Archives par mot-clé : conférence

Michel Serres : Darwin, Bonaparte et le Samaritain, une philosophie de l’histoire

[ndlr] Mise en ligne le 22 novembre 2016 d’une conférence de Michel Serre. Playdoyer pour une philosophie de l’histoire : questionnements sur la mémoire, les oublis, les écritures du temps, la guerre et la paix, la violence…

Texte de présentation sur Agora des Savoirs :

Darwin raconta l’aventure de flore et de faune ; devenu empereur, Bonaparte, parmi les cadavres sur le champ de bataille, prononça, dit-on, ces mots : « Une nuit de Paris réparera cela ». Quant au Samaritain, il ne cesse, depuis deux mille ans, de se pencher sur la détresse du blessé. Voilà trois personnages qui scandent trois âges de l’histoire.

Le premier, long, compte des milliards d’années. Réussissant à dater les événements dont elles s’occupent, les sciences contemporaines racontent le Grand Récit de l’univers, de la planète et des vivants, récit qui déploie nos conditions d’habitat et de nourriture, sans lesquels nous ne vivrions ni ne survivrions.

Pendant des milliers d’années, le deuxième, dur, répète cette guerre perpétuelle dont un chiffre bien documenté dit qu’elle occupa 90% de notre temps et de nos habiletés.

Quant au dernier, doux, il glorifie, depuis quelques décennies seulement, l’infirmière, le médecin, la biologiste dont les découvertes et les conduites redressèrent à la verticale la croissance de notre espérance de vie ; puis le négociateur, qui cherche la paix ; enfin l’informaticien qui fluidifie les relations humaines.

Histoire ou Utopie ? Il n’y a pas de philosophie de l’histoire sans un projet, réaliste et utopique. Réaliste : contre toute attente, les statistiques montrent que la majorité des humains pratiquent l’entraide plutôt que la concurrence. Utopique : puisque la paix devint notre souci, ainsi que la vie, tentons de les partager avec le plus grand nombre ; voilà un projet aussi réaliste et difficile qu’utopique, possible et enthousiasmant.

Professeur à l’université de Stanford, membre de l’Académie française, Michel Serres est l’auteur de nombreux essais philosophiques et d’histoire des sciences, dont les derniers, Petite Poucette (Le Pommier, 2012) et Le Gaucher boiteux (Le Pommier, 2015) ont été largement salués par la presse. Il est l’un des rares philosophes contemporains à proposer une vision du monde qui associe les sciences et la culture.

 

Sarinda Singh: Upland development in Laos – 2 décembre 2014

[ndlr] Annonce d’une conférence sur le Laos suivie d’une table ronde à la Maison de l’Asie à Paris le 2 décembre 2014.

SarindaSingh

Conférence : Upland development in Laos

par Sarinda Singh

La conférence se tiendra le 2 décembre 2014 de 18h30 à 20h30 à la maison de l’Asie, 22 avenue du président Wilson à Paris 75016 (métro Iéna)

Les populations montagnardes du Laos connaissent actuellement de profondes modifications de leur mode de vie et de leurs moyens de subsistance. Réduction de la pauvreté et promotion de la gestion durable des forêts sont des objectifs gouvernementaux affirmés qui ne trouvent pas de traduction concrète sur le terrain où, bien au contraire, l’exploitation illégale de la forêt et les pratiques agricoles commerciales nouvelles prolifèrent en profitant du manque de gouvernance.

Sarinda Singh présentera en anglais, à l’appui d’un diaporama en français, les résultats de ses études sur le terrain à Savannakhet (Sud Laos) et en dégagera les grandes tendances et leur impact sur l’évolution des populations des hautes terres du pays.

Sarinda Singh est chercheure en anthropologie à l’Université de Queensland en Australie. Titulaire d’un doctorat de l’Australian National University, elle étudie les politiques locales de l’environnement et le développement rural au Laos et dans le nord-est du Cambodge. Ses publications traitent de la gestion des ressources naturelles, notamment forestières, du développement des barrages et du lien entre les rituels religieux et le développement.

Olivier Evrard, ethnologue à l’IRD (UMR Paloc) et Olivier Ducourtieux, maître de conférences à AgroParisTech (UMR Prodig) animeront avec Sarinda SIngh le débat qui suivra.

Programme en ligne PDF : Upland development in Laos

Source : CCL Laos

Yersin, un scientifique, une histoire, deux expositions [à partir du 24 avril 2014]

Soixante-dix ans après sa mort, cent cinquante ans après sa naissance nous regardons ce personnage avec tendresse et circonspection : de la Suisse au Viêt Nam, en passant par la peste, voilà un voyage bien étonnant pour un homme tranquille. C’est à un voyage in yersinio que nous vous convions. Bonne route.

 

Salle de conférence de la Bibliothèque Universitaire-Lyon 1

Conférence inaugurale « A. Yersin de Morges à Paris »

jeudi 24-04-2014 à 19h

 

Deux expositions sur Alexandre Yersin (1863-1943) « Yersin : de la fuite dans les idées » et « Yersinia pestis » sont organisées du 24-04 au 23-05 à la Galerie de la Bibliothèque Universitaire Lyon 1 et Hall du bâtiment déambulatoire, université Claude Bernard –LyonTech – La Doua – Villeurbanne.

ExpositionsYersin-2014Cliquez sur l’image pour accéder au site dédié à cette manifestation culturelle

Pierre Daum : Tournée de conférences au Viêt-Nam

Pierre Daum

Tournée de conférences au Viêt-Nam
PierreDaum_ConférencesVietNam

 

Mardi, 26 Novembre 2013 – 6:00pm – Conférences au Viêt-Nam

Trois ans après sa première série de conférences, Pierre Daum revient au Vietnam pour échanger sur le travail qu’il mène depuis huit ans sur l’histoire des travailleurs indochinois réquisitionnés en France pendant la Seconde guerre mondiale.

Voici une première liste de dates. D’autres interventions sont susceptibles de s’ajouter.

 

  • Mardi 26 novembre à 18h00: Librairie française de Ho Chi Minh-Ville

(Adresse: Librairie Nam Phong, 94 Ho Tung Mau, D., HCMV). Conférence en français.

  • Jeudi 28 novembre à 10h00: Lycée français Marguerite Duras

(Adresse: Route N°11 – Long Binh – District 9, HCMV). Conférence en français.

  • Vendredi 29 novembre à 8h00: Université des sciences sociales et humaines (HCMV)

(Adresse: 10-12 rue Dinh Tien Hoang, District 1, HCMV). Conférence en français, traduite en vietnamien.

  • Lundi 2 décembre à 14h00: Université de Thudaumot

(province de Binh Duong, 30 km au nord de HCMV). Conférence en français, traduite en vietnamien.

Toutes ces interventions sont ouvertes au public.

Par ailleurs, Pierre Daum participe à l’exposition « Fragments d’histoires – L’histoire méconnue des Indochinois en France« , qui se tient du 25 novembre au 4 janvier à l’hôtel Sofitel Plaza de Ho Chi Minh Ville.

Source : Immigrés de force (agenda).

[Conférence] Anthony Reid : Southeast Asia’s ‘Ring of Fire’

Conférence organisée par le groupe Asie Sedet / HSTM et le Centre Asie du Sud Est (Case-CNRS)

 

Anthony Reid

Professeur émérite, Australian National University

 

Writing History in a Dangerous Environment:

Southeast Asia’s ‘Ring of Fire’

 

Mercredi 24 avril de 17h30 à 19h30

Salle 104, 1er étage Bâtiment Olympe de Gouges, rue Albert Einstein, Paris 13e

 

RER/Métro

Bibliothèque François-Mitterrand

Bus : 89, 62, 64, 325

Conf A Reid 24 avril 2013

Anthony Reid est l’auteur de :

Reid_SEA_AgeOfCommerce

Research interests

History of Southeast Asia, with particular interests in Indonesia and Malaysia, early modern history, nationalism, minorities, social, economic and religious history, and Sumatra. He is currently writing a contracted new history of Southeast Asia, while also exploring the interface between history and geology in Indonesia’s natural disaster record.

Biography

Anthony Reid is an emeritus Professor of the College of Asia & the Pacific, and a Visiting Fellow in its Department of Political & Social Change. He was a member of ANU’s former Department of Pacific & Asian History for many years until 1999, before moving offshore as founding Director successively of the Center for Southeast Asian Studies at UCLA, Los Angeles, and of the Asia Research Institute of NUS in Singapore.

Professor Anthony Reid  sur le site de l »Australian National University

Les relations idéologiques et l’orientation de Phan Bội Châu et Phan Châu Trinh [conférence]

[ndlr] Annonce d’une conférence-débat programmée à « L’espace » – L’Institut Francais de Hanoi.

Les relations idéologiques et l’orientation de Phan Bội Châu et Phan Châu Trinh

Conférence par Nguyen Dinh Chu, Professeur à l’Ecole Normale Supérieure de Hanoi.

– 01 fevr. 2013 – 14h00 –

Médiathèque de L’Espace à Hanoi

Phan Bội Châu et Phan Châu Trinh sont tous les deux patriotes vietnamiens du début du vingtième siècle mais chacun adopte un chemin révolutionnaire différent.

Langue de la table ronde : vietnamien
Entrée libre

logo tri thruc

Source : L’Espace

François Hartog : Régimes d’historicité et présentisme – [conférence 2004]

[ndlr] En 2003, François Hartog, Directeur d’études à l’EHESS, publiait un ouvrage majeur proposant une analyse des catégories du temps dans l’histoire et de leurs relations avec les sociétés d’hier et d’aujourd’hui. L’ouvrage qui fut traduit en plusieurs langues a été réédité en poche en 2012 (Points Histoire). L’occasion pour Mémoires d’Indochine de signaler quelques recensions de cet ouvrage et d’inviter le lecteur à visionner la conférence de François Hartog faite le 21 janvier 2004 à la Maison Suger à Paris dans laquelle il explicite les concepts de « régimes d’historicité » et de « présentisme ».

Présentation de l’éditeur :
Les expériences du temps sont multiples. Chaque société entretient un rapport particulier avec le passé, le présent et le futur. En comparant les manières d’articuler ces temporalités, François Hartog met en évidence divers « régimes d’historicité ». Dans les deux dernières décennies du XXe siècle, la mémoire est venue au premier plan. Le présent aussi. Histoire du présent, Les Lieux de mémoire ont exploré ces mots du temps : commémoration, mémoire, patrimoine, nation, identité. Tandis que le temps lui-même devenait, toujours plus, objet de consommation et marchandise. Historien attentif au présent, François Hartog observe la montée en puissance d’un présent omniprésent, qu’il nomme « présentisme ». Cette expérience contemporaine d’un présent perpétuel, chargé d’une dette tant à l’égard du passé que du futur, signe, peut-être, le passage d’un régime d’historicité à un autre. Serait-on passé insensiblement de la notion d’histoire à celle de mémoire ?

Réf. : François Hartog, Régimes d’historicité, Présentisme et Expériences du temps, Paris, Le Seuil (coll. « La Librairie du XXIe siècle »), 2003 ; trad. en hongrois, A történestiség Rendjei. Prezentizmus és idötapasztalat, L’Harmattan-Atelier, Budapest, 2007 ; en italien, Regimi di storicità, Palerme, Sellerio editore, 2007 ; en bulgare, 2007 ; en espagnol, 2008 ; en japonais 2008 ; en arabe 2011 ; en grec 2011.

Recensions de l’ouvrage :

  • Claude Dubar, « François Hartog, Régimes d’historicité, Présentisme et expériences du temps », Temporalités [En ligne], 2 | 2004, mis en ligne le 29 juin 2009.
  • Laurent Sébastien Fournier, François Hartog, Régimes d’historicité : présentisme et expériences du temps, Culture & Musées, 2004, vol. 4, n° 1, pp. 128-133.
  • Martine Fournier dans la revue Sciences Humaines, mis à jour le 15 juin 2011.
  • Bertrand Lessault, « F. Hartog. Régimes d’historicité. Présentisme et expérience du temps », L’orientation scolaire et professionnelle [En ligne], 33/3 | 2004, mis en ligne le 28 septembre 2009.

* * *

L’objectif d’Hartog (EHESS) est de réfléchir sur un certain nombre de notions qui sont présentes dans l’espace public aujourd’hui. Son exposé porte essentiellement sur la réflexion qu’il développe dans son livre Régimes d’historicité. L’outil qu’il propose pour élaborer cette réflexion sur le contemporain est la notion de régime d’historicité qu’il définit comme la manière dont les catégories du passé, du présent et du futur s’articulent. Toute société à un moment donné a articulé ces catégories, même si le contenu de chacune des trois catégories peut varier. Il utilise comme référence l’Europe et la vieille France, mais il essaie d’étendre sa réflexion vers d’autres espaces. Il développe alors cette notion de régime d’historicité, en partant de l’hypothèse que dans les trente dernières années le rapport au temps a changé et qu’il est dominé par la catégorie du présent. Cette période est par lui nommée présentisme. Au cours de son exposé Hartog explique la notion de régime d’historicité en revenant non seulement sur son concept de présentisme, mais aussi sur les régimes d’historicités antérieurs.

Une si jolie petite guerre : Conférence autour du roman graphique de Marcelino Truong 11/12/2012

INALCO – Salle 5.09
Mardi 11 décembre 2012
12h30 – 15h00

Une si jolie petite guerre

Conférence autour du roman graphique de Marcelino Truong
La conférence sera suivie de la projection du film « Mille jours à Saigon » de Marie-Christine Courtès


INALCO, 65, rue des Grands Moulins
75013 – Paris 
(M°/RER : Bibliothèque F. Mitterrand)