La Chine n’a pas de droits historiques en mer de Chine selon les juges de La Haye

[ndlr] Une nouvelle importante sur le statut juridique de la Mer de Chine, à lire sur les médias français et vietnamiens.

No-ULa Cour permanente d’arbitrage de La Haye a donné raison aux Philippines dans son contentieux avec la Chine.

La Cour permanente d’arbitrage de La Haye a jugé que la Chine n’avait pas de « droits historiques » sur la majorité des eaux de la mer de Chine méridionale. Pékin a fait savoir qu’il ne reconnaissait et n’acceptait pas cette décision.

Mauvaise nouvelle pour le géant chinois. La Cour permanente d’arbitrage (CPA) de La Haye a estimé ce mardi que la Chine n’avait pas de « droits historiques » sur la majorité des eaux stratégiques de la mer de Chine méridionale.

Pékin considère comme relevant de sa souveraineté la quasi-totalité de la mer de Chine méridionale, réputée riche en hydrocarbures, au grand dam de pays riverains aux prétentions rivales: Philippines, Vietnam, Malaisie et Brunei. La région est également un carrefour de routes maritimes vitales pour le commerce mondial et les eaux sont riches en poissons.

La Chine, qui a boycotté les audiences, se fonde sur une délimitation en « neuf pointillés » apparue sur des cartes chinoises datant des années 1940. Sitôt la décision rendue, Pékin a réaffirmé ne as « reconnaître et accepter » la décision d’arbitrage.

Lire la suite : L’Express, 12/07/2016.

Voir également :

SouthChinaSeaArbitration_PressRelease_12-07-2016Mer de Chine méridionale : la décision du tribunal de La Haye [11 p.]

document en ligne