Archives par mot-clé : Indochine coloniale

Vong Sokheng : French responsible for Viet migration, says Hun Sen [Phnom Penh Post]

[ndlr] Sortie remarquée du Premier ministre cambodgien sur les migrations de Vietnamiens au Cambodge. Article de . L’information a été reprise par une partie de la presse vietnamienne.

Prime Minister Hun Sen said yesterday he was not responsible for the presence of Vietnamese people in Cambodia, explaining that many immigrants put down roots here after the French colonial authorities brought them in to work on their rubber plantations.

A fluent speaker of Vietnamese, Hun Sen was installed in power during Vietnam’s occupation of the country in 1985 and has battled claims of subservience to the country’s historical enemy, including turning a blind eye to rampant illegal immigration.

During a speech in Tbong Khmum province, which borders Vietnam and has long had one of the country’s highest concentrations of rubber fields, Hun Sen called on younger generations to educate themselves on the history of migrations from Vietnam.

“The Vietnamese people did not come and live in Cambodia during the present time; the French brought them here,” Hun Sen said after officially unveiling a new paved road in the newest province.

Lire la suite : The Phnom Penh Post, 03/11/2016.

Voir également :

Images « à la une » : Hun Sen, le Premier ministre du Cambodge © Reuters (vue sur Tuoi Tre).

 

Séminaire “Mémoires d’Indochine” 2016 : Séance 5

Année universitaire 2016-2017 / Master Asie Orientale Contemporaine (ASIOC) / Semestre 1

ENS de Lyon / Sciences Po Lyon

Mémoires d’Indochine :

Imaginaires nationaux :

de l’empire colonial aux états-nations d’aujourd’hui

phetsarath
Portrait du Prince Phetsarath Ratanavongsa (1890-1959), chef du mouvement indépendantiste Lao Issara (Laos Libre), premier ministre du Laos de 1942 à 1945 et vice-roi du Royaume du Laos

★ ★ ★

Le Laos, des principautés royales à l’État-nation

Séance 5 : mardi 8 novembre 2016

Cette séance sera consacrée à la construction du Laos, de la situation précoloniale à la République Démocratique Populaire d’aujourd’hui. A travers la figure du Prince Phetsarath, leader du mouvement Lao Issara (Laos libre) nous verrons sur quoi se fonde le nationalisme laotien et nous soulèverons la question du neutralisme pendant la période de la guerre civile entre le Gouvernement royal et le Pathet Lao.

Comme pour ses voisins indochinois, la construction du Laos se décline à travers l’avènement de plusieurs périodes clés (période coloniale, occupation japonaise, révolution, guerre civile) et l’avènement d’une succession de régimes politiques (protectorat français, Royaume du Laos, République Démocratique Populaire du Laos depuis le 2 décembre 1975…).

Source mobilisée :

  • Søren Ivarsson and Christopher E. Goscha, « Prince Phetsarath (1890–1959): Nationalism and Royalty in the Making of Modern Laos », Journal of Southeast Asian Studies, 38 (1), Feb. 2007, pp. 55–81. Résumé : https://indomemoires.hypotheses.org/843

★ ★ ★

Exposés oraux


  • stuartfox_ahistoryoflaosStuart-Fox, Martin, A history of Laos, Cambridge University Press, 1997.

Exposé de Nelly Didelot

Présentation de l’éditeur : Cambridge


  • Goscha_IndochineOuVietnamGoscha, Christopher E., Indochine ou Vietnam, Paris, Vendémiaire, 2015.

Exposé d’Oscar Truong

Présentation de l’éditeur : Vendémiaire


Pour aller plus loin, voir les travaux de Grant Evans (1948-2014) et de Søren Ivarsson notamment :

Christopher E. Goscha & Søren Ivarsson (eds), Contesting Visions of the Lao Past. Lao Historiography at the Crossroads, Copenhagen, Nordic Institute of Asian Studies, NIAS Studies in Asian Topics # 32, 2003, 355 p. // Résumé sur Mémoires d’Indochine.

★ ★ ★

CR de lecture sur le Laos contemporain publiés sur Mémoires d’Indochine : construction nationale, mémoires, rééducation politique et rôle des Hmongs pendant la guerre.

      • Grant Evans : The Politics of Ritual and Remembrance – CR de lecture par Annabelle Auger

https://indomemoires.hypotheses.org/21607

      • Nakhonkham Bouphanouvong : Sixteen Years in the Land of Death Revolution and Reeducation in Laos – CR de lecture par Ken Messud

https://indomemoires.hypotheses.org/17680

      • Mangkra Souvannaphouma : Laos, Autopsie d’une monarchie assassinée – CR de lecture par Théo Clément

https://indomemoires.hypotheses.org/13724

      • Søren Ivarsson : Creating Laos – CR de lecture de Constance Voisin

https://indomemoires.hypotheses.org/13403

      • Bounsang Khamkeo : I, Little Slave – CR de lecture par Maureen Éon

https://indomemoires.hypotheses.org/13778

      • Les Hmong du Laos 1945-1975 – mémoire IEP de Tiphanie Grall

https://indomemoires.hypotheses.org/598

Les gauches et les colonies – Vingtième siècle. Revue d’histoire – 2016/3 (n° 131)

VIN_131_L204[ndlr] Avis de parution du n° 131 de Vingtième siècle. Revue d’histoire comprenant un dossier sur « Les gauches et les colonies » sous la direction de Céline Marangé.

Sommaire :

 

Dossier : Les gauches et les colonies

  • Céline Marangé, « De l’influence politique des acteurs coloniaux », pp. 3 à 16.
  • Christopher Goscha, (traduit de l’anglais par Agathe Larcher), « Aux origines du républicanisme vietnamien. Circulations mondiales et connexions coloniales », pp. 17 à 35.
  • Claire Marynower, « La fabrique algérienne d’une politique coloniale socialiste. De Beni-Saf à Paris, en passant par Alger », pp. 37 à 51.
  • Céline Marangé, « Le Komintern, le Parti communiste français et la cause de l’indépendance algérienne (1926-1930) », pp. 53 à 70.
  • Nedjib Sidi Moussa, « Les messalistes et la gauche française. Alliances, ruptures et transactions dans l’entre-deux-guerres », pp. 71 à 85.
  • « Comptes rendus d’ouvrage autour de la gauche et des colonies », pp. 87 à 91.

* * *

  • Elsa Devienne, « La question raciale sur le littoral de Los Angeles (années 1920-années 1970) », pp. 109 à 124.
  • Thierry Delessert, « L’homosexualité dans le Code pénal suisse de 1942. Droit octroyé et préventions de désordres sociaux », pp. 125 à 137.
  • Jean-Marc Dreyfus, « Le docteur Julius Hallervorden et sa collection de cerveaux en République fédérale d’Allemagne », pp. 139 à 150.
  • Antoine Coppola, « Cinéma et dictature en Corée du Nord », pp. 151 à 164.
  • Stéphanie Sauget, « Pierre Bournel, ‘mort pour la France’. Questions sur la place de l’honneur dans la République », pp. 165 à 186.
  • Archives, pp. 187 à 192
  • Avis de recherches, pp. 193 à 197
  • Images, lettres et sons, pp. 199 à 211
  • Vingtième Siècle signale, pp. 213 à 220
  • Librairie, pp. 221 à 247

Vingtième Siècle. Revue d’histoire 2016/3 (N° 131). 258 pages.
ISSN : 0294-1759
ISSN en ligne : 1950-6678
ISBN : 9782724634792
Lien : <https://www.cairn.info/revue-vingtieme-siecle-revue-d-histoire-2016-3.htm>

 

Hoang Ngo: Building a New House for the Buddha: Buddhist Social Engagement and Revival in Vietnam, 1927-1951 – PhD

[ndlr] Presentation de Christoph Giebel de la thèse de Hoang Ngo sur le bouddhisme socialement engagé des années 1927-1951, une période rarement considérée. Chronique publiée avec l’autorisation de son auteur.

Ref.: Hoang Ngo, Building a New House for the Buddha: Buddhist Social Engagement and Revival in Vietnam, 1927-1951, Chair: Christoph Giebel.

Now that most of us have begun the new academic year around the world, I am very pleased to make the following announcement:

Recently, in the University of Washington (Seattle) History department, Hoang Ngo successfully defended his dissertation « Building a New House for the Buddha: Buddhist Social Engagement and Revival in Vietnam, 1927-1951. »  The dissertation is based on extensive archival and library research in Viet Nam and France; it was supervised by Laurie Sears, Raymond Jonas, and Christoph Giebel (chair), and earlier also by Professor Emeritus Charles « Biff » Keyes.

The dissertation investigates in particular social engagement of Vietnamese Buddhists, in itself the product of the Buddhist revival emerging in the 1920s. During the revival, Vietnamese Buddhists attempted to remake their religion into a this-worldly Buddhism, establishing Buddhist associations and monastic schools and publishing periodicals to propagate the Dharma. Their goal was to use Buddhism to effectively deal with the colonization of the country by the French and the challenges posed by colonial modernity.

Hoang follows in great detail the debates within and among the emerging Buddhist associations of Cochinchina, Annam, and Tonkin, particularly during the 1930s and early 1940s when new ideas and profound change caused much excitement and activities as well as great anxieties and self-doubt.  What was the best way to propagate the Dharma among the masses?  How could one separate the « true » monk from the « fake »?  What was to be the proper balance between the sangha and the laity?  How could Buddhist associations organize themselves and operate effectively within an all-encompassing colonial order of control?  What role was there for revived Buddhism in the national(ist) struggle?  These and other questions fueled an explosion of intense debates, both in personal interactions as well as in various print media, over doctrinal, organizational and institutional aspects of Buddhism.

Despite personal and institutional rivalries, tensions between leading monks,  newly empowered lay people, and French authority, and persistent regional divisions, the ideal of a unified, all-Vietnamese Buddhist organization remained a long-standing, if elusive goal.  Unity, however, would come about only in the twilight of the colonial empire and the early years of the Cold War, and via the catalyst of the World Buddhist Conference in Sri Lanka.  In an epilogue, Hoang links the (short-lived) moment of unity in 1951 to the Buddhist Struggle Movement in the 1960s Republic, the subject of his earlier, pre-dissertation work.  At the end of a rigorous and vigorous defense, Hoang’s committee urged him to turn this important and richly documented dissertation into a full-fledged book manuscript.

Congratulations to Dr. Hoang Ngo!
C. Giebel

UW-Seattle, USA

Source : VSG

Thèse en ligne (PDF) téléchargeable sur le site de l’Université de Washington : https://digital.lib.washington.edu/researchworks/handle/1773/33976

Gregg Huff: Vietnam’s 1944-1945 Famine – Explanations, Responsibility and Revolution

[ndlr] Séminaire de l’IAO.

Mercredi 08 juin 2016
Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

« Vietnam’s 1944-1945 Famine : Explanations, Responsibility and Revolution »

Gregg Huff, Pembroke College, University of Oxford, England

This paper provides the first quantitative analysis of Vietnam’s 1944-1945 great famine which claimed the lives of over a million people in Tonkin and North Annam and was instrumental in the August 1945 Viet Minh and communist revolution. Competing and hitherto unsatisfactory explanations have put the famine down to the weather, French or Japanese administrative failures, and US aerial bombardment. I show that famine, although made worse by wartime events, resulted from successive typhoons that struck coastal areas and was caused by a consequent food availability deficit. Econometric analysis reveals that differences in endowments and entitlements largely explain who died.

SeminaireIAO_2016_06_08

Source : IAO

Image « à la une » : photographie de Vo An Ninh, témoin de la famine en 1945 : Tận mắt xem 19 bức ảnh về nạn đói năm 1945 của cố nghệ sĩ Võ An Ninh (Giao Duc Viet Nam, 11/06/2012)

100 năm ngày khởi nghĩa vua Duy Tân (1916-2016)

[ndlr] Célébration cette année du centenaire de la révolte de l’Empereur Duy Tân en 1916. La revue d’histoire Tạp chí Xưa và Nay y consacre sa une ainsi que deux articles et une double page centrale illustrée. Présentation et sommaire ci-dessous.

100 năm ngày khởi nghĩa vua Duy Tân

Giữa năm 1916, chiến tranh thế giới thứ Nhất ngày càng trở nên khốc liệt. Ở Pháp, trận chiến giữa Pháp và Đức vẫn đang tiếp diễn, chưa phân thắng bại, tình hình thế giới lúc đó rất căng thẳng. Bấy giờ tại Việt Nam,vua Duy Tân (ở ngôi 1907-1916) đã được 16 tuổi; dù tuổi còn trẻ, nhưng nhà vua tỏ ra rất thông minh, thường làm thơ và câu đối chất chứa nghĩa khí, do đó, một số sĩ phu như Trần Cao Vân, Thái Phiên, Lê Ngung, Lê Dương…và một số nhà yêu nước ở Quảng Nam, Quảng Ngãi chú ý, muốn nhân thời cơ rất thuận lợi là Pháp đang bận rộn ở chính quốc để cùng nhà vua lên kế hoạch kháng Pháp, giành lại độc lập cho Việt Nam.

Xua&Nay_469_3-2016Xua&Nay_469_3-2016_mucluc

Voir aussi la page Facebook de la revue.

Một ngày ở Trung tâm Lưu trữ quốc gia II [vidéo]

[ndlr] Présentation vidéographique intéressante du Centre n° 2 des Archives nationales à Ho Chi Minh-Ville. Intitulée « Un jour au Centre des archives nationales II », la vidéo offre un aperçu du travail effectué en coulisses et de la préservation des documents. Merci à l’équipe des archives pour cette initiative.

Le Centre n° II à Hô Chi Minh-Ville : comprend les archives du Gouvernement de Cochinchine (Goucoch, plus de 2435 mètres linéaires) pour la période coloniale et celle de l’État national du Viêt-Nam (1948-1955) (43 mètres).

Il comprend les archives de la République du Viêt-Nam de 1955 à 1975 (460 mètres pour la Première République, 1955-1963 ; 2 mètres pour le Conseil militaire révolutionnaire, 1963-1965 ; 15 mètres pour le Comité directeur national, 1965-1967 et 158 mètres pour la Seconde République). Pour l’ensemble de la période 1954-1975 au Sud, il détient également le Fonds du premier ministre soit 1044 mètres ainsi que de nombreux autres Fonds sur une période plus longue, par exemple le Fonds du ministère des Finances de 1940 à 1975 soit 547 mètres, celui des Douanes, 547 mètres également. Selon Nguyen Thi Thiem, conservatrice, le Centre n° 2 gère actuellement un fonds de plus de 14.000 mètres linéaires au total comprenant plus de 4000 mètres pour la période coloniale jusqu’en 1945 et plus de 4000 mètres pour la période républicaine (1955-1975).

Enfin, il comprend de nombreux Fonds sur le pouvoir révolutionnaire et le Viêt-Nam réunifié jusque dans les années 1990. En plus d’une très grande richesse documentaire, le Centre n° 2 possède des collections de cartes (plus de 30.000), de documents iconographiques (plus de 100.000 photographies) et d’images animées ainsi que 200 heures enregistrées.

Voir les inventaires (PDF) ci-après :

Réf. : Trung tâm Lưu trũ Quốc gia II, Phạm Thị Huệ (chủ biên), Sách chỉ dẫn các phông lưu trữ bảo quản tại Trung tâm Lưu trũ Quốc gia II [Guide des fonds d’archives conservés au Centre n° 2 des Archives nationales], TP. HCM, NXB Tổng hợp Thành phố Hồ Chí Minh, 2006, 600 p.

FG

Hà Xuân Tế : Hommage à un lettré annamite : Nguyễn-văn-Ngọc (1890-1942)

[ndlr] Article biographique paru en 1942.

Le 25 avril dernier s’est éteint en sa 52e année, M. Nguyễn-văn-Ngọc, alias Ôn-Như, đốc-học de la province de Hà-đông, mandarin émérite de l’enseignement, et lettré tout dévoué à l’œuvre de la « défense et de l’illustration » de notre littérature nationale.

Appartenant à la génération de S. E. Phạm-Quỳnh dont il était d’ailleurs un allié, M. Nguyễn-văn-Ngọc fut en effet un travailleur inlassable dont les écrits et les publications constituent un véritable trésor pour tous ceux, lettrés et intellectuels, qui s’intéressent à la langue et à la culture du Viêt-Nam.

Trente années d’enseignement ; participation à la renaissance bouddhique, au mouvement scout et au développement artisanal de la province de Hà-đông ; plus d’une dizaine d’ouvrages, recueils de folklore ou traductions ; telle est l’œuvre de Nguyễn-văn-Ngọc, un nom qui restera dans l’histoire littéraire du pays, à côté de ceux de Phạm-Quỳnh et de Nguyễn-văn-Vĩnh, ces pionniers de la restauration culturelle annamite.

OnNhu_NguyenVanNgoc

M. Nguyễn-văn-Ngọc n’a pas fait de nombreuses conférences, ni écrit de multiples articles de presse. Cependant, sa contribution ne fut pas de moindre importance. Modestement mais inlassablement, il poursuivit ses travaux littéraires ; il faisait de patientes recherches, recueillait de précieux documents, puis, réunissant ses trouvailles, il publiait des ouvrages clairs et accessibles à tous les lecteurs. C’est à lui, en grande partie, qu’est due la fondation de ces deux collections dont la couverture jaune est présente dans toutes les mémoires : le Việt-văn thư-xã (Bibliothèque de littérature annamite) et le Cổ-kim thư-xã (Bibliothèque ancienne et moderne), collections dans lesquelles lui-même publia les ouvrages suivants :

  • Nam thi hợp tuyển (Choix de poésies annamites, avec annotations et commentaires) ;
  • Tục ngữ phong dao (Recueil d’adages et de chansons populaires annamites), en deux volumes ;
  • Câu đối (Choix de sentences parallèles) ;
  • Đào nương ca (Recueil de chansons a-đào, avec annotations et commentaires) ;
  • Truyện cổ nước Nam (Vieux contes d’Annam). Cet ouvrage complet devait comporter plusieurs volumes ; deux seulement ont paru : le premier sur les oiseaux et les bêtes, le second sur l’homme ;
  • Nhi đồng lạc viên (Joyeux jardin des enfants) ;
  • Để mua vui (Contes pour se distraire) ;
  • Cổ học tinh hoa (La fleur des vieilles humanités), en deux volumes, en collaboration avec Trần-lê-Nhân) ;
  • Tình sử (Annales de l’amour chinois), en collaboration avec son frère Nguyễn-quang-Oánh (en deux volumes).

M. Nguyễn-văn-Ngọc est encore l’auteur d’une Méthode de langue annamite fort appréciée des Français annamitisants, et de nombreux manuels scolaires, fables, lectures courantes, à l’usage des écoliers annamites.

Hà-Xuân-Tế (La Patrie Annamite).

co_hoc_tinh_hoa__on_nhu_nguyen_van_ngoc
Réédition de 2013. Accès au texte audio sur Videobooks For You (YouTube).

Source : Indochine hebdomadaire illustré, n° 92, Jeudi 4 juin 1942, p. 10.

Eric T. Jennings : Vichy vu d’Asie – Résistance et collaboration en Indochine [EHESS]

[ndlr] Annonce d’une séance de séminaire consacrée à Vichy en Indochine avec Eric Jennings, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Toronto (Victoria College) et spécialiste de la colonisation française en Indochine, à Magadascar et en Afrique.

Eric T. Jennings
professeur d’histoire à l’université de Toronto,
professeur invité à l’EHESS


animera, au sein du séminaire « Douze fois Vichy » organisé par Marc Olivier Baruch, Julien Blanc et Emmanuel Saint-Fuscien, une séance intitulée :


Vichy vu d’Asie :

Résistance et collaboration en Indochine

 

le jeudi 7 avril, de 13h à 15h

au 105 bd Raspail, salle n° 5

* * *

Jennings_VichySousLesTropiquesÉtudes de Eric Jennings consacrées à cette thématique :

Eric Jennings, « L’œil de Vichy à Madagascar: Le règne de terreur d’un chef de district en Imerina, » Les Cahiers d’études africaines, 54:3 (211) (October 2013): 625-648.

Eric Jennings, co-editor, with Jacques Cantier, of a collective volume entitled L’Empire colonial sous Vichy, Paris: Odile Jacob, 2004.

CantierJennings_LEmpireColonialSousVichyEric Jennings, “Conservative Confluences, ‘Nativist’ Synergy: Re-inscribing Vichy’s National Revolution in Indochina”, French Historical Studies, special issue on “the New French Colonial History” 27:3 (Summer 2004): 601-635.

Eric Jennings, “Last Exit from Vichy France: The Martinique Escape Route and the Ambiguities of Emigration, 1940-41”, The Journal of Modern History, 74 (June 2002): 289-324.

Eric Jennings, Vichy in the Tropics: Pétain’s National Revolution in Madagascar, Guadeloupe and Indochina, 1940-1944, Stanford: Stanford University Press, 2001.
– French translation by Eric Jennings: Vichy sous les Tropiques: La Révolution nationale à Madagascar, en Guadeloupe, en Indochine, 1940-1944 (Paris: Grasset, 2004).

Image « à la une » : un des deux timbres Sports et Jeunesse (Y&T Indochine n° 284/285) émis le 10 juillet 1944. Timbre témoignant du culte de la force et de l’embrigadement des jeunes indochinois dans la Jeunesse d’Empire de Maurice Ducoroy pendant la période Decoux (1940-1945).

S.E. Tran Thanh Dat : nouveau Ministre de l’Education nationale

[ndlr] Reproduction de l’article biographique dédié au lettré Trần Thanh Đạt paru dans Indochine hebdomadaire illustré (1942).

Né le 18 décembre 1891 au village de Tiên-nôn, canton de Mâu-tài, huyên de Phu-vang, province de Thua-thiên, de feu Tran-Nha, Quang-lôc-tu-khanh, et de feue Mme Huynh-thi-Diêu, S. E. Tran-thanh-Dat a fait de brillantes études qui l’ont conduit successivement au diplôme de l’Enseignement franco-annamite, obtenu en 1908, à l’École de Droit et d’Administration de Hanoi, qu’il quitta en 1922, enfin à l’École des Hautes Études du Gouvernement annamite dont il fut premier lauréat à l’examen de sortie en 1925. Il fit une brillante carrière dans le mandarinat.

Inscrit au Têt 1942 pour le grade de 2-1, puis promu au même grade le 12 mai 1942, il prend depuis cette date le portefeuille de l’Éducation Nationale où il succède à S. E. Pham Quynh, que la confiance de S. M. l’Empereur appelle aux hautes charges de ministre de l’Intérieur.

TranThanhDat_1942

De 1933 à 1940, sept années durant, il a été le collaborateur immédiat de S. E. Pham Quynh, que ses fonctions de ministre directeur du Cabinet retenaient souvent au Palais Impérial et qui se reposait ainsi entièrement sur lui du soin de l’expédition des affaires courantes. Animé d’une grande passion pour les questions d’enseignement, auxquelles il se consacrait avec une haute compétence, une grande culture à la fois moderne et traditionnelle, une parfaite expérience administrative, maintes fois – contre l’intérêt même de sa carrière – il a décliné des postes de chef de province, voulant rester ainsi fidèle à ce qu’il considérait comme sa véritable vocation.

Source : Indochine hebdomadaire illustré, n° 92, Jeudi 4 juin 1942, [p. [XIV du cahier central illustré].