Archives par mot-clé : empereur

L’Empereur japonais rencontrera les femmes et enfants des soldats japonais ayant combattu au Vietnam [VnExpress]

[ndlr] Article traduit du vietnamien (RDP de l’ambassade de France à Hanoi).

VnExpress – L’empereur Akihito et l’impératrice Michiko entameront le 28 février leur visite au Vietnam. D’après l’agence de presse Kyodo, qui cite le gouvernement, ils prévoient de rencontrer le 2 mars à Hanoi les femmes et enfants des soldats japonais qui ont combattu au Vietnam pendant la Seconde Guerre mondiale.

Parmi les troupes impériales japonaises déployées dans la péninsule indochinoise, environ 600 personnes sont en effet restées sur place après la capitulation de Tokyo en août 1945. Nombre d’entre elles ont rejoint les Viet Minh pour lutter contre les colonialistes français de 1946 à 1954. Plus de la moitié ont été tués au combat ou sont morts de maladie.

Beaucoup de soldats japonais ont à l’époque épousé des Vietnamiennes, avec lesquelles ils ont eu des enfants. Ils n’ont toutefois pas été autorisés à rentrer au pays avec leurs familles à l’issue des conflits. Les femmes et enfants des soldats japonais représenteraient ainsi aujourd’hui quelques centaines de personnes.

L’empereur et l’impératrice du Japon rencontreront le Président de la République Tran Dai Quang le 1er mars. Ils séjourneront à Hue à partir du 3 mars, où ils rencontreront les volontaires de la Coopération internationale (JOCV) et les expatriés japonais. Le couple impérial s’envolera ensuite pour Bangkok le 5 mars.

Il s’agit de la première visite à l’étranger de l’Empereur après son souhait d’abdiquer pour des raisons de santé en août dernier. « Nous croyons que la visite d’État au Vietnam de l’empereur et de l’impératrice deviendra une nouvelle étape importante et riche de symboles dans les relations d’amitié et de coopération entre nos deux pays« , a déclaré Dao Viet Trung, président du cabinet du président de la République en décembre dernier.

Source originale : Nhu Tâm, Nhật hoàng sẽ gặp vợ con của lính Nhật từng tham chiến ở Việt Nam, VnExpress, 13/02/2017.

 

Image « à la une » : voir Ảnh hiếm: Quân Nhật Bản thời kỳ chiếm đóng Đông Dương, [Images rares : l’armée japonaise pendant la période de l’occupation de l’Indochine], Kien Thuc, 29/12/2013.

100 năm ngày khởi nghĩa vua Duy Tân (1916-2016)

[ndlr] Célébration cette année du centenaire de la révolte de l’Empereur Duy Tân en 1916. La revue d’histoire Tạp chí Xưa và Nay y consacre sa une ainsi que deux articles et une double page centrale illustrée. Présentation et sommaire ci-dessous.

100 năm ngày khởi nghĩa vua Duy Tân

Giữa năm 1916, chiến tranh thế giới thứ Nhất ngày càng trở nên khốc liệt. Ở Pháp, trận chiến giữa Pháp và Đức vẫn đang tiếp diễn, chưa phân thắng bại, tình hình thế giới lúc đó rất căng thẳng. Bấy giờ tại Việt Nam,vua Duy Tân (ở ngôi 1907-1916) đã được 16 tuổi; dù tuổi còn trẻ, nhưng nhà vua tỏ ra rất thông minh, thường làm thơ và câu đối chất chứa nghĩa khí, do đó, một số sĩ phu như Trần Cao Vân, Thái Phiên, Lê Ngung, Lê Dương…và một số nhà yêu nước ở Quảng Nam, Quảng Ngãi chú ý, muốn nhân thời cơ rất thuận lợi là Pháp đang bận rộn ở chính quốc để cùng nhà vua lên kế hoạch kháng Pháp, giành lại độc lập cho Việt Nam.

Xua&Nay_469_3-2016Xua&Nay_469_3-2016_mucluc

Voir aussi la page Facebook de la revue.

Amandine Dabat : Hàm Nghi (1871-1944) Empereur en exil, artiste à Alger [thèse]

[ndlr] Soutenance de thèse.

Amandine Dabat

Doctorante sous la direction du professeur Édith Parlier-Renault

Centre de Recherche sur l’Extrême Orient de Paris Sorbonne

Soutiendra sa thèse d’Histoire de l’Art intitulée :

Hàm Nghi (1871-1944) 

Empereur en exil, artiste à Alger

Le jeudi 3 décembre 2015, à 9h00

À l’Institut National d’Histoire de l’Art

Salle Perrot, 2e étage,
4-6 rue des Petits-Champs, 75002 Paris
Entrée par la Galerie Colbert.

La soutenance sera suivie d’un apéritif.

Le jury sera composé de :BronzeHamNghi

Mme Édith Parlier-Renault  
Professeur, Université Paris-Sorbonne

M. Antoine Gournay    
Professeur, Université Paris-Sorbonne

M. Philippe Papin    
Directeur d’études, École Pratique des Hautes Études (EPHE)

Mme Nora Taylor    
Professeur, School of the Art Institute of Chicago (SAIC)

Mme Vũ Thị Minh Hương   
Directrice générale émérite des Archives d’État du Vietnam

Résumé de la thèse

Hàm Nghi (1871-1944), empereur patriote selon l’historiographie vetnamienne, victime ou acteur de la résistance anticoloniale selon les historiens français, fut exilé à Alger dans l’espoir de mettre fin au mouvement Cần Vương. Déporté à l’âge de dix-huit ans, pion sur l’échiquier politique de l’Indochine, il était considéré par une partie des autorités françaises comme un homme politique influent. Il fut surveillé toute sa vie et ne fut jamais autorisé à entrer en contact avec l’Indochine. Cependant, celui qui était désormais appelé « prince d’Annam », noua des amitiés avec des élèves vietnamiens au lycée d’Alger, des officiers et des missionnaires français, qui circulaient entre l’Indochine, l’Algérie et la métropole. Ces intermédiaires lui permirent de conserver un lien avec l’Indochine. Hàm Nghi consacra sa vie à l’art. Il devint peintre et sculpteur. Il fut l’élève du peintre orientaliste Marius Reynaud, du sculpteur Auguste Rodin, et fréquenta de nombreux artistes de son époque. Les archives nationales, vietnamiennes et françaises, nous apprennent les aspects administratifs de son exil : seul le point de vue du gouvernement français est alors connu. Les archives privées du fonds Hàm Nghi, récemment découvertes, apportent le regard intime de l’empereur exilé sur sa vie, par l’intermédiaire de sa correspondance. Ces documents permettent d’écrire une biographie et d’établir un catalogue raisonné de son œuvre.

HamNghi_CanVuong

Hàm Nghi (1971-1944), patriotic emperor according to Vietnamese historiography, victim or actor of the resistance against colonisation according to French historians, was sent into exile in Algiers in order to end the movement called Cần Vương. Deported when he was eighteen years old, pawn on the political chessboard of Indochina, he was considered by some French authorities to be an influential political figure. He was kept under surveillance his entire life and was never allowed contact with Indochina. Hàm Nghi, who was henceforth called “prince of Annam”, nevertheless established friendships with Vietnamese students of the Algiers highschool, and with officiers and missionnaries who travelled between Indochina, Algeria and France. These intermediaries helped him to maintain a connection with Indochina. Hàm Nghi dedicated his life to art. He became a painter and a sculptor. He was the student of the orientalist painter Marius Reynaud and of the sculptor Auguste Rodin, and he associated with many artists of his day. Previously the Vietnamese and French national archives informed us of the administrative aspects of the emperor’s exile, revealing only the point of view of the French government. Today the private archives of Hàm Nghi’s collection bring us the personal view of the emperor on his life. These documents enable us to write a biography and a catalogue raisonné.

Illustrations et image « à la une » : collection Amandine Dabat