Archives de catégorie : Séminaires +

« Le Vietnam par les textes des sciences sociales » – Séminaire M1/M2 — Université Paris Diderot

[ndlr] Annonce du programme du séminaire de recherche sur le Viêt-Nam dirigé par Marie Gibert-Flutre.

Présentation de l’enseignement

Cet enseignement offre un panorama des enjeux de la recherche contemporaine en sciences sociales du Vietnam, à partir d’une initiation à la lecture de textes scientifiques récents (articles, chapitres d’ouvrages collectifs, communications de conférences) dans une perspective pluridisciplinaire et internationale. Les textes du corpus couvrent l’ensemble des domaines des sciences sociales (anthropologie, géographie, sciences politiques, media studies, économie…) et sont rédigés en langues française et anglaise, plus ponctuellement en vietnamien.

Cet enseignement est conçu comme une initiation à la méthode de recherche par l’analyse de ses productions : les textes des sciences sociales. Il permet aux étudiants de Master de se familiariser avec l’écriture scientifique et de situer leur premier travail de recherche dans le champ des études vietnamiennes contemporaines, mais aussi de les guider méthodologiquement dans leur travail bibliographique.

Le corpus comprenant l’ensemble des textes du semestre est rendu accessible sur le Moodle du cours dès le début du semestre. Les étudiants sont invités à lire à l’avance au moins l’un des deux textes proposés pour chaque séance, afin de participer pleinement à l’analyse et aux débats qui seront menés en classe.

(Ce cours est ouvert en enseignement d’ouverture à des non-vietnamophones).

le jeudi soir de 17h30 à 19h

(12 séances entre le 21 septembre et le 14 décembre 2017)

Contact : marie.gibert@univ-paris-diderot.fr

Programme ci-dessous

 

Langue, histoire et sources textuelles du Cambodge ancien et moderne

[ndlr] Annonce d’un nouveau séminaire sur le Cambodge.

Langue, histoire et sources textuelles du Cambodge ancien et moderne

 
Éric Bourdonneau, maître de conférences à l’EFEO
Grégory Mikaelian, chargé de recherches au CNRS
Joseph Thach, maître de conférences à l’INALCO
 
Vendredi de 10 h à 12 h (INALCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris, salle 6.11), du 10 mars 2017 au 16 juin 2017
 
Ce séminaire se propose de mener conjointement l’examen de corpus de natures et d’époques différentes (inscriptions des grandes « maisons » aristocratiques angkoriennes, décrets royaux et inscriptions modernes ou encore recueils de contes) en relevant, dans chacun des cas, les éléments susceptibles d’alimenter une première réflexion sur la pratique de l’écrit (et son inscription plus ou moins profonde dans l’oralité), sur les formes de la mémoire et sur l’élaboration des principes du droit. Ce faisant, il s’agit de s’interroger sur la nature de nos sources (qui ne l’ont pas toujours été en ce sens) en prêtant attention, ici comme ailleurs, à leurs conditions de production, d’usage et de réception.


Le second semestre de l’année 2016-2017 sera consacré au corpus épigraphique en vieux khmer du temple de Banteay Srei. Construit dans le troisième quart du Xe siècle par le guru du souverain Jayavarman V (r. 968-1000/1001), le sanctuaire eut une période d’activité exceptionnellement longue, qui se prolonge sur plus de trois siècles, jusqu’au début du XIVe siècle. De cette longévité témoigne en particulier le petit groupe d’inscriptions du temple. Une telle continuité de la pratique épigraphique en un même lieu, par-delà les générations (les auteurs du XIVe siècle célébrant ceux du Xe siècle) et les grandes périodes définies par l’historiographie (l’âge « classique » du Cambodge ancien et les prémices de l’époque « moyenne » faisant suite), en fait un objet d’étude privilégiée dans le cadre de ce séminaire, entre examen de la langue et histoire culturelle du Cambodge sur le temps long.

Nota bene : cette année le séminaire se déroulera à l’INALCO, 65 rue des Grands Moulins, 75013 Paris, salle 6.11
Image « à la une » : Inscription à Angkor Borei (AD 611)

Bradley Camp Davis : Imperial Bandits Outlaws and Rebels in the China-Vietnam Borderlands (Conférence le 23 février 2017))

[ndlr] A ne pas manquer. La Section d’Études Vietnamiennes de LCAO, recevra Bradley Camp Davis à Paris Diderot le 23 février prochain (16h – 17h30) autour de la publication de son ouvrage Imperial Bandits Outlaws and Rebels in the China-Vietnam Borderlands (2017). Ce séminaire est ouvert à tous, dans la limite des places disponibles.

conferencesev_bradleycampdavis_2017

Séminaire : « Produire et vivre la ville au Vietnam d’hier à aujourd’hui »

[ndlr] Un nouveau séminaire sous la direction de Marie Gibert, Maître de conférences en Géographie, Université Paris Diderot, UFR LCAO.

 

« Produire et vivre la ville au Vietnam d’hier à aujourd’hui »


Vendredi de 10 h à 12 h – Bât. Halle aux farines – salle 377 F

12 séances réparties du 27/01 au 05/05

Ce nouveau séminaire de recherche interdisciplinaire de l’UFR LCAO, dont la thématique est inédite, rend compte de la riche actualité des études urbaines en lien avec le terrain vietnamien, et plus largement d’Asie orientale. Ce séminaire s’adresse donc aux étudiants s’intéressant aux mutations des villes vietnamiennes, mais aussi à la compréhension du développement des villes asiatiques de manière plus générale. Il offre un panorama bibliographique et épistémologique critique sur les enjeux urbains dans la région, par l’analyse d’articles scientifiques dans un champ de recherche en pleine expansion. Il propose également une approche plus théorique des études urbaines et de leurs outils, toujours dans une perspective pluridisciplinaire.

Chaque séance thématique s’accompagne de la mise à disposition et de la discussion de ressources bibliographiques récentes et multilingues, permettant de se familiariser avec la variété croissante des problématiques contemporaines de recherche sur les villes vietnamiennes, mais aussi de mises au point sur des notions théoriques, permettant de (re)penser les villes et leurs mutations contemporaines de manière critique. La ville y est abordée dans ses composantes morphologiques, mais également sociales et politiques.

Ce séminaire est ouvert à tous (dans la limite des places disponibles) et ne requiert pas de connaissances spécifiques en langue vietnamienne.

  • Séance 1 (27 janvier 2017) – Séance d’introduction : Les villes vietnamiennes, trajectoires historiques et enjeux géographiques
  • Séance 2 (3 février) – Séance « hors les murs » sur les espaces publics et les espaces ouverts dans les villes d’Asie
  • Séance 3 (10 février) – Villes et colonisation en contexte vietnamien
  • Séance 4 (17 février) – De la ville socialiste à la ville post-socialiste
  • Séance 5 (24 février) – Les villes vietnamiennes à l’heure de la métropolisation
  • Séance 6 (3 mars) – Le défi de l’informalité dans la ville vietnamienne contemporaine
  • Séance 7 (10 mars) – Les territoires du périurbain au Vietnam
  • Séance 8 (17 mars) – Les villes vietnamiennes, défis environnementaux
  • Séance 9 (24 mars) – Aborder la ville par les pratiques citadines
  • Séance 10 (31 mars) – Villes, mobilités, migrations
  • Séance 11 (28 avril) – Villes en réseaux : introduction à l’urbanisme relationnel
  • Séance 12 (5 mai) – Séance conclusive : Produire la ville en contexte autoritaire

Programme détaillé (pdf) :

programme_1617_seminaire_villes_vietnamiennes_gibert-flutre

Contact : marie.gibert@univ-paris-diderot.fr

Image « à la une », le Saigon Café à HCM-Ville © 2016 FG

Séminaire général du CASE – M.-S. De Vienne & M. Guérin – 15 décembre 2016

[ndlr] A ne pas manquer. Séminaire général du CASE – séance du 15 décembre – M.-S. De Vienne & M. Guérin – 9h30-12h30 – EHESS salle 638 av. de France – 75013.

Marie Sybille de Vienne ( INALCO)

« Les élites sino-khmères de la période coloniale à nos jours, entre efflorescence et éradication »

Matthieu Guérin (CASE-Inalco)

« Entrisme et réseau des négociants chinois du Cambodge à l’époque du Protectorat »

seminairecase_cambodge_15-12-2016Source : CASE

 

Séminaire L’ordinaire de la guerre : L’ordinaire et les “guerres civiles“ – ENS de Lyon 2016-2017

[ndlr] Programme 2016-2017 de ce séminaire intéressant qui se poursuit à l’ENS de Lyon pour la 3e année.

Organisé par Sylvain Bertschy, François Buton, Boris Gobille, André Loez, Nicolas Mariot, Philippe Olivera, Emmanuelle Picard.

Guerres et violences extrêmes sous le regard des sciences sociales

Le séminaire a lieu

le mardi de 14h00 à 16h30

aux dates indiquées dans le programme

à l’ENS de Lyon

(15 Parvis René Descartes, 69007 Lyon).

« L’ordinaire de la guerre. Guerres et violences extrêmes sous le regard des sciences sociales » est un séminaire de lectures et de travail sur documents, consacré à l’analyse des explications que les sciences sociales prétendent apporter aux phénomènes de violence collective, sans spécialisation sur une période ou aire géographique particulières. Les auteurs des travaux discutés peuvent être présents et intervenir sans qu’il s’agisse là d’une règle systématique. Le séminaire est ouvert à des participants de toutes disciplines et de toutes institutions. Aussi souvent que possible, le responsable de séance choisit un ou plusieurs articles ou chapitres d’ouvrage qu’il distribue en amont en format papier ou envoie aux participants sous forme électronique. Ces textes sont considérés avoir été lus avant chaque séance. Après une présentation orale des extraits, la discussion collective s’engage. »

Programme 2016-2017
« L’ordinaire et les “guerres civiles“ »

La revue de référence publiée en 2014 sur cette thématique :

revue-agone53_2014

Image « à la une » : soldats de l’ARVN © collection FG

Gregg Huff: Vietnam’s 1944-1945 Famine – Explanations, Responsibility and Revolution

[ndlr] Séminaire de l’IAO.

Mercredi 08 juin 2016
Salle de réunion de l’IAO (R66), de 14h à 15h30

« Vietnam’s 1944-1945 Famine : Explanations, Responsibility and Revolution »

Gregg Huff, Pembroke College, University of Oxford, England

This paper provides the first quantitative analysis of Vietnam’s 1944-1945 great famine which claimed the lives of over a million people in Tonkin and North Annam and was instrumental in the August 1945 Viet Minh and communist revolution. Competing and hitherto unsatisfactory explanations have put the famine down to the weather, French or Japanese administrative failures, and US aerial bombardment. I show that famine, although made worse by wartime events, resulted from successive typhoons that struck coastal areas and was caused by a consequent food availability deficit. Econometric analysis reveals that differences in endowments and entitlements largely explain who died.

SeminaireIAO_2016_06_08

Source : IAO

Image « à la une » : photographie de Vo An Ninh, témoin de la famine en 1945 : Tận mắt xem 19 bức ảnh về nạn đói năm 1945 của cố nghệ sĩ Võ An Ninh (Giao Duc Viet Nam, 11/06/2012)

Pierre-Yves Manguin : Les navires de haute-mer de l’Asie du Sud-Est pré-moderne : un vecteur négligé des réseaux marchands de la mer de Chine et de l’océan Indien

[ndlr] Avis de séminaire.

Pierre-Yves Manguin (EFEO, Paris)

« Les navires de haute-mer de l’Asie du Sud-Est pré-moderne : un vecteur négligé des réseaux marchands de la mer de Chine et de l’océan Indien »

Lundi 23 mai 2016

de 11h à 12h30 à la Maison de l’Asie

22, avenue du Président Wilson, 75116 Paris, salon du 1er étage

Les historiens de l’Asie se sont longtemps contentés de faire allusion aux qualités de marins des populations de l’Asie du Sud-Est insulaire, sans leur accorder de rôle signifiant dans le développement des réseaux hauturiers de l’Asie orientale. En se fondant sur une relecture des sources textuelles des deux derniers millénaires, sur des terrains ethnographiques et sur les progrès soutenus en archéologie nautique, un nouveau paradigme a émergé, qui donne aux innovations techniques des charpentiers de marine de l’Insulinde, comme aux maîtres de navires de la région un rôle moteur au sein des réseaux asiatiques.

Affichette PDF : Séminaire EFEO de Pierre-Yves Manguin

Les thématiques du séminaire mensuel de l’EFEO s’inscrivent dans celles du séminaire de Master « Asies » (EFEO – EHESS – EPHE) qui se tient à la Maison de l’Asie, les lundis, de 9h à 11h.

Eric T. Jennings : Vichy vu d’Asie – Résistance et collaboration en Indochine [EHESS]

[ndlr] Annonce d’une séance de séminaire consacrée à Vichy en Indochine avec Eric Jennings, professeur d’histoire contemporaine à l’Université de Toronto (Victoria College) et spécialiste de la colonisation française en Indochine, à Magadascar et en Afrique.

Eric T. Jennings
professeur d’histoire à l’université de Toronto,
professeur invité à l’EHESS


animera, au sein du séminaire « Douze fois Vichy » organisé par Marc Olivier Baruch, Julien Blanc et Emmanuel Saint-Fuscien, une séance intitulée :


Vichy vu d’Asie :

Résistance et collaboration en Indochine

 

le jeudi 7 avril, de 13h à 15h

au 105 bd Raspail, salle n° 5

* * *

Jennings_VichySousLesTropiquesÉtudes de Eric Jennings consacrées à cette thématique :

Eric Jennings, « L’œil de Vichy à Madagascar: Le règne de terreur d’un chef de district en Imerina, » Les Cahiers d’études africaines, 54:3 (211) (October 2013): 625-648.

Eric Jennings, co-editor, with Jacques Cantier, of a collective volume entitled L’Empire colonial sous Vichy, Paris: Odile Jacob, 2004.

CantierJennings_LEmpireColonialSousVichyEric Jennings, “Conservative Confluences, ‘Nativist’ Synergy: Re-inscribing Vichy’s National Revolution in Indochina”, French Historical Studies, special issue on “the New French Colonial History” 27:3 (Summer 2004): 601-635.

Eric Jennings, “Last Exit from Vichy France: The Martinique Escape Route and the Ambiguities of Emigration, 1940-41”, The Journal of Modern History, 74 (June 2002): 289-324.

Eric Jennings, Vichy in the Tropics: Pétain’s National Revolution in Madagascar, Guadeloupe and Indochina, 1940-1944, Stanford: Stanford University Press, 2001.
– French translation by Eric Jennings: Vichy sous les Tropiques: La Révolution nationale à Madagascar, en Guadeloupe, en Indochine, 1940-1944 (Paris: Grasset, 2004).

Image « à la une » : un des deux timbres Sports et Jeunesse (Y&T Indochine n° 284/285) émis le 10 juillet 1944. Timbre témoignant du culte de la force et de l’embrigadement des jeunes indochinois dans la Jeunesse d’Empire de Maurice Ducoroy pendant la période Decoux (1940-1945).