Archives par mot-clé : culture

Tủ sách Tiếng Việt [ressources en ligne]

[ndlr] Signalement d’un site fondé en 2017 compilant des copies numérisées d’ouvrages en vietnamien publiés avant 1975. Le portail localisé à Little Saigon en Californie n’offre pas d’informations sur le projet. Près de deux millions de visiteurs à ce jour (10/07/2017) et un peu plus de 350 documents en ligne. A suivre.

Cliquer sur l’image pour accéder au site

Visite virtuelle de l’Opéra de Hanoi [Institut Francophone International]

[ndlr] L’Institut Francophone International vous propose une visite virtuelle de l’Opéra de Hanoi, haut lieu de la culture et de l’histoire contemporaine du Viêt-Nam. A ne pas manquer.

Cliquer sur l’image pour accéder à la visite. © 2017 IFI

 

Vietnam-Indochina-Japan Relations during the Second World War [parution]

[ndlr] Parution du deuxième volet du projet de recherche de la Japan Society for the Promotion of Science (JSPS), n° 25243007 intitulé « Comprehensive Study for New Developments in Japan-French Indochina-Vietnam Relations during the Second World War ».

Volume édité sous la direction de Masaya Shiraishi, Nguyen Van Khanh et Bruce M. Lockhart, Tokyo : Waseda University Institute of Asia-Pacific Studies (WIAPS), February 2017, 333 p.

 

Sur le premier volet de ce projet, voir : https://indomemoires.hypotheses.org/17760

 

 

Tạp chí Văn (1964-1975) – Nguyễn Đình Vượng : un panorama des idées littéraires et philosophiques au Sud Viêt-Nam

Une seconde revue littéraire a profondément marqué le paysage culturel du Sud Viêt-Nam pendant la période de la guerre. Son fondateur, l’écrivain Nguyễn Đình Vượng, amoureux des lettres, fut une des figures clés de l’édition avant 1975. Rappel succinct de l’histoire éditoriale de la revue Văn.

La revue Văn [Lettres] a été éditée de 1964 à 1975 pendant la période de la République du Viêt-Nam quasiment pendant la même période que la revue concurrente Văn học que nous avons présenté succinctement dans un précédent billet. L’autorisation de publication (n° 64/BTT/ND) a été délivrée le 4 décembre 1963, soit un mois et trois jours après la chute du régime du Président Ngô Đình Diệm. Le premier numéro de la revue paraît le 1er janvier 1964 à Saigon et le dernier le 26 mars 1975, un mois avant la chute.

van_nguyendinhvuong
Le numéro Giai Pham Van 37 publié en 1974 en hommage à l’éditeur.

Dirigée par Nguyễn Đình Vượng et gérée de 1964 à 1971 par l’écrivain Trần Phong Giao1, la revue Văn édita quelques 210 titres en numérotation continue de 1964 à 1972 puis 57 numéros supplémentaires spécifiés « Giai Phẩm » [Œuvres littéraires] lorsque la revue adopta son nouveau titre Giai phẩm Văn. Ainsi, 267 titres ont été édités entre 1964 et 1975. A cette série continue, il faut ajouter une autre collection, dédiée plus particulièrement aux œuvres des écrivains, intitulée Tp-san Văn, et comprenant elle-même quelques trente titres entre janvier 1966 et février 1968 soit pendant les deux ans de son existence.

Nguyễn Đình Vượng était très actif dans le domaine de l’édition. Il fonda et dirigea plusieurs autres titres de revue comme la série Văn Uyển [Chronique littéraire] qui devint Tân Văn [Nouvelles Lettres].

Le premier (1964) et le dernier numéro (1975) de Văn. Au milieu image du logo emblématique de la revue.

Au total, le contributeur « quan mac co » du forum Diễn Đàn Sách Xưa [DDSX] qui a entrepris un travail de compilation de données sur le travail éditorial de Nguyễn Đình Vượng estime que 379 titres ont été édités sous ces diverses appellations avant la chute de Saigon le 30 avril 19752. Le siège social et l’imprimerie de la revue se trouvaient au 38 rue Phạm Ngũ Lão dans l’actuel quartier routard et ce jusqu’à la fin de la guerre3.

Tổng kết sơ bộ về VĂN của Nguyễn Đình Vượng – Trần Phong Giao (Nguyễn Xuân Hoàng/ Mai Thảo)

  • Văn (bán nguyệt san) & Văn (giai phẩm): 210 + 57 = 267 số
  • Đặc san Văn (phê bình & nghiên cứu văn học) + Tân Văn: 7 + 22 = 29 số
  • Tủ sách phổ thông (tác phẩm do Văn xuất bản trong hai năm 1966-1967): khỏang 30 số
  • Văn Uyển + Tân Văn: 22 + 31 = 53 số

Tổng cộng: 379 số (sai số +/- 2)

van_couvÉchantillon de couvertures de Văn : la littérature hongroise, japonaise ou sud-américaine côtoie les poètes vietnamiens. Source : « huyvespa » DDSX

Selon Nguyễn Chí Kham, la revue était très appréciée des étudiants et se retrouvait vite épuisée dès la première semaine de vente4. Revue bimensuelle, chaque année 24 numéros était édités comprenant un numéro double pour le nouvel an lunaire. Chaque numéro possédait plus de cent pages5 et, toujours selon Nguyễn Chí Kham, elle était tiré à 4000 exemplaires avant que la guerre et la situation économique du Sud m’impactent son tirage et sa diffusion. Cependant, le tirage restait conséquent si l’on se réfère à la publication du dernier numéro paru le 26 mars 1975 tiré à 6000 exemplaires6.

van_014tuongniemnhatlinh

Deux numéros de Văn consacrés à Nht Linh : le n° 14 publié un an après le suicide de l’écrivain et le n° 156, un numéro souvenir publié en 1970. En 1966 fut également publié un recueil de mémoires intitulé « Chân dung Nht Linh » [Portrait de Nht Linh].

La charte graphique de la revue fut modifiée à trois reprises. Deux fois au tout début de sa parution puis à partir du n° 25 correspondant au numéro spécial dédié à Albert Camus. Son logo (lettres blanches sur fond de couleur) très identifiable était présent sur la couverture jusqu’au dernier numéro de mars 1975.

En termes de contenu, la revue Văn apparaît comme beaucoup plus internationale que Văn học. Elle laisse une large place aux grands auteurs étrangers, français, américains, japonais ou latino-américains. Bien entendu, ancrée dans son temps, elle édita également de nombreux numéros dédiés aux jeunes auteurs vietnamiens à travers des numéros thématiques sur les Jeunes plumes, la littérature et la guerre, les écrivaines Nguyễn Thị Hoàng, Nguyễn Thị Thụy Vũ, Nhã Ca…7.

Parmi les auteurs français, on retrouve les philosophes et écrivains suivants : Simone de Beauvoir (n° 78), Albert Camus (n° 2, 25), André Gide (n° 94), André Malraux (n° 21), Guy de Maupassant (n° 12), André Maurois (n° 19, 119), Jacques Prévert (n° 23), Marcel Proust (n° 85), Arthur Rimbaud (n° GP40), Francoise Sagan (n° 45), Jean-Paul Sartre (n° 17, 152), Saint-Exupéry (n° 48), Stendhal (n° GP21) ;

Couvertures de Van (1964-1965) : numéro 2 spécial Camus, n° 17 (Sartre), n° 23 (Prévert), n° 25 (de nouveau Camus), n° 45 (Sagan) et n° 48 (Saint-Exupéry). Source : DDSX

Parmi les auteurs européens (allemands, anglais, italiens, russes…) : Heinrich Boll (n° GP5), Bertolt Brecht (n° 113), Fédor Dostoievsky (n° GP4), Eugene Evtouchenko (n° 97), Graham Greene (n° 59), Hermann Hesse (n° 70), Franz Kafka (n° 39, GP12), Thomas Mann (n° 96), Somerset Maugham (n°51), Alberto Moravia (n° 9), Boris Pasternak (n° 83), Luigi Pirandello (n° 55), Alexander Solzhenitsyn (n° 130, 163, GP1), Anton Chekhov (n° 53), Stefan Zweig (n° 7) ;

Couvertures des numéros consacrés à Stefan Zweig (n° 7), R. Tagore (n° 15) et Franz Kafka. Source : DDSX

Parmi les auteurs américains : Erskine Caldwell (n° 88), William Faulkner (n° 37), Ernest Hemingway (n° 41), Norman Mailer (n° 116), Carson McCullers (n° 103), John Steinbeck (n° 30), John Updike (n° 65), Tennessee Williams (n° 81), Richard Wright (n° 61) et quelques Sud-Américains : M.A. Asturias (n° 109), Pablo Neruda (n° 191), et un numéro thématique « Các Nhà Văn Mỹ Châu La Tinh » (n° GP2).

Trois écrivains américains : John Steinbeck, Erskine Caldwell et Ernest Hemingway. Source : DDSX

Parmi les auteurs japonais : Shintaro Ishihara (n° 57), Yasunari Kawabata (n° 122, 140), Akutagawa Ryunosuke (n° 167), Naoya Shiga (n° 191) et l’écrivaine Sata Ineko (n° 183). L’auteur indien Tagore (n° 15) très prisé au Viêt-Nam bénéficia également d’un numéro spécial.

van_kawabataNuméro spécial dédié à l’écrivain japonais  Yasunari Kawabata. Source : DDSX

Tout comme dans le revue Văn học éditée à la même époque à saigon, la revue Văn offrit une place de choix aux auteurs vietnamiens d’avant guerre. On peut citer :

Bích Khê (n° 64), Bùi Giáng (n° GP15), Tchya Đái Đức Tuấn (n° 117, 159), Đinh Hùng (n° 91, 112), Đông Hồ (n° 145, 186), Hàn Mặc Tử (n° 73-74, 179), Hoàng Đạo (107-108), Hồ Biểu Chánh (n° 80), Hồ Dzếnh (n° GP9), Khái Hưng (n° 22), Lê Văn Trương (n° 29), Nguyễn Bính (n° 60, 189), Nguyễn Đình Vượng (n° GP37), Nguyễn Đức Quỳnh (n° GP39), Nguyễn Gia Thiều (n° GP19), Nhất Linh (n° 14, 156), Phạm Duy Tốn (169), Quách Tấn (n° 161), Tản Đà (n° 35, 60, 175), Thạch Lam (n° 36, 60), Thanh Tâm Tuyển (GP24), Triều Sơn (n° 34), Võ Hồng (n° GP32), Võ Phiến (n° GP42), Vũ Khắc Khoan (n° GP22), Vũ Trọng Phụng (n° 67), Y Uyên (n° 129).

Écrivains et poètes vietnamiens : Triều Sơn, Tản Đà et Thạch Lam. Source : DDSX

Les auteurs vietnamiens de la période de la guerre sont plus particulièrement représentés dans la série Tp-san Văn éditée de 1966 à 1968. On y retrouve la prose des figures marquantes contemporaine de l’époque : Duy Lam, Duyên Anh, Du Tử Lê, Dương Nghiễm Mậu, Hồ Hữu Tường, Mai Thảo, Nguyễn Đình Toàn, Nguyễn Mạnh Côn, Nguyễn Thị Hoàng, Nhã Ca, Viên Linh, Võ Hồng, Vũ Hạnh, Y Uyên…

van_tuongniemlevantruongNuméro en souvenir de l’écrivain Lê Văn Trương. Source : DDSX

Mais d’une façon générale, la revue rassemblait des auteurs de toutes les régions du Viêt-Nam comme le rappelle la liste établie par Nguyễn Chí Kham dans son article :

Qui tụ ở đây có đủ các nhà văn ba miền Vũ Hoàng Chương, Ðông Hồ, Vũ Bằng, Lê văn Trương, Nguyễn Mạnh Côn, Võ Phiến, Linh Mục Thanh Lãng, giáo sư Nguyễn Văn Trung, Mai Thảo, Doãn Quốc Sỹ, Bình Nguyên Lộc, Sơn Nam, Nguyên Sa, Thanh Tâm Tuyền, Thảo Trường, Vĩnh Lộc, Văn Quang, Phan Du, Võ Hồng, Ðặng Tiến, Trần Thiện Ðạo, Tô Thùy Yên, Nguyễn Hiến Lê, Nguyễn Minh Hoàng, Vũ Ðình Lưu, Nguyễn Ðình Toàn, Tuấn Huy, Viên Linh, Ðỗ Quí Toàn, Phạm Công Thiện, Cung Trầm Tưởng, Nguyễn Xuân Hoàng, Hoàng Ngọc Biên, Dương Nghiễm Mậu, Thanh Nam, Phan Lạc Phúc, Phan Lạc Tiếp Huỳnh Phan Anh, Nguyễn Quốc Trụ, Nguyễn Mộng Giác, Tạ Ký, Trần Dzạ Từ… Về các nhà văn nữ, có Túy Hồng, Nhã Ca, Trùng Dương, Nguyễn Thị Hoàng, Nguyễn Thị Thụy Vũ8.

Échantillon de couvertures de numéros thématiques de Văn : Jeunes plumes (n° 6), Littérature et guerre (n° 18), L’écrivain Khái Hưng (n° 22), Soljenitsyne, Le lettré Nguyễn Du (n° 43) . Source : DDSX

Le forum Diễn Đàn Sách Xưa fourni une liste quasi exhaustive des numéros cette revue. Nous recompilons ci-après les données des contributeurs « thino » et « quan mac co » en y ajoutant la série Tp-san Văn9.

Mục lục VĂN

(d’après les données de « quan mac co » et de « thino » sur DDSX)

1964 (1ère année, 24 numéros)

#1 – Tuyển tập Thơ Văn
#2 – Đặc biệt về Albert Camus
#3 – Giai phẩm Xuân Giáp Thìn – Tuyển tập Thơ Văn
#4 – Tuyển tập Thơ Văn
#5 – Những tiếng nói mới trong văn học
#6 – Tuyển tập Thơ Văn – Những cây bút trẻ
#7 – Đọc văn Stefan Zweig
#8 – Tuyển tập Thơ Văn
#9 – Đọc văn Alberto Moravia
#10 – Văn hóa Phật giáo
#11 – Những cây bút trẻ đang lên
#12 – Đọc văn Guy de Maupassant
#13 – Thơ văn nữ lưu
#14 – Tưởng niệm Nhất Linh
#15 – Tưởng niệm Tagore
#16 – Tuyển tập thơ văn – Đêm tóc rối của Dương Nghiễm Mậu
#17 – Đặc biệt: Jean-Paul Sartre
#18 – Thơ văn có lửa
#19 – André Maurois tự thuật
#20 – Tuyển tập Thơ Văn
#21 – Đọc văn André Malraux
#22 – Tưởng niệm Khái Hưng
#23 – Đọc thơ Jacques Prévert
#24 – Đọc văn Marie Noel

1965 (2e année)

Changement de charte graphique, le nouveau logo Văn sur fond rouge

#25 – Số đặc biệt Đệ Nhất chu niên – Albert Camus
#26 & 27 – Giai phẩm Xuân Ất Tỵ
#28 – Tuyển tập Thơ Văn
#29 – Tưởng niệm Lê Văn Trương
#30 – Đọc văn John Steinbeck
#31 – Tuyển tập Thơ Văn
#32 – Một tác giả: Erskine Caldwell. Một tác phẩm: Kinh nghiệm đời văn
#33 – Đọc văn Lâm Ngữ Đường
$34 – Truy niệm Triều Sơn
#35 – Tản Đà
#36 – Tưởng niệm Thạch Lam
#37 – Đọc văn William Faulkner
#38 – Tuyển tập Thơ Văn
#39 – Tìm hiểu Franz Kafka
#40 – Tuyển tập Thơ Văn
#41 – Đọc văn Ernest Hemingway
#42 – Hà Nội, quê hương trong trí nhớ
#43 – 200 năm Nguyễn Du
#44 – 200 năm Nguyễn Du [2]
#45 – Giới thiệu Francoise Sagan
#46 – Tuyển tập Thơ Văn
#47 – Giải Nobel Văn chương 1965
#48 – Kỷ niệm Đệ Nhị chu niên – Đọc văn Saint-Exupéry

1966 (3e année)

#49 & 50 – Giai phẩm Xuân Bính Ngọ
#51 – Đọc văn Somerset Maugham
#52 – Tuyển tập Thơ Văn
#53 – Đọc văn Anton Chekhov
#54 – Tuyển tập Thơ Văn
#55 – Đọc văn Luigi Pirandello
#56 – Tuyển tập Thơ Văn
#57 – Đọc văn Shintaro Ishihara
#58 – Tuyển tập Thơ Văn
#59 – Đọc văn Graham Greene
#60 – Tản Đà, Thạch Lam, Nguyễn Bính
#61 – Đọc văn Richard Wright
#62 – Tuyển tập Thơ Văn
#63 – Tuyển truyện Đại Hàn
#64 – Tưởng niệm Bích Khê
#65 – Đọc văn John Updike
#66 – Tuyển tập Thơ Văn
#67 – Tưởng niệm Vũ Trọng Phụng
#68 – Đọc văn Quỳnh Dao
#69 – Tuyển tập Thơ Văn
#70 – Đọc văn Hermann Hesse
#71 – Tuyển tập Thơ Văn
#72 – Mùa giải thưởng Văn chương

1967 (4e année)

#73 & 74 – Tưởng niệm Hàn Mặc Tử
#75 & 76 – Giai phẩm Xuân Đinh Mùi
#77 – Đầu Xuân Lộc Mới (Tuyển tập)
#78 – Đọc Simone de Beauvoir, nữ văn sĩ thời danh Pháp
#79 – Tuyển tập Thơ Văn
#80 – Tưởng niệm Hồ Biểu Chánh
#81 – Đọc văn Tennessee Williams, kịch tác gia lẫy lừng Hoa Kỳ
#82 – Nắng Hè (Tuyển tập)
#83 – Đọc văn Boris Pasternak, văn hào Nga, giải Nobel Văn chương 1958
#84 – Tuyển tập Thơ Văn
#85 – Đọc văn Marcel Proust, nhà văn kinh điển lớn của Pháp
#86 – Viết về Thơ
#87 – Tuyển tập Thơ Văn
#88 – Đọc văn Erskine Caldwell, tiểu thuyết gia thời danh Hoa Kỳ
#89 – Mây mùa Thu (Tuyển tập)
#90 – Tưởng niệm Hồ Thích, tư tưởng gia Trung Hoa
#91 – Thương nhớ Đinh Hùng
#92 – Tuyển tập Thơ Văn
#93 – Viết về Hội họa
#94 – Tưởng niệm Andre Gide, văn hào Pháp, giải Nobel Văn chương 1947
#95 – Mưa cuối mùa (Tuyển tập)
#96 – Đọc Thomas Mann, văn hào Đức, giải Nobel Văn chương 1929 (số Giáng Sinh)

1968 (5e année)

#97 – Giới thiệu Eugene Evtouchenko, thi sĩ thời danh Nga-sô
#98 & 99 – Giai phẩm Xuân Mậu Thân
#100 & 101 – Viết trong khói lửa (Tuyển tập)
#102 – Mịt mờ thức mây (Tuyển tập)
#103 – Tưởng niệm Carlson McCullers, nữ văn sĩ danh tiếng Hoa-kỳ
#104 – Trên vai Việt Nam (Tuyển tập)
#105 – Đọc truyện Quách Lương Huệ, nữ văn sĩ thời danh Trung-hoa
#106 – Mảnh vụn trong hồn người (Tuyển tập)
#107 & 108 – Tưởng niệm Hoàng Đạo
#109 – Giới thiệu M.A. Asturias, nhà văn Guatemala, giải Nobel Văn chương 1967
#110 – Ngày trở lại Huế (Tuyển tập)
#111 – Mồng Một tháng Tám (Tuyển tập)
#112 – Giỗ đầu Đinh Hùng
#113 – Giới thiệu Bertolt Brecht, kịch tác gia bậc nhất nước Đức
#114 – Những cây bút trẻ (Tuyển tập)
#115 – Mở mắt nhìn quê hương (Tuyển tập)
#116 – Giới thiệu Norman Mailer, nhà văn nổi loạn xứ Hoa-kỳ
#117 – Thương nhớ Tchya Đái Đức Tuấn
#118 – Lối về chợ Trúc (Tuyển tập)
#119 – Tưởng niệm André Maurois, nhà văn lớn nước Pháp
#120 – Đêm Bethléem (Tuyển tập Giáng sinh)

1969 (6e année)

#121 – Kỷ niệm Đệ Ngũ chu niên. Casey Calvert, nhà văn xứ Cuba
#122 – Mùa đông trong trí nhớ (Tuyển tập). Kawabata, nhà văn Nhật giải Nobel 1968
#123 & 124 – Giai phẩm Xuân Kỷ Dậu
#125 – Đầu Xuân Lộc Mới (Tuyển tập)
#126 – Như nước trong nguồn (Tuyển tập). Stefan Zweig, nhà văn Đức
#127 – Đầu mùa nắng lửa (Tuyển tập). Jakov Lind, nhà văn Đức
#128 – Số đặc biệt : Léon Tolstoi, văn hào Nga
#129 – Thương nhớ Y Uyên
#130 – Mặt trời tháng Tư (Tuyển tập). A. Solzhenitsyn, nhà văn Nga
#131 – Lệ đá đêm sâu (Tuyển tập). G.C. Infante, nhà văn xứ Cuba
#132 – Phượng trong thành nội (Tuyển tập)
#133 – Về nhánh sông xưa (Tuyển tập). Klaus Rochter, nhà văn Đức
#134 – Sầu xưa chín rụng (Tuyển tập). I.B. Singer, nhà văn Do-thái
#135 – Tuyển tập văn mới
#136 – Trên ngọn sầu đông (Tuyển tập)
#137 – Người đàn bà thành Prague
#138 – Những cây bút trẻ (Tuyển tập)
#139 – Nói với mùa thu (Tuyển tập). Tiber Déry, nhà văn Hung-gia-lợi
#140 – Số đặc biệt: Kawataba Yasunari
#141 – Phiến đá chưa mòn (Tuyển tập). John Cheever, nhà văn Hoa-kỳ
#142 – Đường bay của nghệ thuật (họa và thơ)
#143 – Mưa khóc tan mùa (Tuyển tập). Rafael Steinberg, nhà văn Hoa-kỳ
#144 – Bình an dưới thế, số đặc biệt Giáng sinh

1970 (7e année)

#145 – Tưởng niệm Đông Hồ
#146 & 147 – Giai phẩm Xuân Canh Tuất
#148 – Đầu Xuân Lộc Mới (Tuyển tập trẻ)
#149 – Tuyển tập Thơ Văn
#150 – Số đặc biệt : Vũ Hoàng Chương
#151 – Tuyển tập Thơ Văn. Bernard Malamud, nhà văn Hoa-kỳ
#152 – Số đặc biệt : Jean-Paul Sartre (Pháp)
#153 – Trong nỗi buồn vàng (Tuyển tập trẻ)
#154 – Số đặc biệt : Mừng Phật đản 2514
#155 – Tuyển tập Thơ Văn. Irwin Shaw, nhà văn Hoa-kỳ
#156 – Số đặc biệt : Hoài niệm Nhất Linh
#157 – Số đặc biệt : Simone de Beauvoir (Pháp)
#158 – Mưa chưa dứt hạt (Tuyển tập trẻ)
#159 – Số đặc biệt : Hoài niệm Tchya Đái Đức Tuấn
#160 – Tuyển tập Thơ Văn. Dylan Thomas, nhà văn Anh-cát-lợi
#161 – Số đặc biệt : thi sĩ Quách Tấn
#162 – Tuyển truyện Á châu
#163 – Tuyển tập Thơ Văn. Alexander Solzhenitsyn, nhà văn Nga-sô
#164 – Đi giữa mùa Thu (tuyển tập trẻ)
#165 – Tuyển truyện Phi Châu da đen
#166 – Tuyển tập Thơ Văn. Irwin Shaw, nhà văn Hoa-kỳ
#167 – Tuyển tập Thơ Văn. Akutagawa Ryunosuke, nhà văn Nhật-bản
#168 – Tiếng hát lên trời, tuyển tập. Số đặc biệt mùa Giáng sinh

van_1970-1972Couvertures de Van de 1970, 1971, 1972, de gauche à droite et de haut en bas, numéros 153, 204, 176, [?], 172 et 179 dédié au poète Han Mac Tu. Source : « huyvespa » DDSX

1971 (8e année)

#169 – Tưởng niệm Phạm Duy Tốn
#170 & 171 – Giai phẩm Xuân Tân Hợi
#172 – Đầu Xuân Lộc Mới (Tuyển tập trẻ)
#173 – Tuyển truyện « Gió Đông » của các nhà văn Á châu (tập 2)
#174 – Tuyển tập Thơ Văn
#175 – Số đặc biệt : Viết về Tản Đà
#176 – Bóng tối vây quanh (Tuyển tập trẻ)
#177 – Tuyển tập Thơ Văn
#178 – Tuyển truyện Nga-la-tư
#179 – Số đặc biệt : Viết về Hàn Mặc Tử
#180 – Tuyển tập Thơ Văn. Alexis Tolstoi, nhà văn Nga
#181 – Khi mùa mưa tới (Tuyển tập trẻ)
#182 – Tuyển tập Thơ Văn. Slawomir Mrozeki, kịch tác gia Ba-lan
#183 – Tuyển tập Thơ Văn. Sata Ineko, nữ văn sĩ Nhật-bản
#184 – Tuyển truyện Hung-gia-lợi
#185 – Tuyển tập Thơ Văn
#186 – Tưởng niệm Đông Hồ
#187 – Tuyển tập các tác giả trẻ
#188 – Tuyển Tập Thơ Văn (Kim bổ sung từ số này)
#189 – Viết Về Nguyễn Bính
#190 – Tuyển Tập Thơ Văn
#191 – Nhà văn Nhật Naoga Shiga – Pablo Neruda
#192 – Giáng sinh 1971

1972 (9e année)

#193 – Kỷ Niệm Đệ Bát Chu Niên
#194 & 195 – Giai phẩm Xuân Nhâm Tý
#196 – Số Đầu Năm Nhâm Tý
#197 – Sáu Truyện Ngắn Mới
#198 – Số Đặc Biệt Về Thơ
#199 – Số Đặc Biệt Về Hội Họa
#200 – Số Đặc Biệt Về Sân Khấu
#201 – Tuyển Tập Thơ Văn
#202 – Sáu Nhà Văn Trẻ
#203 – Tuyển Truyện Ý Đại Lợi
#204 – Tùy Bút, Bút Ký, Hồi Ký
#205 – Tuyển Tập Thơ Văn
#206 – Các Nhà Văn Nữ
#207 – Tuyển Tập Thơ Văn
#208 – Truyện Ngắn Hồi Giáo
#209 – Tuyển Tập Thơ Văn
#210 – Tuyển Tập Thơ Văn
Giai phẩm Văn [GP]#1 – A. Soljenitsyne – diễn từ Nobel văn chương 1970 – Ngày 28/9/1972
[GP#2] – Các Nhà Văn Mỹ Châu La Tinh – 13/10/1972
[GP#3] – Giai Phẩm Văn số 3 (Tuyển tập thơ văn) – 26/10/1972
[GP#4] – Văn hào Fédor Dostoievsky – 14/11/1972
[GP#5] – Heinrich Boll Và Quỳnh Dao – 27/11/1972
[GP#6] – Giáng Sinh 1972 – 12/12/1972

1973 (10e année)

[GP#7] – Xuân Quý Sửu 73 – 10/01/1973
[GP#8] – TT Thơ văn Tân niên – 15/01/1973
[GP#9] – Nhà thơ Hồ Dzếnh – 12/02/1973
[GP#10] – TT Thơ văn – 24/02/1973
[GP#11] – Văn chương trong thời bình – 16/3/1973
[GP#12] – Rainer Rilke/ Franks Kafka – 31/3/1973
[GP#13] – Tưởng niệm Doãn Dân – 17/4/1973
[GP#14] – Tuyển tập tháng năm – 02/5/1973
[GP#15] – Đặc biệt nhà thơ Bùi Giáng – 18/5/1973
[GP#16] – Hiện tượng sách dịch – 8/6/1973
[GP#17] – Tháng sáu mùa hạ – 25/6/1973
[GP#18] – Năm nhà văn nữ Việt Nam – 13/7/1973
[GP#19] – Ôn như hầu Nguyễn Gia Thiều – 30/7/1973
[GP#20] – Tuyển tập tháng 8 – 16/8/1973
[GP#21] – Nhà văn Stendhal – 1/9/1973
[GP#22] – Vũ Khắc Khoan – 24/9/1973
[GP#23] – Tuyển tập tháng 10 – 12/10/1973
[GP#24] – Thanh Tâm Tuyển – 9/11/1973
[GP#25] – […]
[GP#26] – Giáng Sinh 73 và Patrick White Nobel 73 – 1/12/1973
[GP#27] – […]

1974 (11e année)

[GP#28] – 1/1974
[GP#29] – […]
[GP#30] – Tuyển tập đầu năm Giáp Dần – 1/2/1974
[GP#31] – […]
[GP#32] – Võ Hồng – 15/3/1974
[GP#33] – Tuyển tập tháng 3 – 23/3/1974
[GP#34] – 3 nhà văn Hoa Kỳ – 18/4/1974
[GP#35] – […]
[GP#36] – Tám Người Tên Tuổi – 1/5/1974
[GP#37] – Tưởng Mộ Nguyễn Đình Vượng – 15/5/1974
[GP#38] – Tuyển tập thơ văn – 8/6/1974
[GP#39] – Vĩnh biệt nhà văn Nguyễn Đức Quỳnh – 25/6/1974
[GP#40] – Rimbaud – 15/7/1974
[GP#41] – […]
[GP#42] – Tiểu thuyết và văn chương Võ Phiến – 1/8/1974
[GP#43] – Ba Nhà Thơ Tiền Chiến – 15 /8/1974
[GP#44] – Tuyển Tập Thơ Văn – 1/9/1974
[GP#45] – Tuyển Tập Thơ Văn – 15/9/1974
[GP#46] – Tuyển Tập Thơ Văn – 1/10/1974
[GP#47] – Chương trình quốc văn lớp 12 – 19/10/1974
[GP#48] – Vấn Đề Văn Học – 1/11/1974
[GP#49] – […]
[GP#50] – Những bài thơ tình Việt Nam hay nhất – 5/12/1974
[GP#51] – Giáng Sinh năm 74 – 23/12/1974

Van_DocVoPhien
Le Giai phẩm Văn 42 d’août 1974 consacré à Võ Phiến.

1975 (12e année)

[GP#52] – 1/1975
[GP#53] – Xuân Ất Mão – 24/1/1975
[GP#54] – Văn chương nữ giới – 14/2/1975
[GP#55] – […]
[GP#56] – Triển Vọng mới năm 1975 – 4/3/1975
[GP#57] – Văn học và nghệ thuật Việt Nam ở hải ngoại – 26/3/1975 [dernier numéro]

van_couv-2Échantillon de couvertures de Van : numéro spécial pour le nouvel an lunaire (n° 170-171), pour Noël  (n° 144) ou le poète Vu Hoàng Chuong (n° 150), suivi de quelques numéros mélange. Source : « huyvespa » DDSX

D’après « quan mac co », la série Tp-san Văn éditée de 1966 à 1968 rassemble environ 30 titres parmi lesquels :

Mục lục Sách phổ thông do VĂN xb:

SÁCH HAY – IN ĐẸP – GIÁ RẺ

(éditée de janvier 1966 à février 1968)

Tháng 01-66 : Tuổi nước độc, truyện dài Dương Nghiễm Mậu
Tháng 02-66 : Bay đêm, truyện dài Saint-Exupéry, Lê Huy Oanh dịch
Tháng 03-66 : Con yêu con ghét, tập truyện Nguyễn Mạnh Côn
Tháng 04-66 : Thân phận con người, Akutagawa Ryunosuke, Diễm Châu dịch
Tháng 05-66 : Viên đạn đồng chữ nổi, truyện dài Mai Thảo
Tháng 06-66 : Chân dung Nhất Linh, hồi ký của 8 tác giả
Tháng 07-66 : Chân dung nàng thơ, truyện Robert Nathan, Hoàng Ưng & Trần Phong Giao dịch
Tháng 08-66 : Phấn đấu, truyện Dương Nghiễm Mậu
Tháng 09-66 : Mặt trời mù, Curzio Malaparte, Bửu Ý dịch
Tháng 10-66 : Thị trấn miền Đông, tân truyện Viên Linh
Tháng 11-66 : Hồi ký viết dưới hầm, Fyodor Dostoyevsky, Thạch Chương dịch
Tháng 12-66 : Ngôi trường đi xuống, truyện Vũ Hạnh
Tháng 01-67 : Chuyến thư miền Nam, Saint-Exupéry, Nhã Điển d.
Tháng 01-67 : Chị em Hải, truyện Nguyễn Đình Toàn
Tháng 02-67 : Bóng tối thời con gái, truyện Nhã Ca
Tháng 02-67 : Của chuột và người, John Steinbeck, H.N. Khôi & N.P. Bửu Tập dịch
Tháng 03-67 : Một cái chết rất dịu dàng, Simone de Beauvoir, Vũ Đình Lưu dịch
Tháng 04-67 : Khuôn mặt, tập truyện Thanh Tâm Tuyền
Tháng 05-67 : Một kiếp giang hồ, truyện Hermann Hesse, Võ Toàn dịch
Tháng 06-67 : Mưa không ướt đất, tập truyện Trùng Dương
Tháng 07-67 : Thời nhỏ trong gia đình Luvers, truyện Boris Pasternak, Mặc Đỗ dịch
Tháng 08-67 : Ngày qua bóng tối, Nguyễn Thị Hoàng
Tháng 09-67 : Tâm cảnh 1, truyện André Maurois, Mặc Đỗ dịch
Tháng 10-67 : Tâm cảnh 2, truyện André Maurois, Mặc Đỗ dịch
Tháng 11-67 : Gia đình tôi, tập truyện Duy Lam
Tháng 12-67 : […]
Tháng 01-68 : Người về đầu non, truyện Võ Hồng
Tháng 02-68 : Vỡ mộng, truyện André Gide, Bửu Ý dịch

tapsan_vanAperçu des titres publiés et à paraître dans la série Tp-san Văn (en 1966)

Les autres séries éditées par Nguyễn Đình Vượng sont Văn Uyển (citée plus haut), cette revue comprenant 22 titres. Elle devient Tân Văn à partir du n° 23 (1967) et poursuivit la numérotation continue de Văn Uyển sur 31 numéros. Au total, cette série comptabilise 53 numéros à laquelle s’ajouterait quelques numéros de plus publiés à partir de 1972 (voir la Table ci-dessous).

mucluc_sachvanTable générale des publications des revues Văn Uyển – Tân Văn – Văn arrêtée au 31 mars 1973 (cliquer sur l’image pour l’agrandir). Số Văn Giai phẩm ngày 31/03/1973 này đăng mục lục Văn Uyển – Tân Văn – Văn. Source : « joankim » DDSX

Pendant les douze années de son existence, la revue Văn fut une fenêtre sur le monde des Lettres en phase avec les grands auteurs de son époque. Elle offrait un « panorama des idées contemporaines » pour reprendre le titre d’un ouvrage collectif publié en 1957 sous la direction de Gaëtan Picon10. Ainsi, les étudiants pouvaient lire des traductions des romans d’André Gide ou de Curzio Malaparte, et faire connaissance avec la philosophie de Camus ou celle des existentialistes Merleau-Ponty et Sartre…11.

J’ai souvent évoqué en cours la différence de culture entre le Nord communiste et le Sud capitaliste pendant la période de la guerre. La pluralité intellectuelle offerte aux étudiants du Sud à travers les grandes revues Bách Khoa, Văn ou Văn học. La revue Văn est représentative de cette offre faite aux étudiants du Sud. L’attrait qu’elle suscitait auprès d’eux atteste du succès de ce paradigme d’ouverture au monde dans un pays en guerre et dans un contexte de Guerre froide (décelable d’ailleurs dans le choix de certains auteurs, cependant non systématique). Elle témoigne de fait du patrimoine culturel remarquable de la défunte République du Viêt-Nam.

Après la chute de Saigon, cette revue comme bien d’autres fut mise à l’écart et cessa d’être éditée. De nombreux écrivains prirent le chemin de l’exil (Mai Thảo, Nguyễn Mộng Giác, Nhã Ca, Viên Linh…), d’autres furent emprisonnés et certains comme Nguyễn Mạnh Côn devaient décéder dans les camps de rééducation. Grâce à la témérité des écrivains exilés, la revue devait reparaître en 1982 dans une nouvelle série en Californie. Elle put ainsi renaître de ses cendres et poursuivre une publication régulière jusqu’à la disparition progressive de ses gérants12.

François Guillemot, 06/12/2016. MàJ 08/12/2016.

Principale source :  Diễn Đàn Sách Xưa

 

Notes

  1. Il fut remplacé par les deux écrivains Nguyễn Xuân Hoàng et Mai Thảo []
  2. Cf. le billet de « quan mac co » en date du 12/10/2012 []
  3. Cf. Nguyễn Chí Kham, « Nhớ về tạp chí Văn », Người Việt, reproduit sur le forum Diễn Đàn Sách Xưa, 20/02/2010 []
  4. Nguyễn Chí Kham, art. cit. []
  5. entre 110 et 130, voire 150 pour la série Tp-san Văn en nous basant sur les numéros 29, 103 et 150 que nous avons consultés []
  6. Cf. les trois photos de Vũ Hà Tuệ, « Tạp chí Văn số ngày 26-3-1975 » sur Diễn Đàn Sách Xưa []
  7. Voir sur ce sujet, la table ronde publiée dans la revue Văn et dont le texte est reproduit sur le blog de l’écrivain Trần Hoài Thư : « Tạp chí Văn nói chuyện về các nhà văn nữ (TQBT 61)« , 1/10/2014 []
  8. Nguyễn Chí Kham, art. cit. []
  9. Les autres séries Văn Uyển et Tân Văn seront présentées dans un autre billet []
  10. Cf. Picon, Gaëtan (dir.), Panorama des idées contemporaines, Paris, Éditions Gallimard, Le point du jour, 1957. Nouvelle édition revue et augmentée en 1968 []
  11. Des collections partielles de la revue sont disponibles en France à la Bulac à Paris (de 1967 à 1975 avec des lacunes) et la Bibliothèque universitaire de Nice (n° 55, 1966 au n° 210, 1972 avec 20% de lacunes), voir sur le SUDOC []
  12. Nous en reparlerons dans un prochain billet []

Michel Serres : Darwin, Bonaparte et le Samaritain, une philosophie de l’histoire

[ndlr] Mise en ligne le 22 novembre 2016 d’une conférence de Michel Serre. Playdoyer pour une philosophie de l’histoire : questionnements sur la mémoire, les oublis, les écritures du temps, la guerre et la paix, la violence…

Texte de présentation sur Agora des Savoirs :

Darwin raconta l’aventure de flore et de faune ; devenu empereur, Bonaparte, parmi les cadavres sur le champ de bataille, prononça, dit-on, ces mots : « Une nuit de Paris réparera cela ». Quant au Samaritain, il ne cesse, depuis deux mille ans, de se pencher sur la détresse du blessé. Voilà trois personnages qui scandent trois âges de l’histoire.

Le premier, long, compte des milliards d’années. Réussissant à dater les événements dont elles s’occupent, les sciences contemporaines racontent le Grand Récit de l’univers, de la planète et des vivants, récit qui déploie nos conditions d’habitat et de nourriture, sans lesquels nous ne vivrions ni ne survivrions.

Pendant des milliers d’années, le deuxième, dur, répète cette guerre perpétuelle dont un chiffre bien documenté dit qu’elle occupa 90% de notre temps et de nos habiletés.

Quant au dernier, doux, il glorifie, depuis quelques décennies seulement, l’infirmière, le médecin, la biologiste dont les découvertes et les conduites redressèrent à la verticale la croissance de notre espérance de vie ; puis le négociateur, qui cherche la paix ; enfin l’informaticien qui fluidifie les relations humaines.

Histoire ou Utopie ? Il n’y a pas de philosophie de l’histoire sans un projet, réaliste et utopique. Réaliste : contre toute attente, les statistiques montrent que la majorité des humains pratiquent l’entraide plutôt que la concurrence. Utopique : puisque la paix devint notre souci, ainsi que la vie, tentons de les partager avec le plus grand nombre ; voilà un projet aussi réaliste et difficile qu’utopique, possible et enthousiasmant.

Professeur à l’université de Stanford, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Petite Poucette (Le Pommier, 2012) et Le Gaucher boiteux (Le Pommier, 2015) ont été largement salués par la presse. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture.

 

Centre n° 2 des Archives nationales : Fonds du Gouvernement de Cochinchine [vidéo]

[ndlr] Présentation vidéographique du Fonds du Gouvernement de Cochinchine (en abrégé GouCouch) conservé à Ho Chi Minh-Ville au Centre n°2 des Archives nationales du Viêt-Nam. Entretiens avec les chercheurs vietnamiens Ha Minh Hong, Le Huu Phuoc et notre collègue Pascal Bourdeaux, maître de conférences à l’EPHE (Paris) sur ce fonds très riche qui s’étend sur près de 2,5 km linéaires.

The National Archives Center No.2 is taking the mission of preserving the largest number of materials in all agencies of the State Records Management and Archives Department of Vietnam.

 

Déclaration commune Vietnam – France du 7/09/2016

[ndlr] A l’occasion de la visite de François Hollande au Viêt-Nam.

Déclaration commune Vietnam – France

Hanoi, 7 septembre (VNA) – Le Président français François Hollande a effectué une visite d’État au Vietnam du 5 au 7 septembre 2016, sur invitation de son homologue vietnamien Tran Dai Quang.

L’Agence vietnamienne d’Information (VNA) tient à vous présenter ci-dessous, dans son intégralité, la Déclaration commune qui a été rendue publique à cette occasion par les deux parties.

1. À l’invitation du Président de la République Socialiste du Vietnam, Monsieur Tran Dai Quang, le Président de la République française, Monsieur François Hollande a effectué une visite d’État au Vietnam du 5 au 7 septembre 2016. Le Président François Hollande s’est entretenu avec le Président Tran Dai Quang, le Secrétaire Général du Parti communiste vietnamien Nguyen Phu Trong, le Premier Ministre Nguyen Xuan Phuc et la Présidente de l’Assemblée Nationale Nguyen Thi Kim Ngan. Il a prononcé un discours à l’Université Nationale de Hanoi et s’est rendu à Ho Chi Minh-Ville.

2. Au cours de leur entretien, les deux Présidents ont évoqué les relations bilatérales et les questions régionales et internationales. Ils ont constaté que la coopération entre le Vietnam et la France connait des développements très positifs dans plusieurs domaines: politique, défense, sécurité, coopération au développement, commerce et investissements, environnement, lutte contre le changement climatique, santé publique, sciences et technologies, formation, droit et justice, culture, coopération décentralisée, soutien à la langue française. Ils réaffirment leur détermination commune à développer et à approfondir tous les volets du Partenariat stratégique conclu en septembre 2013.

3. Les deux parties soulignent la nécessité de multiplier les contacts et les échanges bilatéraux à tous les niveaux, notamment les visites de haut niveau et les contacts en marge des rencontres internationales et régionales. Elles sont convenues de mobiliser tous leurs mécanismes de concertation et de dialogue, dont le dialogue stratégique entre les Ministères des affaires étrangères et les Ministères de la défense au niveau des vice-ministres vietnamiens et de leurs équivalents français.

4. Les deux Présidents réaffirment que la coopération économique constitue un des volets prioritaires des relations bilatérales. Ils soulignent l’importance du dialogue économique de haut niveau pour promouvoir leurs relations économiques et commerciales. La quatrième session du dialogue qui s’est tenue à Paris en juillet 2016, a confirmé la nécessité de définir des champs de coopération ciblés en réponse aux intérêts des deux pays. Les deux parties ont salué la signature de la Convention de coopération entre les Ministères vietnamien et français de l’Agriculture, intervenue à l’occasion de cette visite. Le Vietnam a invité la France à participer, en tant que pays d’honneur, à l’édition de 2017 de la Foire internationale de l’Agroalimentaire du Vietnam (Vietnam Foodexpo). Les deux Présidents se félicitent également du renforcement de la coopération entre Business France et l’Agence vietnamienne de Promotion du Commerce (VIETRADE).

5. Les deux parties réaffirment leur volonté de promouvoir un environnement favorable à l’investissement et au développement de partenariats économiques et industriels de long terme. Elles se félicitent des accords signés entre Airbus et les compagnies aériennes vietnamiennes qui donneront lieu à ce type de partenariat dans le secteur aéronautique. Elles sont convenues d’encourager la signature et la ratification, dans les meilleurs délais, de l’Accord de libre-échange entre le Vietnam et l’Union européenne (UE). Le Vietnam se félicite de l’assistance technique et du soutien au renforcement des capacités que la France et l’UE pourront lui accorder en vue de l’application de l’Accord de libre-échange UE-Vietnam.

6. Les deux parties sont convenues de renforcer leur dialogue stratégique de défense et de poursuivre la coopération dans les domaines de la formation, de la médecine militaire, de l’hydrographie, des escales des bâtiments militaires, des équipements de défense ainsi que dans le domaine des opérations de maintien de la paix. Elles souhaitent également développer la coopération en matière de sécurité et de sûreté maritime et aérienne.

7. Les deux parties affirment leur volonté de poursuivre leur coopération en matière de lutte contre l’immigration illégale, le trafic d’êtres humains, la contrefaçon, la cybercriminalité, la drogue et le blanchissement d’argent. Elles saluent la signature, à l’occasion de cette visite, des Conventions bilatérales sur l’extradition et sur l’entraide judiciaire en matière pénale ainsi que l’Arrangement administratif de coopération entre les deux Ministères de la Justice.

8. Les deux parties se félicitent de la coopération pour le développement mise en œuvre depuis plus de vingt ans. La France, qui est le deuxième partenaire bilatéral du Vietnam par le montant de l’aide accordée depuis 1994, souhaite poursuivre son engagement. Les deux parties conviennent que les principaux domaines d’utilisation de l’aide publique au développement au Vietnam seront à l’avenir la lutte contre le changement climatique et l’adaptation à ses effets, l’environnement, les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, la formation, les infrastructures urbaines et l’agriculture durable. Elles souhaitent également accélérer la mise en œuvre les projets prioritaires, en particulier le projet de ligne pilote n° 3 du métro de Hanoi.

9. Les deux parties soulignent le caractère prioritaire de la coopération scientifique et technologique. Elles sont convenues de poursuivre la coopération dans les domaines de l’agriculture, des énergies renouvelables, de la santé, des ressources naturelles, de l’environnement, de la recherche sur les technologies spatiales et les applications satellitaires. À cet égard, les deux parties se félicitent de la conclusion d’un Mémorandum de coopération entre l’Académie des Sciences et des Technologies du Vietnam et le Centre national d’études spatiales de la France.

10. Les deux parties s’engagent à promouvoir la coopération dans le domaine de l’éducation et de la formation en France et au Vietnam. Elles s’engagent notamment à développer l’Université des Sciences et des Technologies de Hanoï au niveau international et à poursuivre la coopération dans le domaine de l’enseignement du et en français dans le système éducatif du Vietnam, notamment au sein des classes bilingues. Elles s’engagent également à développer l’enseignement de la langue vietnamienne dans le système éducatif français et conviennent à cette fin de poursuivre leurs discussions concernant la création de sections internationales vietnamiennes en France.

11. Les deux parties considèrent que la coopération culturelle constitue un élément essentiel des relations bilatérales, contribuant à promouvoir la compréhension mutuelle et les échanges entre les deux peuples. Elles s’engagent à favoriser la présence à long terme et le développement du Centre culturel du Vietnam en France et de l’Institut français au Vietnam. Les deux Présidents encouragent également les établissements culturels vietnamiens et français à intensifier leurs échanges avec des missions d’experts et la mise en œuvre de projets communs.

12. Les deux dirigeants réaffirment leur soutien au renforcement de la coopération décentralisée. Les 10emes Assises de la Coopération décentralisée Vietnam – France qui auront lieu à Can Tho du 14 au 16 septembre 2016 marqueront une nouvelle étape de cette coopération.

13. Les deux parties saluent le succès de la Conférence Paris Climat 2015 et la signature de l’Accord de Paris, qui illustrent un progrès important dans la lutte contre le changement climatique. Le Vietnam souhaite bénéficier de l’assistance et du soutien de la France et de la communauté internationale pour mener à bien ses stratégies nationales dans ce domaine, ainsi que pour réaliser les objectifs de l’Accord de Paris.

Dans cet esprit, les deux Présidents se félicitent de la signature de la convention de financement d’un projet d’appui à la gestion des ressources en eau et des infrastructures d’adaptation au changement climatique dans les provinces de Ninh Binh, Ha Tinh et la ville de Can Tho, mises en œuvre par l’AFD. Ils sont également convenus d’examiner la participation française aux « projets verts » au Vietnam tels que la production d’électricité solaire, l’énergie renouvelable, l’amélioration de l’écosystème, l’aménagement interdisciplinaire respectueux de l’environnement ou la construction des villes intelligentes.

14. Les deux Présidents conviennent de poursuivre les échanges de vue et les consultations dans le cadre des Nations Unies, de l’ASEM, de la coopération UE-ASEAN et des institutions de la Francophonie. Ils soulignent l’importance de la coopération et des échanges au sein de l’espace francophone et soutiennent le renforcement de la présence de la Francophonie en Asie-Pacifique et la coopération étroite entre les deux pays dans les préparatifs du XVIeme Sommet de la Francophonie à Tananarive, Madagascar.

15. Les deux parties réaffirment le rôle central des Nations Unies dans le maintien de la paix, de la sécurité internationale, ainsi que dans la promotion d’un développement durable et équitable. Elles réaffirment leur soutien à la Charte des Nations Unies et à la Déclaration universelle de droits de l’Homme, et leur engagement à respecter de l’indépendance, la souveraineté et les régimes politiques respectifs des deux pays. Elles sont convenues de renforcer leur coopération pour la promotion de la bonne gouvernance, de l’État de droit et des Droits de l’Homme, notamment pour faire en sorte que toutes les personnes quelles que soient leur genre, origine, religion ou leur orientation sexuelle puissent disposer pleinement de leurs droits.

16. Les deux parties condamnent fermement le terrorisme sous toutes ses formes ainsi que l’extrémisme violent et expriment leur soutien aux efforts de la communauté internationale dans la lutte contre le terrorisme.

17. Les deux parties affirment leur attachement à la paix, à la stabilité, à la coopération et à la prospérité dans le monde et en Asie-Pacifique. Le Vietnam soutient la volonté de la France et de l’Union européenne de faire valoir leur rôle actif et constructif en Asie-Pacifique et de renforcer leurs relations avec l’ASEAN. La France se félicite de la création de la Communauté de l’ASEAN et soutient le rôle central de cette Association dans les structures régionales en devenir.

18. Les deux Présidents affirment l’importance du maintien de la paix, de la stabilité, de la sécurité, de la sûreté et de la liberté de navigation et de survol dans la région. Ils soulignent leur attachement au règlement pacifique des différends, à l’exclusion de tout recours à la menace ou à l’emploi de la force, conformément aux principes universellement reconnus du droit international, notamment de la Convention des Nations Unies de 1982 sur le droit de la mer. Après la sentence de la Cour permanente d’arbitrage le 12 juillet 2016, ils affirment le respect du principe de primauté du droit dans les mers et les océans et soulignent l’importance d’appliquer pleinement la Déclaration sur la conduite des parties en Mer Orientale (DOC) et appuient les efforts pour parvenir rapidement à la conclusion d’un Code de Conduite (COC) en Mer Orientale.

19. Les deux Présidents sont convaincus que la présente visite a contribué au renforcement du Partenariat stratégique conclu entre les deux pays. Le Président de la République française a invité le Président de la République socialiste du Vietnam à effectuer une visite en France. Le Président Tran Dai Quang a accepté l’invitation. -VNA

Source : Vietnam News Agency

 

Le Huu Khoa : Notre souffrance avec Nice – 14 juillet 2016

[ndlr] Lettre ouverte du Professeur Le Huu Khoa adressée à ses enfants à la suite du carnage de Nice. Mise en ligne avec son aimable autorisation.

Notre souffrance avec Nice

14/07/2016

Chère Khả An, chère Khả Anh, mes chers enfants,

La fête nationale de cette année 2016, à l’heure des feux d’artifice, notre ville bien-aimée : Nice, a été frappée par un attentat où le visage du fanatisme, de l’intégrisme et de l’obscurantisme se montre en plein jour avec sa terreur qui se dévoile de la façon la plus lâche ; ainsi nous savons pourquoi nous dénonçons son inhumanité, quelque soit la motivation idéologique.

Dans notre éducation vietnamienne qui se fonde sur la compassion bouddhiste, la tolérance confucianiste, l’indulgence taoïste, sans oublier notre culte vietnamien des ancêtres à la sollicitude envers d’autrui, nous respectons autrui non seulement dans son existence humaine mais aussi dans sa conception de la vie et dans sa vision du monde ; de là nous ne sommes jamais des êtres haineux, rancuniers et menaçants la vie de l’autre comme les individus du fanatisme, de l’intégrisme et l’obscurantisme. Nous respirons l’air et vivons à l’aise avec les autres ; vivre au cœur de la vie sans ennemi à abattre, sans adversaire à éliminer, sans opposant à supprimer et sans protagoniste à gagner car nous marchons sur la même terre et portons aussi le même ciel avec les autres dans cette vie. Notre éducation résulte non seulement d’un comportement culturel mais aussi d’une confiance éthique envers autrui ; elle est non seulement une attitude individuelle envers la vie humaine mais aussi une aptitude collective où l’intelligence humaine d’une personne se construit sur l’intelligence vivante de l’autre, que les sciences humaines n’hésitent pas à qualifier d’intelligence du respect mutuel.

Combien nous souffrons avec Nice depuis cet attentat, ce lieu où notre famille a choisi de s’installer, avec sa géographie géniale, son climat merveilleux, sans oublier sa lumière unique, incroyablement dense, qui éclaire la joie de vivre des Niçois, que nous considérons comme les plus près, même plus près que nos compatriotes d’origine vietnamienne, ceci est clairement conceptualisé par un proverbe vietnamisant : « troquer la parenté lointaine pour obtenir la proximité du voisinage ». Pour une personne comme moi qui voyage à travers les continents, je suis toujours impressionné par la beauté de Nice, depuis 1980 je ne la quitte plus, et maintenant vous êtes déjà la deuxième génération avec tant d’amis niçois construisant harmonieusement votre univers social. C’est aussi ici : vous y êtes nées, y avez grandi et y avez été scolarisées, notre famille a une dette envers la France qui nous accueille, nous avons de multiples dettes envers Nice qui nous offre chaque jour des bonheurs si simples mais si forts dans notre existence paisible.

Oui ! C’est bien ici à Nice que nous avons des amis parmi les plus fidèles, les voisins parmi les plus fiables, les professionnels médicaux les plus consciencieux qui prennent soin de vous depuis vos naissances, le tout dans des relations de la solidarité cimentées concrètement chaque jour par l’entraide. Mes chers enfants, je voudrais dire une chose très concrète : il est de notre devoir d’honorer nos dettes envers la France, envers Nice ; ainsi dans la matrice positive de vos vies : réussite scolaire-succès professionnel-ascension économique-promotion sociale, n’oubliez jamais ces dettes. Car dans notre culture vietnamienne, la dette est une éthique valorisante qui sait se transformer en faveur morale pour que les êtres humains puissent vivre ensemble dans l’affinité, c’est-à-dire le même monde, ce vivre-ensemble si cher pour que notre humanité ait un avenir vivable, où le bien-être de chacun va avec la paix dans ce monde, et qui ne va jamais de pair avec le fanatisme, l’intégrisme et l’obscurantisme.

Enfin, les derniers mots de cette lettre vont revenir encore une fois sur la construction de l’intelligence humaine dont je suis persuadé, tout ce que les individus venant du fanatisme, de l’intégrisme et de l’obscurantisme ont totalement raté dans leur vie humaine. Oui ! C’est à Nice que l’enfant génial de la philosophie Nietzsche s’arrête pour ressourcer son intelligence argumentative. Oui ! C’est à Nice et sa région que les deux grands génies de la peinture : Matisse et Picasso ont fait évoluer à la fois leurs arts et leurs arguments esthétiques, sans oublier Chagall -exilé comme nous, si loin de notre terre ancestrale- avec bien d’autres artistes, intellectuels qui se sentent toujours protégés par Nice et ses Niçois.  Nous n’oublions pas notre cher écrivain niçois Le Clézio qui nous a confié un jour que notre destin est dans notre liberté,  il conçoit ainsi la vie dans sa meilleure souplesse, toute rigidité étouffera notre existence. Oui ! C’est à Nice, le pays natal de Simone Veil, dame de l’intelligence moderne qui a su protéger les conditions féminines concrètement par la loi de la République. Ces jours d’été 2016, je suis entre l’Est (Floride) et l’Ouest (Californie) des États-Unis, combien j’en souffre avec Nice et mes amis niçois, mais je garde ma lucidité, je conserve ma sérénité pour que vous et moi, nous continuons à croire, à vivre et à participer à la beauté de Nice et au génie des Niçois.

Le Huu Khoa, 14 juillet 2016.

Le Huu Khoa est professeur d’anthropologie, de sociologie et directeur du Master Asie Pacifique de l’Université Charles-de-Gaulle – Lille 3. Il est également président-fondateur du GRISEA (Groupe de recherche sur l’immigration du sud-est asiatique) et expert à l’Unesco.

Image « à la une » : Marc Chagall, Projet pour le rideau de scène de L’Oiseau de feu de Stravinski, 1945. Gouache, encre de Chine, pastel, crayons de couleur et collages de papier doré sur papier contrecollé sur carton. Collection particulière © ADAGP, Paris 2015 − CHAGALL

La chair de l’Asie. Corps contraints et rationalisation des individus au sein des sociétés orientales

[ndlr] Le groupe des jeunes chercheurs du GIS Asie organise à Aix-Marseille Université les 12 et 13 mai 2016, de 9 h à 17 h, les Deuxièmes rencontres nationales des jeunes chercheurs en études asiatiques. Programme ci-après.

La chair de l’Asie

Corps contraints et rationalisation des individus au sein des sociétés orientales

12 et 13 mai 2016

9h-17h

3 Place Victor Hugo, 13003 Marseille
Campus Saint-Charles, Aix-Marseille Université
Bâtiment Yves Mathieu, salle LSH 204

Une quinzaine de doctorants, jeunes docteurs et doctorants interviendront lors des deux jours de programme qui seront ouvertes par le directeur de l’Irasia, M. Guy Faure.

Les 4 sessions s’annoncent riches et se termineront par une conférence de clôture de M. Yves Cadot.

Session 1 – Les corps face aux instances politiques

Président de séance : Jérôme Soldani

  • Enfermer et exploiter les corps condamnés dans le Cambodge colonial. Par Luc Benaiche (Doctorant en histoire, IrASia/Aix-Marseille Université)
  • Biopolitiques de l’invulnérabilité. Les groupes d’arts martiaux régionalistes en Asie du Sud-Est. Par Gabriel Facal (Chercheur post-doctorant en anthropologie associé à l’IrAsia/Aix-Marseille Université)
  • Le corps du combattant et le corps violenté. Réflexions sur l’incorporation de l’histoire d’ex-combattants des Tigres tamouls. Par Giacomo Mantovan (Docteur en anthropologie sociale et ethnologie, CEIAS, CRH/EHESS)
  • Dressage du corps, dressage de l’esprit : les dispositifs d’apprentissage et l’enseignement politique à l’école primaire en Chine. Par Zhou Mingchao (Docteure en Science Politique, laboratoire de Théorie du Droit/Aix-Marseille Université)

Session 2 – Corps et biomédecine

Président de séance : Luc Benaiche

  • Concevoir un fils à tout prix : le détournement des technologies de reproduction dans la société vietnamienne patriarcale. Par Valentine Bequet (Docteure en démographie, CEPED/Université Paris Descartes/IRD)
  • Qu’est-ce qu’un risque pour des Sud-coréennes atteintes d’un cancer du sein ? Expériences du corps et culture biomédicale. Par Seo Miwon (Doctorante en sociologie, CADIS-CRC/EHESS)
  • Modeler son corps pour maintenir un capital érotique : la pratique biomédicale de la périnéorraphie à Phnom Penh, Cambodge. Par Clémence Schantz (Doctorante en sociodémographie, CEPED/Université Paris Descartes/IRD)

Session 3 – Érotisation du corps et rapports de genre

Président de séance : Julie Remoiville

  • Performance du corps amoureux dans les pratiques photographiques des robes nuptiales en Chine rurale. Par Hou Renyou (Doctorant en anthropologie, ASIEs/INALCO)
  • Corps offerts, cœur à prendre ? Images de femmes chinoises sur un site international de rencontres. Par Marc Lebranchu (Doctorant en sciences des religions, GSRL/EPHE)
  • Comment les enfants apprennent le sexe et le genre de leurs corps à l’école élémentaire au Japon. Par Aline Henninger (Doctorante en sociologie/anthropologie, CEJ/INALCO)
  • Usages du corps et culture du petit caïd : récits du quotidien chez les jeunes gens des bidonvilles de Bhopal. Par Arnaud Kaba (Doctorant en anthropologie sociale et historique, EHESS-LISST, Toulouse / IrAsia)

Session 4 – Corps et art

Président de séance : Hou Renyou

  • Notion de Corps en Asie orientale dans l’art actuel. L’œuvre comme passage du Souffle. Par Cho Minji (Docteure en Sciences du langage, Modyco/Université Paris Descartes et ASIEs/INALCO)
  • Se défaire de ses propres contraintes et s’astreindre à celles de l’Autre ? Ethnographie de l’apprentissage à l’Institut Interculturel de Théâtre (ITI, Singapour). Par Marilyne David (Doctorante en anthropologie, LESC/Université Paris Ouest La Défense)
  • La question du corps dans l’art de la performance en Chine. Par Li Shiyan (Docteur en Sciences de l’Art, Langarts/Aix-Marseille Université)

Conférence de clôture : Les formes contraintes au Japon (kata) : formatage, ou émancipation de l’individu ? Par Yves Cadot (Maître de conférences, Université de Toulouse 2 Jean Jaurès, CEJ/INALCO)

Ces journées sont organisées par Luc Benaiche (doctorant en histoire contemporaine, IrAsia, AMU), Hou Renyou (doctorant en anthropologie, ASIEs, INALCO) et Julie Remoiville (docteure en études de l’Extrême-Orient, chercheuse postdoctorante, GRSL (EPHE/CNRS)).

Elles sont soutenues par l’IrAsia (Aix-Marseille Université / CNRS) et le GIS Asie.

Inscriptions : jegisasiemarseille2016@gmail.com

Contact du groupe des jeunes chercheurs : jeunes.chercheurs@gis-reseau-asie.org

Site web : https://jca.hypotheses.org/ (le carnet des jeunes chercheurs en études asiatiques).

Résumés des interventions : La chair de l’Asie / Résumés (PDF)

Programme détaillé : La chair de l’Asie / Programme Marseille

Affiche : La chair de l’Asie / Affiche Marseille

Delphine Robic-Diaz : La guerre d’Indochine dans le cinéma français – CR de lecture par Lorène Delhoume

CR de lecture de Lorène Delhoume : Delphine Robic-Diaz, La guerre d’Indochine dans le cinéma français. Images d’un trou de mémoire, Rennes, Presses Universitaires de Rennes, coll. Histoire, 2014, 358 p. + 16 p. de pl.

Robin-Diaz_LaGuerredIndochineDansLeCinemaFrançaisCet ouvrage publié en 2015, correspond à la thèse soutenue en 2007 par Delphine Robic-Diaz, aujourd’hui maître de conférences en études cinématographiques à l’université Paul-Valéry Montpellier, spécialiste du cinéma de guerre et des représentations coloniales et postcoloniales.

Afin de démontrer en quoi la guerre d’Indochine fait l’objet d’un trou de mémoire du cinéma français, l’auteur a recours à des analyses filmiques précises ainsi qu’ à un décryptage exhaustif de toutes les mentions, même les plus anecdotiques, de la guerre d’Indochine dans les films français depuis 1952. Elle montre que la guerre d’Indochine constitue un refoulé cinématographique, un sujet qui revient de façon récurrente mais toujours de manière inachevée. Elle pointe du doigt ce qui est montré et ce qui ne l’est pas. L’ouvrage analyse également les représentations de la Guerre d’Indochine, des soldats français, comme l’armée des oubliés, et des Indochinois comme figures de l’Autre.

Un huis clos mémoriel

La guerre d’Indochine a été le sujet de 51 films français en 65 ans, statistique pauvre comparée au nombre de films américains réalisés sur la guerre du Vietnam. Sur ces 51 films, huit sont des films militaires. Le reste est composé de fictions qui peuvent n’avoir aucun rapport avec la guerre d’Indochine si ce n’est une simple allusion dans une réplique d’un personnage secondaire pendant un bref instant du film. Ces films représentent les deux tiers du corpus. L’auteure voit donc la guerre d’Indochine comme condamnée à toujours jouer les seconds rôles au cinéma.

dien-bien-phu-de-pierre-schoendoerffer-910666207_LL’auteure insiste également sur la différence entre un déni de mémoire et un trou de mémoire. La guerre d’Algérie, pourtant surnommée la guerre sans nom, fait l’objet de 47 films de guerre français, contre huit seulement pour l’Indochine. Il n’y a pas de déni de la guerre d’Indochine, juste un oubli. Il n’y a pas de volonté de dissimuler ce qui s’est passé, juste un manque de souvenirs. De manière générale, les témoins de la guerre d’Indochine ne cherchent pas à se taire, mais personne ne les interroge. Ainsi, s’ils n’en parlent pas, rien ne sera dit.

C’est pourquoi la représentation de cette guerre fait l’objet d’une privatisation. Les quelques réalisateurs qui adaptent la guerre d’Indochine à l’écran ont un lien direct (familial ou personnel) avec ces évènements. Régis Wargnier, fils d’un vétéran d’Indochine, évoque cette guerre dans trois films. Pierre Schoendoerffer, qui a réalisé sept films sur le sujet et Claude Bernard-Aubert, qui en a tourné trois, sont tous deux d’anciens opérateurs militaires de la guerre d’Indochine. Le premier se veut porte-parole d’une communauté réduite au silence, le second voit son travail comme un devoir de mémoire, une urgence à perpétuer le souvenir. Ainsi, parce qu’elle a été menée par des militaires de carrière, la guerre d’Indochine voit sa mémoire conservée à huis clos.

Une guerre de trop ?

Si les cinéastes évitent le sujet de la guerre d’Indochine c’est parce que les Français s’en désintéressent. D’une part, l’opinion s’en détourne car elle vient en surplus, en « trop-plein ». Quand la guerre d’Indochine éclate, les Français sont occupés à panser leurs plaies après la période de l’Occupation. D’autre part, cette guerre ne fait pas appel au contingent, elle ne concerne que les professionnels ou volontaires, elle n’a pas lieu sur le territoire métropolitain mais « de l’autre côté de la terre »1. De plus, à la différence de l’Algérie, l’Indochine n’est pas majoritairement une colonie de peuplement mais une colonie d’exploitation. Selon l’auteur, cette guerre apparaît alors aux Français comme un feuilleton exotique dont on diffuse les évènements durant les actualités précédant les films dans les cinémas.

IlsEtaientCinq

Guerre de trop, entre la Seconde Guerre mondiale et le conflit algérien, la guerre d’Indochine est traitée comme telle au cinéma. Occultée par les deux autres conflits, elle est rarement utilisée comme sujet en soi ; elle sert en fait de complément d’information sur la trajectoire d’un personnage. Dans Ils étaient cinq, film réalisé par Jack Pinoteau en 1951, le personnage d’André, figure secondaire, s’engage en Algérie pour racheter la conduite de son père durant l’Occupation. La guerre d’Indochine est donc présentée comme une séquelle de la Seconde Guerre mondiale. De la même façon, on fait allusion à la guerre d’Indochine pour expliquer les antécédents d’un officier français en Algérie. Pierre Schoendoerffer s’en sert pour mettre au jour les traumatismes de l’armée bringuebalée d’un front d’une guerre coloniale à un autre2 L’Indochine apparaît alors comme le fantôme qui hante les officiers français (les fameux « Centurions ») durant la guerre d’Algérie : elle évoque la peur d’une nouvelle débâcle et la honte d’une colonie perdue.

Imaginaire colonial et figures de guerre

Dans une approche post-colonialiste, l’auteur examine les représentations de l’Autre dans les films français sur la guerre d’Indochine. Il y en est fait l’usage de beaucoup de stéréotypes, à commencer par la congaye (de « con gái« , fille en vietnamien), la femme vietnamienne présentée comme un bien que l’on se prête. Dans les histoires d’amour, elle représente la perdition car le Français comme la Vietnamienne, renient leur culture et trahissent les leurs. Le Viêt-Minh est lui aussi représenté de manière stéréotypée, quand il n’est pas évincé. Le Viêt-Minh apparaît toujours comme l’agresseur, quand le Français se contente de répondre aux attaques. Les morts sont souvent des Français, rarement des Vietnamiens tués par des Français. Les motivations nationalistes de leur action ne sont jamais évoquées, laissant l’impression que leurs actes sont gratuits. Soit l’ennemi est représenté de façon caricaturale et apparaît comme comploteur et vicieux, soit le cinéaste, ne sachant représenter le Viêt-Minh, occulte le personnage afin d’éviter toute résonance raciste.

le crabe tambour1977

Puis, l’auteur s’intéresse à la représentation des tabous à travers les rôles de déserteurs ou de combattants alliés indochinois, beaucoup plus rares dans le cinéma français. Les représentations sont parfois rétrogrades (« les fantoches » sont désignés comme des jouets) mais ont l’avantage de la lisibilité en ne cédant pas aux facilités de l’anachronisme. Si ces figures sont les grands délaissés de la mémoire filmique, cela prouve bien que montrer le « jaunissement » de l’armée posait un problème. L’auteur fait également une analyse très intéressante de la difficile représentation des camps viêt-minh dans le contexte de la fin des années 1960.

Enfin, l’ouvrage présente de manière détaillée la représentation des figures françaises composant l’armée des oubliés : les soldats sacrifiés, la figure du père parti à l’autre bout du monde, les délinquants de droit commun enrôlés, les enfants de troupe… ). A leur retour, les vétérans peuvent être représentés comme des asociaux, des alcooliques ou des amnésiques. L’ancien d’Indochine est un paria, du simple marginal au sociopathe, qui inspire méfiance, crainte et rejet. Il est exclu de la société comme la guerre qu’il incarne est exclue de la mémoire filmographique française et même de manière générale, de la mémoire collective.

* * *

Ainsi, dans cet ouvrage, l’auteur met l’accent sur la spécificité de la représentation de la guerre d’Indochine qui dit pour mieux taire, mais tait aussi pour mieux dire. La guerre d’Indochine serait devenue un mythe, à la fois d’une sale guerre et d’un oubli sélectif. Pour l’auteur cela s’explique facilement : le cas indochinois est un cadavre abandonné dans le placard de la politique française. Elle pose enfin la question d’une possible reconquête mémorielle.

L’ouvrage de Delphine Robic-Diaz est enrichissant en ce qu’il croise les notions de mémoire, de représentation ou encore d’indicible au sujet de la guerre d’Indochine. Bien que ce livre soit très bien documenté et détaillé, l’aspect exhaustif d’un travail de thèse ne doit pas effrayer le lecteur. En effet, la lecture est facile, agréable et illustrée par des images de films, d’acteurs, et des extraits de scripts. Si le raisonnement de l’auteur est tout à fait juste en ce qui concerne le cinéma français, la lecture de son livre peut être complétée par des films américains et asiatiques qui abordent la guerre d’Indochine. C’est peut-être par ces films étrangers que le cinéma retrouvera la mémoire sur cette page occultée de l’histoire.

Lorène Delhoume, promotion ASIOC 2015-2016.

Perrin_LhonneurDunCapitaine_1982
Jacques Perrin dans L’Honneur d’un capitaine, film de Pierre Pierre Schoendoerffer (1982) © DR

Bibliographie indicative :

  • Lagny, Michèle ; Ropars, Marie-Claire et Sorlin, Pierre (sous la dir.), Film-mémoire, Saint-Denis, Presses universitaires de Vincennes, Hors cadre, 1991, 223 p.
  • Ricoeur, Paul, « Histoire et mémoire », in De l’histoire au cinéma, Bruxelles, Éditions Complexes, IHTP / CNRS, 1998, pp. 45-60.
  • Robic-Diaz, Delphine, « Diên Biên Phû. Portraits de combattants sans images », Guerres mondiales et conflits contemporains, 2003/3 (n° 211), pp. 107-121.
  • Robic-Diaz, Delphine, « L’art de témoigner de Pierre Schoendoerffer », Le Temps des médias, 2005/1 (n° 4), pp. 178-187.
  • Robic-Diaz, Delphine, « Réactualisation d’une idée reçue : le mythe du « péril jaune » dans Indochine de Régis Wargnier », in Dulac, Elodie & Robic-Diaz, Delphine (dir.), L’autre en images. Idées reçues et stéréotypes, Paris, L’Harmattan, coll. Champs visuels, 2005, pp. 21-39.
  • Robic-Diaz, Delphine, « Grands hommes et petits écrans : le cas du téléfilm, Leclerc un rêve d’Indochine », in Bernard Leconte et Erika Thomas (coord.), Ecrans et politique, Paris, L’Harmattan, Les Cahiers du CIRCAV, n° 16, 2005, pp. 127-143.
  • Robic-Diaz, Delphine, « La guerre d’Indochine revue et corrigée par le cinéma américain des années 1950 », in Jahan, Sébastien & Ruscio, Alain, Histoire de la colonisation. Réhabilitations, Falsifications et Instrumentalisations, Paris, Les Indes savantes, 2007, pp. 127-135.

Image « à la une » : La 317e Section de Pierre Schoendoerffer.

_______________

Lorène Delhoume est étudiante du Master 2 Asie Orientale Contemporaine à l’ENS de Lyon. En échange universitaire à l’université de Fudan à Shanghai, elle effectue un mémoire de recherche sur la diminution des terres arables et la sécurité alimentaire en Chine.

Notes

  1. Selon les mots de Pierre Schoendoerffer en préface []
  2. Dans quatre de ses fictions : « La 317e Section » (1965), « Objectif 500 millions »(1966), « Le Crabe-tambour » (1977), « L’honneur d’un capitaine » (1982). []