Archives par mot-clé : enseignement

Histoire du Viêt-Nam au XXe siècle : révolution, guerre et société

[ndlr] Fiche de présentation DEMEOC 2016-2017. Descriptif des cours / « Histoire du Viêt-Nam au XXe siècle : révolution, guerre et société », semestre 2 à Sciences Po Lyon.

Enseignant :
François GUILLEMOT

Diplôme(s):

Catégorie :

guillemot_histoireduvietnam2017

Présentation du cours :

La constitution de l’État-nation vietnamien est abordée autour des trois concepts de « révolution, guerre et société ». Au fil de la chronologie tourmentée du XXe siècle, nous verrons que ces concepts recouvrent une réalité au pluriel : plusieurs types de révolutions ont été envisagés, le pays a connu quatre guerres successives ou enchevêtrées et la société comprend de multiples populations en interaction. La présentation d’un Viêt-Nam unique et homogène ne résiste pas aux faits historiques. Selon l’historien Nguyen The Anh : « il n’y a pas qu’une manière unique d’être Vietnamien, mais toute une variété de points de vue vietnamiens, selon les moments et les endroits considérés ». Pour illustrer ce propos, nous nous explorerons chronologiquement quelques moments clés de l’histoire :

  • l’avènement d’une révolution indépendantiste, de sa transformation communiste et du retour de la question nationale posée dans les années vingt ;
  • la guerre de réunification suivie d’une guerre d’expansion territoriale et le retour des contingences avec la question de la mer de Chine ;
  • l’évolution de la société à travers un XXe siècle éprouvant, du « choc colonial » à la décolonisation brutale jusqu’à l’avènement d’un État réunifié, puis du défi postcolonial à la globalisation.

A travers l’étude de l’évolution de « la question vietnamienne », l’objectif de ce cours vise à offrir aux étudiants un cadre de réflexion pour comprendre ce qu’est le Viêt-Nam dans toute sa diversité.

Bibliographie :

  • Brocheux, Pierre, Histoire du Viêt Nam contemporain. La nation résiliente, Paris, Fayard, 2011.
  • Césari, Laurent, L’Indochine en guerres : 1945-1993, Paris, Belin, 1995.
  • Papin, Philippe, Viêt-Nam : parcours d’une nation, Paris, La Documentation française, 2003, 2e éd.

Source : Sciences Po Lyon / DEMEOC

Hà Xuân Tế : Hommage à un lettré annamite : Nguyễn-văn-Ngọc (1890-1942)

[ndlr] Article biographique paru en 1942.

Le 25 avril dernier s’est éteint en sa 52e année, M. Nguyễn-văn-Ngọc, alias Ôn-Như, đốc-học de la province de Hà-đông, mandarin émérite de l’enseignement, et lettré tout dévoué à l’œuvre de la « défense et de l’illustration » de notre littérature nationale.

Appartenant à la génération de S. E. Phạm-Quỳnh dont il était d’ailleurs un allié, M. Nguyễn-văn-Ngọc fut en effet un travailleur inlassable dont les écrits et les publications constituent un véritable trésor pour tous ceux, lettrés et intellectuels, qui s’intéressent à la langue et à la culture du Viêt-Nam.

Trente années d’enseignement ; participation à la renaissance bouddhique, au mouvement scout et au développement artisanal de la province de Hà-đông ; plus d’une dizaine d’ouvrages, recueils de folklore ou traductions ; telle est l’œuvre de Nguyễn-văn-Ngọc, un nom qui restera dans l’histoire littéraire du pays, à côté de ceux de Phạm-Quỳnh et de Nguyễn-văn-Vĩnh, ces pionniers de la restauration culturelle annamite.

OnNhu_NguyenVanNgoc

M. Nguyễn-văn-Ngọc n’a pas fait de nombreuses conférences, ni écrit de multiples articles de presse. Cependant, sa contribution ne fut pas de moindre importance. Modestement mais inlassablement, il poursuivit ses travaux littéraires ; il faisait de patientes recherches, recueillait de précieux documents, puis, réunissant ses trouvailles, il publiait des ouvrages clairs et accessibles à tous les lecteurs. C’est à lui, en grande partie, qu’est due la fondation de ces deux collections dont la couverture jaune est présente dans toutes les mémoires : le Việt-văn thư-xã (Bibliothèque de littérature annamite) et le Cổ-kim thư-xã (Bibliothèque ancienne et moderne), collections dans lesquelles lui-même publia les ouvrages suivants :

  • Nam thi hợp tuyển (Choix de poésies annamites, avec annotations et commentaires) ;
  • Tục ngữ phong dao (Recueil d’adages et de chansons populaires annamites), en deux volumes ;
  • Câu đối (Choix de sentences parallèles) ;
  • Đào nương ca (Recueil de chansons a-đào, avec annotations et commentaires) ;
  • Truyện cổ nước Nam (Vieux contes d’Annam). Cet ouvrage complet devait comporter plusieurs volumes ; deux seulement ont paru : le premier sur les oiseaux et les bêtes, le second sur l’homme ;
  • Nhi đồng lạc viên (Joyeux jardin des enfants) ;
  • Để mua vui (Contes pour se distraire) ;
  • Cổ học tinh hoa (La fleur des vieilles humanités), en deux volumes, en collaboration avec Trần-lê-Nhân) ;
  • Tình sử (Annales de l’amour chinois), en collaboration avec son frère Nguyễn-quang-Oánh (en deux volumes).

M. Nguyễn-văn-Ngọc est encore l’auteur d’une Méthode de langue annamite fort appréciée des Français annamitisants, et de nombreux manuels scolaires, fables, lectures courantes, à l’usage des écoliers annamites.

Hà-Xuân-Tế (La Patrie Annamite).

co_hoc_tinh_hoa__on_nhu_nguyen_van_ngoc
Réédition de 2013. Accès au texte audio sur Videobooks For You (YouTube).

Source : Indochine hebdomadaire illustré, n° 92, Jeudi 4 juin 1942, p. 10.

‘Hội nghị Diên Hồng’ trước nguy cơ môn Lịch sử bị xoá sổ [VN Express]

[ndlr] Levée de boucliers d’historiens et de professeurs contre le projet de loi visant à gommer la discipline historique de l’enseignement général au Viêt-Nam.

Hàng trăm giáo sư, phó giáo sư, chuyên gia nghiên cứu Sử học đã phản ứng trước Dự thảo chương trình giáo dục phổ thông tổng thể không còn Lịch sử là môn học bắt buộc.

Hội thảo khoa học « Môn Lịch sử trong giáo dục phổ thông » do Hội Khoa học Lịch sử tổ chức ngày 15/11 đã thu hút sự tham gia của hàng trăm giáo sư, phó giáo sư và các chuyên gia nghiên cứu về lịch sử.

Giáo sư Phan Huy Lê cho biết, qua các lần cải cách giáo dục, môn Lịch sử với Tiếng Việt – Văn học, Toán đều được coi là những môn học cơ bản, bắt buộc trong hệ thống giáo dục phổ thông Việt Nam. Nhưng theo dự thảo Chương trình giáo dục phổ thông tổng thể, môn Lịch sử lại bị tích hợp vào các môn khác. Ở lớp 1, 2, 3 là môn « Cuộc sống quanh ta »; lớp 4, 5 là « Tìm hiểu xã hội », THCS là « Khoa học xã hội » và THPT là môn « Công dân với Tổ quốc ».

Tích hợp môn Sử ở cấp tiểu học là phù hợp về phương diện khoa học và tâm lý học sinh. Nhưng đến THCS và THPT mà vẫn bị cắt xén, lấy một ít kiến thức tích hợp với các môn khác là không có cơ sở. « Thực chất là xoá bỏ môn Lịch sử trong nền giáo dục phổ thông », giáo sư Phan Huy Lê nói.

Ông cho biết, cấp THPT có môn Lịch sử tự chọn, nhưng với sách giáo khoa và cách dạy, cách học như hiện nay thì sẽ không có nhiều học sinh lựa chọn. Kết quả thi THPT quốc gia vừa qua đã minh chứng điều này.

Lire la suite : VN Express, 15/11/2015.

Voir aussi :

Image « à la une » : Vietlist.us

Nguyen Thuy Phuong : L’enseignement français au Vietnam (1945-1975)

Séminaire

Histoire de l’éducation, de la scolarisation et des pratiques culturelles

ENS de Lyon – 2013-2014 – 2e semestre

Le séminaire a lieu le jeudi de 10h à 13h

salle F 103 (site Descartes, bâtiment formation)

 * * *

Jeudi 27 mars 2014

Enseignement et inter-culturalité en contexte postcolonial. L’enseignement français au Vietnam (1945-1975)

Nguyễn Thụy Phương (CERLIS, Université Paris Descartes)

Nữ sinh Đồng Khánh Huế. Cô Hiệu trưởng Hồ Thị Thanh và nữ học sinh - Ảnh: Sông Huong
Nữ sinh Đồng Khánh Huế. Cô Hiệu trưởng Hồ Thị Thanh và nữ học sinh – Ảnh: Sông Hương

Résumé

Ce séminaire tente de retracer l’existence puis la survie de l’école française au Vietnam ainsi que l’évolution idéologique et politique culturelle française au Vietnam pendant la période postcoloniale (1945-1975). Cette histoire officielle et institutionnelle décrite par les archives vietnamiennes, françaises et américaines est doublée par une « histoire des élèves » adossée sur un corpus important d’une centaine de témoignages et des dizaines de mémoires publiés par les anciens élèves et professeurs. L’histoire publique et officielle nous raconte les transformations de la fameuse « mission civilisatrice » sous la colonisation en la diplomatie culturelle dans un monde postcolonial. L’histoire privée et personnelle nous évoque des représentations a posteriori de l’enseignement français par les anciens élèves. Ainsi, la décolonisation culturelle est-elle vue et vécue par les deux côtés, vietnamien et français. Recourir à la complémentarité de l’histoire et de la mémoire nous permet à la fois une reconstruction historique et une reconstitution mémorielle de l’existence de l’enseignement français au Vietnam pendant trois décennies qui ont vu s’enchaîner deux guerres majeures, la guerre d’Indochine et la guerre du Vietnam.

Ce séminaire de recherche est ouvert aux chercheurs, enseignants-chercheurs et doctorants, ainsi qu’aux étudiants de masters qui peuvent le valider (HIS 030).

Contact : philippe.savoie@ens-lyon.fr