Archives de catégorie : Notabilités d’Indochine (1943)

S. E. Bùi Bằng Ðoàn

130723154600_0026 - Copie (3)S. E. Bùi Bằng Ðoàn, Ministre de la Justice. Originaire de la province de Hà-Ðông (Tonkin).

Issu d’ancêtres lauréats des anciens concours et grands mandarins : son père était Tuần-Vũ. Son grand-père, reçu Thủ-Khoa (1er lauréat des concours littéraires triennaux) sous le règne de Minh-Mạng, Tiến-sĩ sous le règne de Thiệu-Trị, était Tổng-Ðốc de Bắc-Ninh sous le règne de Tự-Ðức avec le grade de Thái-tử-Thiếu-bảo.

Reçu Cử-nhơn au concours triennal de 1906.

Entré à l’école des mandarins en 1907, en est sorti diplômé en 1911 avec le numéro 1.

Nommé Tri-huyện à Nam-Định.

A occupé successivement de 1913 à 1925 cinq postes de Tri-huyện et deux de Tri-phủ.

Án-sát (1926), Tuần-phủ p. i. de Cao-Bằng (1928).

Chargé en 1930 des fonctions de Président du Tribunal provincial à Bắc-Ninh, fonctions qui étaient confiées depuis le début de la réforme judiciaire au Tonkin (1917) à des magistrats français ou des administrateurs des Services civils.

Tuần-phủ de Cao-Bằng (1932), de Ninh-Bình (1933).

Ministre de la Justice à Huế depuis mai 1933.

Commandeur du Dragon d’Annam (1934).

Commandeur du Mérite Agricole (1936).

Commandeur du Million d’Éléphants (1939).

Grand Officier de l’Ordre royal du Cambodge (1942).

Officier de la Légion d’Honneur (1942).

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 21.

Suite biographique :

BuiBangDoan1889-1955Notice Wikipedia VN :

Bùi Bằng Đoàn (1889-1955)

A partir de novembre 1945, participe au gouvernement provisoire de la RDVN : membre du comité de recherche pour le redressement national puis dirige le Comité de contrôle du gouvernement

En janvier 1946, est élu député de l’Assemblée nationale pour la province de Hà Ðông et en novembre 1946 dirige le Comité permanent de l’Assemblée nationale.

Rejoint le maquis Việt Bắc en 1947-1948.

Décède à Hanoi le 13 avril 1955.

Marié à Trần Thị Đức, il est le père du journaliste Bùi Tín (dissident), de l’entrepreneur Bùi Nghĩa et de huit filles.

S. E. Trương Như Ðinh

SE_TruongNhuDinhS. E. Trương-như-Ðinh, ministre de l’Économie rurale du Royaume d’Annam. Né en 1892 à Hiền-Lương (Thừa-Thiên, Annam), fils de feu S.E. Trương-như-Cương, Ancien Ministre, Président du Conseil de Cơ-Mật.

Reçu Cử-Nhơn (Concours triennal) en 1909.

Ayant subi avec d’excellentes notes aux 3 épreuves du concours Doctorat en 1910 et admis au concours gradué du Collège Quốc-Học (1910).

Nommé Thừa-Phái au Conseil de Cơ-Mật (1914).

Hành-Tấu au Ministère de l’Instruction Publique (1914).

Lãnh-Viên-Ngoại (1915).

Lãnh-Lang-Trung (1916).

Tri-Phủ de Ninh-Hòa (Nha-Trang) (1919).

Tri-Phủ de Tam-Kỳ (Quảng Nam) (1922).

Lang-Trung au Ministère de la Guerre (1924).

Nommé en outre, cumulativement Phó-Sứ au Hộ-Thành (Service de la Police de la Citadelle) (1926).

Trésorier Royal (1926).

Thị-Lang au Ministère de la Guerre et du Service de la Police de la Citadelle (1928).

Tham-Tri titulaire du Ministère des Finances (1933).

Tuần-Vũ de Phú-Yên (1936).

Ministre de l’Économie rurale (1942).

Mission à l’École coloniale en France (1911 à 1913).

Commandeur du Dragon d’Annam (1940).

Officier du Mérite agricole (1941).

Chevalier de la Légion d’Honneur.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 20.

S. E. Vi Văn Ðịnh

SE_ViVanDinhTổng-Ðốc en retraite, Membre du Conseil Privé et du Conseil de Protectorat du Tonkin, fils de S. E. le Baron de Tràng Phái Vi văn Lý, Hiệp-Tá-Ðại-Học-Sĩ, Chevalier de la Légion d’Honneur est né le 27 août 1878 à Bản-Chu, village de Khuất-Xá, châu de Lộc-Bình, province de Lạng-Sơn. Issu d’une des familles les plus nobles du pays.

Titulaire du Grade de 7-1 văn-giai, il a été nommé Tri-Châu de Lộc-Bình en 1901, Tri-Phủ de Tràng-Khanh en 1908, Thương-Tá de Lạng-Sơn en 1913, Án-Sát en 1914 et Tuần-Phủ de Cao-Bằng en 1921.

Appelé à servir au Delta comme Tuần-Phủ de Phúc-Yên (1923-1927), de Hưng-Yên (1927-1929), Tổng-Ðốc de Thái-Bình (1929-1937) et de Hà-Ðông (1937-1941), il a été admis à la retraite le 1er août 1941. Il a été promu Hiệp-Tá-Ðại-Học-Sĩ en 1933 et Thái-Tử-Thiếu-Bảo en 1936. Le titre de Baron de An-Phước lui a été décerné le 15 janvier 1940.

Il a été désigné pour aller assister à l’Exposition Internationale de Paris en 1900 et à l’Exposition de Marseille en 1922.

Grand Officier de la Légion d’Honneur.

Grand Officier du Dragon d’Annam.

Grand Officier de l’Ordre du Million d’Éléphants et du Parasol Blanc.

Officier de l’Ordre Royal du Cambodge.

Officier du Mérite Agricole Annamite.

Kim-Khánh de 1ère classe.

Kim-Tiền hors classe.

Palmes académiques.

Ngân-Tiền de 1ère classe.

Médaille coloniale avec agrafe du Tonkin.

Médaille d’Honneur en or de 1ère classe.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 20.

 

S. E. Nguyễn Thúc Dinh

SE_NguyenThucDinhS. E. Nguyễn Thúc Dinh né en 1876 à Xuân Liễu (Ngh An, Annam). Reçu Phó-Bảng (Docteur Secondaire) au concours triennal en 1900 et envoyé en 1908 en France en qualité d’étudiant. A son retour en 1909 il a, jusqu’en 1931, servi dans le Gouvernement Annamite en passant successivement par les Tri-Huyn, Tri-Phủ, Án-Sát, Thị-Lang, Bố-Chánh, Tuần–Vũ.

Admis à la retraite en 1931 avec le grade de Ministre honoraire.

Chevalier de la Légion d’Honneur.

Officier du Dragon d’Annam.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 20.

Gaston Đỗ Văn Điêm

GastonDoVanDiemM. Gaston Đỗ Văn Điêm, Đốc-Phủ-Sứ en retraite. Né en 1879 à Châu-Đốc (Cochinchine).

A fait ses études aux Collèges de M-Tho et de Chasseloup-Laubat.

Admis au concours général en 1898, est entré dans l’Administration locale de la Cochinchine en 1899 comme Élève-secrétaire.

Après avoir franchi successivement les échelons de la hiérarchie du cadre secondaire, a subi avec succès l’examen de huyn et est entré dans le cadre supérieur avec le grade de huyn de 2e classe.

A été admis à la retraite en 1933, après 34 ans de services, avec le grade de Đốc-Phủ-Sứ de classe exceptionnelle.

Durant sa carrière administrative, a servi dans plusieurs provinces de la Cochinchine et a dirigé les circonscriptions de : Rch-Kiên, Lai-Vũng, Ca-Lành, Chef-lieu Trà-Vinh, Phú-Quc, Thốt-Nốt, Phú-Lc, Késach, Vụng-Liêm, Chef-lieu Vĩnh-Long, Vĩnh-Châu, Gia-Rai.

Se consacre activement, depuis sa mise en retraite, au commerce de céréales pour le compte d’une grande maison européenne d’exportation de Saigon. Exploite actuellement une importante plantation de caféiers sur le plateau des Bolovens au Laos.

Chevalier de la Légion d’Honneur.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, pp. 19-20.

S. E. Hồ Đắc Điềm

SE_HoDacDiemS. E. Hồ Đắc Điềm, Tổng-đốc de Hà-Đông. Né en 1899 à An-Truyền (Tha-Thiên, Annam), de feu S. E. Hồ Đắc Trung, ex-Ministre de l’Empire d’Annam.

Il a fait ses études en France et fut reçut docteur en droit. Dès son retour en Indochine, il servit à la cour d’Annam depuis 1924 à 1929 en qualité de Chef du Secrétariat particulier et Assesseur au Ministère de la Justice.

Versé en 1929 dans l’Administration indigène du Protectorat du Tonkin, il remplit successivement les fonctions de Thương-Tá, de Juge d’Instruction et de Président suppléant des Tribunaux provinciaux et de Tuần Phủ à Phủ en 1934.

Tổng-đốc de Hà-Đông depuis 1941 et membre du Conseil Fédéral de l’Indochine.

Commandeur de l’Ordre Impérial du Dragon d’Annam et de l’Ordre Royal du Cambodge.

Chevalier de la Légion d’Honneur.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 19.

Nguyễn Ngọc Diệm

NguyenNgocDiemNguyễn Ngọc Diệm, Đốc-Phủ-Sứ. Né en 1891 à An-Hòa (Sadec, Cochinchine).

Études au Collège Chasseloup-Laubat. Diplômé d’Études Primaires Supérieures.

Nommé Secrétaire du Gouvernement de Cochinchine en 1911.

Admis en 1920 à l’École Supérieure de Droit et d’Administration à l’Université de Hanoi.

Nommé en 1922 au Gouvernement de la Cochinchine.

Nommé Huyện en 1925.

Phủ en 1928.

Đốc-Phủ-Sứ en 1937.

Đốc-Phủ-Sứ de classe exceptionnelle en 1940.

A servi successivement dans les provinces de Tân-An, Gò-Công et à la Direction des Bureaux du Gouvernement de la Cochinchine.

Chevalier de la Légion d’Honneur (1942).

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 19.

S. E. Hồng Quang Địch

SE_HongQuangDichS. E. Hồng Quang Địch, Tổng-Đốc. Né en 1888 à Minh Hương (Huế).

Reçu au concours des Secrétaires des Résidences de l’Annam en 1905, Secrétaire des Résidences de 1905 à 1929. Versé dans le Gouvernement Annamite en 1929 en qualité de Thương-Tá Tỉnh-Vụ du Ngh-An.

1930, Án-Sát de Qung-Trị puis Lãnh-Thương-Tá du Cơ-Mt.

1933, Lãnh-Tuần de Phú Yên, puis de Bình-Thun.

1935-1938, Tuần de Qung-Ngãi.

Septembre 1938, Tổng-Đốc d’An-Tĩnh (Vinh).

Chevalier de la Légion d’Honneur.

Officier du Mérite agricole annamite.

Commandeur du Dragon d’Annam.

Commandeur du Million d’Éléphants.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 19.

Dr Hồ Đắc Di

HoDacDiM. le Docteur Hồ Đắc Di, né en 1901 à Hà-Tĩnh (Annam, fils de feu S. E. Hồ Đắc Trung, Grand Officier de la Légion d’Honneur, Colonne [?] d’Empire, frère de S. E. Hồ Đắc Khải, Ministre des Finances de la Cour d’Annam à Huế, de S. E. Hồ Đắc Điềm, Tổng-đốc de Hà-Dông, de M. Hồ Đắc Liên, Ingénieur des Mines et de M. Hồ Đắc Ân, ancien interne des Hôpitaux de Paris, Docteur en Pharmacie).

Ancien interne et assistant des Hôpitaux de Paris, Chirurgien à l’Hôpital du Protectorat, chargé de cours à la Faculté de Médecine de Hanoi.

A écrit les ouvrages :

Chirurgien d’urgence au Tonkin (Masson et Compagnie) ;

– [avec Léon Gernez], Nouvelle technique de Gastrostomie, [1930] ;

Les larges voies d’accès de l’articulation du genou ;

Auteur de la Conférence « Des Médecins français à la Cour d’Annam aux Grands Maîtres de Paris » et de plusieurs publications dans :

Presse médicale ;

Bulletins et Mémoires de l’Académie de Chirurgie ;

France Médicale ;

Revue médico-chirurgicale d’Extrême-Orient.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, pp. 18-19.

A écrit également :

Du procédé de Witzel dans la gastrostomie, Paris, Editions de la Revue de pathologie comparée et d’hygiène générale, 1929, 53 p.

Inversion utérine complète et chronique, 1931.

– (avec Huynh Tien Doi), A propos d’un cas d’occlusion intestinale causée par 1000 ascaris, dont 700 ont été retirés par entérotomie suivie de guérison, 1935.

J. Meyer-May avec la collaboration de MM. Ho-Dac-Di, Vu-Dinh-Tung, Ton-That-Tung, Dinh-Van-Thang (Préface du professeur Mondor), Chirurgie tropicale d’urgence, 1940.

– (avec Ton-That-Tung), Réflexions sur 205 fractures et traumatismes fermés du crâne, 1942.

Hồ_Đắc_DiVoir aussi

Võ Hiếu Đệ

130723154600_0025 - Copie (2)M. Võ Hiếu Đ, né en 1877 au village d’An-Hip (Bến-Tre, Cochinchine).

Élève-Secrétaire (1893) et désigné à Cần-Thơ. Après dix années de services, il a démissionné pour se livrer à la riziculture.

Victime du typhon en 1904 et de l’inondation de 1905, il a repris ses services à Cần-Thơ et quitta définitivement en 1915 l’Administration après vingt ans de services.

Membre élu de la Chambre d’Agriculture de Cochinchine de 1922 et 1923. Membre titulaire désigné par le Gouvernement du Grand Conseil des Intérêts Économiques et Financiers de l’Indochine de 1928 à 1930.

Président du Conseil d’Administration, du Syndicat Agricole et de la Société Indigène de Crédit Agricole Mutuel de Cần-Thơ de 1918 à 1922 et réélu depuis 1923 jusqu’au 15 janvier 1941, date à laquelle il a demandé la résignation de ses fonctions en raison de son âge.

Officier du Dragon d’Annam (1929). Officier du Million d’Éléphants (1937). Chevalier de la Légion d’Honneur.

Source : Gouvernement général de l’Indochine, Service de l’Information, Souverains et notabilités d’Indochine. Notices par ordre alphabétique, Hanoi, IDEO, 1943, p. 18.