Viêtnam – La « sale guerre » un film de Christel Fromm [Arte]

[ndlr] Thema spécial Viêt-Nam sur la chaîne Arte, mardi 14 avril 2015 : Viêtnam – La « sale guerre » un film de Christel Fromm (90 mn). Rediffusion lundi 04 mai à 8h50.

 

De la guerre d’Indochine menée et perdue par les Français à la chute de Saigon fin avril 1975, des vétérans américains, des combattants vietnamiens, des journalistes et des militants pacifistes retracent la guerre du Viêtnam. Ces témoignages émouvants alternent avec des images d’archives, des documents laissés par des soldats disparus et des extraits d’actualités de l’époque.

Vietnam_LaSaleGuerre_ArteCliquez sur l’image pour accéder au site

Le cliché de cette petite Vietnamienne nue, fuyant un village en feu suite à un bombardement au napalm en 1972, a fait le tour du monde. Il est depuis resté gravé dans les mémoires. Mais comment en est-on arrivé à une telle horreur ? De la guerre d’Indochine menée et perdue par les Français à la chute de Saigon fin avril 1975, des vétérans américains, des combattants vietnamiens, des représentants des médias et des militants pacifistes retracent le conflit. Ces témoignages émouvants alternent avec des images d’archives inédites, des documents laissés par des soldats disparus et des extraits d’émissions d’actualités de l’époque. À travers cette matière passionnante, le film évoque aussi bien l’esprit de résistance des Vietnamiens que leur combat fratricide, né de la partition de leur pays. Viêtnam – La « sale guerre » explore les facettes les plus sombres de ce conflit aberrant et sans front : le mensonge des Américains pour justifier leur intervention militaire, le recours aux armes chimiques et l’ensemble des atrocités commises. Sans occulter pour autant l’envie tenace des deux camps de retrouver la paix et la liberté.

Notre avis : De nombreuses approximations historiques et quelques anachronismes sur le contexte vietnamien jalonnent le début et la fin du reportage (par exemple les images de la chute de Saigon sont présentées avant celles du départ des Américains de l’ambassade). Le film est intéressant pour mesurer l’ampleur du mouvement anti-guerre (aux États-Unis et en Europe) et le conditionnement des soldats américains formés pour tuer. S’appuyant sur des images crues, il revient avec réalisme sur les atrocités de la guerre, la violence aveugle contre les hommes, la guerre chimique et la résistance opiniâtre du Front National de Libération du Sud Viêt-Nam. Le rôle du photojournalisme est bien souligné dans la condamnation de la guerre et l’émergence d’une opinion publique mondiale. Les vétérans américains racontent leur expérience du conflit, leurs crimes envers les civils vietnamiens avant de revenir dans leur pays, indifférent à leur traumatisme. Cependant, le film reflète surtout une vision occidentale (et allemande) du conflit, celle de la « génération Viêt-Nam » et ne s’attarde pas suffisamment sur la dimension vietnamienne et fratricide de la guerre (discours des parties concernées, stratégie et objectifs) empêchant de comprendre pourquoi la guerre fut si longue et si meurtrière entre le Nord et le Sud.

FG

A revoir sur Arte + 7


Une réflexion sur « Viêtnam – La « sale guerre » un film de Christel Fromm [Arte] »

  1. La chaîne ARTE dans une soirée thématique « Viêt Nam – La sale guerre » du 14 avrìl 2015 à 20h50 a publié un documentaire très tendancieux qui ressemblait à de la propagande communiste pur jus des années de guerre froide.

    Il prend délibérément le parti du Nord-Vietnam en occultant nombre de vérités historiques et en utilisant des raccourcis très réducteurs sur cette terrible et longue guerre. Il ne faut pas oublier que c’est le Nord-Vietnam qui voulait réunir le pays par la force et qui a mené par l’intermédiaire du Vietcong une monstrueuse guerre de guérilla au Sud avec le soutien de l’URSS et ses satellites Européens ainsi que de la Chine. Le documentaire est truffé d’erreurs de détails et est clairement anti-américain.

    Les atrocités et les crimes de guerre perpétrés par les communistes sont totalement occultés et tout est présenté pour faire croire que seuls les Américains en ont commis. Pas un mot sur les meurtres et autres exactions commis par le Vietcong à l’encontre des villageois sud-Vietnamiens qui refusaient de collaborer, les traitements inhumains auxquels les communistes ont soumis les prisonniers de guerre français, sud-Vietnamiens et surtout américains. C’est clairement de l’histoire revisitée.

    Il est par ailleurs très difficile d’expliquer cette guerre en quelques heures de programme télévisuel mais il faut alors faire preuve de neutralité et éviter de prendre parti pour une des parties comme c’est le cas dans ce documentaire.

    Mais cela ne doit pas faire oublier l’horreur de cette guerre par procuration qui était la conséquence de la guerre froide entre le monde communiste et le monde occidental (ou capitaliste pour nos amis rouges).

    Lucien Trong
    20.04.2015

    (Auteur « Enfer rouge mon amour » : http://indomemoires.hypotheses.org/8195)

Les commentaires sont fermés.