Archives de catégorie : Ressources

Ouverture de Data Persée : le triplestore de Persée

[ndlr] Message de Persée transmis par Hélène Begnis, chargée du réseau des partenaires. Reproduit avec son aimable autorisation.

Chères collègues, chers collègues,

Persée, Unité Mixte de Service réunissant l’Université de Lyon, le CNRS et l’ENS de Lyon et bénéficiant du soutien du MENESR réalise depuis plus de 10 ans le portail du même nom regroupant des milliers de publications scientifiques accessibles librement et gratuitement et comptabilisant 30 millions de visites annuelles.

Pour affirmer sa position d’acteur de la dynamique nationale d’ouverture des données, Persée ouvre un triplestore, data.persee.fr. Mis en ligne le 10 Février 2017, ce triplestore entend ainsi répondre aux besoins de constitution de corpus complexes, de fouille de textes dans un environnement de données liées.

Les données disponibles au format RDF reprennent l’ensemble des métadonnées créées par Persée autour de ses collections : auteurs, illustrations, articles, etc., mais également les données élaborées avec nos partenaires (idRef, Cairo Gazeteer) et des données collectées auprès de divers référentiels (GBIF, DBpedia, data.bnf, VIAF…). Ce nouveau site permettra d’extraire :

  • ses propres bibliographies thématiques ou liées à un auteur.
  • toutes les informations concernant un site archéologique
  • toutes les illustrations d’une collection en particulier ou d’un photographe précis.

Les possibilités d’explorations sont ainsi démultipliées. Ces données sont ouvertes et réutilisables par tous grâce aux outils et aux formats ouverts.

Le site : http://data.persee.fr/

Contacts

Nathalie Fargier | nathalie.fargier@persee.fr | 04 26 73 14 80

Viviane Boulétreau | viviane.bouletreau@persee.fr | 04 26 73 14 82

L’équipe Persée
data@persee.fr

Flyer_DataPersee

Déclaration à l’occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Homme 2016

[ndlr] Déclaration d’organisations vietnamiennes à l’occasion de la journée internationale des Droits de l’Homme. Initialement publiée en vietnamien et traduite en français sur le site du Viêt Tân. Alors que l’étau se resserre contre la dissidence, des voix s’élèvent pour dénoncer une situation de plus en plus préoccupante.

Déclaration à l’occasion de la Journée Internationale des Droits de l’Homme 2016

9 décembre 2016

Le 10 décembre 2016 marque le 68ème anniversaire de l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Ce document est devenu le standard des droits de tous les peuples que chaque nation doivent respecter. Bien que membre du Conseil des Droits de l’Homme des Nations Unies, le gouvernement vietnamien ne respecte pas les droits de l’homme tels que décrits dans la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Pire encore, il a aussi accru sa répression sur le peuple vietnamien.

- Augmentation du nombre d’arrestations et de détentions arbitraires. Citons les cas suivants : l’avocat des droits de l’homme Nguyen Van Dai et Le Thi Thu Ha, [la femme] défenseur des droits fonciers Can Thi Theu, [la] blogueu[se] Nguyen Ngoc Nhu Quynh, le Dr Ho Hai, Luu Van Vinh, Nguyen Van Duc Do et Hoang Van Giang.

- Dégradation des conditions de détentions des prisonniers d’opinion, devenant encore plus brutal et inhumain, notamment pour Ho Duc Hoa, Tran Thi Thuy, Dang Xuan Dieu, Tran Huynh Duy Thuc, Dinh Nguyen Kha, Nguyen Hoang Quoc Hung.

- Utilisation arbitraire de l’assignation à résidence pour limiter la liberté de circulation et empêcher les anciens prisonniers de conscience de revenir à un mode de vie normal. Cela cause des difficultés déraisonnables aux militants.

- Intensification de la violation de la liberté religieuse. Parmi les incidents récents, mentionnons la destruction de la pagode Lien Tri et le monastère de Thien An, le démantèlement du temple Tuy An Cao Dai dans la province de Phu Yen, la restriction des activités religieuses et la barrière de mouvement pour beaucoup de moines et de fidèles Cao Dai, Hoa Hao, religions protestantes, catholiques et bouddhistes.

- Intimidation et harcèlement des défenseurs des droits de l’homme par des actions comme la destruction de leurs biens et l’entrave à leur capacité d’organiser des activités. Pour les militants qui sont encore étudiants, le gouvernement vietnamien crée des pressions qui les empêchent d’étudier et de passer des examens. Dans les victimes de cette forme d’oppression figurent le Pasteur Nguyen Trung Ton, le Révérend Phan Van Loi, Tran Duc Thach, Nguyen Van Trang et Truong Minh Tam.

- Mesures disciplinaires à l’encontre des journalistes qui ont dénoncé la vérité ou exprimé leur opinion, comme dans le cas des journalistes Phung Hieu, Mai Phan Loi et Quang The.

À l’occasion de ce 68ème anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’homme, nous appelons la communauté internationale à dénoncer fermement la répression continue des droits de l’homme par le gouvernement vietnamien.

Nous demandons instamment au Conseil des droits de l’homme des Nations Unies, à toutes les organisations internationales de défense des droits de l’homme et aux gouvernements démocratiques d’intervenir et de faire pression sur les autorités vietnamiennes pour :

  • La libération inconditionnellement tous les prisonniers de conscience
  • La suppression des condamnations qui contraignent les anciens prisonniers d’opinion à rester en résidence surveillée après leur sortie de prison.
  • La restitution les biens et la liberté de pratiquer sa religion pour tous les groupes confessionnels.
  • L’arrêt immédiat de tous les actes d’intimidation et de harcèlement envers les défenseurs des droits humains.
  • Le respecter et la protection de tous les droits fondamentaux, dont la liberté de la presse, la liberté d’expression et la cessation immédiate des attaques physiques, les arrestations arbitraires et les menaces contre les journalistes et les citoyens qui utilisent leur droit d’exprimer leur opinion protégée par la loi.

Le peuple vietnamien doit avoir le droit de vivre dans son propre pays avec tous les droits de l’homme protégés tels qu’énoncés dans la Déclaration Iniverselle des Droits de l’Homme.

10 décembre 2016

Conjointement signé

1. Forum de la société civile – représenté par Nguyen Quang A.

2. Viet Tan – représenté par Duy Hoang.

3. Église de l’Alliance luthérienne Vietnam-États-Unis – représentée par le pasteur Nguyen Hoang Hoa

4. Hoa Hao Église bouddhiste puriste – représentée par Le Quang Hien et Le Van Soc.

5. Association vietnamienne d’amitié des prisonniers politiques et religieux – représentée par Nguyen Bac Truyen.

6. Fraternité pour la démocratie – représentée par Nguyen Trung Ton.

7. Association pour la protection de la liberté de religion – représentée par Ha Thi Van.

8. Association de Bau Bi Tuong Than- représentée par Nguyen Le Hung.

9. Association des anciens prisonniers de conscience catholiques – représentée par Nguyen Van Oai.

10. Anciens prisonniers d’opinion vietnamiens – représentés par M. Nguyen Dan Que et M. Nguyen Van Loi.

11. Association de Compassion Mutuelle – représentée par le Rév. Pham Ngoc Thach.

12. Association de soutien aux victimes de la torture – représentée par M. Dinh Duc Long.

13. Église Cao Dai, Secteur des moyens de subsistance humains – représentée par M. Hua Phi, M. Nguyen Kim Lan, Mme Nguyen Bach Phung

14. Bloc 8406 – représenté par Do Nam Hai et Nguyen Xuan Nghia.

15. Réseau des blogueurs vietnamiens – représenté par Pham Thanh Nghien.

16. Nguyen Kim Dien Groupe de prêtres – représenté par le révérend Nguyen Huu Giai et le révérend Nguyen Van Ly.

17. Travail vietnamien – représenté par Do Thi Minh Hanh.

18. Mouvement de solidarité des requérants opprimés – représenté par Tran Ngoc Anh.

19. Le journal de Saigon – représenté par le révérend Le Ngoc Thanh.

20. La Jeunesse de la Compassion – représentée par Thai Van Dung.

21. Pour l’avenir du Vietnam – représenté par Tran Minh Nhat.

Signataires individuels :

1. Bui Hien – poète, Canada

2. Bui Tuan Duong – Quang Khe- Dak Glong-Dak Nong.

3. Chu Anh Tuan – Vung Tau.

4. Duong Sanh – ancien professeur , Van Ninh, Khanh Hoa.

5. Hoang Dung – Professeur associé PhD., Saigon.

6. Huynh Quoc Huy – journaliste indépendant (aka Nam Viet), Saigon.

7. Kha Luong Ngai – journaliste et membre des Amis du Hieu Dang Assoc., Saigon.

8. Lai Thi Anh Hong-artiste, Saigon.

9. Le Minh-Xuan Loc, Dong Nai.

10. Lu Van Bay – ancien prisonnier d’opinion.

11. Ngo Kim Hoa (Suong Quynh) – journaliste indépendante, Saigon.

12. Ngo Thi Kim Cuc- et journaliste, Saigon.

13. Nguyen Manh Hung – Pasteur protestant, Saigon.

14. Nguyen Nu Phuong Dung – activiste, Saigon.

15. Nguyen Thuy Hanh, activiste des droits de l’homme, Hanoi.

16. Nguyen Trang Nhung, militant des droits de l’homme à Hanoi.

17. Nguyen Tuong Thuy – journaliste indépendant, Hanoi.

18. Hoang Hung-poète et ancien prisonnier d’opinion, Saigon.

19. Phan Dac Lu-Thu Duc, Saigon.

20. Phan Hai Yen- Saigon.

21. Tong Van Cong – journaliste.

22. Tran Duc Thachoppet et ancien prisonnier d’opinion, Nghe An.

23. Tran Minh Quoc – professeur à la retraite.

24. Truong Long Dien – fonctionnaire retraité, Long Xuyen, An Giang.

25. Uong Dinh Duc-Saigon.

26. Vo Van Tao-journaliste, Nha Trang.

27. Vu Le Khoï-enseignant.

Source : Viet Tan

 

MSU Vietnam Group Archive : South Vietnam 1955-1962

[ndlr] Présentation en ligne du centre d’archives sur le Viêt-Nam de l’Université du Michigan (MSU, Michigan State University). Une mine pour la recherche sur la (première) République du Viêt-Nam 1955-1963.

vietnamarchivemsu_banner

MSU Vietnam Group Archive

The MSU Vietnam Group Archive includes roughly 80,000 pages of digitized documents, maps, and images. Most of these materials date from 1955-1962, when Michigan State University led a range of US-funded technical assistance programs in South Vietnam for the purpose of producing a stable non-Communist ally in Southeast Asia.

These materials contain rare and valuable information about politics, economy, and society in South Vietnam during the critical decade from the country’s formation in 1954 to the intensification of the Vietnam War in the mid-1960s. During this time, MSU-led programs in rural development generated significant information about land tenure, crop yields, and market structures in South Vietnam’s rural areas. MSU’s training programs for new political administrators produced hundreds of detailed biographical files on South Vietnamese political classes, with information about their geographic origins, socio-economic backgrounds, and educational histories.  MSU’s police training programs generated detailed material about the structure and administration of the regime’s security forces. Finally, MSU officials also produced a range of research studies and training manuals, as well as collecting a significant amount of local materials such as newspaper clippings, election posters, photographs, and many others.

The MSU Vietnam Group Archive will give students and scholars greater insight into the study of the social and economic history of Vietnam, the transition from colonial to post-colonial states and economies, American development programs in the Cold War era, and the transformation of American higher education in the mid-twentieth century.

Source : Vietnam Project MSU

Tạp chí Văn học (1962-1975) – Phan Kim Thịnh (chủ trương biên tập) : aperçu historique et production éditoriale

Pour les recherches sur la vie politique et culturelle au Sud, pendant la période de la République du Viêt-Nam (1955-1975), les grandes revues littéraires et/ou culturelles comme Bách Khoa (1957-1975), Phổ Thông (Nguyễn Vỹ, 1958-1975), Tập san Sử Địa (1966-1975), Văn (Nguyễn Đình Vượng, 1964-1975), Văn Hóa Nguyệt San (1952-1974)…, sont des instruments de travail incontournables. Dans ce premier billet qui en appellera d’autres, nous présentons succinctement ci-après la revue littéraire Văn học.

La revue Văn học [Littérature] a été éditée de 1962 à 1975 pendant la période de la République du Viêt-Nam. L’autorisation de publication (n° 5.585/CDV/TT/BC/I) a été délivrée le 28 octobre 1962 sous le régime du Président Ngô Đình Diệm1. Le premier numéro de la revue paraît le 1er novembre 1962 à Saigon2.

vanhoc_151
Phan Kim Thinh publia régulièrement des articles dans sa revue, ici le n° 151 consacré aux emblèmes nationaux © dien dan sach xua / « giay goi xoi »

Fondée par Phan Kim Thịnh, elle fut dirigée par cet écrivain (chủ trương biên tập) et gérée par Mmes Nguyễn Thị Ngọc Liên et Nguyễn Phương Khanh3. La revue a émergé au sein du mouvement étudiant de l’époque comme une tribune mensuelle dédiée à la jeunesse étudiante puis elle est devenue une revue bimensuelle culturelle presque exclusivement consacré à la littérature.

Son histoire éditoriale a connu deux étapes principales et plusieurs formats : du n° 1 (01-11- 1962) au n° 72 (01-05-1967), elle fut éditée sous le format 15×25 avant d’adopter à partir du n° 73 (01-06- 1967) jusqu’au n° 86 (01-01-1969) un format plus petit de 14×20. Selon nos propres mesures, les autres numéros publiés de 1969 à 1975 sont au format 14×20 ou 15×20. A partir de septembre 1964, elle devint bimensuelle paraissant les 1er et 15 du mois. Jusqu’en 1975, 203 numéros sont parus, le dernier numéro consacré à Lamartine paraissant le 26 mars 1975. La revue comprend le plus souvent 96 p.4

En termes de contenu, la première période de grand format entre 1962 et 1969 du n° 1 au n° 86 est marquée par une diversité de thématiques. On y aborde aussi bien des sujets culturels que politiques ou sociaux. On y présente les œuvres littéraires nouvelles publiées pendant cette période. La seconde période de 1969 à 1975, à partir du n° 87 (01-03-1969) propose des numéros thématiques sur la littérature populaire, la littérature étrangère, la littérature d’avant-guerre et celle publiée pendant la période de la guerre. Elle propose également des numéros spécifiques consacrés à un auteur vietnamien ou étranger, numéros comprenant généralement une présentation de l’auteur de ses œuvres et une critique à travers une série d’articles. Comme la revue littéraire Văn concurrente éditée à la même époque, Văn học a publié de nombreux numéros thématiques consacrés à des écrivains et poètes renommés.

La devise de la revue rappelle l’évolution du contenu présenté aux lecteurs. Le n° 10, paru au mois d’août 1963, affiche sous le titre « Tribune des étudiants du Viêt-Nam libre » (Diễn đàn sinh viên Việt Nam tự do) accompagné des termes « Mensuel Culture Société Arts » (Nguyệt san Văn hóa, Xã hội, Nghệ thuật). Le n° 27 du 1er novembre 1964 affiche sous le titre « Mensuel Culture Société Politique » (Ban nguyệt san Văn hóa, Xã hội, Chính trị). Les numéros suivants la revue se stabilise autour des termes « Essai, Culture, Société, Politique, Arts » (Biên khảo, Văn hóa, Xã hội, Chính trị). Le n° 62 ajoute le terme « Revue » (Tạp chí) devant les mentions de contenu. Sur le n° 65 du 1er octobre 1966, le terme « Politique » disparaît de la devise. A partir de la nouvelle mouture de 1969, elle se stabilise de nouveau autour des mots clés « Critique, Création, Arts » (Phê bình, Sáng tác, Nghệ thuật) jusqu’au n° 103 qui adopte les termes « Recherche, Critique, Création » (Nghiên cứu, Phê bình, Sáng tác) puis lorsque la collection Giai Phẩm apparaît, est ajoutée à ces trois mots clés la dernière devise « Recherche scientifique en sciences humaines » (Nghiên cứu khoa học nhân văn) qui ne change plus jusqu’à la disparition de la revue en avril 1975.

« Nguyệt san Văn hóa, Xã hội, Nghệ thuật » – « Biên khảo, Văn hóa, Xã hội, Chính trị »

Échantillon de couvertures de la première mouture de la revue Văn học de 1962 à 1969 (source : Diễn Đàn Sách Xưa / coll. « thino ») – Cliquer sur chaque image pour l’agrandir

La liste des thèmes abordés a été publiée, semble t-il régulièrement, en fin de volume sous une rubrique intitulée « Những chủ đề Văn Học đã xuất bản » [Les thématiques publiées par Văn Học]. Selon cette rubrique, les numéros publiés entre 1962 et 1969 soit jusqu’au numéro 86 étaient déjà épuisés en 1973. Quant aux numéros publiés depuis mars 1969, certains commençaient également à cette époque à être épuisés (notamment les numéros 91, 92, 100, 102 et 107). Les numéros publiés entre 1969 et 1975 étaient vendus 80đ, 90đ ou 120đ et jusqu’à 130đ, 150đ pour les numéros spéciaux consacrés au nouvel an vietnamien. En nombre d’exemplaires, le tirage des numéros de la revue apparaît assez variable. Par exemple, le numéro consacré à l’écrivain Nhượng Tống, membre du Parti National (VNQDĐ) a été édité à 10.000 exemplaires (un chiffre plutôt important) sans doute dû à la notoriété de cet auteur. La même année le numéro consacré Trần Trọng Kim, historien renommé et Premier ministre de l’Empire du Viêt-Nam en 1945, a été édité seulement à 2.500 exemplaires.

vanhoc_nhuongtong_1-12-1973
Le numéro consacré à Nhuong Tong édité le 1er décembre 1973 © coll. FG

Pour les écrivains vietnamiens figurant en bonne place dans la revue, on peut citer les auteurs, écrivains et poètes d’avant-guerre (par ordre alphabétique) :

  • Đông Hồ (n° 123), Hàn Mặc Tử (n° 195, 196), Hoàng Cầm (n° 141), Hồ Dzếnh (n° 185), J. Leiba (n° 88), Lê Văn Trương (n° 202), Lưu Trọng Lư (n° 88, 192), Nam Cao (n° 95, 101, 173), Nguyễn Bính (n° 100, 180), Nguyễn Công Hoan, Nguyên Hồng, Nguyễn Tuân (n° 105, 106), Nguyễn Văn Vĩnh (n° 111), Nhất Linh (n° 41, 98, 109), Phạm Quỳnh (n° 158), Phan Chu Trinh (n° 148), Phan Khôi (n° 122, 172, 173), Song An Hoàng Ngọc Phách (n° 113), Tam Lang (n° 132), Tản Đà (n° 98, 110), Thanh Tâm (n° 103, 104), Thế Lữ (n° 191), Tô Hoài (n° 183, 184), Trần Quang Dũng (n° 125, 140), Trần Trọng Kim (n° 171, 172, 173), Tú Mỡ (n° 127), Nữ sĩ Tương Phố (n° 118), Ứng Hòe Nguyễn Văn Tố (n° 177), Văn Cao (n° 115), Vũ Trọng Phụng (n° 44, 94, 114, 170)… ;
  • les lettrés des générations précédentes  : Cao Bá Quát (n° 160), Hồ Xuân Hương (n° 108, 117), Nguyễn Du (n° 34, 193), Nguyễn Đình Chiểu (n° 133)… ;
  • les auteurs de la période de la guerre (n° 91) : Duyên Anh (n° 149), Dương Kiền (n° 87, 93, 134), Dương Nghiễm Mậu (n° 87), Hoàng Hải Thủy (n° 179), Hữu Loan (n° 139), Nguyên Sa (n° 99), Phạm Duy (n° 102), Tam Ích (n° 145), Vũ Hoàng Chương (n° 97)… ;
  • quelques auteurs étrangers célèbres comme Soljenitsyne (n° 181), Quỳnh Giao (n° 156), Pearl Buck (n° 166) ou Han Suyin (n° 186), et même un numéro consacré à Picasso, « le révolutionnaire des couleurs » (n° 175). Parmi les auteurs français on retrouve Baudelaire (n° 168) et Lamartine (n° 203) mais cela reste relativement marginal (voir la liste ci-dessous).

Outre les numéros dédiés à une personnalité du monde des lettres, la revue a publié de nombreux numéros thématiques sur différents aspects de la littérature vietnamienne : littérature et chansons populaire, proverbes, sentences (n° 126, 128, 162, 178) ; la poésie chinoise des Tang (n° 190), la littérature japonaise (n° 90, 144), la littérature africaine (n° 56, 146), la littérature étrangère (n° 92), le journalisme (n° 62, 169)…

vanhoc_156-157
La numérotation disparaît à partir du numéro 157 © dien dan sach xua

L’intérêt de cette revue réside dans ce qu’elle offre un tableau intéressant de la littérature vietnamienne contemporaine et présente des auteurs qui ne sont plus édités aujourd’hui au Viêt-Nam. Suite au changement de régime politique, la revue dut cesser de paraître après la chute de Saigon, le 30 avril 1975.

D’après le forum Diễn Đàn Sách Xưa, dédié à la mis en valeur d’un patrimoine malmené par la guerre et le totalitarisme, Phan Kim Thịnh resta à Saigon après 1975. Il publia à partir de la fin des années 1990 des ouvrages biographiques grand public sous le pseudonyme Lý Nhân Phan Thứ Lang. On peut ainsi compter parmi ses publications au moins trois ouvrages sur des personnalités politiques de premier plan de la période 1945-1975 : un ouvrage sur le destin de Mme Nhu Trần Lệ Xuân-Giấc mộng chính trường [Tran Le Xuan, Le rêve politique] (Á Châu, 1998), un autre sur l’ex-empereur Bao Dai et la princesse Nam Phuong Giai thoại và sự thật về Bảo Đại-vua cuối cùng triều Nguyễn [Anecdotes et vérités sur Bao dai, le dernier empereur de la dynastie des Nguyen] (Nxb Đà Nẵng, 2000) ; Những câu chuyện về cuộc đời Nam Phương hoàng hậu cuối cùng Triều Nguyễn [Recueil d’histoires sur la vie de Nam Phuong, la dernière impératrice de la dynastie des Nguyen], ou encore sur l’ancien Premier ministre de la République du Viêt-Nam Nguyễn Cao Kỳ trở về đất mẹ [Le retour de Nguyen Cao Ky sur la terre natale] (Nxb CAND, 2007). Il a publié également des recueils d’histoires sur la vie culturelle à Saigon notamment Sài Gòn vang bóng, tạp văn (Nxb TP. HCM, 2001) et Sài Gòn-Gia Định một thời để nhớ : tạp văn (Nxb CAND, 2015).

A notre connaissance, aucune bibliothèque de France ne possède une collection complète de la revue Văn học. On peut néanmoins trouver une collection importante (avec 15% de lacunes) à la Bibliothèque universitaire de Nice dans l’ancien fonds Cedrasemi5. La BNF ne possèderait que les numéros 17 et 19 parus en 1964. Dans le catalogue mondial WorldCat, la revue est mentionnée dans le fonds des périodiques de la République du Viêt-Nam à la British Library (St Pancras). Elle est également consultable au Viêt-Nam principalement à Saigon à la Bibliothèque des Sciences sociales (Thư viện Khoa học xã hội) et à la Bibliothèque Générale des Sciences (Thư viện Khoa học Tổng hợp Tp. HCM).

Il est aujourd’hui assez difficile de reconstituer la liste précise des numéros, notamment de retrouver les titres des thématiques abordées et parfois même la date de publication. Toutefois, à partir du n° 87, une liste a été présentée en fin de chaque numéro.

« Phê bình, Sáng tác, Nghệ thuật » + « Nghiên cứu, Phê bình, Sáng tác »

Échantillon de couvertures de la seconde mouture de la revue Văn học de 1969 à 1975 (source : Diễn Đàn Sách Xưa / collection Giấy gói xôi) – Cliquer sur chaque image pour l’agrandir

Nghiên cứu khoa học nhân văn : « Phê bình, Sáng tác, Nghệ thuật »

Échantillon de couvertures de la troisième mouture de la revue Văn học non numérotée et estampillée Giai Phẩm [Œuvres] de novembre 1972 à mars 1975 (source : Diễn Đàn Sách Xưa / collection Giấy gói xôi) – Cliquer sur chaque image pour l’agrandir


MỤC LỤC « VĂN HỌC »

[table provisoire, sera complétée au fil du temps lorsque nous aurons les documents en main]

1 – tháng 11-1962 [premier numéro]

2 – tháng 12-1962

1963

3 – tháng 1-1963

4 – tháng 2-1963

5 – tháng 3-1963

6 – tháng 4-1963

7 – tháng 5-1963

8 – tháng 6-1963

9 – tháng 7-1963

10 – tháng 8-1963 : Những vấn đề của thời cuộc

11 – tháng 9-1963

12 – tháng 10-1963

13 – tháng 11-1963

14 – tháng 12-1963


1964

15 – tháng 1-1964

16 – tháng 2-1964

17 – tháng 3-1964

18 – tháng 4-1964

19 – tháng 5-1964

20 – tháng 6-1964

21 – tháng 7-1964

22 – tháng 8-1964

23 – tháng 9-1964 [devient bimensuelle]

24 – 15 tháng 9-1964

25 – 1 tháng 10-1964

26 – 15 tháng 10-1964

27 – 1 tháng 11-1964 : Số đặc biệt hai năm – Tuổi hùng vĩ của dân tộc

28 – 15 tháng 11-1964

29 – 1 tháng 12-1964

30 – 15 tháng 12-1964


vanhoc_035

1965

31 – 1 tháng 1-1965

32 – 15 tháng 1-1965

33 – [Số Xuân]

34 – 15 tháng 3 -1965 [số về Truyện Kiều]

35 – 1 tháng 4-1965 : Văn chương Truyện Kiều / Cách mạng -Dân ch ? / Văn nghệ sáng tác

36 – 15 tháng 4-1965 : Văn chương chiến tranh, thơ văn chiến tranh

37 – 1 tháng 5-1965 : Nhận định về thi ca, Những vấn đề thời sự, Thi văn sáng tác

38 – 15 tháng 5-1965

39  – 1 tháng 6-1965

40 – 15 tháng 6-1965

41 – 1 tháng 7-1965 : Số đặc biệt về Nhất Linh

42 – 15 tháng 7-1965 : Nghệ thuật và phê bình, Những vấn đề của chúng ta, Sáng tác văn nghệ

43 – 1 tháng 8-1965

44 – 15 tháng 8-1965 : [Vũ Trọng Phụng]

45 – 1 tháng 9-1965

46 – 15 tháng 9-1965

47 – 1 tháng 10-1965 : Huế tháng tám

48 – 15 tháng 10-1965

49 – 1 tháng 11-1965 : Cách mạng Việt Nam đi về đâu ? – Đệ tứ chu niên

50 – 15 tháng 11-1965 : Những giải thưởng văn chương Nobel 1901-1965

51 – 1 tháng 12-1965 : Văn học Sài Gòn thảo luận về ngữ pháp với văn học Hà Nội

52 – 15 tháng 12-1965


1966

53 – […]

54 – […]

55 – Không gian, thời gian – 1 tháng 3-1966

56 – Tiếng nói Da Đen

57 – […]

58 – Mười năm giáo dục Miền Nam

59 – […]

60 – […]

61 – […]

62 – Mười năm tạp chí

63 – […]

64 – […]

65-66 – 1 tháng 10-1966

67 – 15 tháng 10-1966

68 – […]

69 – […]

70 – 1 tháng 12-1966

71 – 15 tháng 12-1966


1967

Pour les deux années 1967 et 1968, la parution semble moins régulière.

72 – […]

Changement de format du n°73 (1-6-1967) au n°86 (1-1-1969) : 14×20.

73 – 1 tháng 6-1967

74 – […]

75 – […]

76 – […]

77 – […]

78 – […]

79 – […]

80 – […]

81 – […]

82 – […]

83 – […]

84 – […]

85 – […]

Các số Xuân 1969, 1971, 1972…

(source : Diễn Đàn Sách Xưa / collection Giấy gói xôi. Cliquer sur chaque image pour l’agrandir)

…et 1975

vanhoc_xuan1975


1969

86 – […] Văn học – số Xuân Kỷ Dậu

  • Note : du n°87 au n° 176, liste reproduite d’après les indications du numéro consacré à Nhượng Tống paru le 1er décembre 1973 dans les dernières pages de ce numéro.

87 – Tuyển tập truyện ngắn: Dương Kiền – Lý Hoàng Phong – Dương Nghiễm Mậu – Nguyễn Đình Toàn – Vương Thanh

88 – Truyện tiền chiến: Tô Hoài – Nguyên Hồng – Nguyễn Tuân – Hoàng Cầm – Lưu Trọng Lư – Nguyễn Công Hoan – Vũ Trọng Phụng – J. Leiba

89 – Khu rừng mùa xuân: Tập truyện của Vương Thanh

90 – Văn học Nhựt-bản

91 – Thơ, Truyện thời chiến : Dương Kiền – Cung Tích Biền – Ánh Việt – Dương N. Mậu – Đỗ Tiến Đức – Nguyên Sa – Luân Hoán – Lê Vĩnh Thọ – Phùng Kim Chú

92 – Sáu nhà văn quốc tế : William Saroyan – Maxim Gorki – Zobor Déry – Ignazio Silone – Ernest Hemingway

93 – Con đường khổ nhọc : tập truyện của Dương Kiền

94 – 1 tháng 10-1969 : Vũ Trọng Phụng, « Dứt tình » với làng văn 13-10-1939

95 – 15 tháng 10-1969 : Nam Cao, Nhà văn hiện thực của Cách mạng và Kháng chiến

96 – 1 tháng 11-1969 : Mùa hoa nở, Văn thơ kỷ niệm đệ bát chu niên

97 – 15 tháng 11-1969 : Vũ Hoàng Chương, « Ta đợi em từ 30 năm »

98 – 1 tháng 12-1969 : Bệnh tật và cái chết, Những văn thi sĩ Tản Đà – Nhất Linh – Nguyễn Văn Vĩnh – Phạm Quỳnh – Hàn Mặc Tử

99 – 15 tháng 12-1969 : Nguyên Sa, Thi sĩ của tình yêu


1970

100 – 1 tháng 1-1970 : Nguyễn Bính, « Lỡ bước sang ngang »

101 – 15 tháng 1-1970 : Truyện chọn lọc, tám truyện ngắn của Nam Cao

102 – 1 tháng 2-1970 : Phạm Duy, Tâm ca – Du ca và Dân ca

103 – 15 tháng 2-1970 : Thâm Tâm và T.T.K.H.

104 – 1 tháng 3-1970 : Thâm Tâm và tiểu thuyết « Thuốc mê »

105 – 15 tháng 3-1970 : Nguyễn Tuân, « Thiếu » quê hương

106 – Một chuyến đi, Du ký Nguyễn Tuân

107 – Tản Đà

108 – 1 tháng 7-1970 : Huyền thoại Bà Chúa thơ Nôm [Hồ Xuân Hương]

109 – 15 tháng 7-1970 : Hồ sơ cái chết Nhất Linh

110 – Tưởng nhớ thi sĩ Tản Đà

111 – Nguyễn Văn Vĩnh : Kiếp ve sầu

112 – Tiếu lâm ta, tiếu lâm Tây

113 – Song An Hoàng Ngọc Phách : Nạn nhân của Tố Tâm

114 – Vũ Trọng Phụng : Xuân Tóc Đỏ. Mẹ kiếp! Em chã. Biết rồi, khổ lắm, nói mãi!

115 – Văn Cao : nghệ sĩ đa tài

116 – Nguyễn Nhược Pháp và Nguyễn Giang

117 – Dâm và tục trong thơ Hồ Xuân Hương

118 – Giọt lệ của nữ sĩ Tương Phố

119 – Nữ sĩ Ngân Giang : một thi tài bị quên lãng


1971

120 – Xuân 1971 – văn nghệ sĩ tiền chiến

121 – Những vang bóng một thời trong văn chương hoạt kê Việt Nam : Xã Xệ – Lý Toét – Cậu Ấm – Cô Chiêu – Bang Bạnh – Ba Giai – Tú Xuất…

122 – Phan Khôi : nhà ngự sử trên văn đàn VN

123 – Đông Hồ thi gia miền Nam

124 – Văn nghệ sĩ 1971 cười ra thơ

125 – Những bí mật về thi sĩ Trần Quang Dũng

126 – Truyền thuyết những ông Trạng trong thơ văn dân gian

127 – Tú Mỡ: Cha đẻ của Lý Toét

128 – Hài hước trong tục ngữ ca dao Việt Nam

129 – Nữ sĩ Vân Đài : Cô gái Phou-Thai

130 – Hôn nhân dị chủng trong thơ văn hài hước

131 – Bầu cử năm Hợi : Cuộc thảo luận về bầu cử giữa các văn nghệ sĩ

132 – Tam Lang : Kéo xe nửa thế kỷ văn chương

133 – Đồ Chiểu : Ngôi sao sáng trong thơ văn yêu nước

134 – Dương Kiền : Nhà văn trẻ trên sân khấu văn học và chính trị

135 – Bưu hoa và nghệ thuật

136 – Phú Đức : Tiểu thuyết gia miền Nam

137 – Nhà văn và thuốc phiện

138 – Văn nghệ sĩ và thú hát ả đào

139 – Hữu Loan : Một bài thơ 10 năm ngồi tù

140 – Phá tan nghi án thân thế và tác phẩm nhà thơ kháng chiến Quang Dũng

141 – Hoàng Cầm

142 – Bịnh tật và cái chết : Trần Trọng Kim – Đái Đức Tuấn – Đông Hồ và bịnh tật: Nguiễn Ngu Í


1972

143 – Xuân 1972 : Nhà văn nói chuyện chuột

144 – Thơ và tiểu thuyết Nhựt Bản

145 – Tam Ích: Một học giả tự tìm cách chết

146 – Thơ, truyện Phi châu

147 – Rượu qua thơ văn Hoa Việt

148 – Phan Chu Trinh: Ngồi tù làm thơ

149 – Duyên Anh và thế giới tuổi thơ

150 – Những phụ nữ lưu danh trong Thi đàn Việt Nam

151 – Tìm hiểu quốc kỳ và quốc ca Việt Nam

152 – Ái tình và thi sĩ

153 – Khám phá danh tính dịch giả Chinh phụ ngâm

154 – Thi nhân và mùa thu

155 – Nghĩ về tiểu thuyết

156 – Hiện tượng đọc truyện Quỳnh Dao

  • A partir du n° 157 (15-11-1972), la revue se transforme en numéro spécifique (Văn Học Giai phẩm) et n’affiche plus de numérotation. En outre, elle s’aligne sur la loi 007 sur la presse concernant la publication des périodiques6. Les numérotations qui suivent sont données à titre indicatif.

[157] – Ý nghĩa của truyện cười

[158] – Phạm Quỳnh: Công hay tội với văn hóa Việt Nam?

[159] – Phở trong thơ văn dân tộc


1973

[160] – Cao Bá Quát : Nhà thơ bất mãn và nổi loạn

[161] – Những lá thư tình của các danh văn thế giới

[162] – Mùa xuân tìm hiểu tục ngữ ca dao dân tộc

[163] – Truyện mùa cưới

[164] – Con trâu trong thơ văn

[165] – Tìm hiểu tên, bút hiệu của văn nghệ sĩ tiền chiến, hiện đại

[166] – Pearl Buck : Một nữ sĩ Mỹ viết truyện Tàu

[167] – Hà Nội trong ký ức

[168] – Thi sĩ Baudelaire : Thần tượng của thế giới thi ca đã ảnh hưởng đến các nhà thơ tiền chiến Việt Nam như thế nào?

[169] – Vui buồn của người viết báo

[170] – Đêm kịch tưởng niệm Vũ Trọng Phụng

[171] – phát hành ngày 20-08-1973 – Học giả Trần Trọng Kim

[172] – Cuộc bút chiến Trần Trọng Kim, Phan Khôi, Ngô Tất Tố

[173] – Kết thúc cuộc bút chiến Trần Trọng Kim, Phan Khôi, Ngô Tất Tố

[174] – Ngô Tất Tố : Một nhà nho có óc tiến bộ

[175] – Picasso : Nhà cách mạng mầu sắc

[176] – phát hành ngày 01-12-1973 – Nhượng Tống

[177] – Ứng Hòe Nguyễn Văn Tố: Người đính chính những bài văn cổ


1974

[178] – Ngày Tết đọc câu đối

[179] – Nhận định và phê bình giải thưởng văn học nghệ thuật năm 1973

[180] – Nguyễn Bính : nhà thơ bình dân

[181] – Soljenitsyne đã bị tước quốc tịch và trục xuất khỏi Nga-Xô

[182] – Huế trong trí nhớ [accès au pdf en ligne sur le blog de Trần Hoài Thư]

[183] – Tô Hoài và xã hội loài vật

[184] – Tô Hoài (II)

[185] – Hồ Dzếnh với người phụ nữ Việt

[186] – Nữ sĩ Han Suyin

[187] – Văn thơ chiêu hồn thập loại chúng sinh

[188] – Chế Lan Viên: Trong cảnh « Điêu tàn »

[189] – Thơ TTKH

[190] – Chiến tranh trong thơ Đường

[191] – Thế Lữ : nhớ rừng qua mấy vần thơ

[192] – Lưu Trọng Lư : Thi sĩ lãng mạn tiền chiến

[193] – Viết về Nguyễn Du

[194] – Bích Khê : nhà thơ tượng trưng

[195] – Vụ án trích thơ Hàn Mặc Tử

[196] – Hàn Mặc Tử, trăng và thượng đế

[197] – Thi ca tranh đấu chống áp bức


1975

[198] – Thơ văn mùa cưới

[199] – […]

[200] – […]

[201] – […]

[202] – Kỷ niệm Lê Văn Trương

[203] – dernier numéro diffusé le 26 mars 1975 – Lamartine, thi sĩ lãng mạn lớn nhất nước Pháp

vanhoc_203

Ce bref aperçu permet de mieux saisir l’itinéraire de cette revue pendant les 13 années de son existence pendant une période de guerre. Le critique et poète Trần Hoài Thư souligna dans un article mis en ligne le 10 octobre dernier, au moins quatre points forts de la revue que nous rappelons succinctement ci-après :

  • Văn học fut la première revue publiée pendant la période de la guerre qui publia sur ce sujet notamment sur la violence de guerre ;
  • Văn học a publié de nombreux essais de grande valeur et parfois inédit sur la littérature du Nord ;
  • Văn học a su rassembler une grande diversité d’auteurs, de toutes tendances ;
  • Văn học a édité de nombreux numéros thématiques de référence7.

Toutes ses raisons démontrent tout l’intérêt qu’il y aurait à utiliser cette ressource tout comme de nombreuses autres publications politiques et culturelles de valeur publiées pendant la période de la République du Viêt-Nam (1955-1975).

François Guillemot, 16/11/2016. MàJ 01/12/2016.

Sources principales : Numéros de Văn Học consultés & site Diễn đàn sách xưa

Pour en savoir plus sur Phan Kim Thịnh :

 

Notes

  1. D’après le numéro 109 du 15-07-1970 []
  2. Cf. « Những chủ đề Văn Học đã xuất bản » []
  3. Indication de l’ours du numéro édité le 20 août 1973. D’après l’ours du n° 109 de juillet 1970 Nguyễn Thị Ngọc Liên est indiquée directrice de la publication et Nguyễn Phương Khanh, secrétaire de la rédaction []
  4. En nous basant sur les numéros publiés en 1973 []
  5. Indication du SUDOC : du n° 87 (mars 1969) à décembre 1974 [lac.15%] []
  6. D’après « quan mac co » sur Dien Dan Sach Xua []
  7. Tran Hoai Thu, « Hành trình của tạp chí Văn Học (1962-1975)« , 10/10/2016, sur le blog de cet auteur []

Archives : Direction des travailleurs indochinois (1939-1957) [CAOM]

[ndlr] Sur indication de Pierre Daum : « Les archives des Travailleurs indochinois enfin accessibles ! ».

 

Direction des travailleurs indochinois (1939-1957)

Origine Ministère des Colonies – Direction des travailleurs indochinois
Cote de référence FR ANOM 4302 COL
Référence Internet ark:/61561/nq611aur
Description matérielle 139 articles, 13 m. l.
Langue des unités documentaires français
Langue des unités documentaires quôc-ngu
Organisme responsable de l’accès intellectuel Archives nationales d’outre-mer

29, chemin du moulin de Testa, 13090 AIX-EN-PROVENCE, FRANCE

Ce fonds concerne l’organisation et le fonctionnement de la direction des travailleurs indochinois du ministère des Colonies. Il comprend également quelques dossiers produits par le service de la Main-d’œuvre indigène, nord-africaine et coloniale qui l’a précédé. Une partie des dossiers intéresse la création, l’organisation et la dissolution du service, à travers les textes réglementaires, les notes de service et la nombreuse correspondance concernant notamment le personnel européen et indochinois.

Ce fonds concerne au premier chef les travailleurs indochinois : le recrutement et l’immatriculation en Indochine, le convoiement (vers et depuis la base principale de Marseille), la répartition dans les différentes compagnies, la mise à disposition des entreprises privées après l’armistice, la gestion des salaires et du pécule, le suivi sanitaire, l’assistance morale et de manière plus générale les conditions de vie au sein des unités. Parmi les documents particulièrement remarquables de cet ensemble, on peut souligner l’intérêt des registres de gestion du pécule. Ils se présentent sous la forme de listes nominatives classées par numéro de matricule (et donc par zone géographique d’origine des travailleurs).

On y trouve également des informations liées aux dates d’arrivée, de rapatriement et de levée de réquisition des travailleurs. Les dossiers se rapportant aux comptes-employeurs renseignent sur le stationnement des unités, les salaires et primes, à travers les contrats de travail et de nombreux rapports mensuels. Les notes des commandants de légion ainsi que les comptes rendus de mission des inspecteurs, souvent accompagnés de tableaux nominatifs, donnent des précisions sur le quotidien des travailleurs et sur leurs conditions de travail. La surveillance étroite dont les ouvriers faisaient l’objet a donné lieu à la rédaction de rapports, notes, correspondances, comptes rendus de visites. Ces documents traduisent leur engagement politique, qu’ils soient déserteurs, résistants ou militants au sein de groupements syndicaux ou de partis politiques. Les familles des travailleurs sont quant à elles évoquées dans les dossiers d’aide sociale (demandes d’allocations, demandes de travailleurs mariés à des françaises).

Le fonds de la direction des travailleurs indochinois est essentiel pour la compréhension de la gestion de la main-d’œuvre indochinoise par l’administration coloniale durant la seconde guerre mondiale. Il doit cependant être complété par les dossiers produits par d’autres services du ministère des Colonies conservés aux ANOM (voir sources complémentaires).

Lire la suite : ANOM

Billy Noseworthy : a few words to introduce Chamstudies.net

[ndlr] Présentation du site de recherche dédié aux études sur le Champa. Billet publié avec l’aimable autorisation de son auteur.

chamstudies[Site en maintenance, 22/11/2016]

Chamstudies.net presentation

Chamstudies.net website is committed to the preservation and promotion of the cultural values of the Champa civilization, and serves as a space for the dissemination of research in the field of Cham studies. With this in mind, Chamstudies.net actively circulates collections of scholarly resources and short essays, as well as information pertaining to conferences and scholarships.

isvanchampaChamstudies.net is the brainchild of Isvan Champa (MA Hawai’i, current PhD student at the University of Queensland).

Isvan had been running a Vietnamese academic site « Young Anthropologists » after he completed his Masters at Hawai’I and returned to Vietnam to begin a significant body of fieldwork on Austronesian ethnic minorities. When I say significant, I mean that his mastery of languages quickly jumped from English, Vietnamese and Cham, to the inclusion of four others: Raglai, Churu, Ede and Jarai.

When I first met Isvan we had shared the idea of starting a new academic journal that would address the need of bringing Cham studies to readership who were themselves Cham in Vietnam. Such a journal did not exist at the time. There was the literary serial Tagalauand the almost entirely historical-studies focused Champaka. Neither was focused on bringing together Champa and Cham studies into a single multidisciplinary project, a la Journal of Vietnamese Studies, however, which we upheld as a model. In 2012 « Young Anthropologists » was going strong and I joined the founding editorial board of TapukBhapRohDuahIlimo Cam (Journal of Cham Studies) in 2012.

TapukBhapRohDuahIlimo Cam is primarily an academic journal, published in Vietnamese, in Vietnam, although the journal has included English and Japanese abstracts of the articles published. It is produced by the Cham-UNESCO research center in Ho Chi Minh City, and bridges the gap between the popular scholarly output of the Cham community and Vietnamese language academic publishing. Primarily headed by the efforts of Sakaya (Dr. Truong Van Mon), the center also published a Cham-Vietnamese-English 16,000-word dictionary in 2014, which I was one among a number of co-authors on. Later in 2014, Dr. Toshihiko Shine & Sakaya published a Japanese version of the same dictionary.

As Tagalau, TapukBhapRohDuahIlimo Cam and Champakawere already covering the necessary journal publication markets for Champa and Cham studies, Isvan saw a new problem, however. There were still many scholars of Champa and the Cham who were working outside of Vietnam who weren’t using the works of those inside, and vice versa. The main problem was access. Print materials could be brought in and out, but shipping and transportation were tedious means of exchanging knowledge. Chamstudies.net was founded to mitigate that problem in 2015.

On the initial board of Chamstudies.net Isvan invited myself and Julie T. Underhill, as we were graduate students and researchers covering substantially different topics in the field. We then invited Dr. Mohammend Bin Abdul Effendy (NUS, Singapore) and Dave Paulson (PhD, candidate, Temple) to join us. Currently the website features presentations in Vietnamese, Malay, English of new articles, links to downloadable and more difficult to find resources, announcements for scholarships, profiles of researchers and more. We have particularly been focusing on circulating announcements that will allow other students and young researchers from Vietnam to study abroad. When Isvan was admitted to the University of Queensland this was a major break for all of us, and we hope that more students will be able to bridge the research gap by working across borders in the Americas, Europe and the Pacific, as well as Vietnam, Cambodia and Malaysia.

The main features of the website, as it stands, are collections of your standards area of Art and Literature, Culture, History, Language, and Religion. Although we also have a substantial media collection, and a worthwhile « Network » section that will give you a sense of the field of Cham Studies. While there are many websites that feature articles on the Cham, ours is the only one that hosts a substantive amount of English, Vietnamese, Cham and Malay language material. We welcome French and Cambodian material as well, and have been working with many Cham studies scholars in Vietnam, Cambodia, Malaysia, France, Japan and the United States to expand our collections.

Should you have any questions, OR wish to contribute something, please don’t hesitate to contact: chamstudies2015@gmail.com.

billynoseworthyBilly Noseworthy, grad student, University of Wisconsin-Madison.

 

Image « à la une » : La tour Cham Thap Poshaknu Cham près de Mũi Né – Wikipédia 2005

Nam Thanh : Cuộc tranh đấu lịch sử của Phật Giáo Việt Nam [xb 1964]

[ndlr] Ressource en ligne. La lutte des bouddhistes vietnamiens en 1963 contre la dictature de Ngo Dinh Diem.

namthanh_cuocdautranhlichsucuaphatgiaovn

Cuốn sách Cuộc Tranh Đấu Lịch Sử Của Phật Giáo Việt Nam được Viện Hóa Đạo GHPGVNTN xuất bản vào năm 1964 với các hình ảnh, bài viết sắp xếp trình tự theo diễn biến phong trào đấu tranh của Phật giáo Việt Nam năm 1963. Nhân dịp kỷ niệm 50 năm Bồ tát Thích Quảng Đức vị pháp thiêu thân (20/4 Quý Mão 1963 – 20/4 Quý Tỵ 2013) Đạo Phật Ngày Nay xin giới thiệu ebook (bản scan) của cuốn sách này.

Source : Thu Vien Hoa Sen

Centre n° 2 des Archives nationales : Fonds du Gouvernement de Cochinchine [vidéo]

[ndlr] Présentation vidéographique du Fonds du Gouvernement de Cochinchine (en abrégé GouCouch) conservé à Ho Chi Minh-Ville au Centre n°2 des Archives nationales du Viêt-Nam. Entretiens avec les chercheurs vietnamiens Ha Minh Hong, Le Huu Phuoc et notre collègue Pascal Bourdeaux, maître de conférences à l’EPHE (Paris) sur ce fonds très riche qui s’étend sur près de 2,5 km linéaires.

The National Archives Center No.2 is taking the mission of preserving the largest number of materials in all agencies of the State Records Management and Archives Department of Vietnam.

 

Nguyệt san Cấp tiến : đi tìm Chủ nghĩa quốc gia cấp tiến [1969]

En 1969, sous la seconde République du Viêt-Nam, l’intellectuel et homme politique Nguyễn Ngọc Huy ouvre le débat sur « La nécessité d’un nationalisme de progrès » (Chủ nghĩa quốc gia cấp tiến).

La revue du Mouvement national-progressiste (National Progressive Movement, Phong trào Quốc gia Cấp tiến) sert de tribune à la discussion.

nguyetsancaptien_5-1969 nguyetsancaptien_5-1969_p-75

Sur la vie politique de Nguyen Ngoc Huy, voir : Guillemot, François (2015), « An Intellectual through Revolution, War, and Exile. The Political Commitment of Nguyen Ngoc Huy (1924-1990) », in Nathalie Huynh Chau Nguyen (ed.), New Perceptions of the Vietnam War. Essays on the War, the South Vietnamese Experience, the Diaspora and the Continuing Impact, Jefferson (NC), McFarland, 2015, pp. 41-71.

FG

Ngo Dinh Diem : Nationalisme et démocratie [Appel au peuple, 9 mai 1955]

[ndlr] Six mois avant la fondation de la République du Viêt-Nam (Sud) le 26 octobre 1955, discours de Ngo Dinh Diem sur sa conception du nationalisme.

« Le nationalisme qui se livrerait à la réaction est condamné à la mort, comme le nationalisme qui s’allie avec le Communisme est voué à la trahison ».

ngodinhdiem_quoctruongvietnamtudo_1956

Chers Compatriotes,

J’ai adressé le 8 mai un message à nos amis du Monde Libre. Il m’a paru en effet nécessaire que par ma voix, vos aspirations soient une fois de plus exprimées, votre détermination comprise, et votre cause entendue.

Pendant longtemps, on a vidé un mot qui vous était cher de tout son sens, c’est celui d’indépendance.

A présent, on abuse d’un autre mot : c’est celui de nationalisme.

Il ne suffit pas d’avoir peur du communisme, de vivre au dessous du 17e parallèle, de posséder des intérêts importants, pour se dire nationaliste.

Le Viêt-Nam ne sera jamais une Nation, il n’y aura jamais au Viêt-Nam de véritable nationalisme si certains de ses fils tentent de consolider à leur seul profit, les vestiges d’un régime périmé, et si d’autres servent une idéologie absolument étrangère à nos traditions spirituelles.

Le nationalisme que vous honorez de servir, le nationalisme irréductible de nos pères est un nationalisme essentiellement fondé sur la volonté de rejeter toute domination, et de préserver notre union dans ce que nous avons de commun et de plus sacré : notre terre, nos héros, notre sang.

Le nationalisme qui se livrerait à la réaction est condamné à la mort, comme le nationalisme qui s’allie avec le communisme est voué à la trahison.

Le nationalisme n’aurait aucun sens s’il n’apportait pas à nos compatriotes une libération définitive, s’il ne consacrait pas une fois pour toutes, leur liberté, s’il ne leur conférait pas une vie au-dessus de toute indignité.

C’est pourquoi, je pense que le nationalisme ne serait qu’un mensonge s’il ne conduit pas à la démocratie.

En vérité, ceux qui redoutent la démocratie sont ceux-là seuls qui ont mauvaise conscience. Ceux-là qui ont retardé notre accès à l’indépendance, ceux-là qui nous empêchent de réaliser des progrès sociaux, ceux-là qui intriguent mais n’osent pas présenter publiquement un programme, ici, à Saigon, devant le peuple.

Car en fait, il n’y a pas plusieurs programmes. Il n’y en a qu’un : celui qui préserve notre indépendance, qui fit de notre nationalisme un nationalisme vivant, conforme à nos traditions spirituelles, et par lequel nous accèderons tous, ensemble, à la démocratie.

—  —  —

Extrait de : « Nationalisme et démocratie (Appel au peuple, 9 Mai 1955) », in La voie de la juste cause (Traduction des principaux discours et déclarations du Président Ngo-Dinh-Diem), Saigon, Service de Presse, Présidence de la République du Viêt-Nam, 1956, pp. 86-87.