Mékong dans le sud (ancienne Cochinchine), les hommes et les monuments suscitèrent l’intérêt et la création des voyageurs et des peintres français.

Des  écoles  d’arts  appliqués furent rapidement créées,  l’Ecole de  Thủ Dầu Một  (1901) spécialisée  dans l’ébénisterie et le laque, l’Ecole d’Art de Biên-Hoà (1903) dans la fonderie d’art  et la céramique, l’Ecole des Arts décoratifs de Gia Ðịnh ( 1913) dans la gravure. En 1924, l’Ecole des beaux-arts de Hanoi, fut ouverte grâce aux efforts conjugués du peintre Victor Tardieu et d’un jeune Vietnamien, Nguyễn Nam Sơn. Elle accueillit de nombreux professeurs, Prix de l’Indochine,  qui formèrent les artistes indochinois aux techniques occidentales: architecture, peinture, sculpture, laque.

Ces institutions apportèrent un nouvel élan à la production locale, renouvelant ses thématiques et son approche stylistique. Les artistes témoignent d’une fusion entre deux civilisations. Au travers de scènes souvent intimistes, ils livrent  un regard sensible sur la vie contemporaine où la femme occupe une place souvent centrale.


DU FLEUVE ROUGE AU MÉKONG par paris_musees

Programme de restauration des peintures de Nguyen Phan Chanh.
Documentaire © Creative Position Core Co, Ltd – 34mn – Projection en continu dans l’auditorium.
Le film est interrompu pendant les conférences de 13h et celles du cycle L’université au musée (certains jeudis à 16h) ainsi que les 30 et 31 octobre, 2, 3 et 4 novembre.
Entrée libre.

Entrée du musée
7 avenue Vélasquez – 75008 Paris
Ouvert tous les jours sauf lundi et jours fériés,de 10h à 18h
Métro Villiers ou Monceau (L.2&3)
Bus 30,94 (Malesherbes-Courcelles)
Bus 84 (Ruysdaël/Monceau)

Tarifs : 7€ / 5€ / 3,50€ (tarif Jeunes)
gratuit jusque 14 ans

Visites commentées (1h30)
Tous les mardis et jeudis à 14h30
Tous les samedis à 15h
4,50€ + entrée de l’exposition

Conférences de 13h (1h)

  • L’histoire du Viêt Nam ancien

Mardi 2/10, 16/10, 13/11, 27/11, 11/12 à 13h – 4,50€

  • L’histoire de la ville de Hanoï

Mardi 9/10, 23/10, 20/11, 4/12, 18/12 à 13h – 4,50€

L’université au Musée
Gratuit dans la limite des places disponibles. Certains jeudis à 16h.
Programme à consulter

avec les interventions de Nadine André-Pallois, Inalco-CREOPS / Trân Quang Hai, ethnomusicologue / Đinh Trong Hiêu – ethnologue, CNRS, Université de Paris7 / Philippe Papin (EFEO – EPHE) / Nguyên Quý Đao (CNRS, Ecole Centrale) / Caroline Herbelin (Université de Toulouse le Mirail) / Anne-Valérie Schweyer (EFEO, CNRS).

Visuels disponibles pour la presse

Source : Musée Cernuschi