L’École Française d’Extrême-Orient recrute

[ndlr] Relais d’information sur deux postes à pourvoir de l’EFEO. Date limite : 20 février 2017.

Mesdames et Messieurs,

Je vous informe que deux postes d’enseignant-chercheur de l’EFEO sont ouvert au concours en ce début d’année.

Il s’agit de :

1/ Poste de Directeur d’études de l’EFEO « Asie orientale (Chine, Japon) »

2/  Poste de Maître de conférences de l’EFEO « Etudes bouddhiques : anthropologie, histoire, histoire de l’art, philologie »

Vous trouverez le détail de ces postes dans les documents joints [PDF ci-dessus].

Les dossiers des candidats doivent être déposés (sous format numérique) le 20 février 2017 à midi au plus tard. La commission de recrutement devrait se dérouler dans le courant du mois d’avril.

La date de prise de fonction est fixée au 1er septembre 2017.

Cette annonce figure également sur le site Internet de l’EFEO (rubrique « l’EFEO recrute », en bas à gauche sur la page d’accueil).

Enfin, ces avis de concours seront également affichés sur le site Galaxie du ministère chargé de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Je vous remercie de faire connaître largement autour de vous ces offres de concours.

Bien cordialement,

Valérie Liger-Belair

Directeur général des services

Ecole française d’Extrême-Orient (EFEO)

22 avenue du président Wilson, 75116 Paris

Tél. 01.53.70.18.55

Source : EFEO

Ben Kiernan : Viet Nam – A History from Earliest Times to the Present

[ndlr] Nouvel ouvrage sur l’histoire du Viêt-Nam des origines à nos jours dans sa diversité culturelle et ethnique. Rédigé par Ben Kiernan, spécialiste du Cambodge contemporain. Présentation de l’éditeur.

For many Westerners, the name Vietnam evokes images of a bloody televised American war that generated a firestorm of protest and brought conflict into their living rooms. In his sweeping account, Ben Kiernan broadens this vision by narrating the rich history of the peoples who have inhabited the land now known as Viet Nam over the past three thousand years.

Despite the tragedies of the American-Vietnamese conflict, Viet Nam has always been much more than a war. Its long history been characterized by the frequent rise and fall of different political formations, from ancient chiefdoms to imperial provinces, from independent kingdoms to divided regions, civil wars, French colonies, and modern republics. In addition to dramatic political transformations, the region has been shaped by its environment, changing climate, and the critical importance of water, with rivers, deltas, and a long coastline facilitating agricultural patterns, trade, and communications.

Kiernan weaves together the many narrative strands of Viet Nam’s multi-ethnic populations, including the Chams, Khmers, and Vietnamese, and its multi-religious heritage, from local spirit cults to Buddhism, Confucianism, and Catholicism. He emphasizes the peoples’ interactions over the millennia with foreigners, particularly their neighbors in China and Southeast Asia, in engagements ranging from military conflict to linguistic and cultural influences. He sets the tumultuous modern period–marked by French and Japanese occupation, anticolonial nationalism, the American-Vietnamese war, and communist victory–against the continuities evident in the deeper history of the people’s relationships with the lands where they have lived. In contemporary times, he explores this one-party state’s transformation into a global trading nation, the country’s tense diplomatic relationship with China and developing partnership with the United States in maintaining Southeast Asia’s regional security, and its uncertain prospects for democracy.

Written by a leading scholar of Southeast Asia, Viet Nam presents an authoritative history of an ancient land.

Ben Kiernan is the A. Whitney Griswold Professor of History and Professor of International and Area Studies at Yale University, where he founded the Cambodian Genocide Program and the Genocide Studies Program. He is the author of numerous books including The Pol Pot Regime: Race, Power and Genocide in Cambodia under the Khmer Rouge, 1975-1979 and Blood and Soil: A World History of Genocide and Extermination from Sparta to Darfur.

Table of contents

Abbreviations
Note on Spelling
Preface

Introduction

Part I: Chiefdoms
Ch. 1 Water, Rice, and Bronze: Prehistoric Viet Nam

Part II: Provinces
Ch. 2 Calming the Waves: Imperial Conquest and Indigenization, 221 BCE-540 CE
Ch. 3 Mountains and Rivers of the South: Annam and its Neighbors, 6th-10th Centuries

Part III: Kingdoms
Ch. 4 « Rice from the Sky »: Assembling the Spirits of Dai Viet, 940-1340
Ch. 5 Smooth-Flowing Waters of Government: The Triumph of Confucianism, 1340-1570

Part IV: Regions
Ch. 6 Contending Shogunates: Inner and Outer Regions, 1570-1770
Ch. 7 Alternative Unifications: Rebellion and Restoration, 1771-1859

Part V: Colonies
Ch. 8 « World Trends » and French Conquest, 1860-1920
Ch. 9 Writing and Revolution from Colonialism to Independence, 1920-1954

Part VI: Republics
Ch. 10 The American-Vietnamese War, 1954-1975
Ch. 11 The Making of Contemporary Viet Nam, 1975-2015

Epilogue

Notes
Index

Source : Oxford University Press

 

Sébastien Ledoux : « La mémoire, mauvais objet de l’historien ? »

[ndlr] Signalement d’un article de Sébastien Ledoux, chercheur au Centre d’histoire sociale du XXe siècle (CNRS) qui rejoint les préoccupations du séminaire.

Réf. : Ledoux, Sébastien, « La mémoire, mauvais objet de l’historien ? », Vingtième siècle. Revue d’histoire, n° 133, janvier-mars 2017, pp. 113-128.

Née à la fin des années 1970 et remobilisée dans les années 2000, l’opposition entre histoire et mémoire mérite d’être reconsidérée. Plusieurs travaux récents ont montré le potentiel d’une compréhension fine des frontières poreuses entre les deux concepts. Les réflexions de Paul Ricoeur sur l’écriture de l’histoire et sur la mémoire devraient permettre d’approfondir ces recherches d’une grande fécondité.

Lire la suite : Vingtième Siècle, Revue d’histoire [n° 133, janvier-mars 2017, à paraître]

vingtiemesiecle133_2017

Signalons dans ce même numéro notre recension longue de l’ouvrage photographique Regards sur l’Indochine par Hugues Tertrais, pp. 167-170 (Rubrique « Images, lettres et sons »).

Séminaire : « Produire et vivre la ville au Vietnam d’hier à aujourd’hui »

[ndlr] Un nouveau séminaire sous la direction de Marie Gibert, Maître de conférences en Géographie, Université Paris Diderot, UFR LCAO.

 

« Produire et vivre la ville au Vietnam d’hier à aujourd’hui »


Vendredi de 10 h à 12 h – Bât. Halle aux farines – salle 377 F

12 séances réparties du 27/01 au 05/05

Ce nouveau séminaire de recherche interdisciplinaire de l’UFR LCAO, dont la thématique est inédite, rend compte de la riche actualité des études urbaines en lien avec le terrain vietnamien, et plus largement d’Asie orientale. Ce séminaire s’adresse donc aux étudiants s’intéressant aux mutations des villes vietnamiennes, mais aussi à la compréhension du développement des villes asiatiques de manière plus générale. Il offre un panorama bibliographique et épistémologique critique sur les enjeux urbains dans la région, par l’analyse d’articles scientifiques dans un champ de recherche en pleine expansion. Il propose également une approche plus théorique des études urbaines et de leurs outils, toujours dans une perspective pluridisciplinaire.

Chaque séance thématique s’accompagne de la mise à disposition et de la discussion de ressources bibliographiques récentes et multilingues, permettant de se familiariser avec la variété croissante des problématiques contemporaines de recherche sur les villes vietnamiennes, mais aussi de mises au point sur des notions théoriques, permettant de (re)penser les villes et leurs mutations contemporaines de manière critique. La ville y est abordée dans ses composantes morphologiques, mais également sociales et politiques.

Ce séminaire est ouvert à tous (dans la limite des places disponibles) et ne requiert pas de connaissances spécifiques en langue vietnamienne.

  • Séance 1 (27 janvier 2017) – Séance d’introduction : Les villes vietnamiennes, trajectoires historiques et enjeux géographiques
  • Séance 2 (3 février) – Séance « hors les murs » sur les espaces publics et les espaces ouverts dans les villes d’Asie
  • Séance 3 (10 février) – Villes et colonisation en contexte vietnamien
  • Séance 4 (17 février) – De la ville socialiste à la ville post-socialiste
  • Séance 5 (24 février) – Les villes vietnamiennes à l’heure de la métropolisation
  • Séance 6 (3 mars) – Le défi de l’informalité dans la ville vietnamienne contemporaine
  • Séance 7 (10 mars) – Les territoires du périurbain au Vietnam
  • Séance 8 (17 mars) – Les villes vietnamiennes, défis environnementaux
  • Séance 9 (24 mars) – Aborder la ville par les pratiques citadines
  • Séance 10 (31 mars) – Villes, mobilités, migrations
  • Séance 11 (28 avril) – Villes en réseaux : introduction à l’urbanisme relationnel
  • Séance 12 (5 mai) – Séance conclusive : Produire la ville en contexte autoritaire

Programme détaillé (pdf) :

programme_1617_seminaire_villes_vietnamiennes_gibert-flutre

Contact : marie.gibert@univ-paris-diderot.fr

Image « à la une », le Saigon Café à HCM-Ville © 2016 FG

Histoire du Viêt-Nam au XXe siècle : révolution, guerre et société

[ndlr] Fiche de présentation DEMEOC 2016-2017. Descriptif des cours / « Histoire du Viêt-Nam au XXe siècle : révolution, guerre et société », semestre 2 à Sciences Po Lyon.

Enseignant :
François GUILLEMOT

Diplôme(s):

Catégorie :

guillemot_histoireduvietnam2017

Présentation du cours :

La constitution de l’État-nation vietnamien est abordée autour des trois concepts de « révolution, guerre et société ». Au fil de la chronologie tourmentée du XXe siècle, nous verrons que ces concepts recouvrent une réalité au pluriel : plusieurs types de révolutions ont été envisagés, le pays a connu quatre guerres successives ou enchevêtrées et la société comprend de multiples populations en interaction. La présentation d’un Viêt-Nam unique et homogène ne résiste pas aux faits historiques. Selon l’historien Nguyen The Anh : « il n’y a pas qu’une manière unique d’être Vietnamien, mais toute une variété de points de vue vietnamiens, selon les moments et les endroits considérés ». Pour illustrer ce propos, nous nous explorerons chronologiquement quelques moments clés de l’histoire :

  • l’avènement d’une révolution indépendantiste, de sa transformation communiste et du retour de la question nationale posée dans les années vingt ;
  • la guerre de réunification suivie d’une guerre d’expansion territoriale et le retour des contingences avec la question de la mer de Chine ;
  • l’évolution de la société à travers un XXe siècle éprouvant, du « choc colonial » à la décolonisation brutale jusqu’à l’avènement d’un État réunifié, puis du défi postcolonial à la globalisation.

A travers l’étude de l’évolution de « la question vietnamienne », l’objectif de ce cours vise à offrir aux étudiants un cadre de réflexion pour comprendre ce qu’est le Viêt-Nam dans toute sa diversité.

Bibliographie :

  • Brocheux, Pierre, Histoire du Viêt Nam contemporain. La nation résiliente, Paris, Fayard, 2011.
  • Césari, Laurent, L’Indochine en guerres : 1945-1993, Paris, Belin, 1995.
  • Papin, Philippe, Viêt-Nam : parcours d’une nation, Paris, La Documentation française, 2003, 2e éd.

Source : Sciences Po Lyon / DEMEOC

Phan Tấn Hưng : Những gì tôi biết về Trần Văn Bá [Việt Báo, 12/01/2017]

[ndlr] Commémoration de la mort du résistant pro-démocrate Tran Van Ba, fusillé le 8 janvier 1985. Rappel de la généalogie familiale tragique et du destin de Ba, ancien président de l’Association Générale des Vietnamiens de Paris (AGEVP). L’incarnation d’une résistance de long terme à l’oppression sous toutes ses formes.

CÂY CÓ CỘI, NƯỚC CÓ NGUỒN:
Trước khi nói về Trần Văn Bá, chúng ta thử tìm hiểu gia đình Trần Văn Bá. Bên Ngoại: Ông Cậu của TVB là Bùi Quang Chiêu, tốt nghiệp kỹû sư canh nông đầu tiên của VN được đào tạo tại Pháp, sáng lập viên đảng Lập Hiến VN năm 1919, bị CS ám sát tại Chợlớn năm 1945 cùng với 4 con trai và cô gái út, tổng cộng 6 người. Bên Nội: Thân phụ của TVB là Trần Văn Văn, tốt nghiệp HEC tại Pháp, kháng chiến chống Pháp trong thập niên 40, tham gia chính phủ Trần Trọng Kim năm 1945, bộ trưởng kinh tế trong chính phủ do Bảo Đại điều khiển (chính phủ độc lập đầu tiên), dân biểu trong quốc hội Lập Hiến năm 1966, hiện đại hóa chính trị, kinh tế và xã hội cho đất nước VN, bị CS ám sát ngày 07 tháng 12 năm 1966 tại Sàìgòn (sau khi trả lời phóng viên ngoại quốc ông sẽ ra tranh cử Tổng Thống năm 1967).

TRẦN VĂN BÁ:
*. Sanh ngày 14 tháng 5 năm 1945 tại Sadec, miền Nam VN

Lire la suite : Việt Báo, 12/01/2017.

phan-tan-hung_nhung-gi-toi-biet-ve-tran-van-ba_11-1-2017

 

Thich Nhat Hanh, une vie en pleine conscience [parution]

[ndlr] Première biographie en langue française du vénérable Nhat Hanh (Thích Nhất Hạnh), actuellement âgé de 90 ans et retiré en Thaïlande. Présentation de l’éditeur.

thichnhathanh_biographieLa vie du moine Thich Nhât Hanh témoigne de la puissance de la paix. Né au Viêt Nam en 1926, il assiste à l’embrasement de son pays et aux guerres qui le ravagent. Moine à 16 ans, ce grand maître zen ne dissocie pas l’action politique et sociale de la pratique spirituelle. Mettant en valeur l’enseignement des maîtres, il s’élève pourtant contre les pesanteurs de la tradition et y apporte de profonds changements. Sa compassion dépasse toute vue partisane, son regard englobe et ne sépare jamais. Sa conception de la « pleine conscience » s’applique aussi bien aux tâches les plus humbles qu’à sa conception politique du monde. Une vision selon laquelle nous sommes liés aux autres hommes, mais aussi à la nature. Cette première biographie du maître révèle la richesse de son parcours : son engagement contre la guerre du Viêt Nam, son amitié avec Martin Luther King, son combat pacifique en faveur des boat-people ou sa main tendue aux vétérans américains, mais aussi la vigueur de son legs spirituel.

Réf. Bernard Baudouin & Céline Chadelat, Thich Nhat Hanh, une vie en pleine conscience, Paris, Presses du Châtelet, 2016. EAN : 9782845926417

Source : Presses du Châtelet

 

The passing of Dr. Võ Quý, « professor Bird » (1929-2017) by Pamela McElwee

[ndlr] Le professeur Võ Quý est décédé le 10 janvier 2017. Rappel biographique de Pamela McElwee publié avec son aimable autorisation.

Dr. Võ Quý was born December 31, 1929 in Ha Tinh Province.  He began his education in China during the Franco-Vietnam war, returning to Vietnam in 1954 where he was part of a group that founded the University of Hanoi on the site of the old Université Indochinoise. Trained as an ornithologist, he obtained his PhD from Moscow University in the 1960s. Dr. Quy spent his career at Hanoi University of Science (later Vietnam National University) teaching zoology and biology, and founding the first environmental studies program through the Center for Natural Resources and Environmental Studies, established in 1985. He maintained an active fieldwork regime, equipped with his constant binoculars, well into his late 70s. For many years Dr. Quy hosted a popular TV show on VTV about the environment and was often recognized by schoolchildren as “Professor Bird (Giáo sư Chim)”. Dr. Quy received many awards throughout his lifetime, including the 2003 Blue Planet Prize and a 2008 Heroes of the Environment award from Time Magazine.

His research and writings on birds, biodiversity, sustainable development, Agent Orange, and in more recent years, climate change, show the breadth of his interests; his 2 volume The Birds of Vietnam remains a classic in this field. In addition to his research, he actively influenced the national government in many policy areas, such as establishing a protected areas system (he was a strong influence on General Giap, who served as State Science Committee head for many years) and sought and supported many development projects, including to relocate or reintroduce endangered species like sarus cranes, to reforest mangroves and other vegetation blighted by Agent Orange, to bring sustainable development to his home province of Ha Tinh, and to get Vietnam to sign international agreements for wetlands and migratory birds. It is no understatement to say that without Dr. Quy, there would likely be fewer parks, fewer species, fewer researchers, and fewer young people interested in the environment in Vietnam. He lived up to the promise of his name Quý.

In 2016, in celebration of his life, a collected volume titled “Môi trường và đa dạng sinh học” (Environment and Biodiversity) was published by the Vietnam National University Press. It includes Dr. Quý s selected papers (scientific and others) and then a number of newspaper and other articles by other authors about his work in English and other languages.

Dr. Pamela McElwee

Source : VSG

Voir également :