Archives par mot-clé : appel à communications

The Vietnam Center and Archive : “1967 – The Search for Peace”

[ndlr] Appel à communications.

vietnamcentrearchive_logo

ipac_logo

Conference Call for Papers and Panels
“1967: The Search for Peace”

April 28-29, 2017, Lubbock, Texas

 

The Vietnam Center and Archive and the newly-created Institute for Peace & Conflict (IPAC) at Texas Tech University are pleased to announce a conference focused on the year 1967 and the search for peace in Vietnam. We hope and expect in this conference to approach the events of 1967 in the broadest possible manner by hosting presentations not only on the antiwar and peace movements at home and abroad, but also on efforts to end the conflict through international diplomacy as well as military and diplomatic means in Vietnam and Southeast Asia.

Recent scholarship has focused on 1967 as a pivotal year in the Vietnam War, as the broad consensus that had supported the war in its early years started to break down and the country fractured over whether the United States could successfully achieve its stated objectives in Vietnam. In streets and on campuses across America, critics of the war demanded an immediate U.S. withdrawal—a position rejected by the Johnson administration as naïve and irresponsible. In April, Martin Luther King became the most famous opponent of the war, much to the chagrin of President Johnson. Behind closed doors, an increasing number of officials within the administration began to question official U.S. strategy and they looked for ways to change course. In May, the Civil Operations and Revolutionary Development Support (CORDS) was created to hopefully “pacify” the rural areas controlled by NLF and PAVN troops, and win the “hearts and minds” of the villagers. In a speech in San Antonio in September of that year, President Johnson offered to suspend the bombing campaign in exchange for concessions from North Vietnam, prefiguring his more famous offer of a bombing pause announced in the wake of the Tet Offensive the following year. Meanwhile, a force increase to 480,000 troops, operations such as Cedar Falls, Junction City and Rolling Thunder had not defeated the will of the enemy to continue fighting. The depth of this divide behind closed doors was perhaps symbolized most profoundly by the resignation of Secretary of Defense Robert McNamara that fall. While this conference will reflect upon the 50th anniversary of all of the events that took place during that critical year, we also encourage the submission of papers and panels that will address the theme of peace over the course of the war from as many perspectives as possible.

This two-day conference will be hosted at the Clarion Hotel and Conference Center in Lubbock, Texas. Conference organizers welcome both individual presentation proposals as well as pre-organized panel proposals that include two to three presentations. Conference sessions will follow the standard 90-minute format to include 60 minutes for presentations and 30 minutes for questions and discussion. Presentations by veterans are especially encouraged as are presentations by graduate students. Graduate student travel grants will be made available to select students.

Proposal submission deadline is January 15, 2017. Please submit a 250 word abstract and separate two-page CV/resume to 1967vietnamconference@gmail.com. The program committee of Justin Hart, Dave Lewis, Steve Maxner, Laura Calkins, and Ron Milam will evaluate all paper proposals and develop a program that reflects the many remarkable aspects of 1967. If submitting a panel proposal, please include separate abstracts for each proposed presentation and CVs/resumes for each speaker.

Thank you for your interest in participating in this conference.

Source : Steve Maxner / VSG

Call for papers: « Rencontres: A Gathering Voices of the Vietnamese diaspora » – Melbourne, 1-2 December 2016

[ndlr] Appel à communications de Alex Kurmann et Tess Do, The University of Melbourne.

Please find below a call for papers for the colloquium, Rencontres: A Gathering of Voices of the Vietnamese Diaspora, in Melbourne in early December.

Rencontres: A Gathering of Voices of the Vietnamese Diaspora

 

The University of Melbourne, Melbourne, Australia, 1-2 December, 2016

 

Literature of the Vietnamese diaspora in the English and French speaking worlds, as well as scholarship on Franco- and Anglophone Vietnamese writing, flourish for the most part in separation from one another. At present, no substantial work brings these voices into dialogue. This two day colloquium seeks to facilitate such an exchange through a gathering of writers and scholars of the Vietnamese diaspora, its literature and artistic production.

We will host author readings by French, New Caledonian and Australian writers of Vietnamese origin in a public reception in the early evening on 1 December prior to an academic colloquium to take place all day on December 2.

The following writers will present their work at the public lecture: Anna Moï, Thanh-Van Tran-Nhut, Marcelino Truong (France), Jean Vanmai (New Caledonia), Chi Vu, Hoa Pham (Australia).

Topics of interest for scholarly papers include, but are in no way limited to:

  • Connections /comparisons between Vietnamese diasporic literatures and arts
  • Diaspora Literary Studies
  • 1st, 1.5 and 2nd generation writers of the diaspora
  • Narratives of refugee experience
  • Narratives of migration and exile
  • Trends in genre
  • Positions on « Vietnamese Francophone », « Vietnamese  Australian », « Minority » or  « Ethnic » literatures.
  • Post-colonial literature
  • The Vietnam War in literature and artistic production

Please send an abstract of up to 250 words to alex.kurmann@mq.edu.au by September 15.

Appel à communications : L’engagisme dans les colonies européennes

Appel à communications

Colloque international

L’engagisme dans les colonies européennes,

Résistances et mémoire(s), XIXe-XXIe siècles

20 et 21 octobre 2016, Université de Nantes

Ce colloque international s’inscrit dans le cadre des travaux de l’axe 4 du Labex EHNE (Ecrire une Histoire Nouvelle de l’Europe) et du projet STARACO (Statuts « Race » et Couleurs dans l’Atlantique de l’Antiquité à nos jours).

EngagismeColloque

Il est organisé par le CRHIA (Centre de Recherches en Histoire Internationale et Atlantique) de l’Université de Nantes.

  • Argumentaire

L’abolition progressive de la traite et de l’esclavage dans les colonies européennes est à l’origine de nouvelles migrations de travailleurs à travers le monde, notamment dans la seconde moitié du XIXe siècle. Pour satisfaire les besoins d’une économie de plantation ou pour bâtir les principales infrastructures de leurs colonies, les Européens, principalement les Anglais, les Français, les Portugais, et les Néerlandais font appel à des travailleurs étrangers libres. C’est ce qu’on appelle le système de l’engagisme ou indenture (qui signifie « contrat ») ou encore coolie trade pour les engagés d’origine asiatique (coolie venant du tamoul et signifiant salaire).

Ces nouveaux flux de main-d’œuvre engagée sont dictés par l’expansion coloniale de l’Europe mais également par des conditions socio-économiques difficiles dans les pays d’origine des engagés, lesquelles agissent comme de puissants facteurs de départ. Ainsi, des Javanais, des Japonais, des Tonkinois, des Africains, des Malgaches mais surtout des Chinois et des Indiens quittent leur sol natal pour venir travailler, en échange d’un salaire, dans les colonies d’Amérique et de l’océan Indien mais également dans les territoires nouvellement conquis par les puissances impériales en Afrique, en Asie et dans le Pacifique.

Un grand nombre de ces travailleurs ne seront finalement pas rapatriés dans leur pays d’origine comme le prévoyait leur contrat et s’implanteront dans la colonie ou dans des colonies voisines à la fin de leur engagement. C’est particulièrement vrai pour les engagés africains capturés qui ne possèdent plus d’attaches dans leurs pays d’origine et qui ne bénéficient de la protection d’aucune puissance. Pour lire la suite

  • Modalités de soumission

Les résumés (500 mots maximum) en français ou en anglais, accompagnés d’un bref CV (une page maximum) sont à envoyer à l’attention de Virginie Chaillou-Atrous à l’adresse suivante : labexehne4@univ-nantes.fr au plus tard le 15 avril 2016.

  • Comité scientifique

Virginie Chaillou-Atrous (CRHIA / LabEx EHNE / Université de Nantes), Céline Flory (CNRS / Mondes Américains / CERMA / CIRESC), Hubert Gerbeau (Aix-Marseille Université), Antonio de Almeida Mendes (CRHIA / CIRESC / Université de Nantes), Bernard Michon (CRHIA / Université de Nantes), Jacques Weber (CRHIA / Université de Nantes), Michèle Marimoutou (CRHIA / Université de Nantes), Myriam Cottias (CNRS), Pieter Emmer (Université de Leyde), Singaravélou (Université Bordeaux Montaigne), Satyendra Peerthum (Aapravasi Ghat / Université de Maurice)

  • Organisation

Virginie Chaillou-Atrous (CRHIA / Labex EHNE / Université de Nantes), Aurélie Cloarec (Gestionnaire / CRHIA), Thomas Burel (Ingénieur valorisation / CRHIA), Aanor Le Mouël (Ingénieure projet STARACO / CRHIA / Université de Nantes).

Source : CRHIA

Télécharger l’appel à communication dans sa totalité

Call For Papers – Vietnam Forum 2016 [ISEAS]

[ndlr] Appel à communications sur le thème « Viêt-Nam, 30 ans de Renouveau et au-delà », organisé par l’ISEAS à Singapour les 24 et 25 mars 2016. Date limite de l’envoi du résumé de communication (250 mots) le 17 juillet 2016.

CALL FOR PAPERS

Vietnam Forum 2016

“Vietnam: Thirty years of Doi Moi and beyond”

24-25 March 2016

Institute of Southeast Asian Studies (ISEAS)

30 Heng Mui Keng Terrace, Singapore 119614

———————-

The Communist Party of Vietnam (CPV) adopted the Doi Moi (Renovation) policy at its sixth National Congress in 1986, opening up a new chapter in the country’s modern history. Under Doi Moi, Vietnam has undergone significant socio-economic reforms that transformed the country from a backward centrally-planned, autarkic economy into a dynamic market-based and highly internationally integrated one, and one of the most successful stories in terms of poverty reduction in Asia’s contemporary history. The country’s political system has also adopted various reforms to facilitate economic development and good governance. At the same time, Vietnam’s foreign policy has also been renovated under Doi Moi as Hanoi abandoned the ideology-based foreign policy making to pursue the “diversification and multilateralisation” of its international relations. As such, Vietnam has transformed itself into a well respected international partner with increasing influence over regional affairs.

Next year will witness another milestone in the country’s development as the CPV will convene its 12th National Congress to review the past 30 years of Doi Moi and to introduce new policies to guide the country’s future development. In particular, there have been calls for a second Doi Moi (Doi Moi 2.0) to lift Vietnam out of prolonged economic difficulties since 2008 and to establish a new growth model for the country. Therefore, economic reforms, if any, introduced by the Party at the Congress will have important implications for Vietnam’s future economic performance. Moreover, official documents adopted by the Congress may also shed light on how the CPV will deal with mounting pressures for further political reforms as well as foreign policy challenges brought about by China’s increasing assertiveness in the South China Sea.

Theme and topics

Against this backdrop, ISEAS will organize the Vietnam Forum 2016 on “Vietnam: Thirty years of Doi Moi and beyond”. The Forum will provide a timely opportunity for Vietnam watchers to review and examine the various socio-economic, political and foreign policy transformations that Doi Moi has produced over the past 30 years as well as their national and regional implications. Held at a critical juncture of the country’s development, the Forum will also be an appropriate platform for scholars and policy makers to share their views on Vietnam’s contemporary challenges and its future trajectories.

The Forum is multidisciplinary, and we welcome papers on a broad range of topics as long as they address the general theme of the Forum. Papers with comparative approaches (especially between Vietnam and China) are also welcome. Possible topics include but are not limited to:

  • Vietnam’s current economic restructuring; SOE reforms; the role of private and foreign-invested sectors; the role of foreign aid and foreign actors in Vietnam’s economic development; Vietnam’s outward FDI; the role of overseas Vietnamese in Vietnam’s economic development; the development of Vietnam’s financial sector…
  • Vietnam’s political reforms under Doi Moi; the CPV’s legitimacy and political challenges; politics within the CPV; administrative and judicial reforms; corruption and the fight against corruption; constitutional reform…
  • Vietnam’s social and cultural changes under Doi Moi; immigration and demographic changes; urbanization process; inequality; middle class; Vietnam’s education reform…
  • Vietnam’s foreign policy evolution under Doi Moi; Vietnam’s contemporary foreign policy challenges; Vietnam’s relations with major countries and ASEAN; Vietnam and the South China Sea disputes; Vietnam’s international economic integration…

Forum’s format

The Forum will be divided into four consecutive panels, focusing on four research areas: economics; politics; social and cultural issues; and foreign policy. Each panel will address the overall theme of the Forum with a focus on their specific area.

Each panel will be composed of 4-5 participants, each participant has 20 minutes to present their paper and 10 minutes for Q&A. Depending on the quality of the papers submitted, however, the number of participants in each panel may be increased or decreased so that the best participants/papers will be selected.

It is expected that an edited book based on a number of selected papers will be published within 12-18 months after the Forum concludes.

Submission of abstracts and full papers

Interested scholars should submit author information, paper title and an abstract (maximum 250 words) via the Forum’s website before 17 July 2015. Selected authors will be notified via email on 24 July 2015.

The deadline for full papers to be submitted is 29 January 2016. Please note that authors who do not submit completed papers by due date may be asked to give up their place in the Forum.

The papers must be original research that have not been published or are not being considered for publication anywhere else.

The papers should be between 6000-8000 words, using endnotes and following the rules set out in Chapter 15 of the Chicago Manual Style, 12th edition, 1969.

Conference grants

ISEAS will cover economy class round-trip airfare and accommodation (2 to 3 nights) for selected participants, plus per diems during the Forum.

Key dates

  • Abstract submission: 17 July 2015
  • Selected participants announced: 24 July 2015
  • Full paper submission: 29 January 2016
  • Forum organized: 24-25 March 2016

Further information and contact details

Further information about the Forum is available at the Forum’s website: Vietnamforum.info. All queries should be directed to:

Dr. Le Hong Hiep

Visiting Fellow, Institute of Southeast Asian Studies

30 Heng Mui Keng Terrace, Singapore 119614

Email: le_hong_hiep@iseas.edu.sg

Tel: +65 6870 4545

Source : ISEAS – Vietnam Forum Info

Image « à la une » : ISEAS Vietnam Forum Info website.

[Appel à communications] Le théâtre français en Indochine. Héritage et transmission

Le colloque international Théâtre français en Indochine. Héritage et transmission aborde, pour la première fois, la question du théâtre dans les sociétés indochinoises à l’époque coloniale.

Appel à communications
Colloque international

Le théâtre français en Indochine. Héritage et transmission

15-17 octobre 2013, Marseille
Aix-Marseille Université

ID_30136_building_1910.jpg
Source : Virtual Saigon

Co-organisé par le CIELAM (Centre Interdisciplinaire d’Etude des Littératures d’Aix-Marseille, EA 4235) et par l’IrAsia (Institut de Recherches Asiatiques, UMR 7306, AMU-CNRS), le colloque est accueilli à Marseille par la Bibliothèque de rayonnement régional Alcazar. Le colloque est labellisé événement de Marseille Provence capitale européenne de la culture en 2013 (MP 2013). Il s’inscrit également dans le cadre des années croisées France-Vietnam et représente l’événement phare de la Semaine du Vietnam à Marseille à laquelle sont associés d’autres secteurs disciplinaires d’Aix-Marseille Université, notamment la médecine.

La partie scientifique du colloque est accompagnée d’une exposition virtuelle de documents d’archives en collaboration avec les Archives Nationales d’Outre-Mer, une exposition sur l’art théâtral (costumes de scène et instruments de musique), ainsi que de représentations théâtrales de « Cercles ce sable » (joué à Hanoi et au Festival d’Avignon) par la troupe franco-vietnamienne du Théâtre du Monte-Charge jumelée avec le Théâtre National tuông de Hanoi.

En arrivant en Indochine au XIXe siècle, les Français découvrent une riche tradition théâtrale composée essentiellement de chants et de danses. Leur présence, pendant environ un siècle, permet aux Indochinois de faire connaissance avec le théâtre occidental, ce qui donne naissance à une nouvelle forme théâtrale baptisée « théâtre parlé », en langues indochinoises et parfois en français. De l’autre côté, le théâtre est considéré par le gouvernement colonial comme un remède efficace contre l’ennui qui guettait les coloniaux, avant d’être un symbole du rayonnement culturel de la France. On se soucie donc très tôt de l’organisation des saisons théâtrales en créant des commissions théâtrales et en construisant des théâtres municipaux inaugurés à Saigon en 1900, à Hanoi en 1911 et à Haiphong en 1912.

Le colloque se propose d’interroger le « théâtre français en Indochine » dans son contexte social et historique, ce qui permet d’ouvrir des perspectives nouvelles grâce aux regards croisés et aux approches interdisciplinaires. D’un côté, à travers un état des lieux du répertoire français joué en Indochine, qui n’a jamais été mené jusqu’ici, il s’agit d’interroger la politique culturelle française pendant la colonisation : quel théâtre a été représenté ? quel(s) modèle(s) dramatique(s) exportés ? avec quelle influence sur la création indochinoise ? De l’autre, grâce notamment aux sources d’archives inexploitées, on peut renouveler nos connaissances sur l’histoire du théâtre parlé en Indochine : dans quels milieux le théâtre occidental est-il introduit et pratiqué ? quels sont les thèmes et les sujets privilégiés ? quelles langues utilisées ? quelles formes théâtrales adoptées ? quelles interactions avec le théâtre traditionnel dit « chanté » ? En somme, il s’agit d’explorer la façon dont le théâtre en Indochine traduit le fait colonial, ainsi que les échanges culturels, littéraires, théâtraux et artistiques qui ont pu avoir lieu dans ce contexte particulier. Les chercheurs en littérature, mais aussi les historiens, les sociologues et les anthropologues sont invités à interroger les quatre axes suivants :

  • 1/ Le répertoire des pièces françaises jouées pendant la colonisation avec une attention sur le rôle de la traduction, de la presse dans la diffusion, ainsi que la réception dans les pays indochinois (Vietnam actuel, Laos et Cambodge).
  • 2/ Le théâtre, la politique culturelle et la censure.
  • 3/ Le théâtre comme art de la scène : les troupes, les conditions de mise en scène et le public.
  • 4/ L’influence du théâtre classique et moderne français sur l’écriture du théâtre en langues indochinoises, vietnamienne en particulier, pendant et après la colonisation.

Le français est la langue de travail du colloque et de l’ouvrage collectif qui en sera issu.

Le colloque se veut être l’occasion de rencontres et d’échanges pour les chercheurs français et étrangers qui s’intéressent au sujet dans l’objectif de poursuivre le travail. Des enseignants-chercheurs vietnamiens travaillent déjà sur la prospection des sources d’archives publiques et privées afin d’élaborer des outils de recherche qui seront mis à disposition de la communauté scientifique. Des échanges sur les autres pays d’Asie et d’autres anciennes colonies permettent d’espérer, dans l’avenir, d’approfondir dans une perspective comparative le questionnement sur cette forme de modernité et les échanges culturels entre les pays et les populations.

Les propositions (maximum 500 mots avec vos coordonnées) sont à envoyer AVANT le 31 juillet 2013 aux adresses : corinne.flicker@univ-amu.fr et nguyenpngoc@yahoo.fr

Comité d’organisation :

Corinne Flicker, Maître de conférences en Litterature francaise, Université d’Aix-Marseille, CIELAM.
Nguyen Phuong Ngoc, Maître de conférences en Langue, litterature et civilisation vietnamiennes, Universite d’Aix-Marseille, IRASIA.

« Rencontres plurielles, espaces dynamiques: L’Asie du Sud-Est à la croisée des chemins » – Appel à communications

Colloque 2013 du Conseil canadien des études sur l’Asie du Sud-Est (CCEASE)

Appel à communications

 

aseanmap
Source : http://www.tlfq.ulaval.ca


Thème: « Rencontres plurielles, espaces dynamiques: L’Asie du Sud-Est à la croisée des chemins »

 

Carrefour des Arts et des Sciences, Pavillon Lionel-Groulx, 3150, Jean-Brillant, Université de Montréal, QC

17-19 octobre 2013

Conférenciers d’honneur :

Benedict R.O’G. Anderson, Aaron L. Binenkorb Professor Emeritus of International Studies, Government & Asian Studies, Cornell University

Saturnino ‘Jun’ M. Borras Jr., Professeur adjoint en développement rural à l’Institute of Social Studies (ISS) et éditeur en chef, The Journal of Peasant Studies (JPS)

Le Centre d’études de l’Asie de l’Est de l’Université de Montréal vous invite à soumettre un résumé de communication pour l’édition 2013 du Colloque du Conseil canadien des études sur l’Asie du Sud-Est (CCEASE). Le colloque se tiendra au Carrefour des arts et des sciences de l’Université de Montréal, QC, du 17 au 19 octobre 2013.

La conférence du Conseil canadien des études sur l’Asie du Sud-Est a pour but d’encourager le dialogue interdisciplinaire sur une aire régionale commune. Le colloque 2013 poursuivra cet objectif en facilitant les échanges autour du thème général suivant: « Rencontres plurielles, espaces dynamiques : L’Asie du Sud-Est à la croisée des chemins ». L’Asie du Sud-Est a été modelée tant par les influences externes qui y convergent que par le mouvement continu des biens, des personnes et des idées parmi ses composantes. Interface privilégiée de flux divers et multidirectionnels, l’Asie du Sud-Est est aujourd’hui un point de jonction où de nouvelles dynamiques se juxtaposent à des héritages durables. La notion de « carrefour » anime depuis longtemps la manière dont la recherche conçoit cette partie du monde et évoque également un pont entre les disciplines. Elle est utile à la fois pour analyser les contacts entre populations, influences et phénomènes divers au même titre que l’impact de temporalités différentes sur ces relations. Comment peut-elle aujourd’hui servir nos schémas d’analyse par rapport à cet espace fragmenté, et nous aider à mieux comprendre tant la continuité que le changement en Asie du Sud-Est ?

Nous vous invitons à soumettre dès maintenant vos résumés et ce jusqu’au 30 juin 2013 en remplissant le formulaire suivant :

https://docs.google.com/spreadsheet/viewform?formkey=dExGYW82ZzZseUE1cXhRYU8tVUFrc0E6MA

Nous encourageons les soumissions de la part de professeurs, chercheurs et étudiants des cycles supérieurs dont les travaux portent sur l’Asie du Sud-Est, au même titre que de membres d’organisations de la société civile travaillant dans la région.

Les participants présenteront leur travail au sein d’un atelier (ou d’une table ronde) et les résumés de communications seront inclus dans le programme de la conférence. Les soumissions individuelles sont acceptées mais les propositions d’ateliers complets sont fortement encouragées. Nous encourageons également les présentations en français afin d’accroître la présence de cette langue au sein des activités du Conseil. Les ateliers peuvent soit inclure trois participants et un discutant ou quatre participants. Le comité scientifique étudiera les résumés, confirmera l’acceptation des propositions et organisera les ateliers par thème dans le cas de soumissions individuelles. Les participants à des ateliers comprenant un discutant devront soumettre un papier de 5000 à 8000 mots d’ici le 30 septembre 2013.

Veuillez noter que l’adhésion à l’Association canadienne des études asiatiques (ACÉA) est obligatoire pour participer au colloque du CCEASE. Si vous n’êtes pas membre ou n’avez pas renouvelé votre abonnement pour l’année 2013, vous êtes encouragés à le faire le plus tôt possible via le lien suivant: https://www.fedcan-association.ca/casa-acea

Enfin, il est possible que nous puissions attribuer un certain nombre de bourses à quelques étudiants des cycles supérieurs qui souhaiteraient bénéficier d’un soutien à leur participation au colloque. Nous encourageons ces étudiants à soumettre leur résumé le plus tôt possible avant la date limite.

 *** Merci de diffuser le présent appel auprès de vos réseaux ***

RAPPEL

  • Date limite pour la soumission des résumés : 30 juin 2013
  • Paiement des frais d’inscription et confirmation de participation : 1er septembre 2013
  • Date limite pour la soumission des papiers : 30 septembre 2013

Contact (courriel) : ccseas.conference2013@gmail.com

Source : Association Canadienne des Études Asiatiques