Christopher Goscha : 1er septembre 1966 – Le discours de Phnom Penh

[ndlr] Article à lire sur le site de l’auteur. Christopher Goscha est Professeur agrégé au département d’histoire à l’université du Québec à Montréal (UQAM). Il a récemment publié une « nouvelle histoire du Viêt-Nam ».

En visite au Cambodge, De Gaulle défie les Américains en proclamant « le droit des peuples à disposer d’eux-mêmes ». Rendue possible par la fin de la guerre d’Algérie, cette révolution diplomatique est le fruit d’une lente maturation, qui le voit rompre avec une politique étrangère séculaire braquée sur l’empire. Mais il n’ira pas jusqu’à abandonner les possessions françaises dans le Pacifique : elles sont trop nécessaires à la dissuasion nucléaire et à l’indépendance qu’il revendique en pleine guerre froide.

Lire l’article : 1er septembre 1966 : Le Discours de Phnom Penh (PDF) in L’histoire de France vue d’ailleurs, Paris, Les Arènes, 2016, pp. 556-569.

Kỷ Niệm lần thứ 87 Tổng Khởi Nghĩa của VNQDĐ

[ndlr] Il y a 87 ans, le Parti National du Viêt-Nam (VNQDD) lançait une insurrection générale contre le pouvoir colonial. Rappel de ces événements et de la répression qui en suivit. Articles publiés sur le site de ce Parti, exilé et interdit depuis 1975 en RSVN.

L’insurrection de Yen Bai de février 1930

Ngày 10/02/1930, Việt Nam Quốc Dân Đảng đứng lên làm cuộc Tổng Khởi Nghĩa đánh đuổi thực dân Pháp dành độc lập cho Dân Tộc. Đây là cuộc Tổng Khởi Nghĩa lịch sử đã đưa một đảng chính trị đầu tiên vào cửa chính của lịch sử mở màng cho công cuộc đấu tranh vì độc lập dân tộc, vì tự do dân chủ và vì hạnh phúc toàn dân. Cuộc Tổng Khởi Nghĩa thất bại, nhưng đã lưu lại tấm gương yêu nước sáng ngời cho bao thế hệ đời sau noi gương chiến đấu để bảo vệ và xây dựng tổ quốc. Nhân kỷ niệm ngày Tổng Khởi Nghĩa lần thứ 85 của VNQDĐ, chúng tôi ghi lại diễn tiến cuộc Tổng Khởi Nghĩa làm rung chuyển chế độ thực dân Pháp và mở đầu cuộc cách mạnh dân quyền tự do cho dân tộc Việt Nam.

Lire la suite : VQ2, « Kỷ Niệm lần thứ 87 Tổng Khởi Nghĩa của VNQDĐ« , 09/02/2017.

Voir aussi sur le site Viet Quoc :

Sophie Quinn-Judge : The Third Force in the Vietnam War: The Elusive Search for Peace 1954-75 [parution]

[ndlr] Avis de parution d’une nouvelle étude l’historienne Sophie Quinn-Judge. Présentation de l’éditeur.

It was the conflict that shocked America and the world, but the struggle for peace is central to the history of the Vietnam War. Rejecting the idea that war between Hanoi and the US was inevitable, the author traces North Vietnam’s programs for a peaceful reunification of their nation from the 1954 Geneva negotiations up to the final collapse of the Saigon government in 1975. She also examines the ways that groups and personalities in South Vietnam responded by crafting their own peace proposals, in the hope that the Vietnamese people could solve their disagreements by engaging in talks without outside interference. While most of the writing on peacemaking during the Vietnam War concerns high-level international diplomacy, Sophie Quinn-Judge reminds us of the courageous efforts of southern Vietnamese, including Buddhists, Catholics, students and citizens, to escape the unprecedented destruction that the US war brought to their people. The author contends that US policymakers showed little regard for the attitudes of the South Vietnamese population when they took over the war effort in 1964 and sent in their own troops to fight it in 1965.

A unique contribution of this study is the interweaving of developments in South Vietnamese politics with changes in the balance of power in Hanoi; both of the Vietnamese combatants are shown to evolve towards greater rigidity as the war progresses, while the US grows increasingly committed to President Thieu in Saigon, after the election of Richard Nixon. Not even the signing of the 1973 Paris Peace Agreement could blunt US support for Thieu and his obstruction of the peace process. The result was a difficult peace in 1975, achieved by military might rather than reconciliation, and a new realization of the limits of American foreign policy.

Sophie Quinn-Judge is the Associate Director of the Centre for Vietnamese History at Temple University. She was for many years a South East Asia correspondent for the Far Eastern Economic Review and for The Guardian. One of the foremost scholars of the Vietnam War, she taught for many years at the LSE and SOAS.

Ref. : Quinn-Judge, Sophie, The Third Force in the Vietnam War: The Elusive Search for Peace 1954-75, London, I.B.Tauris & Co Ltd, 2017, 336 p. ISBN: 9781784535971

Source : I.B.Tauris

 

Tzvetan Todorov, essayiste et historien des idées, est mort

[ndlr] Triste disparition d’un grand chercheur dont les travaux ont accompagné le séminaire Mémoires d’Indochine.

Tzvetan Todorov, essayiste et historien des idées, est mort

Français d’origine bulgare, né à Sofia en 1939, il était un théoricien de la littérature et a notamment travaillé sur le rapport des Occidentaux à l’altérité et sur l’expérience totalitaire.

L’essayiste et historien des idées Tzvetan Todorov est mort à 77 ans, a-t-on appris mardi 7 février. « Infinie tristesse d’apprendre la mort de Tzvetan Todorov, penseur de la liberté », a réagi Sandrine Tolotti, ex-rédactrice en chef du bimestriel littéraire Books, dont M. Todorov était membre du comité éditorial.

Lire la suite : Le Monde, 07/02/2017.

Pour en savoir plus :

  • Le philosophe et historien Tzvetan Todorov est mort, L’Express, 07/02/2017. L’essayiste franco-bulgare est décédé à 77 ans. Tzvetan Todorov avait quitté la Bulgarie dans les années 60 afin d’échapper au communisme. Il a notamment travaillé sur la pensée humaniste et sur le totalitarisme.
  • Disparition d’un humaniste : Tzvetan Todorov, Les Inrocks, 07/02/2017. Le philosophe et historien des idées Tzvetan Todorov est mort à l’âge de 77 ans. De la théorie poétique à la critique politique de son temps et à l’éloge des insoumis, il ne cessa de déployer une pensée profondément humaniste.
  • L’essayiste Tzvetan Todorov est mort, Télérama, 07/02/2017. […] Auteur de plus d’une quarantaine d’essais, il avait notamment publié Face à l’extrême, la vie morale dans les camps de concentration (1994),  La Vie commune, réflexion sur la nature sociale de l’homme (1995), Mémoire du mal, tentation du bien (2001), Les Ennemis intimes de la démocratie (2012). Son dernier ouvrage, Insoumis, était paru à l’automne 2016.
  • Agnès Bozon-Verduraz, Tzvetan Todorov, ou la lucidité de l’exilé, Télérama, 07/02/2017. L’intellectuel est mort le mardi 7 février à Paris à l’âge de 77 ans. Touche-à-tout des sciences humaines, cet enfant de Bulgarie était aussi dur avec la dictature qu’il était exigeant de la démocratie. Nous republions un entretien datant de 1996, paru à l’occasion de la sortie de son livre “L’Homme dépaysé”. Et plus de vingt ans après, ses paroles sonnent toujours aussi juste.
  • David Caviglioli et Grégoire Leménager, Mort de Tzvetan Todorov, le fantastique humaniste, BibliObs, 07/02/2017. Dans la vie intellectuelle française, Tzvetan Todorov, mort dans la nuit du 6 au 7 février à l’âge de 77 ans, a occupé une place singulière. On n’a jamais pu le rattacher à un camp. Il ne figure pas dans le panthéon de la French Theory. Très anti-communiste, notamment à cause de son parcours personnel, il a fait partie du moment antitotalitaire, sans devenir un «nouveau philosophe».

Image « à la une » : © 1996 ULF ANDERSEN / Aurimages / AFP

Bradley Camp Davis : Imperial Bandits Outlaws and Rebels in the China-Vietnam Borderlands (Conférence le 23 février 2017))

[ndlr] A ne pas manquer. La Section d’Études Vietnamiennes de LCAO, recevra Bradley Camp Davis à Paris Diderot le 23 février prochain (16h – 17h30) autour de la publication de son ouvrage Imperial Bandits Outlaws and Rebels in the China-Vietnam Borderlands (2017). Ce séminaire est ouvert à tous, dans la limite des places disponibles.

conferencesev_bradleycampdavis_2017

Christopher Goscha : The 30-Years War in Vietnam

[ndlr] Signalement d’un article en ligne de notre collègue Christopher Goscha, professeur à l’UQAM. Rubrique : Vietnam ’67/// Historians, veterans and journalists recall 1967 in Vietnam, a year that changed the war and changed America.

vietnam67It should go without saying that the Vietnam War is remembered by different people in very different ways. Most Americans remember it as a war fought between 1965 and 1975 that bogged down their military in a struggle to prevent the Communists from marching into Southeast Asia, deeply dividing Americans as it did. The French remember their loss there as a decade-long conflict, fought from 1945 to 1954, when they tried to hold on to the Asian pearl of their colonial empire until losing it in a place called Dien Bien Phu.

The Vietnamese, in contrast, see the war as a national liberation struggle, or as a civil conflict, depending on which side they were on, ending in victory in 1975 for one side and tragedy for the other. For the Vietnamese, it was above all a 30-year conflict transforming direct and indirect forms of fighting into a brutal conflagration, one that would end up claiming over three million Vietnamese lives.

The point is not that one perspective is better or more accurate than the other. What’s important, rather, is to understand how the colonial war, the civil war and the Cold War intertwined to produce such a deadly conflagration by 1967.

Lire la suite : The New York Times, 07/02/2017.

Image « à la une » : Prise du PC-GONO par les soldats Vietminh de la division 316 dans la soirée du 7 mai 1954. © AFP/VNA

Tran Van Thuy and Le Thanh Dung : The Memoir of a Vietnamese Filmmaker in War and Peace [parution]

[ndlr] Traduction en anglais des mémoires du cinéaste Tran Van Thuy. Présentation de l’éditeur.

In Whose Eyes

The Memoir of a Vietnamese Filmmaker in War and Peace
A Vietnamese perspective on the Vietnam war and its legacies
tranvanthuy_inwhoseeyes

Trân Van Thuy is a celebrated Vietnamese filmmaker of more than twenty award-winning documentaries. A cameraman for the People’s Army of Vietnam during the Vietnam War, he went on to achieve international fame as the director of films that address the human costs of the war and its aftermath.

Thuy’s memoir, when published in Vietnam in 2013, immediately sold out. In this translation, English-language readers are now able to learn in rich detail about the life and work of this preeminent artist. Written in a gentle and charming style, the memoir is filled with reflections on war, peace, history, freedom of expression, and filmmaking. Thuy also offers a firsthand account of the war in Vietnam and its aftermath from a Vietnamese perspective, adding a dimension rarely encountered in English-language literature.

Source : University of Massachusetts Amherst

Joël Pham : Travailleurs indochinois – Non à une histoire travestie

[ndlr] A lire sur le site Travailleurs indochinois le billet d’humeur de Joël Pham sur les affabulations médiatiques autour de cette question historique.

Que n’a-t-on pas entendu depuis quelques années quand il était question de la « présentation générale » de l’histoire des travailleurs indochinois de la seconde guerre mondiale. « Histoire cachée », «histoire dissimulée », « histoire enfouie », « histoire méconnue », « histoire occultée », etc… toutes ces formulations incluant, circonstance aggravante dans l’esprit de leurs auteurs, ce sous-entendu définitif… par la France.

Lire la suite : Travailleurs indochinois [pdf en ligne]

L’École Française d’Extrême-Orient recrute

[ndlr] Relais d’information sur deux postes à pourvoir de l’EFEO. Date limite : 20 février 2017.

Mesdames et Messieurs,

Je vous informe que deux postes d’enseignant-chercheur de l’EFEO sont ouvert au concours en ce début d’année.

Il s’agit de :

1/ Poste de Directeur d’études de l’EFEO « Asie orientale (Chine, Japon) »

2/  Poste de Maître de conférences de l’EFEO « Etudes bouddhiques : anthropologie, histoire, histoire de l’art, philologie »

Vous trouverez le détail de ces postes dans les documents joints [PDF ci-dessus].

Les dossiers des candidats doivent être déposés (sous format numérique) le 20 février 2017 à midi au plus tard. La commission de recrutement devrait se dérouler dans le courant du mois d’avril.

La date de prise de fonction est fixée au 1er septembre 2017.

Cette annonce figure également sur le site Internet de l’EFEO (rubrique « l’EFEO recrute », en bas à gauche sur la page d’accueil).

Enfin, ces avis de concours seront également affichés sur le site Galaxie du ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Je vous remercie de faire connaître largement autour de vous ces offres de concours.

Bien cordialement,

Valérie Liger-Belair

Directeur général des services

Ecole française d’Extrême-Orient (EFEO)

22 avenue du président Wilson, 75116 Paris

Tél. 01.53.70.18.55

Source : EFEO

La décolonisation et la guerre vécues par les populations du Viêt-Nam, du Laos et du Cambodge